shakti

Manipulation pour rendre l'école obligatoire

66 posts in this topic

Je n'ai pas vue de topic sur le sujet mais au cas où il serait quelque part, n'hésitez pas à combiner ou supprimer.

Il y a quelques jours un battage médiatique a été déclenché autour de la Communauté de Sus, appelé par les médias "la secte de Tabitha Place" après la descente de l'inspection académique où les médias et G Fenech ont tenus des propos mensongers ou frisant le ridicule.

Visite surprise à la communauté Tabitha's Place

Elle est soupçonnée de dérive sectaire par l'inspection académique.

Par Julie LASTERADE

QUOTIDIEN : mercredi 22 novembre 2006

IIs vivent sans télé ni radio, ils ne connaissent ni Zinedine Zidane ni Johnny Hallyday. Mais ils ont un site Internet. «Notre vie est simple et pure, annoncent les membres de la communauté Tabitha's Place. Venez nous voir !» Hier, la commission d'enquête sur l'influence des mouvements sectaires sur les mineurs les a pris au mot. Ils ont organisé une visite surprise au château de Sus (Pyrénées-Atlantiques) avec l'inspecteur d'académie. Ils savaient qu'aucun enfant n'était scolarisé. Ils sont venus contrôler leurs connaissances et, pour la première fois, l'inspecteur ne les a pas prévenus. Ils calculent, ils écrivent et ils lisent, «mais ils ne sont pas capables de restituer le sens de ce qu'ils lisent», assurait hier Georges Fenech, président de la commission. Ils parlent de l'école publique comme «d'un lieu où des folies se commettent», rapporte-t-il. Robes longues et cheveux lâchés pour les filles, queues de cheval obligatoires pour les garçons. Leurs derniers livres étudiés parlaient de la loutre ou du pic-vert, la dernière leçon d'histoire, du père Noël. D'après les visiteurs, les adultes «à l'élocution rudimentaire» qui les éduquent sont tous membres de la communauté. Aucun gourou affiché, une vie accrochée aux paroles de la bible, aucun mur d'enceinte pour les retenir. Mais aucun des enfants ne sort. Tous sont nés ici. Ils voyagent parfois en Argentine ou en Espagne, mais pour rejoindre l'une de leur communauté. «Ils sont élevés dans l'idée que le monde extérieur est mauvais. Ces enfants vivent dans un monde virtuel», continu Georges Fenech. Combien sont-ils à Sus ? Mystère. Au moins cinquante d'après les membres de la commission. Mais aucun adulte du château n'a pu leur avancer un chiffre exact, ni même leurs dates de naissance. Les premiers examens médicaux n'ont décelé aucune maltraitance physique. Mais pas de trace de vaccination non plus. Pas sûr non plus qu'ils aient tous été déclarés à l'état civil. «Ils pourraient disparaître sans que personne ne s'en aperçoive», s'alarme la commission d'enquête. Elle remettra son rapport mi-décembre. Mais si les textes autorisent l'enseignement dans les familles, elle sait déjà qu'elle réfléchira à une mesure contre la possibilité des communautés à créer leur propre école.

D'autres médias ont dit qu'un enfant était décédé dans cette communauté du fait d'un manque de soins alors qu'il avait une malformation cardiaque. Bref, cela fait 10 ans que cette communauté est persécuté sans résultat judiciaire mais beaucoup de traumatismes pour les enfants.

Ils ont un site http://www.douzetribus.com et restent ouvert au monde pour ceux qui veulent se renseigner par eux meme.

Cette histoire très médiatique est en fait un prélude à une nouvelle chasse aux sorcières via un rapport qui doit etre remis le 19 décembre et préparé par un groupe parlementaire avec G. Fenech à sa tete. Parmi les buts de ce groupe on trouve la remise en question de la liberté de scolarisation ou non en rendant l'école obligatoire pour tous.

."Nous avons l'intention, dans le rapport que nous allons rendre le 19 décembre, de rendre plus opérationnel le principe de contrôle par l'inspection académique, et sans doute devrons-nous travailler aussi sur l'obligation de scolarisation, car il n'apparaît pas tout à fait logique que l'on puisse maintenir des enfants hors du monde", a déclaré sur Alain Gest, député UMP et vice-président de la commission d'enquête sur les sectes, sur iTélé

http://clubobs.nouvelobs.com/article/2006/...122.FAP6562.xml

Je crois qu'il va falloir suivre cela de près pour les parents qui ont fait le choix de l'instruction à la maison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question à ce propos. Voilà, je pensais que l'instruction était obligatoire c'est-à-dire: soit dans une école publique ou privée sous contrat avec l'Etat, soit à la maison/cned mais sous contrôle (inspections). On m'a assuré qu'il était possible que des enfants soient scolarisés dans une école hors contrat (donc non agréée) et cependant sans contrôle comme dans le cas de l'éducation à la maison. Cela signifierait qu'on laisserait plus de liberté aux écoles privées hors contrat (qui a priori pourraient faire "n'importe quoi") qu'aux parents, qui eux seraient contrôlés sur la qualité et les contenus des enseignements. Est-ce vrai?

