horizon2050

Le capitalisme doit il disparaître ?

48 posts in this topic

Chers Michel, Alain et les autres...

Le modèle de remplacement existe et a toujours existé.

Il est basé sur la bonté fondamentale de l'être humain.

Nous sommes tous des êtres profondément bons.

Seulement nous sommes tellement dans la confusion que nous n'en avons plus conscience.

Courage, sautons !

Pour ceux qui souhaitent vraiment "sortir du cocon" et découvrir la bonté fondamentale, je vous conseille "Shambhala, La voie sacrée du guerrier" de Chögyam Trungpa. Un petit livre de poche très puissant, chez Points Sagesses.

Bonsoir Kristo Tu y crois à la bonté fondamentale de l'etre humain ? tu y crois comme JJ Rousseau ?

A voir le monde dans lequel nous vivons, à voir l'évolution de l'Humanité depuis son origine...je me pose des questions sur cette bonté originelle.

Et c''est vrai que l'Homme n'a pas attendu le capitalisme pour commettre toutes les horreurs possibles et imaginables :::

Le capitalisme n' a été qu'un moyen de + donné à l'Homme , pour exacerber son mauvais coté...

Comme le communisme d'ailleurs, et comme le Christianisme ou l'Islam.

discussion à poursuivre je continue de lire ce fil...

Edit admin : Kristo ayant, pour des raisons personnelles, supprimé l'intégralité de ses messages ainsi que les sujets commencés par lui sur le forum, cela peut perturber, voire rendre incompréhensibles certaines discussions. Merci de votre compréhension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a propos du bouquin de Chögyam Trungpa : Shambhala, la voie sacrée du guerrier,

voici un lien que je viens de suivre http://www.nouvelleacropole.org/articles/article.asp?id=443

il s'agit d'un livre de philosophie Bouddhiste que j'essaie moi même de comprendre, mais j'avoue que beaucoup de choses m'echappent.

Je n'arruve pas à comprendre comment en changeant notre manière de voir les choses ( c'est ce qui est ecrit ) nous pouvons voir de la beauté là ou il y a de la laideur....

Comment en prennant sur nous la souffrance d'autrui, nous arrivons à rendre ce p...... de monde + humain + juste, pour qu'il ... souffre moins.

peux tu m'expliquer Kristo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Michel

Je me permet de répondre à ton interrogation quant à la bonté fondamentale, et notre regard qu'il faut changer. Comme le disait Kristo dans un précédent post c'est un saut qu'il faut effectuer en soi, il faut croire en cette bonté. lorsque l'on fait ce saut tu ne vois plus les choses de la m^me façon, et là tu es dans un mouvement qui irradie tout autour de toi. Tu es alors dans le don (de soi, de son temps, de ses connaissances, de son empathie, de sa compassion...), tu peux alors changer bien des choses autour de toi, tu peux impulser le mouvement. Mais cela n'empêchera jamais la souffrance de ne plus être, ni la laideur, ni le Mal, car c'est grâce à tout cela que la bonté fondamentale existe. l'un ne va pas sans l'autre, mais par notre comportement nous pouvons faire que cette bonté soit plus importante que cette souffrance.

Voilà ce que représente cette bonté pour moi, et il y a encore un tas de chose que j'aimerai dire mais pas facile par clavier interposé.

pour Kristo, peut-être est-ce autre chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci Odelia pour ta réponse

Dis moi si je t'ai bien compris

Ce fameux saut pour ne plus voir les choses de la même facon (cette laideur ce mal) est ce bien avoir la volonté de les changer ? et bien sur y consacrer tous ces efforts? Mais cela n'empeche pas de les voir telles qu'elles sont : laides et mauvaises.

voir belles des choses laides ca je ne sais pas faire

Le mouvement qui irradie tout autour de soi, ... dans lequel je serai si je fais ce saut... cela veut il dire que je deviendrais moi même un maitre spirituel, un gourou, voire un nouveau Jesus ou Bouddha?

Ou plutot qu'il faut que je tende à devenir cet être là...

Ce que tu dis est finalement tres proche de la philosophie Bouddhiste qui demande a chaque être de s'ameliorer pour devenir un Boddhistava. (celui qui a atteint l'éveil, comme Bouddha, mais qui a choisi de se reincarner sur Terre, pour aider le monde à atteindre l'éveil à son tour...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, je tente une réponse à cette question de Michel...

