Sign in to follow this  
Followers 0
mamykro

Comment Savoir Où Sont Fabriqués Les Jouets?

91 posts in this topic

Ceci dit il y a UNE chose sur laquelle je partage relativement ton point de vue, c'est le GSM (le portable). Car étant donné l'usage qu'en font les enfants et adolescent, si y'en a un qui n'a pas de gsm il risque fort d'être écarté de pas mal de choses. Or le gsm c'est vraiment qq chose dont je ne veux pas entendre parler pour un enfant.  :wacko:

arrête, j'en ai des sueurs froides! je me demande depuis longtemps comment je vais réagir vis-à-vis de ça (bien que ma fille n'ai que... 18 mois! :D ) : mon mari et moi-même n'avons pas de portable et on passe souvent pour des extra-terrestres, et je crois que j'aurais des boutons si ma fille me réclame un portable. c'est typiquement le genre de chose que j'aurais beaucoup de mal à accepter d'acheter, or, comme tu dis, il semble difficile pour un enfant d'aujourd'hui de s'en passer sans être pas mal exclu. On verra, mais je crois que j'ai pas fini de me faire des cheveux blancs! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui le portable, nous sommes tous d'accord, ça risque d'être une lutte acharnée... car ça arrive à l'âge où justement on ne peut plus imposer sa loi si facilement...

l'idée d'avoir plein d'amis n'est pas du tout une obligation, on sait que la quantité ne fait pas la qualité, loin de là! cependant, j'aimerais que mes enfants aient les amis qu'ils souhaitent et pas seulement les laissés pour compte dont personne ne veut comme ami... les pokémon c'est quand même fédérateur (ou les billes ou certainement autre chose en ce moment... mettons les Winx pour les filles). par exemple, quand les parents organisent des anniversaires, ou même peut-être dans les centres de loisirs/garderies/autres lieux communs, il n'est pas rare que les jeux tournent autour de "dessinez pikachu/X/Y/ou Z".

ce ne sont pas que des jeux, ce sont des références culturelles et quand les enfants jouent entre eux, ils disent bien "toi t'es Untel", "toi t'es machin" et ré-inventent leurs dessins animés. mais encore faut-il les connaître un minimum pour que le jeu ne se transforme pas en cauchemar consistant à essayer de comprendre qui est qui et qui fait quoi.

enfin, je crois que tout le monde a compris ce que je voulais dire.

je comprends ce que tu dis quand tu dis que certains vivent mal leur différence: c'est vrai. D'un autre côté, n'est-ce pas aussi pour eux une chance d'avoir l'occasion de dépasser cela et d'accepter que finalement, nous sommes tous différents? Je ne dis pas que c'est facile, je ne dis pas que c'est agréable, je ne dis pas que tout le monde y arrive.  Mais pour moi, le fait que l'enfant puisse éventuellement mal le vivre n'est pas une raison valable. Si mon enfant le vit mal, je chercherais à l'écouter, à trouver des solutions acceptable pour lui comme pour moi, mais je ne céderais pas forcément sur mes convictions profondes. Peut-être que ce sera désagréable, mais je crois que c'est aussi mon rôle de parent.

la chance de dépasser les apparences passe souvent aussi par la possibilité d'en jouir un minimum, non? j'ai du mal à exprimer ce que je veux dire car je le ressens plus que je ne le comprends abstraitement : j'ai l'impression que pour grandir et s'affirmer individuellement, on a tous besoin de passer par une phase d'intégration dans un groupe. on voit ça dans le comportement grégaire des adolescents... bon là c'est caricatural (moi-même adolescente je haïssais l'esprit de groupe!!!) mais je crois que ça exprime quelque chose d'important. j'ai l'impression que c'est mettre la charrue avant les boeufs que de vouloir que son enfant se distingue dès le début de sa vie et d'ailleurs de la souffrance en résulte comme dans le cas de ce petit garçon qui ment aux autres en disant qu'il a trois vélos chez lui alors qu'il n'en a même pas un... comme s'il rétablissait virtuellement un état dont il aurait besoin réellement pour se constituer en égal des autres.