Si j'ai bien compris l'histoire dont tu parles, il s'agit clairement d'une communauté dans laquelle ce sont les parents qui assurent l'instruction, avec des contrôles. Mais qu'en est-il de ces écoles hors contrat?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je trouve dément, c'est que parallèlement, l'Eduction nationale ne propose pas de solutions à certains cas qui mènent souvent à la déscolarisation, comme le problème de la précocité.

Pour mon aînée (pas précoce mais avec une relation à l'école très difficile jusqu'au lycée) les professeurs de collège me disaient que le système Education nationale n'était pas fait pour elle et m'incitaient à aller vers une pédagogie Montessori...

Pour ma troisième, en rupture scolaire suite à précocité, l'Inspection académique n'a pu me proposer que le saut de classe (sans aucun accompagnement particulier) ou l'internat dans un établissement situé à 200 km de chez nous, elle avait 8 ans !!!! Pour le moment ça tient cahin-caha après un saut de classe...

Si je n'avais pas eu l'obligation de travailler, mes deux filles auraient sans doute été déscolarisées.

Pour ce genre de situation particulière mais pas si peu courante (tous les enfants qui ne rentrent pas dans les cases), la déscolarisation est souvent le seul remède que trouvent les parents pour sauvegarder leur enfant...Il faudra que l'Education Nationale propose des solutions si elle devient interdite !!!

Un enfant précoce a mis la révolution dans le collège de ma fille l'an dernier (ce qui a au moins sensibilisé à ce sujet et un peu débrouissaillé les choses pour l'intégration de ma fille), Ils ont été soulagés quand les parents l'ont retiré de l'établissement pour lui donner un enseignement à la maison (qui s'est fait via le CNED).

Et quid des enfants ne résidant pas en France, n'ayant pas un accès facile à un établissement scolaire ? Internat d'office ?

Le CNED sera considéré cmme une forme de scolarisation ???

Quelle atteinte aux libertés individuelles ! Beurk !

Blue

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou,

J'ai entendu G. Fenech un soir de cette semaine sur Europe 1, et je dois avouer que j'ai du éteindre la radio tellement la colère me montait au fur et à mesure de son discours, et il allait y avoir un drame culinaire au repas du soir :crying:.

Je l'ai entendu dire textuellement que c'était innacceptable que des enfants de 12 ans n'aient jamais regardé la télé  :ohmy:, également "Mais c'est incroyable, ils ne savent pas ce qu'est la Coupe du Monde !"  :ohmy: :ohmy: :ohmy: D'autres énormités liées à la vaccination, là on tombe carrément dans le domaine de la "maltraitance"  :tete-cogne:

Bref, heureusement, j'ai été rassurée car beaucoup d'auditeurs ont appelé pour tempérer ses propos extrémistes. Mais la déscolarisation est malheureusement encore trop synonyme de secte en France.

Il n'y a plus qu'à espérer que cette demande ne soit pas exaucée :nono:

Cela me fait penser aux propositions écologiques qui consistent à augmenter à fond le prix de l'essence, sans mettre en place à côté une réelle politique des transports en commun !

Et bien si M. Fenech veut limiter la déscolarisation, que l'Education Nationale propose autre chose que son shéma préétabli, ses rythmes scolaires, son apprentissage basé sur l'individualisme, etc...Et ensuite on en reparle  :glare:

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu le "reportage" à la tv, et je n'ai pas compris le battage médiatique concernant cette "descente" dans cette communauté. Quant aux réflexions des responsables de cette descente, ce sont les réflexions de Mr et Mme Toutlemonde. Pourquoi voudriez-vous que les politiques et responsables soient intelligents, intègres, compréhensifs... non ce sont des gens comme vous et moi .

Maintenant venons-en à ces "communautés". Je vois que pour la majorité d'entre vous, il suffit de vivre "en dehors du circuit" pour avoir l'absolution complète. Vous n'avez pas vécu de longs mois dans cette "communauté" donc vous ignorez absolument tout de sa  vraie vie.

Je sais que je vais passer pour une affreuse facho : moi je trouve très bien qu'il y ait enquêtes et descentes dans les communautés fermées. Passons sur les réflexions stupides et la médiatisation ... mais là il y a des enfants qui vivent complètement en vase clos et ce n'est pas sain : vivre et élever  sainement ses enfants c'est les ouvrir au monde extérieur et ne pas les garder captifs parce que l'on pense que l'on est meilleur que le reste du monde...car il n'est qu'enfer et damnation. Et puis il y a toujours le "chef" de la communauté et là quand on creuse un peu ce n'est souvent pas très clean question moeurs et ambition !!

J'ai bien parlé de "communautés fermées". Précision importante.

Quant au refus des vaccins : moi je suis de la génération où dans toutes les écoles il y avait un ou deux élèves ayant eu la "chance" de se choper la polio, ça c'était le bon temps avant que le vaccin existe où les parents hésitaient toujours avant d'envoyer leurs enfants à la piscine et surveillaient le moindre petit symptôme les jours suivants.... bon maintenant effectivement une petite partie de la population peut ne pas se faire vacciner parce que la majorité l'est.... et puis le tétanos : vous avez déjà vu un enfant ou un adulte agoniser de la maladie ?

