shaolinced

Cherche Désespérement Le B-a Ba...

13 posts in this topic

Bonjour à toutes et tous,

Je recherche activement le livre du B-A BA autrefois enseigné à nos parents et grand-parents. Livre à mon avis INDISPENSABLE pour apprendre à lire à ses enfants avant que les professeurs des écoles d'aujourd'hui ne les abrutissent avec une méthode globale ou semi-globale qui est une véritable CATASTROPHE. :furieux:

Si quelqu'un sait où je peux le trouver, merci de me donner les références...

Cordialement

Ced :bisou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

chais pas pour le livre dont tu parles, mais il y a une liste de manuels "syllabiques" sur www.lire-ecrire.org/ ainsi que qques textes et témoignages qui devraient t'intéresser.

les manuels : http://www.lire-ecrire.org/Les-Manuels_r11.html

http://www.lire-ecrire.org/Une-institutric...utante_a29.html témoignage de Rachel Boutonnet qui a écrit des bouquins intéressants. elle utilise la Méthode Boscher.

elle est très opposée à la méthode globale, mais elle dit dans journal clandestin que cette méthode peut marcher quand l'enfant apprend seul avec un adulte.

(faut-il en conclure que n'importe quel parent bien intentionné et ayant du temps à consacrer à ses gosses ferait mieux que les instits avec des grandes classes...?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup !!!

ça fait plaisir de voir qu'il reste des instits concernés et consciencieux !!!!

:bravo2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

A toutes fins utiles ....

- Global, syllabique ou autres, les modes d'apprentissage de la lecture ont fait la paix.

La guerre des méthodes est finie

http://ecolesdifferentes.free.fr/GUERREMETHODES.htmLa guerre des méthodes est finie

- Apprentissage de la lecture : halte à la charlatanerie

ce retour de la syllabique est porté par ce qu’elle appelle la « nébuleuse des Tout-fout-le-camp »,

nébuleuse qui rassemble aussi bien de vieux militants d’extrême gauche (Le Bris, Brighelli…)

que des champions « illuminés » de l’ultralibéralisme (SOS Education)

ou encore les catholiques intégristes de « Lire-Ecrire.org ».

http://ecolesdifferentes.INFO/CHARLATANS.pdf

- Quant à rendre heureux les élèves...

c'est en France le cadet des soucis des enseignants

et encore moins celui des parents.

L'école dont ils rêvent

http://ecolesdifferentes.free.fr/ECOLENOSTALGIA.htm

- Lettre ouverte au ministre de l’Education nationale,

de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Monsieur le Ministre,

Depuis près d’un an, vous entretenez le trouble dans l’opinion publique sur l’apprentissage de la lecture et professez le simplisme pédagogique en la matière.

Vos prises de position, souvent caricaturales et aux fondements scientifiques contestés, s’opposent aux contenus même des programmes que vous avez signés.

[ la suite ]

http://ecolesdifferentes.free.fr/LOROB121006.htm

- En vérité, ces bêtes de foire... d'empoigne assurent de bonnes ventes et une bonne audience

en tenant un discours qui peut séduire même ceux qui en seront les prochaines victimes !

LES HUSSARDS BLEUS

http://ecolesdifferentes.free.fr/LESHUSSARDSBLEUS.htm

Bonnes lectures !

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est rigolo, à chaque fois que je vois une demande de ce genre, ça me fait penser à une collègue de travail qui, à la même époque de l'année, était venue me raconter, catastrophée: "ma fille (CP) apprend à l'école avec la méthode globale, c'est une catastrophe, elle croit qu'elle sait lire mais en réalité, elle connait les phrases par coeur, c'est n'importe quoi". Je lui avais expliqué qu'il fallait faire confiance à la maitresse, que les instit commençaient souvent en "global" mais qu'ensuite, ils faisaient du "syllabique", mais que la méthode "globale" avait certains avantages quand même, notamment de motivation des élèves car c'est moins rébarbatif que le b-a-ba, bref, qu'il fallait faire des deux "méthodes" et que cela se complètait.

Au mois d'avril, cette collègue était revenue me revoir et m'avait dit: "tu sais, ça c'est passé exactement comme tu me l'avais dit et maintenant, ma fille sait réellement lire". :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
(...) les professeurs des écoles d'aujourd'hui ne les abrutissent avec une méthode globale ou semi-globale qui est une véritable CATASTROPHE. :furieux: (...) ça fait plaisir de voir qu'il reste des instits concernés et consciencieux !!!!  (...)

