Sign in to follow this  
Followers 0
Agnès

Les Algues : éclairez Moi !

9 posts in this topic

Bonjour !

D'abord, je voudrais préciser que j'ai fêté cet été mon premier anniversaire de reveil bioéco, d'où mon ignorance encore dans bien des domaines.

J'en apprends tous les jours sur ce site, merci à tous !

Ma question concerne les algues et plus précisément ce qu'écrit Brian R. Clément dans son livre Alimentation, vitalité, longévité (j'aurais préféré me rendre au séminaire mais ce n'est malheureusement pas possible).

Il écrit p. 67 : "Tous les poissons d'océan, de mer ou de rivière, sont aujourd'hui contaminés à divers degrés par des agents toxiques, ..."

et plus loin, je lis : "Ces plantes extraordinaires (les algues marines) qui vivent et se développent dans l'eau salée sont les aliments qui vivifient et nourrissent la plus grande créature sur terre : la baleine bleue. Le sol le plus riche et le plus fertile de la planète se trouve au fond des océans". "De nombreuses régions cotières fournissent diverses algues très nutritives ..."

La mer est polluée ou n'est pas polluée ? Qu'est-ce qui fait que les algues ne subissent pas les effets néfastes de la pollution ? Elles sont imperméables au mercure, aux PCBs ?

Y aurait-il un spécialiste parmi vous qui pourrait m'expliquer ? Merci d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, à tout hasard je passais. ;)

Tous les poissons d'océan, de mer ou de rivière, sont aujourd'hui contaminés à divers degrés par des agents toxiques, ..."

Effectivement, les poissons sont plus facilement exposés aux phénomènes d'intoxication plus rapides que les algues, mais d'ici à dire tous, cela semble peu justifié et devrait s'accompagner de résultats statistiques.

Les poissons de mers par exemple, ont des constantes de concentration de sang (sels minéraux et autres) inférieures à la salinité de l'eau de mer. Il s'en suit pour établir l'équilibre osmotique entre le milieu intérieur et extérieur du poisson, que ce sont les sels minéraux et toxiques qui diffusent dans le sang des poissons, organes, tissus et cellules où ils sont stockés. Il en résulte que les poissons de mer boivent beaucoup car ils ont tendance à se dessecher (chair iodée).

Pour la plupart des poissons d'eau douce, la constante de concentration du sang est plus élevée que l'eau, c'est donc l'eau qui a tendance à pénétrer dans le métabolisme (ensemble des réactions biochimiques (anabolisme et catabolisme)) des poissons. Il en résulte que les poissons urinent beaucoup d'eau en excès avec tous les sels par excrétion par les branchies (osmorégulation) et boivent moins.

Donc, les poissons de mer sont plus facilement exposés à des phénomènes de bioaccumulation à des concentrations de substances toxiques.

Les poissons ont des capacités de détoxication de leur organisme, via le système immunitaire ( enzymes, sels tampons, vitamines) et cela dépend de l'équilibre de spéciation des substances toxiques et de leur taille molléculaire.

La toxicité des substances dans l'eau dépend pour beaucoup de paramètres physico-chimiques (pH, oxygène dissous, température) et voir si ce n'est pas un radical libre (avec électron non apparié), auquel des cas c'est le système immunitaire et excréteur qui sont sollicités.

Les algues n'osmorégulent pas et sont en accord de pression osmotique entre leur milieu intérieur et extérieur. Leurs besoins énergétiques sont moindres que les poissons et en ce sens elles mettent plus de temps à bioaccumuler des toxiques d'autant que leur durée de vie est plus courte.

Mais cependant, les sédiments sur lesquelles elles chélatent les nutriments et les sels indispensables à leur croissance peuvent être des sources de contamination.

Mon avis personnel : Je ne connais pas l'ouvrage ni l'auteur, mais je pense qu'il ne faut pas généraliser des cas particuliers pour affoler l'opinion publique.

Manger équilibrer reste indispensable car les algues si je me souviens bien ne contiennent pas toutes les bonnes vitamines pour renforcer notre système immunitaire.