Refuser ces deux vaccins à un enfant c'est pour moi de l'inconscience totale !

Comme aller en Afrique équatoriale et ne pas se faire vacciner contre la fièvre jaune ou ne pas prendre le traitement anti-palu !!!

Quant à l'école publique, cet affreux goulag dont les instit et profs, tous d'affreux tortionnaires, je me demande comment ma petite fille de 4 ans fait pour y résister. Elle doit être complètement débile pour préparer la veille ses crayons, ses feuilles, heureuse d'aller y retrouver ses petits amis, sa maîtresse.

Oui le système scolaire est loin d'être parfait et pour certains enfants hélas totalement inadapté, oui on peut et on doit  se poser des questions devant toute la batterie des vaccins actuels mais tout n'est pas tout blanc ou tout noir. De la nuance et de la réflexion !

Eugénie

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l'Education Nationale, comme disait quelqu'un sur un autre forum : comment veux tu que le monde change un peu si les adultes de demain reçoivent le meme formatage que ceux de la génération précédente ? A moins que le résultat actuel ne te convienne et que sa reproduction à l'infini te semble cohérente...

Aujourd'hui ils utilisent cette communauté pour tenter de rendre l'école obligatoire, demain ce sera une autre pour rendre le lait en poudre obligatoire, etc etc... Les enfants sont l'espoir de demain et les responsables d'aujourd'hui ne veulent pas qu'ils échappent au système qu'ils ont mis en place.

Nos libertés sont constamment remises en cause : faut il attendre que ce soit la liberté à laquelle on tenait le plus qui soit remise en cause pour réagir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois que pour la majorité d'entre vous, il suffit de vivre "en dehors du circuit" pour avoir l'absolution complète.

Absolument pas. De mon point de vue, ce n'est simplement pas parce qu'on vit "en dehors du circuit" qu'on est nécessairement condamnable... La nuance est de taille : c'est le bénéfice du doute!! Pour moi ne pas avoir la télé et ne pas savoir ce qu'est la coupe du monde ne nuit à personne, je ne vois donc pas en quoi ce serait condamnable. Je n'ai aucun élément sur lequel me baser pour condamner cette communauté.

Vous n'avez pas vécu de longs mois dans cette "communauté" donc vous ignorez absolument tout de sa  vraie vie.
En ce qui me concerne (je ne peux parler que pour moi), c'est vrai.
communautés fermées
Et puis il y a toujours le "chef" de la communauté et là quand on creuse un peu ce n'est souvent pas très clean question moeurs et ambition !!

Tu y as passé de longs mois? :P

Qui que ce soit, "en dehors du circuit" ou pas, ne mérite pas d'être victime d'amalgame et d'accusations gratuites!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes filles ne sont pas "totalement inadaptées", l'aînée est juste une artiste, elle est devenue une adulte équilibrée, à 22 ans, elle est autonome et prépare un CAPES (comme quoi elle n'est même pas rancunière)...La plus jeune a "juste" 151 de QI (ce qui ne fait pas d'elle un petit génie, juste une gamine ayant à sa disposition une cervelle efficace, pas pour ça qu'elle s'en sert forcément hein...mais elle sort nettement des cases)...Et si elles s'en sortent, ce n'est en tous cas pas grâce à l'Education nationale...

Je ne me prononcerais pas sur cette secte...spontanément, je suis un peu frileuse car réfractaire à l'aspect religieux forcené...mais je ne trouve pas normal que cela serve de prétexte à la suppression de l'enseignement à la maison, qui doit rester un droit...et je suis affolée de lire que les références à la normalité se font par rapport à la télévision, Zidane, et Halliday...Et je ne trouve pas l'attitude de cette secte pire que les familles ayant Zidane pour idole et se préoccupant plus de l'entraînement de foot que des devoirs à faire, ou de celles où les enfants alternent entre jeux vidéo et télévision sans jamais voir la couleur d'une couverture de livre...Celles là, on ne leur dira jamais qu'elles coupent leurs enfants du monde...

Pour info, cette année, en sixième, ma fille étudie en cours de français (collège public) la Bible, car "il s'agit d'une référence nécessaire  avoir pour comprendre de nombreux textes litérraires" dixit sa prof de français face à mon rappel de la laïcité de l'école...Va comprendre Charles...

Dernière petite chose...je suis atteinte de myélite transverse, inflammation de la moëlle épinière dont on ne connaît pas la cause...Parmi les premières questions que m'ont posées les neurologues, figuraient celle-ci : "Quels vaccins avez vous subis ?"  Et oui, cela aurait été une bonne raison d'avoir ce que j'ai si j'avais eu plsu que le strict minimum...Innofensifs les vaccins ?

Je ne trouve pas correct de stigmatiser ceux qui refusent la vaccination comme étant les profiteurs de ceux qui l'acceptent...Ils choisissent juste entre deux risques...Nous, devrais dire car mon fils n'a plus subi aucun vaccin depuis l'âge de 6 ans (il en a 19), il n'a jamais été vacciné contre le BCG (réaction cutanée étrange à la première vérification par timbre avant vaccination), idem pour ma dernière, qui a elle subi les premières vaccinations BCG car elle avait un mode de garde collectif...