je ne crois pas du tout aux vertus salvatrices de la souffrance. nous avons tous notre lot de souffrances (certes inégales, mais chacun souffre toujours suffisamment voire trop). on apprend toujours des expériences douloureuses mais je pense qu'on apprend aussi des expériences heureuses! les souffrances, même si on tente a posteriori de les qualifier de "formatrices", laissent toujours des traces presque indélébiles. et c'est encore plus vrai des blessures de l'enfance car l'enfance n'est pas un moment comme un autre, c'est une phase de formation bien plus intense que la suite de la vie. je pense qu'un enfant qui s'est senti exclu risque de passer sa vie à vouloir réparer ce sentiment de ne pas être à la hauteur, d'être celui qui n'a pas eu les copains qu'il voulait etc...

je ne dis pas que c'est la conséquence nécessaire d'une éducation écolo mais je crois que c'est toujours le risque avec lequel on jongle quand on élève des enfants de manière atypique.

bon voilà... je crois que nous sommes tous plus ou moins d'accord sur le fonds mais que la forme pose problème: combien de jouets conventionnels autoriser, comment savoir à quel moment on va trop loin, comment ne pas stigmatiser son enfant tout en l'élevant selon nos valeurs... mais aussi comment ne pas non plus imposer nos valeurs. ce dernier point me semble très important. j'ai toujours été choquée par les croyants qui élevaient leurs enfants en les assurant de la réalité de Dieu ("ne sois pas triste, grand-mère est au paradis et elle nous regarde, tu la reverras dans longtemps au ciel"). pour moi c'est du lavage de cerveau (désolée pour les croyants qui me lisent...). je ne veux pas que mon végétalisme soit une religion pour mes enfants, je veux qu'ils en analysent les présupposés et qu'ils ne s'y sentent pas liés comme on se sent lié à une tradition, juste par héritage-réappropriation. je rêve d'observation-analyse-adhésion (qui ne se passera pas pendant l'enfance mais plutôt à l'adolescence). bref, je voudrais éviter de refaire avec mes enfants ce que d'autres parents font avec leurs enfants et que je n'approuve pas...

bon bah c'est du boulot en perspective!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

très très interessant ce sujet, bcp d'opinions, c'est très riche...

Pour moi,le rôle des parents est multiple, complexe, compliqué. Il ne s'agit pas d'être seulement à l'écoute, seulement d'être autoritaire, seulement d'être un guide, c'est tout à la fois.

"interdire à l'enfant de se blesser?" ce n'est pas de l'autorité, mais de la protection, c'est une "obligation" de l'adulte quel qu'il soit de veiller à ce qu'un enfant, qu'il soit le sien ou non, ne se mette pas en danger. Interdire n'est pas seulement être "autoritaire"!

En tout cas, éviter l 'extrémisme , modérer, tempérer, discuter, effectivement veiller à ce que l'enfant ne soit pas trop mis à l'écart et ne souffre pas (car là il y aurait bien danger), mais de toute façon, l'enfant peut souffrir pour tellement de raisons (trop petit, trop gros, pauvreté...) qui lui échappent... reste l'amour qu'on lui donne et qui lui permettent de mieux apréhender les passages difficiles.

J'ai envie d'inverser la problématique : qu'en sera t il, demain, de tous ces gosses qui ont tout, les derniers pokémons, les dernières baskets à la mode (....), de cette "génération internet", qui veut tout, tout de suite, sans effort? Je ne pense pas qu'ils seront plus heureux que les mômes que l'on a mis en garde contre la sté de consommation et ses abus! Bien au contraire.

Je vais peut être être dure, mais je pense que l'on est en train de fabriquer une génération de dépressifs, je cotoie pas mal de gosses et d'ados dans mon boulot, je dois dire que je suis effrayée.

Dans nombreuses familles où chacun à la tv dans sa chambre, son propre téléphone, son propre PC, où est la véritable communication, la vie de famille, la discussion? Bcp de famille n'habitent plus ensemble, ils cohabitent (dans le sens ils côte à côte), moi ce sont plutôt les gamins qui vivent dans ces familles que je plains...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon alors désolée de reprendre la parole, je ne veux pas squatter tout l'espace!

enfin je voulais dire que je viens typiquement d'une famille comme ça: télé, téléphone, ordinateur et internet dans ma chambre. rien n'est perdu car déjà enfant je voulais toujours faire des jeux de société (même si pour un tas de raisons, personne n'a jamais voulu dans ma famille...). et je sais que je ne ferai pas non plus cette erreur là avec mes enfants! mais dès enfant je savais que ce n'était pas ça le modèle à suivre... en fait c'est justement grâce à la télé, aux livres et à l'école que j'ai pu voir que le bonheur résidait aussi dans le lien et les activités communes. la télé ne véhicule pas que de mauvaises images! j'ai vu tellement de téléfilms et de séries que j'ai intégré ce modèle de communication et de plaisir à être ensemble comme si je l'avais vraiment vécu! la télé est une compagne fidèle des âmes seules, et pas seulement des adultes célibataires! en tant qu'enfant j'ai vraiment beaucoup appris via les médias, même si ma famille était un désastre!