En étant bref, j'espère avoir répondu partiellement aux interrogations sur ce sujet aussi vaste, où il y aurait beaucoup à dire suivant les substances toxiques.

Une solution préserver l'environnement des substances toxiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Salmobio pour ces explications détaillées ! Très interessant et c'est déjà plus clair (même si je fais l'impasse sur certains passages comme celui de "l'electron non apparié" - il me manque certainement quelques années d'études).

Je n'avais pas l'intention de me nourrir essentiellement d'algues (que je n'ai d'ailleurs pas intégré du tout dans mon alimentation pour le moment) !

Encore merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de quoi Agnès. Bon forum.

radical libre avec un électron non apparié: en fait c'est une molécule dont l'un des atomes dispose d'emplacement libre pour recevoir d'autres électrons provenant d'autres molécules.

Un accepteur d'électrons comme un oxydant (O2).

Cela me fait réviser. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'utilise les algues marines de temps en temps dans la cuisine, pour toutes leurs vertus nutritionnelles.Il me "vient " une question tout à coup:

En dehors du calcium,magnésium etc... etc...,(toutes les bonnes choses pour notre santé à tous!)Ne contiennent t elles pas aussi des résidus de pollution,genre métaux lourds,pesticides...Pourquoi seraient- elles à l'abri de ces pollutions ???Les poissons eux n'y échappent pas eux?

édit modo : sujet combiné, merci de continuer ici :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue que je n'en sais rien...

Par contre, ce que je sais, c'est que les polluants s'accumulent tout au long de la chaine alimentaire, ce qui veut dire que, si polluants il y a, il y en a forcément moins que chez les poissons, qui mangent les algues, et donc encore moins que chez les carnivores (brochets, saumons...) qui mangent les poissons qui ont déjà mangé les algues !

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Ce que j'ai appris en cours : les toxiques et les métaux lourds auraient tendance à être assimilés et stockés dans les graisses.

Des petite poissons qui mangeraient du plancton accumuleraient les saloperies dans leurs graisses.

Des poissons plus gros qui mangeraient ces petits poissons plusieurs fois par jour (pendant plusieurs années) accumuleraient les saloperies(contenues dans la graisse des petits) dans leur graisse.

Un mamifère qui se nourriraient de ces gros poissons accumuleraient donc les saloperies de plusieurs milliers de gros poissons

qui chacun ont cumulé les saloperies de plusieurs milliers de petits...

Bref (si on suppose qu'il n'y a pas un autre mamifère sauvage qui bouffe le premier mammifère), en haut de l'échelle avec quelques autre superprédateurs (lions, crocodiles, ...) il y a l'HUMAIN ! qui accumule le tout!

C'est bête, parce que les poissons gras sont souvent une source de " bon cholestérol" , oméga-3 (je crois)...

C'est pour cela que certain disent qu'il vaut mieux consommer des poisson d'élevage, nourris sainement.

Donc compare ce que tu as mangé dans ta vie en gros poissons, et je pense que tu peux multiplier par plusieurs millions pour trouver la quantité d'algues que tu peux absorber avant d'accummuler autant de toxiques (donc dans environ mille ans...si tu en mange plusieurs kilos d'algues par jour...)

J'espère juste que les algues ne sont pas récoltées pendant les marées noires, ou les "dégazages sauvages" très fréquents...

pour te rassurer elles ne sont pas récoltées à l'embouchures des cours d'eau (contrairement à certaines huîtres...).

Bon appétit !

Ps : il est toujours possible de faire des cure de détoxification (raisins, bouleau, charbon, argile, ...), car notre corps se régénère tous les jours. Alors faut pas hésiter à manger des algues!

:flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

:closedeyes: Je n'avais pas trouvé sur le forum des réponses et celà m'étonnait que le sujet n'ai pas déjà été abordé!!!Merci à tous les deux.

Beurk!je n'aime pas les huitres,je crois,que ce sont des filtres à toxines,comme les moules et autres coquillages???Dommage,mais la mer devient de plus en plus une poubelle :furious:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0