Blue

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour info, cette année, en sixième, ma fille étudie en cours de français (collège public) la Bible, car "il s'agit d'une référence nécessaire  avoir pour comprendre de nombreux textes litérraires" dixit sa prof de français face à mon rappel de la laïcité de l'école...Va comprendre Charles...

Blue, la bible est en effet étudiée en français en 6ème. Mais elle n'est pas étudiée en tant que dogme religieux, mais en tant qu'oeuvre littéraire. Je crois pour ma part que la bible fait partie d'une une culture nécessaire pour comprendre bien des textes par la suite. Je ne suis pourtant pas croyante. Mais c'est vrai qu'en 6ème, c'est peut-être un peu tôt.

Tu verras, dans deux ans, en 4ème, ta petite étudiera le Coran.  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une question : qui croit encore vivre dans une démocratie digne de ce nom quand est commanditée une descente hyper médiatisée dans un mouvement sectaire où les enfants ne sont pas scolarisés 2 semaines avant la publication d'un rapport parlementaire qui sera probablement le prélude à des modifications de la loi, comme c'est pressenti en ce moment. L'instruction à la maison est encadrée par un décret publié dans le cadre de la lutte contre les sectes.

La manipulation est tellement grossière que j'ai du mal à croire que nos politiques nous prennent vraiment pour des être humains conscients et possédant encore un libre arbitre.

Dors tranquille citoyen, Big Brother te regarde.

Le silence des chaussons serait-il plus redoutable que le bruit des bottes ?

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste une question : qui croit encore vivre dans une démocratie digne de ce nom quand est commanditée une descente hyper médiatisée dans un mouvement sectaire où les enfants ne sont pas scolarisés 2 semaines avant l'examen d'un projet de loi.

Eric, tu peux nous en dire plus sur ce projet de loi? des références? Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Talane, je me suis mépris avec le tapport parlementaire, j'ai corrigé mon post. Mais je sais qu'il est notamment question de rendre le contrôle obligatoire même pour les enfants étant au CNED. Je ne suis pas ça de très près, il faut voir le site de l'EDA : http://www.lesenfantsdabord.org. Nous sommes nous controlés dans 15 jours de toutes façons, ne suivant pas de cours par correspondance.

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas contre ce genre d'instruction bien au contraire mais je trouve qu'il s'agit d'un domaine personnel à aborder par les parents. Presque d'un point de vue historique, cela m'aurait moins surprise...Mais d'un point de vue littéraire, on frise gentiment la théologie à chaque étude de texte quand on ne tombe pas carrément dedans...Et cela m'oblige à fire mon "travail de maman" à un rythme que je n'avais pas prévu et parfois en m'opposant à ce qu'on lui a déjà dit...

De plus, pourquoi ne pas présenter silmutanément ou tout au moins successivement les principaux textes religieux ? C'est à la limite de l'agression culturelle pour l'importante communauté turque que nous avons, et qui est parfaitement prise en compte puisque des cours en langue turque sont organisés pour ces enfants au sein de l'établissement (je suis d'ailleurs effarée des emplois du temps de ces gosses car ça vient en plus, ce n'est pas comme les cursus bilingues que j'ai connu moi dans un collège dit "international").

Mes aînés y avait aussi eu droit (en tous cas le 2éme qui a 19 ans) mais pas de cette manière là....Ca fait plus d'un mois qu'ils sont dessus ! Vu l'agressivité avec laquelle la prof a répondu quand j'ai fait ma remarque sur la laïcité, et le ferveur qu'elle met à cette étude, je la soupçonne un chouïa engagée...

Quand on pense qu'une partie non négligeable des enfants de sixième ne sait pas parfaitement lire, qu'une plus grande partie encore a des difficultés de compréhension d'un texte ordinaire...Pour moi c'est du n'importe quoi...je ne pense pas que l'étude de la Bible leur manque à ce point pour comprendre la littérature française...

Dans le genre qui me fait bondir, ils ont été voir a cinéma dans le cadre du collège, avec travail en classe dessus (oui oui dans le même temps qu'ils étudient la Bible, ne cherchez pas à comprendre) Princesse Mononoké, manga, sans doute fort intéressant d'un point de vue de japonisant convaincu, mais qui pour un occidental non informé est à mon sens abscons et surtout d'une très extrême violence !!!!

Tout ça pour dire que l'Education nationale impose aux parents des choses plus que contestables pouvant entrer en totale contradiction avec une éducation parentale pas si anormale pour donner à un enfant le "sens des valeurs" (non violence, respect des croyances de tous, pour se rapprocher de ce que je disais ci dessus) mais se permet de juger les parents, et surtout ceux qui ne scolarisent pas leurs enfants sur des absurdités genre foot, culture télévisuelle, chanteurs...

Ben moi je préfère que ma fille connaisse l'histoire du coureur de Marathon que celle de Zidane et Mozart que Johnny Halliday...parce que ça, ça suppose que nous ayons eu des échanges, que je lui ai fourni des livres, transmis une culture, pas qu'elle soit restée passive devant un écran à gober au passage les pubs...

