mamykro

Membres
  • Content count

    287
  • Joined

  • Last visited

About mamykro

  • Rank
    Membre régulier

Contact Methods

  • ICQ 0
  1. Ok, merci linaigrette!
  2. merci pour vos réponses, Raffa et Runn: je crois que je vais essayer les HE de tea tree, visibleemnt tout le monde est d'accord là-dessus! (au fait, j'ai entendu dire que "tea tree" et "arbre à thé", c'est pas la même HE... ). Raffa, effectivement, moi je n'utilise pas d'éponge, j'utilise les microfibres à la place, pour faire la vaisselle par exemple, donc elles sont souvent mouillées intégralement, et même si je les fais sècher à chaque fois, c'est vrai qu'elles retent longtemps mouillées (le temps qu'elles sèchent, quoi).
  3. merci Viou, pour tes conseils: je vais voir si ça améliore l'odeur des miens.
  4. ben tant qu'on est dans les micro-fibres: moi, j'ai un soucis avec mes lingettes micro-fibres: elles puent! Pourtant, je les lave très chaud et très souvent, mais ça pue quand même.... Qu'est-ce qu'il se passe? Qu'est-ce que je peux faire?
  5. Le problème de citer des noms ou des marques, c'est qu'en fiat, ils le font quasi tous. Donc quand un scandale éclate, combien d'autes sont cachés? Du coup, les marques qui tirent leur épingle du jeu ne sont pas les meilleurs, mais celles qui savent le mieux cacher leurs magouilles... C'est un peu comme le scandale de Nike, il y a qq années: un reportage a révélé que dans les usines Nike, on employait des enfants. Scandale, boycott de la marque... sauf que c'est la même chose pour toutes les grandes marques de chaussures! Bref, je pense qu'il faut faire attention aux scandales de ce genre, il faut éviter de faire un bouc émissaire de telle ou telle marque pendant que les autres marques continuent allègrement leurs magouilles. Moi, je suis plus pour expliquer aux gens que c'est mathématiquement impossible d'acheter des produits pas chers et de bonne qualité, et que qui dit grande entreprise dit magouille et aussi que plus tu achètes de produits transformés, plus tu as de risques de bouffer de la m**
  6. Carafe Brita

    faire bouillir l'eau du robinet, cela ne changera à mon avis pas grand chose à ses qualités: on fait ça dans les pays où il n'y a pas d'eau potable pour réduire les bactéries dans l'eau, mais ici, dans nos régions, l'eau du robinet est potable, donc pas besoin de la faire bouillir. Par contre, l'eau du robinet a parfois des résidus de pesticides et produits chimiques trop importants pour un nouveau-né, et la faire bouillir ou non ne changera rien, c'est pourquoi on recommande l'eau en bouteille pour des enfants petits. Après 6 mois, je ne suis pas sûre que l'eau en bouteille soit toujours recommandée, est-ce que les enfants ne peuvent pas boire l'eau du robinet à 6 mois?
  7. Rage Au Moment Du Coucher

    tu n'es pas obligée de la maintenir de force dans tes bras: perso, j'ai aussi passé du temps à côté d'elle à simplement l'écouter, tout en mettant une main sur son bras si elle le permettais. C'est pas tout à fait ce que préconise Solter, mais bon , tant pis, il n'y a pas qu'UNE vérité. Je crois que ce qui est vraiment fondamental, c'est d'accepter les pleurs, d'accepter sa colère et de l'écouter. Ce qui est essentiel, c'est de comprendre qu'elle exprime ainsi quelque chose, et qu'elle a BESOIN de l'exprimer comme ça, et qu'il ne faut donc ni la distraire, ni l'empêcher de pleurer par quelque moyen que ce soit. De mon côté, une fois que j'ai compris cela, une fois que j'ai bien intégré qu'il me fallait reprendre à zéro mon éducation qui m'incitait à la faire taire par tous les moyens, alors j'ai pu accepter ses pleurs et du coup, elle s'est mise à pleurer bien moins fort et bien moins longtemps! Si cela pèse à ton mari, je pense que vous devriez en discuter, savoir ce qui le dérange dans ses pleurs, essayer de se souvenir de ce qui se passait quand lui pleurait étant petit, comprendre pourquoi les pleurs de ta fille le gène. Une fois qu'il aura mené cette démarche jusqu'au bout, il est probable que les cris de ta fille ne le gèneront plus autant et du coup, peut-être que ta fille arrêtera de pleurer! (du moins, moins souvent et moins longtemps).
  8. Mieux Vaut En Rire