Je ne pense pas tant qu'il s'agisse de voir "belles des choses laides". Objectivement elles sont ce qu'elles sont. Faire le saut, c'est plus une position intérieure, un retournement de notre façon de voir. Autrement dit, c'est cesser de se laisser submerger par les émotions devant cette laideur, c'est ne pas laisser son énergie émotionelle envahir l'espace. C'est utiliser l'énergie ainsi "économisée", si je peux permettre cette comparaison écologique et outrancière , a autre chose : par exemple changer ou améliorer la situation à notre mesure, dans le calme.

C'est commencer à vivre réellement l'empathie. Et empathie ne signifie pas porter le monde sur ses épaules, ce n'est pas porter quelqu'un sur ses épaules. C'est se rendre disponible dans le calme à quelqu'un ou à une situation, sans éluder la réalité de la souffrance mais sans non plus la prendre totalement à sa charge (ce qui serait d'ailleurs mauvais pour la personne en face ou la situation, et lui oterait sa part de responsabilité et d'autonomie).

Et c'est aussi partir du principe que tout homme porte en lui même une part de bon , de par le fait même qu'il est un humain, comme nous. Alors on peut dire que c'est une position bouddhiste, mais elle peut aussi être chrétienne ou soufie, elle appartient au meilleur potentiel de l'être humain. La "bonté fondamentale" n'est ni mièvrerie, ni aveuglement, mais apprentissage d'une autre lucidité ?

Je vais te citer un petit exemple tout à fait personnel, qui s'il n'a rien à voir (je l'avoue, et vous m'en excuserez tous pour ce fil capitalisme !!!) avec le fil, te fera peut être sentir ce que j'entend par là. Ainsi une maladie grave, l'accompagnement d'un mourant, peut être une terrible épreuve si on laisse la laideur de la situation et la souffrance du proche envahir tout l'espace personnel. Cela mène au refus de voir la vérité en face, à la colère contre le système médical, au choix de comportements abérants qui de toute façon n'aident pas la personne en souffrance...etc. Et puis on peut retourner le regard, faire le saut, et prendre du recul. Se centrer, accepter. Et devenir en empathie une véritable source d'aide à celui qui souffre. Cela ne change pas la situation ni les manquements médicaux...etc, mais crée un véritable espace d'humanité, où chacun peut exprimer son plein potentiel au présent (et éventuellement réviser ses positions vis à vis de l'autre).

On ne prend pas "la souffrance d'autrui sur soi" c'est destructeur. On la partage, on la respecte, on la reconnait comme existante, et on reste deux êtres face à face, dans leur intégrité.

Pour en avoir fait l'expérience durant 7 ans, je suis certaine que cela peut s'étendre à toute situation, capitalisme compris...

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à nomade et kristo pour vos réponses...

Je me suis moi même forgée ma propre idée sur la souffrance que je viens d'ailleurs d'exposer sur un autre forum, celui du journal la croix... voila texto (c'est un simple copié collé) et cela n'a plus grand chose à voir avec le capitalisme ... quoique...

Bonjour toutes et tous

Je ne suis pas catholique ni pratiquant d'aucune autre religion, mais ne refuse pas non plus l'idée d'un dieu créateur.

Au contraire j'aime chercher dans les textes sacrés à l'origine des diverses religions les réponses à toutes mes questions et en particulier sur celle ci de Dieu et la souffrance

Je suis tout à fait d'accord avec l'idée biblique que le créateur a fait l'Homme libre des ces choix et que par conséquent il doit les assumer, et par la souffrance s'il a mal agi. L'Homme paye ainsi la conséquence de ses actes sans qu'il y ait besoin d'un dieu justicier.

Dans la philosophie bouddhiste on appelle cela le KARMA.

Ou plus prosaiquement que toute action appelle une réaction

Dans l'Homme il y a du bon et du mauvais et ce serait plutot le mauvais qui prédominerait en lui, symbolisé par Satan ou le Diable, ou chez les Bouddhistes l'EGO.

Le mauvais , le Mal c'est pour moi cet EGO qui pousse à ce désir de pouvoir et de puissance jusqu'à vouloir pour cela écraser les autres.