Je ne suis pas anti-télé pour autant, elle regarde pas mal la chaîne Eureka, y compris des dessins animés (que je me "tape" au moins une fois pour savoir...et même de temps en temps quand je trouve la maison trop silencieuse, on peut mettre la chaîne Escales ou une chaîne musicale en fond sonore et visuel, de manière totalement passive si si...mais cela n'a rien d'indispensable...et je tente d'y apporter un certain dicernement. Cela n'a pas un caractère obligatoire, on peut aussi mettre un CD, ou même chanter...et même souvent on papote...quelle horreur messieurs les pontes de l'EN, on communique, horreur suprême, on parle même écologie et politique (ben oui 151 de QI ça permet tout de même des trucs comme papoter avec son grand frère de 19 ans et sa maman de sujets de grands)...et parfois, le comble...on se tait et on réfléchit...Ciel ! Je vais avoir des soucis avec la protection de l'enfance moi...élever pareillement un futur citoyen qui votera plus tard, c'est pas permis !

Je pense que tout le monde n'a pas la  capacité de fournir un niveau éducatif suffisant à ses enfants, qu'un contrôle soit fait la première année, pour donner un avis, des orientations gloables, des indications sur les objectifs à atteindre...Soit...Mais il me semble que les parents qui choisissent la déscolarisation ne font pas ça à la légère, qu'ils savent que c'est une lourde responsabilité...Un simple contrôle des connaissances me semblerait tellement plus logique...Quand je vois les cinglés que j'ai pu avoir comme profs et que mes enfants ont toujours de temps en temps, l'EN fait bien mal l'inspection de son propre personnel...

Non, j'ai vraiment le sentiment qu'il s'agit là de rentrer dans le moule, de casser les idividualités, de briser les différences, de ne produire que des citoyens adultes formatés prêts à rentrer dans le troupeau, pour ne pas dire à rentrer dans le rang, à y rester...Parmi ce troupeau, on distinguera les "meilleurs éléments" qui seront les dignes héritiers de leurs aînés dirigeants...Je me souviens d'un prof en terminale C (à l'époque c'était C) dans mon lycée, on avait des classes préparatoires, et ce type nous disait..."N'oubliez jamais que vous êtes la future élite de la Nation!"

Bah elle est belle la prochaine future élite de la nation, imbibée de foot, de télé et de chansons de Johnny...

Blue (un brin agacée par le sujet, j'avoue... ;-) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un monde merveilleux, il n'y a pas cette institution "école". Vous faites partie d'une certaine "élite" si je peux dire qui peut prendre conscience de cela et qui peut assumer (intellectuellement, socialement et financièrement) une éducation totale "à la maison". En vous lisnat, je pense à d'autres familles, paumées, dépourvues, errantes et je me dis que vous avez "de la chance". Oui je me positionne comme vous, à savoir que l'éducation par l'entourage est plus sain, plus éducatif, plus instructif, plus respectueux que celle faite par l'école. Pour autant, la diaboliser comme vous le faites et ne pas penser un instant que pour d'autres (à cause de notre société certes) cette école peut être "positive"... c'est un manque d'ouverture sur une partie réelle du monde. Parents dépassés, parents se déresponsabilisant (la faute de l'école ? oui, mais en partie seulement), parents alcooliques, parents drogués, traditions religieuses "enfermantes", langue étrangère, "délinquance" juvénile, parents malades, enfants malades... Il y a aussi les enfants précoces, les enfants "retardés", les enfants handicapés... et non, l'école ne sait pas répondre à tous les besoins, n'a pas les moyens de donner réposne à tout le monde, l'école ne fournit ni thérapie, ni traitement, ni séance de psy, l'école n'est pas un hôpital, ni un foyer d'accueil... Les profs ne sont pas tous des flèches et certains sont vraiment des imbéciles, il n'y a pas plus de cons dans l'éducation nationale qu'il n'y en a (proportions gardées) sur internet...

C'était un aparte, pour répondre au sujet initial, oui il y a des remarques scandaleuses dans le rapport mais comme vous le faites remarquer, comparer par rapport à notre société de consommation une communauté isolée n'a pas de sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
(...)Je pense que tout le monde n'a pas la  capacité de fournir un niveau éducatif suffisant à ses enfants, qu'un contrôle soit fait la première année, pour donner un avis, des orientations gloables, des indications sur les objectifs à atteindre...Soit...Mais il me semble que les parents qui choisissent la déscolarisation ne font pas ça à la légère, qu'ils savent que c'est une lourde responsabilité...Un simple contrôle des connaissances me semblerait tellement plus logique...Quand je vois les cinglés que j'ai pu avoir comme profs et que mes enfants ont toujours de temps en temps, l'EN fait bien mal l'inspection de son propre personnel...(...)
Voilà des paroles sensées. Cependant je trouve trop incertain de ne contrôler qu'une seule fois. Un prof est inspecté en moyenne tous les 5 ans (normalement 3) (et on sait que les inspections sont plus des contrôles de routine qu'une véritable aide ou remise en question pour la suite) on pourrait envisager le même rythme pour les parents.