je ne suis donc pas si pessimiste pour ces ados et ces enfants car, notamment via internet d'ailleurs, ils communiquent beaucoup. en tout cas en ce qui me concerne, je sais que la télé m'a permis au contraire de garder un contact avec le réel et d'apprendre plein de choses. sans la télé mon enfance aurait été beaucoup plus ennuyeuse et peut-être trop éloignée du monde (j'aurais uniquement joué seule avec mes jouets et lu des livres, ce qui est encore plus virtuel que la télé!).

bon mais je dis pas que c'est l'idéal, j'aurais préféré avoir des parents disponibles, des frères et soeurs qui veuillent bien jouer avec moi etc... mon cas n'est peut-être pas le plus emblématique des effets de la télé mais en tout cas pour moi, ça a clairement été quelque chose de positif qui m'a fait voir autre chose que ma maison et mon école!

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme quoi il faut faire confiance aux enfants! Ils ont milles et une ressources pour s'en sortir! Ton expérience le prouve bien , muguet!!

c'est sur que je suis bcp moins optimiste que toi concernant les jeunes et les enfants aujourd'hui.

Le problème c'est que le virtuel envahi vraiment bcp trop leurs vies. Je préfère voir les mômes sortir, s'amuser, s'éclater, sauter dans les flaques, que de passer leurs vacances sur MSn, mais ce n'est que mon point de vue...

Je ne suis pas forcément d'accord non plus sur la tv, internet que tu compare aux livres. Les livres et les jeux renforcent l'imaginaire de l'enfant (je ne rentre pas bien sur dans les cas extrèmes ou l'enfant n'a plusle sens des réalités parce qu'il est trop dans le jeu ou dans la lecture, d'ailleurs les faits divers nous ont montré ces dernières années les effets néfastes de la télé sur des ados déjà pas très à l'aises dans leurs têtes).

Toi, c'est la télé qui t'as aidé, d'autres, ce sera les livres, oui, vraiment, après avoir lu ton post je me dis que les enfants ont quand même un sacré potentiel!!

PS : non, ne t'inquiète pas, tu ne squatte pas!! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

peut-être aussi que sauter dans les flaques et chatter sur msn relèvent de deux âges différents! les petits sautent toujours dans les flaques laurette! et s'ils vont plus tôt sur l'ordi, c'est peut-être aussi parce qu'ils en ont l'âge! sans rire, les enfants d'aujourd'hui sont peut-être plus matures que ceux des années 60? (conséquence d'une société plus dure?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, sauter dans les flaques c'était un exemple! Je pense que tu vais compris mais que tu me charrie! :P . C'est rigolo aussi pour les grands :rougit: , non? J'aurai pu prendre l'exemple du vélo où je ne sais quoi d'autre...

Le mot maturité me gène un peu... quand on voit par exemple des filles de 13 ans se saper comme des femmes de 20, je ne suis pas sure que ce soit une question de maturité, loin de là.

Cela dis, il est vrai que nous ne sommes plus dans les année 60, j'en ai bien conscience!!

Mais Msn, est-ce vraiment super pour s"évader", rêver (les plus jeunes commes les plus grands en ont besoin!), pour moi, rêver ce n'est pas forcément s'éloigner hors de la réalité, c'est se ressourcer pour mieux retrouver la réalité. Encore une fois, chacun son point de vue.

"les plus grands en ont l'âge", oui, je suis d'accord, mais je trouve qu'ils ne font plus que ça pour la plupart et je le regrette. Je ne suis pas trop "extrémiste " quand à l'éducation des enfants, mais je trouve que tout ça (tv, ordi, consoles), les rend de moins en moins créatifs et un tantinet passif, c'est tout...

encore une fois je suis moins optimiste que toi (chacun son point de vue, le tiens est entendable et très bien argumenté d'ailleurs!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais revenir au tout début du fil de discussion...

Il y a encore beaucoup de jouets fabriqués dans le Jura...Mon coin est appelé "le Pays du jouet"...