Dieu n'intervient pas comme justicier puisqu'il a laissé l'entière liberté aux Hommes, il les laisse souffrir et par cette souffrance prendre d'eux mêmes conscience du pourquoi cette souffrance ... (les Bouddhistes disent que c'est l'attachement aux biens materiels qui en est la cause , les chretiens, le manque d'amour les musulmans, le non respect des enseignements d'Allah ) par contre de temps en temps il envoie sur Terre, un sage qui est appelé soit messager, soit prophete soit même selon les chretiens son propre fils, pour accelerer cette prise de conscience ou essayer de les remettre sur la voie du bien ou même leur redonner un peu de sagesse.

Il y a eu Moise, Isaie, Bouddha, Jesus et Mahomet

La question qui me tarabuste est pourquoi, il n'y a plus eu aucun grand sage depuis Mahomet alors que le monde va de + en +mal ?

Une réponse pourrait être que grace à ces differents sages qu'il a envoyés l'Humanité a évolué peu à peu vers cette prise de conscience du Bien: par exemple l'esclavage, la peine de mort ou la guerre sont des notions de + en + rejetées.

à l'inverse la fraternité, la justice ou la démocratie sont des valeurs qui deviennent universelles, et qui sont aujourdhui devenus des idéaux à atteindre.

Dieu encore une fois laisse aux hommes la liberté d'évoluer à leur rythme...

trop lentement pour moi

car le gros pb pour moi c'est qu'en laissant ainsi faire les hommes, il a laissé aussi se perpetrer bien des massacres et des horreurs, c'est ce que je n'arrive pas à accepter .

Comme je n'arrive pas à accepter que les Bouddhistes disent qu'a force de se reincarner et donc d'evoluer vers le bien, les hommes deviendront tous des Bouddha...

dans combien de millenaires ?

Existerons nous encore ?

amicalement

et voila le lien

http://forum.la-croix.com/view.php?site=in...52436&st=40

Share this post


Link to post
Share on other sites

:rolleyes:

Bonjour !

"la souffrance naît du désir"

le désir, l'envie, une qualité, ou un défaut ?

vouloir, désirer à tout prix ?

on retrouve cette base dans nombre de religions !

Je ne crois en aucune divinité quelconque, je ne crois qu'à ce qui est scientifiquement démontré, et

aucune existence divine ne l'a été jusqu'à présent !

Je respecte la pensée de chacun, je crois en la capacité de l'être humain à s'approcher de la

perfection, quand il acceptera de regarder les choses en face !

de se regarder, non pas dans son miroir physique mais dans son miroir spirituel, et ce n'est pas demain,

mais ça avance !

Nous avons toutes et tous tendance, à certains degrés, à prendre parfois nos convictions,

nos pensées, nos conceptions pour des "vérités", qui ne l'a jamais fait ?

Mais nous respectons les pensées de l'autre, avec plus ou moins de brio,

pour certaines et certains, c'est pas toujours facile!

Alors, que retenir de la fameuse maxime " si tu vois quelqu'un qui a faim, ne lui donne pas ton poisson, apprends lui à pêcher " ?

en finalité, à qui s'adresse t'elle ?

au pêcheur ou à l'affamé ?

je dirais , à l'affamé !

et je lui dirais donc ! " si tu as encore faim aujourd'hui, c'est que tu n'as pas suivi le bon chemin, tu veux manger ?

je veux bien t'apprendre à pêcher, cela t'intéresse t'il ? "

et s'il dit "non", je lui donnerai mon poisson, parce que j'ai bon coeur, et je repartirais

rejoindre ceux qui savent pêcher, en sachant qu'il existe des affamés physiques mais pas spirituels, et qu'il faut

que je fasse avec !

je voudrais adresser un petit message amical à Michel1955, suite au texte qu'il a copié collé,

et qui décrit apparemment des doutes qu'il aurait ?

Michel, as tu pensé (je pense que oui bien sur), que nous puissions être seuls au monde (sans un dieu quelconque ) ?

est ce que ta vie serait chamboulée si tu avais cette révélation soudaine de solitude humaine éternelle ?

je vis avec cette idée, cette pensée, et comme ma vie est légère et non encombrée de sombritudes !

Amicalement à toutes et tous !

:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir au débat, le capitalisme doit disparaître car il est basé sur des mythes qui peuvent être démontés.