(quant aux profs cinglés... ce sont aussi peut-être des parents cinglés...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon problème, c'est que je serais certainement la première à accompagner mes enfants à l'école le coeur léger, si celle-ci correspondait plus au rythme de nos enfants, si sa manière d'éduquer nos enfants était différente, si les profs se remettaient en question quant à leur approche pédagogique, etc etc etc.. Je ne mets pas tous les profs dans le même panier, mais il faut reconnaitre que la minorité qui essaye de faire bouger les choses (suppression des notes et de l'esprit de classement, ou se baser sur le rythme scolaire d'autres pays, école le matin, sport, culture et loisirs l'aprés-midi par exemple) ceux là sont les premiers à se faire taper dessus par leur hiérarchique pour qu'ils re-rentrent trés vite dans le rang.

Bref, en ce qui me concerne, l'école à la maison sera faite parceque je n'ai pas le choix. Parce que je n'ai pas la chance d'avoir une école privée qui me convienne à proximité, la chance d'avoir une place et aussi que tout le monde n'a pas la chance de pouvoir payer ce type d'écoles à ses enfants.

Je ne me suis pas prononcée sur la communauté, je ne la connais pas, je n'ai pas lu le lien.

Je m'offusque juste de ce que se permet de dire le directeur de la Commission de Lutte contre les Sectes : à savoir que c'est de la maltraitance de ne pas envoyer ses enfants à l'école, de ne pas les vacciner (contre quoi d'ailleurs ? et puisqu'ils vivaient en totale autarcie ?) que c'est in-cro-ya-ble que ces "pauvres" enfants n'aient pas la télé, et ne connaissent pas la coupe du Monde. Et que tiens, pour éviter que ca se reproduise, on va demander à ce que la scolarisation soit obligatoire, et toc !

Ca me rend dingue  :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'école toujours en point de mire... Ne serait-ce pas la société d'une façon générale à remettre en question ?

Les horaires de l'école et celles du travail des parents sont liés (combien laissent leur enfant à 7h et le récupèrent à 19h ?) (Comme on dit... la poule ou l'oeuf ?) Je parle pour la société française. On parle souvent des modèles étrangers, il y a ceux qui fonctionnent très bien, ceux qui fonctionnenet bien, ceux qui ne fonctionnent pas... tout dépend des critères. Quel est le rôle de l'école ? son but ? ses objectifs ?

L'école ne peut pas changer toute seule. Ceux qui essaient de la faire bouger passent pour des marginaux et ce n'est pas pour autant qu'ils renoncent.

Comme tu le précises, ne pas tout mettre dans le même panier. C'est dangereux.

De même que se prononcer sur cette communauté est délicat (alors que lire les conclusions du rapport est  instructif)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets de reposer ma question, parce que je me la pose depuis un moment et que je n'ai pas trouvé de réponse sur internet: est-ce que quelqu'un connait les écoles privées hors contrat et subissent-elles des contrôles d'inspecteurs?

Pour le reste, je n'ai pas grandchose à dire, mis à part que je vois mal comment rendre l'école obligatoire car ça provoquerait un tollé général, non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment les écoles hors contrat ne subissent pas de contrôle de la part du ministère. Elles sont généralement géres par des association loi 1901.

lire http://www.passerelleco.info/article.php3?...?id_article=475

tout en bas : http://www.info-impartiale.net/spip.php?article39#nb1 : "L’enseignement privé hors-contrat fait ce qu’il veut, sans le moindre contrôle de l’État."

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'école toujours en point de mire... Ne serait-ce pas la société d'une façon générale à remettre en question ?

Les horaires de l'école et celles du travail des parents sont liés (combien laissent leur enfant à 7h et le récupèrent à 19h ?) (Comme on dit... la poule ou l'oeuf ?) Je parle pour la société française. On parle souvent des modèles étrangers, il y a ceux qui fonctionnent très bien, ceux qui fonctionnenet bien, ceux qui ne fonctionnent pas... tout dépend des critères. Quel est le rôle de l'école ? son but ? ses objectifs ?

Exact, tout le monde n'a pas la chance de pouvoir récupérer ses enfants entre midi et deux et le soir à 16H45. Mais je causais surtout du contenu de la journée type actuelle. Les pays où l'aprés-midi est dédié à autre chose qu'à l'apprentissage pur ne font pas des enfants plus bêtes et moins intelligents ou moins instruits que les notres. Pourquoi s'obstine t-on dans ce modèle qui a montré ses limites et ses lacunes ? Pourquoi ne peut-on imaginer par exemple que les vacances scolaires puissent être réduites en nombre de jour et que l'apprentissage journalier soit par là-même réduit, et la culture, le sport et les loisirs augmentés ? Ainsi toutes les classes de la population, etsurtout les plus défavorisées pourraient profiter d'infrastructures sportives, de visites culturelles dans les musées et autres, sorties qu'ils ne peuvent pas faire avec leurs parents ?

