JeromeB

Membres
  • Content count

    10
  • Joined

  • Last visited

About JeromeB

  • Rank
    Membre habitué

Contact Methods

  • ICQ 0
  1. Attention, si a certains endroits humides, il y a un enduit ou un mortier au ciment, il faut d'abord le faire sauter, car c'est lui le responsable. Et la chaux ne va pas tenir dessus. Concernant les techniques, c'est vrai qu'il y en a mille. A retenir que pour la maçonnerie (reboucher des trous, faire un mortier) il faut utiliser de la chaux hydraulique. Pour les peintures et enduits, chaux aérienne. Conseil : acheter le petit bouquin : "La chaux naturelle" Julier Fouin Editions du Rouergue
  2. En effet c'est abordé dans le N°33 de "La maison Ecologique". Perso, la mise en oeuvre pour les murs ne m'inspire pas. Pour le toit, en vrac ça me parait mieux, mais je pense qu'il vaut mieux couper les brins, et là c'est du boulot. Concernant la paille déchet de distillerie, il faut s'assurer qu'elle est bien sèche. Dans le bouquin d'Oliva, il est écrit que la paille de lavande a des qualités équivalentes au chanvre (durabilité, résistance et isolation). L'approvisionnement est plus problèmatique selon lui. Si tu as une filière pour en trouver, ça m'interesse. Bonne chance
  3. Le mu de l'OSB est environ 200.
  4. Isolation Fibres De Bois

    De plsu l'OSB3 est surdimensionné pour le contreventement, et plutôt utilisé pour milieu humide. OSB2 suffit. Concernant Steico, produit intéressant et assez bon marché. En revanche, vous n'aurez pas des performances équivalentes à la laine de verre en isolation pure. Pour la tenue dans le temps, le confort d'été et les qualités sanitaires, la laine de bois ou cellulose sont bien supérieures à la laine de verre. Avec 145 mm de caisson, cela fait une bonne épaisseur.
  5. En effet, si on est pas trop regardant sur les qualités les l'OSB en terme de colle, on peut considérer qu'en intérieur, avec un mu de 200 et associé à un pare-pluie respirant ça peut faire un bon mur. Reste le problème des gaines électriques. Une autre possiblité : contreventement en écharpe (structure autocontreventée) Panneau pare-pluie en exter Fermacell en inter Et surtout laine de cellulose projetée au lieu d'insufflée, ainsi vous pouvez passer les gaines dans les caissons et ensuite bien les enrober au moment de la projection. Autre avantage, le parement Fermacell est plus sympa à finir que l'OSB.
  6. Pour être efficace, le terre-paille ou autre chaux doit être plutôt épais, au moins 20 cm. Ca limite les possibilités pour une caravane. Le plus simple mais c'est cher, c'est le panneau de fibre de bois, en plus ça fait pare-pluie pour certains.
  7. En effet le sable apporte une bonne inertie car sa densité est importante. En revanche, comme isolant je ne compterais pas la-dessus. Concernant la laine de bois, il y a plusieurs type de panneaux : souples ou rigides. Les souples sont souvent utilisés en isolation intérieure mur et toiture. Les rigides en isolation extérieure (certains font en plus pare-pluie respirant). Les souples ne sont pas ce qu'il y a de mieux en terme d'isolation (lambda > 0,6) contrairement aux panneaux de cellulose ou laine de chanvre (lambda < 0,5 -- voir bouquin Oliva)
  8. Pour Alain, le DWD n'a pas d'avis technique du CSTB. Sur CNRJ, je sais qu'il fonctionne d'une façon un peu différente des constrcuteurs en France, il demande de financer une pré-étude qui comprend le dossier de permis, le dossier technique et l'étude budgétaire. Cette pré-étude est de l'ordre de 3000€. Cela veut dire que tu ne peux pas les solliciter dans le cadre d'une appel d'offres, car avec eux il faut payer pour voir. Ceci dit, je n'ai que des bons échos sur CNRJ. J'ai aussi vu passer dans la "maison écologique" une pub sur les Ouvriers du Bois, autre formule originale, ce sont des itinérants qui viennent faire ton chantier en tant que salarié, pour un cout très intéressant apparemment (autour de 600€/m²). Mais je n'ai pas plus d'info.
  9. Bonjour, Dans quelle région es-tu? Il existe selon les régions des artisans convaincus. Essaie d'éviter les gros constructeurs qui vont te coller des trucs conformes aux DTU (normes du batiment) afin de te garantir une assurance décennale qui ne te couvre de pas grand chose dans les faits. Ces DTU souvent font abstraction totale des principes écologiques de construction : - la VMC est imposée - pour une ossature bois, l'OSB non respirant est obligatoire - pare-vapeur obligatoire - techniques chaux-chanvre, terre-paille inconnues au bataillon.... bref, je te conseille certains artisans "alternatifs", mais je reconnais que c'est pas facile à trouver, et il faut être sûr de ses compétences car très peu de recours en cas de problème. Le mieux est comme toujours le bouche à oreille ainsi que la visite de chantier déjà réalisés. Bonne chance.