- la libre entreprise effective pour tous: on remarque que pour le soudanais, la libre entreprise a moins de réalité que pour le blanc dont le papa est pdg. Donc de deux choses l'une: soit on abandonne ce mythe de la libre entreprise et on admet qu'elle n'existe pas pour tout le monde et on agit en conséquence, soit on estime qu'elle devrait exister et on agit aussi en conséquence pour une réelle égalité des chances.

- Une croissance infinie est souhaitable: en tous cas, elle n'est pas possible sur une planète limitée. Une fois ce mythe brisé, il faut que nous occidentaux nous rendions compte que nous avons un mode de vie exorbitant. Il faut vivre avec moins pour que d'autres puissent tout simplement vivre.

- Avant le 18e s, quand on parlait de théorie politique, on indiquait à quelle conception de l'homme on addhérait, pour que les gens puissent au moins comprendre dans quel courant vous vous situiez. Aujourd'hui, on constate que la conception de l'homme sous-entendue est la conception libérale. Or, cette conception est fausse: elle prend l'homme comme une monade qui est responsable de lui-même, qui ne cherche que son intérêt. Or la société forme l'homme autant qu'il se forme lui-même. Il faut y réfléchir avant de programmer chasse au chômeur ou autre. Une des conséquences est que l'homme se replie sur lui, sur sa communauté de gens qui lui ressemblent, les problèmes étant de la faute des "méchants qui ne lui ressemblent pas". Nous avons tout à réapprendre du lien social.

Voilà...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour en revenir au débat, le capitalisme doit disparaître car il est basé sur des mythes qui peuvent être démontés.

- la libre entreprise effective pour tous: on remarque que pour le soudanais, la libre entreprise a moins de réalité que pour le blanc dont le papa est pdg. Donc de deux choses l'une: soit on abandonne ce mythe de la libre entreprise et on admet qu'elle n'existe pas pour tout le monde et on agit en conséquence, soit on estime qu'elle devrait exister et on agit aussi en conséquence pour une réelle égalité des chances.

- Une croissance infinie est souhaitable: en tous cas, elle n'est pas possible sur une planète limitée. Une fois ce mythe brisé, il faut que nous occidentaux nous rendions compte que nous avons un mode de vie exorbitant. Il faut vivre avec moins pour que d'autres puissent tout simplement vivre.

- Avant le 18e s, quand on parlait de théorie politique, on indiquait à quelle conception de l'homme on addhérait, pour que les gens puissent au moins comprendre dans quel courant vous vous situiez. Aujourd'hui, on constate que la conception de l'homme sous-entendue est la conception libérale. Or, cette conception est fausse: elle prend l'homme comme une monade qui est responsable de lui-même, qui ne cherche que son intérêt. Or la société forme l'homme autant qu'il se forme lui-même. Il faut y réfléchir avant de programmer chasse au chômeur ou autre. Une des conséquences est que l'homme se replie sur lui, sur sa communauté de gens qui lui ressemblent, les problèmes étant de la faute des "méchants qui ne lui ressemblent pas". Nous avons tout à réapprendre du lien social.

Voilà...

:rolleyes:

bien parlé Elbereth !

Beonard

:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
As-tu lu un livre qui s'appelle "le papalagi"? Ca se lit très vite, c'est très instructif et on se prend à oublier les notions de loyer, de bouffe, de fin de mois d'un système capitaliste qui écrase tout sur son passage.

Ouiiiiii je l'ai lu il y a fort longtemps, dans mon adolescence, il est absolument génial, le personnage si pur si "naif", sa vision de notre societé est si juste. A l'époque ça m'avait marqué sa description de nos sonnetes "un bouton en forme de sein" :24: Enfin, j'avai 15 ans, j'ai oublié pas mal de choses. Voila un chouette livre à ramener de chez ma mère en juin B)

Merci de m'avoir fait penser à ce livre magnfique :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je pense comme certains ici que l'humain n'est ni bon ni mauvais par nature, mais qu'il se forge un caractère au cours de son existence (et surtout dans la petite enfance).

Une société basée sur la solidarité forgera des gens qui comprendront tout l'intérêt de fonctionner comme ça. Bien sûr ça fait doux rêveur, parce qu'actuellement on constate des délits qui nous font peur et dont on a juste envie de se protéger, nous considérant comme "les bons".