Mais tu as raison, pour en arriver à une réforme de cette ampleur, il faudrait déjà s'entendre sur le rôle et le but de l'Ecole.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ce que j'ai écrit :

"Oui le système scolaire est loin d'être parfait et pour certains enfants hélas totalement inadapté"

Voici ta réponse Blue :

"Mes filles ne sont pas "totalement inadaptées"

Blue : tu as complètement manipulé ma phrase puisque le "inadapté" avec UN "é" était accordé  au système scolaire et non pas aux enfants car j'aurais écrit "inadaptés".

Ta réponse sur les vaccins ne correspond d'ailleurs pas du tout à mes écrits sur la vaccination (j'ai failli perdre l'une de mes filles suite à la vaccination obligatoire de la variole !) mais je persiste à dire que CERTAINS vaccins (pour ceux qui ne chausseraient pas leurs lunettes) étaient très très utiles (je n'ai pas dit TOUS. Ne pas faire vacciner une jeune femme n'ayant jamais eu la rubéole et projettant la mise en route d'un bébé relève de l'inconscience la plus stupide !

C'est vraiment curieux, quand les écrits d'une personne remettent en question vos pensées et convictions, on a tendance à lire en diagonale ses écrits, d'où erreur grossière ou d'y répondre complètement à côté (mais j'ai le même travers !)

Parler et reparler sans fin des idioties dites pas ce responsable concernant cette communauté c'est parler constamment de l'arbre pour masquer la forêt. Là n'est pas la véritable question : la question est : est-il normal de procéder à des enquêtes dans des communautés complètement fermées au monde extérieur en se fiant juste sur leur vitrine internet ?

Quant au formatage des enfants par l'E.N (je n'ai jamais dit et loin de là que cette dernière était parfaite, j'en ai  assez bavé avec certains membres) pour moi il n'y a pas pire formatage que le mode de vie en circuit fermé que l'on impose aux enfants vivant dans certaines communautés fermées  (formatage intellectuel, confessionnel....), aucune possibilité de partir à la découverte des autres : enfin de ceux qui ne mangent pas comme vous, ne prient pas comme vous, ne vivent pas comme vous, ne pensent pas comme vous. Quant au site internet : rien de plus qu'une vitrine commerciale.

Mais la vitrine internet  va dans le sens de vos idées, alors oui elle est parfaite !

Oui j'ai vécu en "communauté"  pendant un an : la plus belle année de ma jeunesse.

Eugénie

P.S. Bien sûr que je n'ai rien contre "l'éducation à domicile" si les parents sont responsables et ont suffisamment de compétences, encore faut-il que l'enfant l'exprime lui ce désir  et que cela ne soit pas les peurs et souvenirs de ses parents qui parlent pour lui avant même qu'il ne fasse l'essai de l'école ! Certains enfants sont plus heureux dans un cadre scolaire  que dans le confinement de leurs parents et oui !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ya  manifestemment trop de sujets qui s'entrecroisent ici qui font qu'il y a des quiprocos.

La question n'est pas "est-il normal de procéder à des enquêtes dans des communautés complètement fermées au monde extérieur en se fiant juste sur leur vitrine internet ? "

je pense d'ailleurs après avoir lu vos messages que finalement personne ne défend vraiment ou attaque vraiment cette communauté. Je pense qu'il est normal de contrôler les communautés fermées pour vérifier que personne n'y est exploité ou violenté. Que les gens y sont heureux, particulièrement les enfants. Et que les enfants reçoivent de l'instruction comme les autres. Le reste ne dépend pas de l'état.

ET c'est là le sujet : "Manipulation médiatique en vue de rendre l'école obligatoire"

c'est l'utilisation de cette histoire POUR rendre l'école obligatoire qui a fait réagir les gens ici. Peu importe finalement ce qu'on pense de l'école ou de cette communauté. Ce qui importe c'est que le choix de ne pas scolariser ses enfants demeure. Or ce choix est menacé.

Personnellement cela me choque profondément et je trouve que c'est un signe supplémentaire de la dérive progressive totalitaire de la France "pour le bien des français".

D'ailleurs ce n'est pas la scolarité qui est mise en cause dans cette histoire, mais la socialisation (et je pense effectivement que c'est indispensable). Mais si la socialisation passe majoritairement par l'école de nos jours ce n'est absolument pas le seul moyen.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'école toujours en point de mire... Ne serait-ce pas la société d'une façon générale à remettre en question ?

Mais qui produit les dirigeants de nos sociétés, nos politiques, nos décideurs et forceurs de tourner en rond ?

C'est bien l'école non ?

Toutes ces personnes sont forcément passées par là, puis grandes écoles / ENA ...etc ?

Pour quel résultat aujourd'hui...?

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà ce que j'ai écrit :

"Oui le système scolaire est loin d'être parfait et pour certains enfants hélas totalement inadapté"

Voici ta réponse Blue :

"Mes filles ne sont pas "totalement inadaptées"

Blue : tu as complètement manipulé ma phrase puisque le "inadapté" avec UN "é" était accordé  au système scolaire et non pas aux enfants car j'aurais écrit "inadaptés".

Je n'ai pas manipulé ta phrase, je l'ai mal lue et je m'en excuse...Pitié ne me fais pas de procès d'intention sans meêm me connaître...

