BOB

Membres
  • Content count

    7
  • Joined

  • Last visited

About BOB

  • Rank
    Visiteur occasionnel

Contact Methods

  • ICQ 0
  1. Merci Mireille, mais je viens de contacter Kali De Keyser qui a repris l'association Las Encantadas. Il m'a indiqué que "Culture du blé d'hiver" est pour le moment épuisé mais il va s'occuper prochainement de refaire la mise en page et mise à jour. La Chêvre : que veux-tu dire par enter : si c'est l'entérocolite, c'est, il me semble, dû à l'ingestion de bactéries (E. Coli...), mais pas à l'ingestion de trèfle. D'ailleurs, dans les prairies, les agriculteurs sèment souvent du ray-grass anglais en association avec du trèfle !
  2. Pourquoi dis-tu : ''et vive le véto'' ? Je pense que si le pâturage se pratique, il faudrait que ça soit extensif (et pas un troupeau de 50 vaches su 1 ha ! ) pour que le pâturage ne soit pas trop excessif. Mais en tout cas, je n'ai jamais entendu parlé de cette méthode !
  3. Matthias : Si tu pouvez retrouver le nom de la revue bio où ils parlaient de 100 qx/ha en agrobio, je serait bien content de lire l’article. Est-ce là que tu as vu qu’il serait intéressant de faire pâturer en été ? Mais le piétinement (surtout si c’est des vaches) n’est-il ; pas néfaste ? (en tout cas, il ne faut certainement pas que ça soit humide, sinon elles vont labourer le champ !) Et est-ce que le blé supporte bien d’être pâturé ?
  4. Non car l’année N+1, on sème le blé en juin (qu’on va récolter en N+2) alors que le blé N+1 n’est toujours pas récolté (récolte en juillet-août). Puis en N+2, on sème le blé qu’on récoltera en N+3 ... Donc ça fait toujours 150 qx/ha et par an. Mais je me pose quand même une grande question : Pour le semis, avec un semoir monograine à écratement de 60 cm, il faut passer entre les rangs de blé en cours de maturité. Vu qu'il y a beaucoup de talles, comment ne pas en écraser ? Donc en effet, c’est pas du tout le top de faire monoculture blé, mais se qui m’intéresse, c’est d’avoir le fond de la méthode car même si c’est un peu trop théorique, y’a certainement quelques infos intéressantes. Je n’ai donc pas les solutions et me pose beaucoup de questions : donc si quelqu’un a trouvé des infos pour savoir où trouver le fameux livre de Marc Bonfils, qu’il le prévienne (et je crois que ça intéressera beaucoup d’autres personnes). Pour le lien, normalement le deuxième devrait marcher (sur mon ordi ça marche ! ).
  5. Apparamment, le lien que je viens de mettre ne marche pas, donc je recommence : Méthode Fukuoka-Bonfils
  6. Moi aussi j’aimerais avoir + d’infos : c’est pourquoi je voudrais me procurer le livre de Marc Bonfils que j’ai cité ci-dessus. Mais impossible de mettre la main dessus : l'association qui le distribuait n'existe plus : j’ai bien essayé d’envoyer un mail à : lasencantadas@tiscali.fr mais le mail n’existent et j’ai trouvé un n° de tél qui n’existe plus ! Quand j’ai décris la méthode au début, c’est en fait la traduction de ce fichier : MéthodeFukuoka-Bonfils Sinon, pour essayer de répondre à vos différentes questions : Une première chose que j’ai oublié d’indiquer : il faut semer des variétés tardives d’hiver pour ne pas que ça épie avant l’hiver ! Le blé n’est, en effet, pas une plante bisanuelle, mais au lieu de le semer en octobre, ici, on le sèmera en juin, et ainsi il bénéficiera de la minéralisation liée aux températures élevées, chose qu'on n'a pas en octobre. Donc, pourquoi pas. Mais en fait, on ne fait pas 150 qx/ha tous les 2 ans, excepté pour la première année, car normalement après, on sème en juin alors que le blé précédent n’est toujours pas récolté (et toujours avec le couvert de trèfle, qui reste tout le temps) : c’est en fait (d’après ce que j’ai compris) une monoculture de blé. Sinon, pour la première année, on pourrait mettre du trèfle en jachère et semé le blé en juin (mais en déclarant la parcelle en jachère), et comme ça, on ne perdrait pas une année. (ou bien semer des pois de conserve qu’on récolte aussi en juin, mais dans ce cas il y aurait des problèmes pour semer la trèfle !!! ). Pour la moisson, ça ne posera pas de problèmes, en avançant moins vite avec la moissonneuse, ou avec une grosse machine possédant un élévateur à grain de gros volume. Il y aura certes beaucoup de paille, mais si on avance moins vite, la séparation se fera sans trop de problème. Pour les autres remarques de dteuz, je suis d’accord que 150 talles/pied est énorme (même si on lui laisse autan de place qu’il le souhaite !) et la sensibilité aux maladies sera en effet certainement beaucoup + importante (surtout en monoculture et sans intrants !!!!!!!!!).
  7. Bonjour, Voici une méthode pour cultiver du blé selon la méthode de Fukuoka-Bonfils : Année N semis de trèfle en avril vers le 20 juin: semis de blé densité: objectif 2-4 grains au m2 soit 2 à 4 kg/ha semis en rangs espacé de 60 cm objectif: un grain tout les 60 cm dans toutes les directions. La plantule commence à taller en aout, les conditions sont optimales, par rapport à la méthode classique) Année N+1 le blé à bien tallée: 150 talles / pieds Il forme de gros buissons de blé 20 juin: semis de blé dans l'interrang, toujours sous le couvert du trèfle. Juillet: récolte du blé semé l'année N rendement: plus de 150 quintaux/ha Cela me semble très théorique (150 talles/pied me paraît impossible, même avec un couvert de trèfle captant l'azote et pouvant le redistribuer). Mais 150 qx/ha : ça fait Rêver !!!! Etant donné que dans ce site, il y a un article sur la permaculture, et qu'il évoque Marc Bonfils, qui a adapté les techniques de Masanobu Fukuoka, je me suis dit que peut-être certains de ce forum connaissent cette pratique. Je recherche donc le livre de Marc Bonfils : ''Culture du blé d'hiver'', distribué par Las Encantadas, ainsi que le livre de Masanobu Fukuoka : ''L'agriculture Naturelle'', Guy Trédaniel Editeur. Si quelqu'un saît où trouver ces livres, qu'il me fasse signe. Merci beaucoup.