Mais les délits sont engendrés par la frustration, le sentiment d'impuissance ou de subir une injustice. Si on emprisonne un type pour avoir braqué une fourgonette transportant de l'argent, il le ressent forcément comme une injustice puisqu'il sait que d'autres (stars, hommes politiques, grands patrons...) ont eu beaucoup d'argent sans parfois avoir besoin de travailler (Paris Hilton, par exemple). Et là on le punit, on lui supprime un droit élémentaire : celui de se déplacer où il veut sur terre : on le met en cage.

Bref, demander à certains de cravacher dur quand d'autres se la coulent douce, c'est demander d'accepter une injustice flagrante, de la considérer comme "normale"...alors qu'à côté de ça on entend des "liberté égalité fraternité" ou "tous les hommes naissent égaux", ce qui est bien sûr très frappant par rapport à la réalité. Il y a de quoi devenir fou, perdre des repères...

En plus si on s'en tient aux faits, les solutions répressives comme l'emprisonnement ou de surveillance comme la caméra vidéo n'ont pas fait baisser la délinquance. Ce sont les solutions mises en place par des gens qui se croient "bons" de nature et qui veulent se protéger de ceux qu'ils jugent "mauvais" de nature, comme si certains avaient le gêne du manque de respect ou qu'il existait le gêne du violeur. Le fichage génétique et le projet de certains fous comme Sarkozy de détecter les délinquants à la maternelle ressemble à faire peur au projet eugéniste des nazis : sélectionner la meilleure "race", détruire les "mauvais".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes un certain nombre à nous battre pour que les choses changent rapidement. Contrairement à ce que l'on vous raconte à la télévision et dans les médias, rien n'est réellement fait pour faire face à la situation qui est pourtant dramatique. Si vous ne savez plus en qui faire confiance, vous trouverez ci-dessous une liste de sites très sérieux qui proposent d'agir.

Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires.

Si vous voulez laisser des commentaires négatifs, sachez que la critique est facile et que l'art est difficile. Nous passons beaucoup de temps dans les luttes pendant que d'autres pratiquent des loisirs. Ayez bien cela à l'esprit. ET ETEIGNEZ VOS TV.

Cordialement.

http://www.iprag.net/pg4.htm

A propos du Plan Colombie:

http://www.cetim.ch/fr/interventions_detai...int.php?iid=155

http://www.kokopelli.asso.fr/

http://paris.indymedia.org/

http://bellaciao.org/fr/

http://www.legrandsoir.info/

http://www.telesurtv.net/

ETEIGNEZ VOS TV !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le capitalisme disparaitra peut être si on arrive à faire prendre conscience aux foules que ce capitalisme les enferme dans une dictature , la dictature de l'économie...

et ceci en leur faisant croire qu'ils sont libres et qu'ils doivent défendre cette liberté

http://michel1955.fr/appel.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

le capitalisme devrait disparaitre " naturellement " comme il est apparu !

les difficultés économiques mondiales actuelles liées aux difficultés économiques mondiales à venir, conséquences du réchauffement climatique,

vont oeuvrer pour la disparition du capitalisme et de bien d 'autres choses encore !

nos modes de vie que nous ne voulons pas changer, " vont changer par obligation " !

nos sociétés édifiées sur "des économies " vont se craqueler comme de l'argile au soleil, la nature met en place

son processus cyclique de réchauffement qui va nous occuper, " au minimum " 20000 ans,

il n 'en faudra pas autant pour éradiquer le capitalisme heureusement !

toutes les réactions entreprises aujourd'hui ( le développement durable, les nouvelles énergies, le Grenelle, etc ... )

ne changeront rien, et il n'est pas besoin d'épiloguer longtemps !

que fait l'humain, quand il rencontre un problème ? il recommence les mêmes erreurs, aujourd'hui

l'orientation énergétique est le retour au nucléaire, à son développement !