Ça va les insultes gratuites et les recrachages poli/médiatiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
A toutes fins utiles ....

- Global, syllabique ou autres, les modes d'apprentissage de la lecture ont fait la paix.

La guerre des méthodes est finie

http://ecolesdifferentes.free.fr/GUERREMETHODES.htmLa guerre des méthodes est finie

- Apprentissage de la lecture : halte à la charlatanerie

ce retour de la syllabique est porté par ce qu’elle appelle la « nébuleuse des Tout-fout-le-camp »,

nébuleuse qui rassemble aussi bien de vieux militants d’extrême gauche (Le Bris, Brighelli…)

que des champions « illuminés » de l’ultralibéralisme (SOS Education)

ou encore les catholiques intégristes de « Lire-Ecrire.org ».

http://ecolesdifferentes.INFO/CHARLATANS.pdf

- Quant à rendre heureux les élèves...

c'est en France le cadet des soucis des enseignants

et encore moins celui des parents.

L'école dont ils rêvent

http://ecolesdifferentes.free.fr/ECOLENOSTALGIA.htm

- Lettre ouverte au ministre de l’Education nationale,

de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Monsieur le Ministre,

Depuis près d’un an, vous entretenez le trouble dans l’opinion publique sur l’apprentissage de la lecture et professez le simplisme pédagogique en la matière.

Vos prises de position, souvent caricaturales et aux fondements scientifiques contestés, s’opposent aux contenus même des programmes que vous avez signés.

[ la suite ]

http://ecolesdifferentes.free.fr/LOROB121006.htm

- En vérité, ces bêtes de foire... d'empoigne assurent de bonnes ventes et une bonne audience

en tenant un discours qui peut séduire même ceux qui en seront les prochaines victimes !

LES HUSSARDS BLEUS

http://ecolesdifferentes.free.fr/LESHUSSARDSBLEUS.htm

Bonnes lectures !

Merci pour tous ces liens réellement éclairants.

je précise: La méthode globale n'a jamais été utilisée dans les écoles, (à part quelques rares instits formé(e)s à leurs frais,à peine une poignée.)

L'école utilise des manuels, et des manuels de méthode dite mixte.

C'est lassant , à force de lire ,des fauses infos , genre la globale gna,gna , vive les méthodes d'antan...Et pourquoi pas un peu de martinet , de bons points, et puis d'instruction morale? (Ah,mais ça vient d'être remis au programme septembre 2008...!)

Ah ,là là...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je précise: La méthode globale n'a jamais été utilisée dans les écoles, (à part quelques rares instits formé(e)s à leurs frais,à peine une poignée.)

L'école utilise des manuels, et des manuels de méthode dite mixte.

C'est lassant , à force de lire ,des fauses infos , genre la globale gna,gna , vive les méthodes d'antan...Et pourquoi pas un peu de martinet , de bons points, et puis d'instruction morale? (Ah,mais ça vient d'être remis au programme septembre 2008...!)

Ah ,là là...

Bonjour tout le monde,

Je partage entièrement l'avis d'heni dous. Et c'est vrai que c'est un peu agaçant, ce cliché fondé sur la méconnaissance (comme souvent les clichés).

Je voudrais essayer de préciser la différence entre méthode syllabique (b-a-ba) et la méthode mixte (globale + syllabique). La première est abstraite : ba, da, na, etc. n'ont aucun sens. Qui aurait envie de passer des heures à lire des lettres ou des syllabes qui n'ont pas de sens ? Comment retenir facilement des signes qui n'ont aucune signification ? Cette méthode ennuie des milliers d'enfants, génération après génération. On s'étonne qu'ensuite il y ait si peu de gens qui aiment lire.

Au contraire, la méthode mixte s'appuie sur la motivation qui pousse les enfants à lire des mots entiers qui les touchent de près et dont ils ont besoin (maman, papa, leur prénom, le nom de leurs amis, de leur animal, le nom de leur ville, leur jeu ou leur aliment préféré, etc.). Ils mémorisent facilement ce mot, photographié "globalement" par leur cerveau, parce qu'ils en ont besoin et qu'ils l'aiment. Sans s'en rendre compte ils commencent ainsi à accumuler un petit bagage de lettres et de syllabes qu'ils savent lire.