Ta réponse sur les vaccins ne correspond d'ailleurs pas du tout à mes écrits sur la vaccination (j'ai failli perdre l'une de mes filles suite à la vaccination obligatoire de la variole !) mais je persiste à dire que CERTAINS vaccins (pour ceux qui ne chausseraient pas leurs lunettes) étaient très très utiles (je n'ai pas dit TOUS. Ne pas faire vacciner une jeune femme n'ayant jamais eu la rubéole et projettant la mise en route d'un bébé relève de l'inconscience la plus stupide !

Là, je priste à dire que tes écrits a priori lus lunettes chaussées amènent cette réaction de ma part et que même cette affirmation sur le vaccin de la rubéole n'est pas forcément non négociable...car comment choisir entre la mise en danger de la vie d'une femme existante et le risque couru par un enfant à naître ? C'est un choix diabolique...

Quels vaccins sont bons, quels vaccins sont mauvais ? Les médecins se sont d'ailleurs bien gardés de me le dire...Ils m'ont demandé la liste de ceux que j'avais eu et m'ont juste dit...bon alors ça ne vient pas de là...

C'est vraiment curieux, quand les écrits d'une personne remettent en question vos pensées et convictions, on a tendance à lire en diagonale ses écrits, d'où erreur grossière ou d'y répondre complètement à côté (mais j'ai le même travers !)

Là aussi tu fais tout de même un sacré procès d'intentions...je pourrais dire que tu as vite faite d'accuser ainsi quand on remet ce que toi tu dis en question...Eh bien non, je me contenterais de penser que quand on s'engage dans une discussion "forte", sous le coup de l'échauffement, on peut mal lire, mal interprèter, donner des exemples tordus et un peu bidon, grosssir le trait...ce que tu écris ne remet pas en question mes pensées et mes convictions (il m'en faut tout de même un peu plus) cela va juste à l'envers de ces convictions...

Parler et reparler sans fin des idioties dites pas ce responsable concernant cette communauté c'est parler constamment de l'arbre pour masquer la forêt. Là n'est pas la véritable question : la question est : est-il normal de procéder à des enquêtes dans des communautés complètement fermées au monde extérieur en se fiant juste sur leur vitrine internet ?

Pour ça Raffa a parfaitement répondu...Disons qu'on veut surtout se servir d'un arbre pour abattre une forêt (partir d'un exemple jugé condamnable -qui l'est peut être, on a tous plus ou moins dit qu'on en savait rien- pour condamner le droit à l'eneignement à la maison)

Quant au formatage des enfants par l'E.N (je n'ai jamais dit et loin de là que cette dernière était parfaite, j'en ai  assez bavé avec certains membres) pour moi il n'y a pas pire formatage que le mode de vie en circuit fermé que l'on impose aux enfants vivant dans certaines communautés fermées  (formatage intellectuel, confessionnel....), aucune possibilité de partir à la découverte des autres : enfin de ceux qui ne mangent pas comme vous, ne prient pas comme vous, ne vivent pas comme vous, ne pensent pas comme vous. Quant au site internet : rien de plus qu'une vitrine commerciale.

Là tu émets un jugement sur cette communauté...ce que je me refuse à faire avec les éléments dont ej dispose, même si je le répète, je ne me sens pas en confiance avec des personnes aussi omnubilées par la religion...

Mais la vitrine internet  va dans le sens de vos idées, alors oui elle est parfaite !

Ah bon quelq'un a émis cette opinion dans cette discussion ?

Oui j'ai vécu en "communauté"  pendant un an : la plus belle année de ma jeunesse.

Alors là je ne comprends vraiment pas tout...

P.S. Bien sûr que je n'ai rien contre "l'éducation à domicile" si les parents sont responsables et ont suffisamment de compétences, encore faut-il que l'enfant l'exprime lui ce désir  et que cela ne soit pas les peurs et souvenirs de ses parents qui parlent pour lui avant même qu'il ne fasse l'essai de l'école ! Certains enfants sont plus heureux dans un cadre scolaire  que dans le confinement de leurs parents et oui !

Parfois, il est nécessaire pour son bien d'aller contre le désir d'un enfant (et je ne parle pas d'idéologies mais de choses très pratiques...les coups, la dépression, le "désapprentissage"...) car un enfant ne sait plus lui même forcément ce qu'il veut entre aller à l'école comme tout le monde et s'y sentir mal, ne pas réussir à s'y intégrer, ne pas avoir envie de se lever le matin pour y aller...Le rôle de parents s'est aussi de prendre les décisions difficiles à la place de son enfant, pour le protéger...

De nouveau tu fais un procès d'intention à bien des parents...

Les parents qui déscolarisent confinent rarement leurs enfants, je ne parle pas de communautés qui déscolarisent mais de parents ordinaires...Bien au contraire, ils ont bien souvent tellement la crainte de ne pas socialiser leur enfant correctement qu'ils l'ouvrent au monde plus que des parents qui ne font pas ce choix par des activités et des rencontres multipliés...

Certains enfants sont plus heureux dans le cadre scolaire...mais d'autres sont plus heureux à la maison et dans cette discussion, ce qu'on défend, c'est le droit au bonheur de ces enfants-là...

Blue

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now