Non, l'humain n'a pas eu assez de leçons, il en veut d'autres !

et il va en avoir, les études faites par des scientifiques, des études toutes simples, comme les prélèvements

sur la banquise, le suivi de sa disparition, l'étude thermique des eaux océaniques, sont à la portée de tous, mais l'humain ça le dérange, car s'il doit s'en occuper sérieusement, il devra abandonner sa "politique ", son "argent " son "pouvoir " et il en a pas envie, oh comme c'est bête !

d'ici quelques années nous devrions avoir chez nous en Europe un climat identique à celui du Canada, nous devrions être confrontés

à de sérieux dérangements agricoles ( proliférations de maladies, d'insectes ) avec des impacts économiques bien sûr,

déjà que cela apparaît dans certains pays dans le monde ( famines )

les marins ne veulent pas changer de métier, ils veulent du pétrole moins cher, peut être voudront ils que Bruxelles "rajoute" du poisson dans la mer !

mais ils veulent pas aller pêcher avec des bateaux à " voile " !

le trafic routier ( camion ) devrait augmenter d'ici dix ans, mais avec le prix du pétrole, m'étonnerait beaucoup !!!

les projections futures ne sont pas bonnes et ce ne sont pas " nos magiciens, nos druides politiques " qui changeront quoique ce soit,

ils ont trop l'habitude de mettre des rustines sur des jambes de bois !

et puis il y a aussi des gens qui " ne veulent pas prendre conscience " alors faut pas perdre de temps avec eux, ils sont très bien

dans ce mode de vie et n'ont pas envie d'en changer, bien sûr il y a des rôles de messie à prendre, mais est ce bien raisonnable ?

le temps est à l'urgence, nous avons depuis longtemps dépassé le point de non retour, et l'humain n'a fait " qu'avancer l'heure du réchauffement climatique "

cycle tout à fait naturel, qui sera suivi, lui, par un refroidissement climatique et ainsi de suite !

je pense qu'il est bon d'agir plutôt que de tenter de "réveiller", car méfiez vous des " réactions " des gens que vous risquez de réveiller,

certains ont dû voir le film "mad max" et je ne suis pas persuadé qu'il fasse uniquement partie de la "science fiction" !

il pourrait devenir réalité !

imaginez que " tout le monde prenne réellement conscience " de ce qui est en train de se produire,

pensez vous la sagesse humaine assez grande pour " temporiser et réfléchir ", moi je n'y crois pas trop, pas du tout même !

agir, se regrouper, créer d'autres vies parallèles assez discrètement quand même et " avant " que la conscience totale s'éveille,

après il sera vraiment trop tard !

ce n'est que mon avis !

Merci.

Beonard.

:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beonard, je suis entierement d'accord avec toi, si ce n'est beaucoup de gens souffriront d'avoir été aveugles si longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous ,

il est malheureusement difficile de lutter contre les pensées modelés par les médias au profit de la classe dominante ;

essayé de convaincre votre entourage qu'il est urgent de changer leur façon de consommer ,de voir la vie ,d'apprécier les choses simples qu'ils ont totalement oubliés ,,meme si ces gens pensent qu'il est urgent de faire quelque chose pour l'environnement en général , il n'accepteront jamais de remettre en question leur habitude de déplacement ,de consommation ,d'esprit ,ils feront immanquablement référence à des valeurs véhiculés par le systeme , voir leur engouement pour les publicité vantant les promos de tel ou tel magasin ,ils ne voient pas la relation ou plutot ne veulent pas la voir

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne n'a essayé de le dissoudre dans l'alcool? dejadehors.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous ,

il est malheureusement difficile de lutter contre les pensées modelés par les médias au profit de la classe dominante ;

essayé de convaincre votre entourage qu'il est urgent de changer leur façon de consommer ,de voir la vie ,d'apprécier les choses simples qu'ils ont totalement oubliés ,,meme si ces gens pensent qu'il est urgent de faire quelque chose pour l'environnement en général , il n'accepteront jamais de remettre en question leur habitude de déplacement ,de consommation ,d'esprit ,ils feront immanquablement référence à des valeurs véhiculés par le systeme , voir leur engouement pour les publicité vantant les promos de tel ou tel magasin ,ils ne voient pas la relation ou plutot ne veulent pas la voir

nous etions nombreux 370 le samedi et 170 le dimanche) ce week end dernier à Tournefeuille à penser qu'on pouvait en unissant la multitude d'experiences déjà vecues deconstruire ce capitalisme mortifére

c'est incroyable le nombre qu'il y a rien qu'en midi pyrennées !