Pour Janod à Orgelet, il me semble bien qu'il y a une usine, pas juste le siège social, j'essayerai de me renseigner...

Ici (dans ma commune), j'ai le siège social de Smoby mais plus de fabrication, par contre pas mal de fabrication dans les usines du groupe situées dans la région...

Il est très difficile de démêler ce qui est fabriqué 100% français ou pas.

Blue

Share this post


Link to post
Share on other sites

La société Jand ne fabrique plus rien, elle commercialise seulement...

Pour l'origine de leurs produits voir ci-dessous un extrait de l'aticle de La voix du Jura (Entre délocalisation et nouveaux marchés) du 30/03/2006.

L'ensemble de l'article est instructif...

"La société Janod commercialise 400 jeux et jouets en bois dont 35 % sont fabriqués dans le Jura.

L’entreprise Janod a une spécialité : les jeux et les jouets en bois. Créée et installée à Orgelet depuis 1970, elle ne fabrique pas mais commercialise. Le catalogue comporte plus de 400 jeux, soit plus de 150 références. « 35 % de la production est fabriquée dans le Jura », soutient Pascal Bernard, le PDG de la société. La production jurassienne est estampillée made in France.

Si l’entreprise appelée également JuraToys (société mère qui distribue la marque Janod) revendique la plus belle offre française de jouets en bois, elle a également recours à l’importation. « Le jouet qu’on importe est celui qu’on ne peut plus faire fabriquer dans le Jura », explique M. Bernard. C’était par exemple le cas de Chiquito, le cheval à bascule noir qui illustrait la couverture du catalogue 2005. Le recours aux importations s’explique en partie pour des raisons de coût. Mais pas seulement. « On va en Asie pour des grosses pièces, comme les chevaux à bascule, dont le positionnement en prix correspond au marché ». Les importations viennent d’Europe de l’Est, de la Thaïlande et de la Chine. Janod est aussi contrainte de s’exiler parce que l’outil de production jurassien est vieillissant. Conséquence : il investit peu et peu difficilement faire preuve de créativité et s’adapter à la nouveauté.

« Trois sapins »

L’entreprise d’Orgelet a toutefois le souci de préserver l’économie jurassienne. Pour informer le consommateur citoyen, la production made in Jura est signalée par un logo original “trois sapins, bleu, blanc, rouge ”. Elle utilise le savoir-faire local tout en apportant sa patte. « Nous développons seulement les produits », précise M. Bernard. C’est la mission stratégique des designers. « Nous avons des spécialistes dans le Jura qui fabriquent des jouets que nous relookons aux couleurs du moment ».

Pour marquer son ancrage dans le département, Janod Jeux a naguère édité avec le Comité départemental du tourisme (CDT) 50 000 dépliants sur les jeux et jouets du Jura. En collaboration, avec le Comité interprofessionnel de gruyère de comté (CIGC), la société a développé une collection de jouets estampillée Les routes du comté.

Mais Janod n’a pu assurer son développement en ne se concentrant uniquement sur le jouet made in Jura. Elle importe mais elle exporte également. Sa production est distribuée en Espagne, au Portugal, en Belgique, en Angleterre et dans une moindre proportion aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. Juratoys est aussi présent dans les grandes enseignes spécialisées du jouet en France et certaines grandes surfaces aux côtés de productions concurrentes souvent originaires de pays asiatiques. Le Jurassien participe à certains rendez-vous planétaires du jouet, comme le salon de Nuremberg, en Allemagne. Le FAO Schwarz de New-York et Sony Plaza au Japon sont intéressés par le petit jurassien. C’est dire que l’entreprise d’Orgelet vit dans la mondialisation. "

Blue

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci beacoup à toi, bluetansy, pour ces infos! ca m'aide beacoup! :wub: :bravo2: :bisou:

--------------------------------------------------------

ce ne sont pas que des jeux, ce sont des références culturelles et quand les enfants jouent entre eux, ils disent bien "toi t'es Untel", "toi t'es machin" et ré-inventent leurs dessins animés. mais encore faut-il les connaître un minimum