  9. Rage Au Moment Du Coucher

    Dejà, je te conseuille une bonne lecture à ce sujet pleurs et colères, d'Aletha Solter. C'est l'un des 2 livres de puericulture qui m'a vraiment aidée et qui m'a permi de trouver des solutions. Evidemment, tu n'es pas obligée de prendre tout au pied de la lettre, notament les techniques qu'elle donne ne te seront peut-être pas adaptées, mais cela explique pas mal de choses. Ensuite, je pense que les pleurs que tu décris sont courrament appelés "pleurs de décharge" ou "pleurs du soir". Ma fille faisait la même chose, en particulier à une époque, vers ses 1 ans. Encore maintenant, à 3 ans, cela lui arrive d'en avoir encore besoin. En fait, pour un bébé ou un enfant, une journée est pleine de frustrations et de stress, et à la fin de la journée, certains enfants ont besoin de décharger tout cela en pleurant un bon coup. De notre point de vue, leur journée est peut-être cool, mais du leur, la journée peut être stressante, ils n'ont pas réussi à ouvrir leur jouet, maman a refusé qu'ils jouent avec les fils électriques qui avaient l'air si rigolo ...Etc... Les pleurs de décharge arrivent fréquemment à l'age où ils ne peuvent pas encore parler. Toi, si un truc t'énerve vraiment (mais vraiment!), tu peux vociférer, hurler, crier, bref, te décharger un peu la tension de l'énervement par ce biais. Mais pour tous les petits trucs qui t'énervent, tu as appris à gérer autrement ton stress, par la parole par exemple, en racontant le soir à ton mari que le chien de la voisine a encore fait ses besoin devant ta porte... Mais ton bébé, il ne sait pas encore gérer son stress de cette façon, alors il fait la seule chose qu'il sait faire: pleurer. Maintenant, la question est: comment gérer la chose? Là, les avis divergent. Certains pensent qu'il fau distraire l'enfant de ses pleurs, en lui proposant par exemple de lui donner ou de faire un truc qu'il aime bien (lui chanter une chanson, lui lire une histoire, lui donner un biberon...). Pour ma part, je ne considère pas que ce soit une bonne solution: à mon avis, il est meilleur pour notre santé d'exprimer notre colère lorsque nous sommes en colère, plutôt que de se rabattre sur un "lot de consolation" (comme par exemple la bouffe, ou encore le sport, la télé...). C'est certain qu'à terme, il vaut mieux que notre enfant apprenne à exprimer sa colère avec des paroles, plutôt qu'en hurlant à plein poumons, et c'est d'ailleur notre but, mais cela vient petit à petit, et lorsqu'il ne sait pas encore parler ou qu'il parle mal, c'est bien difficile de tout lui apprendre en même temps! Maintenant, c'est vrai que ces pleurs nous sont difficilement supportables. Alors que faire? Isoler l'enfant? Là encore, si on réfléchi à ce que nous on fait quand nous sommes énervés, je pense que tout le monde préfèrera raconter sa frustration à quelqu'un plutôt que de rester tout seul dans son coin à grommeler. En général, une fois la chose racontée et notre énervement exprimé, ça va déjà mieux. Je pense que c'est la même chose pour notre enfant, c'est pour ça que perso, je suis la méthode proposée par Aletha Solter dans son bouquin, à savoir l'écoute active des pleurs. Il est d'ailleurs impressionnant de constater que les pleurs finissent bien plus vite quand on les écoute activement. Concrêtement, je m'isole avec ma fille, je la prends dans mes bras et je l'écoute, en essayant de mettre des mots sur sa colère "tu as eu une dure journée", "c'était bien long cet après-midi chez tata"...Etc... Je n'essaye surtout pas de la faire taire par des "chut chut" ou "c'est rien" ou "ttttt", je la laisse exprimer sa rage. Au début, franchement, je n'arrivais pas à faire autre chose qu'à la garder dans les bras, et encore, c'était sportif. Si je ne pouvais pas la tenir dans mes bras, je me contentais de l'écouter en mettant une main sur son bras, ou si elle refusait, alors je me contenatais de l'écouter en compatissant à son malheur. Mais petit à petit, elle est venue plus volontier dans mes bras, elle m'a laissé mettre des mots sur sa colère, et elle a même commencé à rectifier d'elle-même et à m'expliquer pourquoi elle pleurait. Evidemment, cela ne s'est pas fait du jour au lendemain. Maintenant, ça va beaucoup mieux, les séances de pleurs sont bien plus courtes, ou tout simplement, il n'y en a presque pus car elle sait me dire ce qui ne va pas, au moment où ça ne va pas, au lieu d'hurler sa rage en fin de journée. Evidemment, tout cela ne va pas vraiment dans le sens de notre culture, car on a tous plus ou moins eu des parents qui refusaient d'écouter nos pleurs, soit en essayant de nous distraire, soit en nous isolant. Du coup, on a le réflexe de faire pareil, ce n'est pas du tout naturel pour nous d'écouter les pleurs de notre enfant. Pourtant, on doit admettre que c'est la seule chose à faire: il est impossible que notr enfant ne soit jamais frustré ni stressé (et d'ailleurs, est-ce souhaitable?), donc la seule chose à faire est de l'écouter nous dire à quel point il trouve ça injuste de ne pas avoir le droit de taper le chat ou de jouer avec le four... Les premières séances peuvent être longues, avec ma fille, ça a duré 1h! C'était dû à tous les pleurs que je n'avais pas écouté auparavent. Mais déjà au bout de 2 semaines, ça allait beauocup mieux. Et maintenant, à 3 ans, c'est une petite fille qui pleure très rarement et jamais longtemps.
  10. je crois tout simplement que tu perds la même quantité de sang, mais ça se voit plus avec la serviette, c'est tout: perso, avec la serviette, je devais en changer super souvent, elle étiat vite pleine. Au début, je faisais pareil avec la cup, mais je me suis vite rendue compte que c'était inutile et que je pouvais laisser la cup bien plus longtemps! Pourtant, je suis sûre que je perds la même quantité de sang. La serviette, je devais la changer toutes les 2h, et la cup seulement 1 fois dans la journée au boulot. Je pense que les serviettes retiennent bien moins de sang que la cup, elles sont vites pleines, c'est tout, mais la cup est bien plus efficace ce qui fait que tu n'as pas besoin de la vider aussi souvent. Bref, à mon avis, il n'y a rien d'inquiétant dans ce que tu racontes.
  11. tu peux effectivement t'entrainer avant, mais il faut savor que la cup est bien plus simple à mettre en période de règle qu'en dehors de la période des règles: j'imagine que c'est une question de position du col, ou d'irrigation du vagin, j'en sais rien, mais j'ai bien remarqué qu'hors période de règle, la cup se met moins facilement. De toutes façons, le plus dur n'est pas de la mettre, en général, mais c'est de la mettre assez bien pour éviter les fuites, or ça, tu ne pourras le savoir qu'en période de règle! Bref, tu peux t'entraine avant, mais c'est vraiment pas obligé.
  12. J'ai une télé, et je ne suis pas lobotomisée. Je la regarde peu et jamais de variétés ni de divertissements, mais toujours des reportages choisis d'après critiques sérieuses. Je trouve qu'en cela, la télé est un outils merveilleux, j'y ai appris des tas de choses, et je parle souvent avec d'autres de ce que j'ai vu dans tel ou tel reportage, cela me permet d'avancer et d'apprendre. La télé est un OUTIL, à nous de l'utiliser correctement. Parmi mes connaissances et mes amis, il y a de nombreuses personnes qui regardent énormément la télé, dont certaines ont une télé quasi allumée en permanence. Perso, cela m'effraie et je déteste ça, mais je suis bel et bien forcée de reconnaitre que ces personnes-là ne sont pas lobotomisées pour autant, qu'elles savent réfléchir et argumenter, bien qu'elles pratiquent la télé à outrance depuis de nombreuses années. Je n'envie pas leur style de vie et en règle générale, je les trouve surtout bien stressée (si je dois absolument leur trouver un point commun), mais le fait est que je n'ai pas l'impression d'être plus intelligente ou meilleure qu'elles juste parce que je regarde peu la télé. Moi aussi, il m'est arrivé de vivre de nombreuses semaines sans télé, et même si j'en ai une, il m'arrive d'être longtemps sans la regarder (comme en ce moment, par exemple, car c'est la coupe d'europe et mon mari regarde tous les matchs, donc je ne peux y avoir accès, même si je le voulais ). Quand, à la suite d'une longue coupure, j'allume à nouveau la télé, ce qui me frappe, c'est surtout l'agressivité déployée dans les pubs, et aussi la maigreur des mannequins. Je n'ai absolument pas la sensation de retomber "accro" à une drogue dure. Je n'ai pas non plus l'impression que la télé m'oblige à voir les choses autrement qu'elles sont, et encore moins qu'elle me lobotomise.
  13. Dodo Maman, Cododo Bébé