Ensuite, par comparaison, observation, jeux de devinettes et de reconnaissance, ils retrouvent la même lettre dans des mots différents, ou ils reconnaissent qu'une lettre correspond à un son. On entre alors dans l'analyse syllabique. Ils commencent à comprendre "comment ça marche". Ils découvrent qu'ils peuvent former eux-mêmes des mots. Dans les méthodes modernes, on apprend donc à écrire en même temps qu'à lire. Et on apprend en même temps l'amour de la lecture et de l'écriture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi ces clichés sur les instits qui ne s'intéresseraient pas aux enfants ? :crying:

Quand je pense que mon rêve serait de pouvoir avoir plus de temps pour enseigner vraiment aux enfants, en tout petit groupe .... Cela dit, en ce moment, avec mon poste, je peux le faire et bien là c'est super sinon je m'ennuie. C'est extrêmement casse pied un groupe de 25 enfants qui se fichent totalement de ce que tu peux dire mais que tu es obligée de dire pour suivre les programmes sinon tu te fais taper sur les doigts par les parents qui savent mieux que toi ce qu'il faut faire, par l'inspecteur qui sait mieux que toi aussi, par l'inspecteur d'académie qui n'a jamais vu un gamin de près mais qui sait aussi mieux que toi.....

Je crois que je suis en train de devenir allergique au mot pédagogie. :siffle:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne veux pas passer pour une nostalgique je me base uniquement sur mon histoire personnelle,

mes grands-parents ont comme dans leur majorité de leur génération quitté très tôt l'école pour aller à l'usine et pourtant l'ouvrier le moins qualifié ne faisait aucune faute d'orthographe et utilisait beaucoup plus de vocabulaire pour s'exprimer que la moyenne de maintenant. Mes parents aussi. Et c'est dans les bibliothèques de mes sans-études de grands-parents et parents que j'ai trouvé des chefs-d'oeuvres de littérature, ces derniers vendus à des centaines de milliers d'exemplaires dans une époque où un livre était un achat difficile à faire pour le porte-monnaie. Ils ont appris avec la méthode d'antan b-a-ba.

J'étais dans une école très calme avec la majorité de parents tranquilles et impliqués et pourtant en 6 ième dans la meilleure classe, nous étions 3 sur 25 à lire avec fluidité...J'ai donné des cours à des gamins et j'ai aussi le témoignage de plusieurs amis dans ce cas qui ont fait des cours à des gosses de milieu très différent, et nous constatons que les enfants "reconnaissent" les mots, ils diront bateau au lieu de gateau si jamais ils ont appris bateau en premier. Et un enfant qui ne sait pas lire correctement n'a aucune chance d'apprendre facilement des leçons d'histoire ou de géo ou de comprendre un exercice de math. Et surtout d'être autonome dans sa vie d'adulte. Et voilà que moi et des amis quand on avait le temps ou quand les parents avaient assez d'argent, et bien on re-apprenait aux enfants à lire selon la bonne vieille méthode sans semi-globale et sans règle de grammaire incompréhensible à un non-académicien et avec de beaux succès.

Je ne parle pas de revenir à la sévérité d'antan, je parle uniquement de la façon d'apprendre à lire, oui cela peut paraître fastidieux à beaucoup d'enfants, mais la vie n'est pas qu'une partie de plaisir, il faut qu'ils apprennent à faire des compromis pour s'adapter à un groupe et il faut qu'ils apprenent qu'il faut faire des efforts pour se baisser et ramasser ses pommes de terre pour se nourrir. Et oui je défends la méthode d'antan par rapport au semi-global car de mon expérience c'est celle qui réussit le mieux pour les enfants en difficulté...Et qui les découragent le moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que les enfants reconnaissent les mots semblent assez évident. Si on regarde bien c'est comme ça que les adultes lisent, par reconnaissance. Sauf quand ils tombent sur un mot inconnu qu'ils vont avoir besoin de déchiffrer.

Par ailleurs c'est vrai que les enfants aujourd'hui lisent mal et qu'avant on lisait mieux. Mais avant, les enseignants n'étaient pas obligés d'enseigner l'anglais, les arts, l'informatique et tout un tas d'autres choses qui sont très bien sur le plan culturel mais qui font que les horaires consacrés au français et aux maths ont nettement diminué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now