Bah tu sais, moi, j'avais pas le droit de regarder la télé, et de toutes façons, on n'avait pas la cinq et la six sur notre télé, et c'est là que passaient l plupart des dessins animés regardés par mes amies. Quand on jouait, je n'étais pas du tout pénalisée, en fait, je connaissais aussi bien que mes amies les perso et les histoires, bien que n'ayant jamais du les DA: pour tout dire, ce genre de dessin est tellement répétitif que quand on en a vu un, on les a tous vus! (et même sans en avoir vu un, d'ailleurs) :rolleyes:

j'ai l'impression que pour grandir et s'affirmer individuellement, on a tous besoin de passer par une phase d'intégration dans un groupe. on voit ça dans le comportement grégaire des adolescents

oui, pour les ados, c'est un fait, mais pas pour les enfants! Je crois que, de nos jours, on voit trop vites nos enfants comme des "pré-ado". Il y a un temps pour tout.

bon voilà... je crois que nous sommes tous plus ou moins d'accord sur le fonds mais que la forme pose problème: combien de jouets conventionnels autoriser, comment savoir à quel moment on va trop loin, comment ne pas stigmatiser son enfant tout en l'élevant selon nos valeurs... mais aussi comment ne pas non plus imposer nos valeurs.

exactement, j'allais le dire! :P La seule différence, c'est que je pense que je suis moins choquée que toi par les "extrèmes", car pour moi, on peut être extremiste et n'autoriser aucun jouet conventionnel à son enfant et que tout se passe bien: comme je disais, ça dépend de ce que tu t'imposes à toi-même et de ta relation avec ton enfant (et aussi de vos personalités respectives). Je connais des familles "extrèmes" dont les enfants vivent très bien leur mode de vie particulier, tout en fréquentant d'autres enfants avec d'autres modes de vie.

-----------------------------------------------------

Sinon, Pour en revenir au sujet initial, je pense qu'effectivement, c'est une bonne chose que je demande à tous les commerçants que je croise la provenance des jouets, ça aidera tout le monde à comprendre que c'est important, et ça aidera le commerçant à avoir envie de se renseigner. Mais il est vrai aussi qu'il est important de ne pas se fier aux seules paroles des commerçant, donc tous les articles que vous pourrez trouver sur le net sont les bienvenus!

peut-être qu'un jour, on verra un logo "jouets ethiques" se créer? Peut-être y en a-t-il déjà un? J'imagine que ce genre de logo a ses avantages et ses inconvénients (voir le débat autour de "max haavelar" pour le commerce équitable)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci beacoup à toi, bluetansy, pour ces infos! ca m'aide beacoup! :wub: :bravo2: :bisou:

--------------------------------------------------------

ce ne sont pas que des jeux, ce sont des références culturelles et quand les enfants jouent entre eux, ils disent bien "toi t'es Untel", "toi t'es machin" et ré-inventent leurs dessins animés. mais encore faut-il les connaître un minimum

Bah tu sais, moi, j'avais pas le droit de regarder la télé, et de toutes façons, on n'avait pas la cinq et la six sur notre télé, et c'est là que passaient l plupart des dessins animés regardés par mes amies. Quand on jouait, je n'étais pas du tout pénalisée, en fait, je connaissais aussi bien que mes amies les perso et les histoires, bien que n'ayant jamais du les DA: pour tout dire, ce genre de dessin est tellement répétitif que quand on en a vu un, on les a tous vus! (et même sans en avoir vu un, d'ailleurs) :rolleyes:

j'ai l'impression que pour grandir et s'affirmer individuellement, on a tous besoin de passer par une phase d'intégration dans un groupe. on voit ça dans le comportement grégaire des adolescents

oui, pour les ados, c'est un fait, mais pas pour les enfants! Je crois que, de nos jours, on voit trop vites nos enfants comme des "pré-ado". Il y a un temps pour tout.

bon voilà... je crois que nous sommes tous plus ou moins d'accord sur le fonds mais que la forme pose problème: combien de jouets conventionnels autoriser, comment savoir à quel moment on va trop loin, comment ne pas stigmatiser son enfant tout en l'élevant selon nos valeurs... mais aussi comment ne pas non plus imposer nos valeurs.

exactement, j'allais le dire! :P La seule différence, c'est que je pense que je suis moins choquée que toi par les "extrèmes", car pour moi, on peut être extremiste et n'autoriser aucun jouet conventionnel à son enfant et que tout se passe bien: comme je disais, ça dépend de ce que tu t'imposes à toi-même et de ta relation avec ton enfant (et aussi de vos personalités respectives). Je connais des familles "extrèmes" dont les enfants vivent très bien leur mode de vie particulier, tout en fréquentant d'autres enfants avec d'autres modes de vie.