    ben tu vois! On ne saura jamais si il a compris ce que tu lui demandais, ou bien si c'était tout simplement une poussée de croissance ou une étape qui a fini par passer! Les deux peut-être? Ce qui est sûr, c'est que ma fille m'a fait des hauts et des bas comme ça pendant très longtemps, je ne pense pas que leur progression soit linéaire, donc c'est normal qu'il y ait des retours en arrière où tu as la sensation qu'il regresse: en général, pour ma fille, c'était juste avant une grande avancéê.
  14. Dodo Maman, Cododo Bébé

    c'est peut-être une poussée de croissance, effectivement: ça dure depuis combien de temps? comme je l'ai déjà dit plus haut, moi aussi, ma fille m'a entrainée dans un engrenage infernal, et à 1 an, elle voulait têter toutes les 45 minutes. Je n'ai pas su réagir à temps et je me suis laissée entrainée là-dedans. Vu qu'en plus, je retravaillais, je te laisse imaginer combien j'étais crevée.... Bref, je ne vais pas ré-écrire ce que j'ai déjà écrit plus haut, mais perso, je te conseille d'expliquer à ton bébé que cela te fatigue et qu'il doit dormir plus longtemps, et surtout de ne pas le mettre trop systématiquement au sein. Je te conseille aussi le bouquin "pleurs et colères" d'aletha solter. (voir plus haut pour plus de détails )
  15. pas sûr car l'écologie a le vent en poupe et M6 surfe sur toutes les modes.... Ceci dit, ça risque d'être mitigé, j'imagine bien que ce ne sera jamais entièrement positif envers la décroissance....