-----------------------------------------------------

Sinon, Pour en revenir au sujet initial, je pense qu'effectivement, c'est une bonne chose que je demande à tous les commerçants que je croise la provenance des jouets, ça aidera tout le monde à comprendre que c'est important, et ça aidera le commerçant à avoir envie de se renseigner. Mais il est vrai aussi qu'il est important de ne pas se fier aux seules paroles des commerçant, donc tous les articles que vous pourrez trouver sur le net sont les bienvenus!

peut-être qu'un jour, on verra un logo "jouets ethiques" se créer? Peut-être y en a-t-il déjà un? J'imagine que ce genre de logo a ses avantages et ses inconvénients (voir le débat autour de "max haavelar" pour le commerce équitable)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ce qu'on dirait de nous:

dépêche de l'AFP relevée aujourd'hui sur lemonde.fr:

"Plusieurs membres de la commission d'enquête parlementaire sur les sectes ont découvert mardi au cours d'une visite inopinée dans une communauté biblique 18 enfants "coupés du monde", qui ne vont pas à l'école, ne jouent pas, ne sortent pas et "ne connaissent même pas Zidane", ont-ils dit au cours d'une conférence de presse.

Le président de la commission, Georges Fenech (UMP), le rapporteur Philippe Vuilque (PS), le vice-président Alain Gest (UMP) et le secrétaire du bureau Jean-Pierre Brard (app-PCF) se sont rendus à Tabitha's place, une communauté installée à Sus-Navarrenx, près de Pau (Pyrénées atlantiques) pour enquêter avec l'inspecteur d'académie sur le cas de 14 enfants non inscrits à l'école.

Visiblement émus et "secoués" par leur visite, ils ont trouvé 18 enfants, âgés de 6 à 16 ans, qui sont censés être scolarisés sur place. Ils disent avoir constaté que les enfants savaient lire mais qu'ils ne restituaient pas convenablement le sens de ce qu'ils avaient lu.

Ils ne sont pas vaccinés, n'ont pas de contacts avec les enfants extérieurs à la communauté, ignorent internet, le cinéma, la télévision et ne sortent qu'occasionnellement pour accompagner leurs parents quand ils vendent sur les marchés les produits du jardin, selon la même source.

La petite délégation a pu parler - sans témoin - avec une adolescente de 18 ans qui a un peu décrit les conditions de vie de la communauté. Un médecin scolaire a examiné les enfants et les a trouvés à peu près en forme à part quelques déficiences visuelles.

La délégation a aussi posé des questions hors programme scolaire, ce que ne peut pas faire l'inspecteur d'académie. C'est ainsi que les parlementaires ont constaté que les enfants n'avaient pas idée du monde extérieur et qu'ils ne connaissent ni Zidane, ni les Beatles, ni aucun chanteur actuel, qu'ils n'utilisaient pas internet et globalement avaient peur du monde extérieur, dont ils parlent en disant "chez vous".

On ignore combien de personnes vivent dans la communauté et leurs liens familiaux. Aucun des adultes ne travaille en dehors de la communauté. Celle-ci vit surtout de la vente de légumes et d'artisanat (mobilier de jardin notamment).

Le président de la commission a convenu qu'il était actuellement sans pouvoir face à la situation parce que la communauté se retranche derrière le droit de scolariser les enfants à domicile, ce qui est légal. On ne constate pas de maltraitance physique envers les enfants.

Il a indiqué que la commission, qui rendra son rapport le 19 décembre, ferait des propositions pour que "les pouvoirs publics puissent libérer ces enfants de l'enfermement psychologique".

Il faut avoir les moyens, estime-t-il, de mieux évaluer le nombre d'enfants qui échappent au système scolaire et de connaître leur situation psychologique."

Share this post


Link to post
Share on other sites

pov z-enfants qui ne connaissent même pas zidane! :rolleyes:c'est pourtant un incontournable de la culture française,non? :rolleyes: Ah, ils ont lu Zola? euh, c'est qui, ça, Zola, déjà? Il joue à quel poste dans l'équipe de france? :rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

Bah, je ne veux pas juger cette communauté que je ne connais pas, mais j'ai du mal à comprendre comment ce genre de vie pourrait être un "enfermement psychologique" supérieur à celui d'un enfant qui est 24h/24 devant la télé à ingérer des pubs et à demander les jouets qu'il voit dans les pubs. :glare: Pour ma part, je ne suis pas choquée par un style de vie "différent", il faut voir la situation effective de cette communauté, le "bourrage de crâne" qu'on fait subir ou pas à ces enfants, et l'ouverture à la vie qu'on leur propose ou pas, mais ça, ça dépend pas du fait de regarder ou non la télé et de connaitre ou non zidane....

Share this post


Link to post
Share on other sites

si le monde extérieur "chez nous" les effraie, je doute qu'ils soient élever dans une ouverture au monde...

je vois une grande différence entre

- élever son enfant soi-même, à la maison, sans école, sans télé, sans barbie etc...

- retrancher son enfant du monde dans lequel, nous, on a vécu et qu'on connaît donc.

les personnes qui choisissent l'école à la maison font souvent faire beaucoup de choses à leurs enfants hors maison, comme rencontrer des enfants puisqu'ils n'ont pas de camarades de classe...

lorsqu'on fait un choix de vie, comme de se retrancher, on a en général peser le pour et le contre, on sait ce que l'on quitte. En mai 68 certains ont fait la révolution pour quitter un mode de fonctionnement qu'ils ne pouvaient plus supporter...

par contre qu'en est-il des enfants que nous élevons ensuite ? ils n'auront pas connu "l'avant", ce que l'on quitte, ils ne se construisent pas sur une rupture, un rejet, une opposition à des choses dites anciennes... et c'est là que le rôle de parent est très difficile car il faut savoir donner des bases à son enfant sans que ça devienne de l'endoctrinement, savoir lui donner de la liberté et du choix sans tomber dans le laxisme du "rien"...

je ne me prononce pas sur cette peut-être secte que je ne connais pas, mais je conçois aisément que cela ait pû inquiéter une commission d'enquête parlementaire

mais sinon on peut très bien jouer dans les cours de récré sans avoir vu les dessins animés et séries débiles de la télé, qu'on soit enfant ou ado... l'imaginaire (qu'on a souvent bien plus développé quand on lit au lieu de regarder la télé ;)) des enfants est sans bornes et permet largement de compenser ces ignorances. de toutes façons on dit "toi t'es untel" mais le jeu qui suit n'a plus rien à voir avec la série ou le DA de référence au départ. on ne rejoue pas les épisodes !!!

j'ai jamais vu un dallas, petite maison dans la prairie et je ne sais plus quoi qui faisaient frétiller de joie mes amis quand ils rentraient à temps pour les voir entre midi et deux....

ma fille aînée l'autre jour me disait qu'elle était je sais plus quoi quand elle joue avec sa cousine et je lui demande "mais c'est qui", ben c'est une winx maman ! "et c'est quoi une winx" ben je sais pas. alors j'ai demandé à la cousine... qui n'en savait guère plus... elles n'ont pas la télé, l'une comme l'autre, et pourtant, elles jouent aux WINX !!! lol !

moi je ne me fais pas d'inquiétudes ;)

même pour le portable ;)...

bon cette année nos jeux de noël seront forcément très écolo côté fabrication etc... puisqu'on va les faire nous-mêmes en totalité, (restriction bugétaire oblige...)

si vous voulez qu'on partage des idées à ce sujet (j'en déborde) on peut ouvrir un autre post spécifique (non j'ai pas dit que c'était le b*** sur celui-là ! lol ! j'ai pensé trop fort ? ;))

bons achats ou préparatifs à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
si le monde extérieur "chez nous" les effraie, je doute qu'ils soient élever dans une ouverture au monde...

mouais, mais bon, ça c'est le journaliste qui interprète que "le monde extérieur les effraie". Ce matin, à la radio, ils ne disaient pas ça du tout, d'ailleurs, ces enfants semblaient suivre des formation sur internet... Bref, pour le moment, on ne sait pas grand chose de cette communauté, et comme d'hab, les journalistes brodent... :glare:

sinon, c'est vrai que les cadeaux à faire soi-même mériteraient un topic!

Pour en revenir au sujet initial, perso, j'ai eu aucune réponse à mes questions de la part des entreprises que j'ai contactées. Donc pas si simple de savoir si elles ont ou non délocalisé une partie ou toute leur production.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

j ai lu que certains jeux V*** étaient fabriqués en chine.

Est-ce-que quelqu'un peut me le confirmer.

Sur le site XXXXXXX, ils ne précisent pas l'origie du jouet.

APluche

Edit modération : pas de liens publicitaires, merci de relire la charte - tu peux aussi appeler le fabricant si tu veux réellement une réponse ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0