Pierre Rabhi et Francois Plassard et les organisateurs du festival camino 2009 nous ont encouragé dans cette voie, en allant montrer ce qui est dejà fait en juin de l'an prochain

http://w3.cerises.univ-tlse2.fr/news/index.php?id_news=289

Share this post


Link to post
Share on other sites

En plus du capitalisme, il y a son "adjoint" le consumerisme qui à grand coup de publicité nous pousse à acheter ceci ou cela en nous expliquant que "les gens biens" ont forcément l'objets en question ou que cet objet va nous apporter un bien si extraordinaire que nous serions bêtes de ne pas l'acheter...

Je trouve qu'entre les années 80 (mes années d'enfance) et aujourd'hui, le monde marchand et la publicité ont beaucoup changés, pour ma part j'attribue cela au fait que le modèle économique était déjà périmé à l'époque et qu'il a cherché à se maintenir malgré tout en prenant une voix malsaine à mon avis.

Je parle d'un modèle périmé car il était construit sur une logique que les ménages devaient être équipés d'une foule de choses leur facilitant la vie (batterie de cuisine, petit et gros electroménager,...) et qu'ils n'avaient pas au sortir de la guerre et que les personnes nées durant le baby-boom n'avaient pas non plus. Passé les années 70 les gens étaient équipés (en gros), le baby boom était fini et le système économique a cherché à continuer comme si de rien n'était, est venu alors le temps des inovations qui nous ont apporté certaines choses, puis est venu se greffer dessus une logique de marchand malhonnètes, faire des objets pas trop robustes pour qu'ils soient changés rapidement, puis ensuite l'invention de l'idée qu'il faut consommer ... pour consommer, peu importe ce qui est consommé...

Ce modèle économique est trés criticable par les moyens qu'il a utilisé : c'était produisont produisont et tant pis pour les dégats : pollution & co était au rendez vous. Pour ma part, je ne leur reproche pas d'avoir produit ce que les gens avaient besoin, je leur reproche la façon dont ils ont choisi de le faire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plus du capitalisme, il y a son "adjoint" le consumerisme qui à grand coup de publicité nous pousse à acheter ceci ou cela en nous expliquant que "les gens biens" ont forcément l'objets en question ou que cet objet va nous apporter un bien si extraordinaire que nous serions bêtes de ne pas l'acheter...

Je trouve qu'entre les années 80 (mes années d'enfance) et aujourd'hui, le monde marchand et la publicité ont beaucoup changés, pour ma part j'attribue cela au fait que le modèle économique était déjà périmé à l'époque et qu'il a cherché à se maintenir malgré tout en prenant une voix malsaine à mon avis.

Je parle d'un modèle périmé car il était construit sur une logique que les ménages devaient être équipés d'une foule de choses leur facilitant la vie (batterie de cuisine, petit et gros electroménager,...) et qu'ils n'avaient pas au sortir de la guerre et que les personnes nées durant le baby-boom n'avaient pas non plus. Passé les années 70 les gens étaient équipés (en gros), le baby boom était fini et le système économique a cherché à continuer comme si de rien n'était, est venu alors le temps des inovations qui nous ont apporté certaines choses, puis est venu se greffer dessus une logique de marchand malhonnètes, faire des objets pas trop robustes pour qu'ils soient changés rapidement, puis ensuite l'invention de l'idée qu'il faut consommer ... pour consommer, peu importe ce qui est consommé...

Ce modèle économique est trés criticable par les moyens qu'il a utilisé : c'était produisont produisont et tant pis pour les dégats : pollution & co était au rendez vous.

Pourquoi parles tu au passé? C'est fini le consumérisme? Je suis pas au courant, je dirais même que ça s'empire.

"Runn : Pour ma part, je ne leur reproche pas d'avoir produit ce que les gens avaient besoin, je leur reproche la façon dont ils ont choisi de le faire..."

Là je t'arrête, ils n'ont pas produit ce que les gens avaient besoin, ils ont crée le besoin chez les gens. D'ailleurs c'est assez marrant de constater que les discours des années 90 sur comment vendre un produit est contraire à celui d'aujourd'hui. A l'époque, il était clairement avoué pour quiconque faisant des études dans le commerce que les entreprises créaient le besoin. Maintenant, ils disent qu'ils ont fait émerger un besoin sous jacent en chacun de nous. Quelle belle façon de se déresponsabiliser!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle au passé parce que j'évoque une période limité au cours de laquelle le système a évolué successivement, à un moment il n'y avait pas encore le consumérisme à tout craint et à un moment il est arrivé. Aujourd'hui, il est effectivement installé, nous sommes d'accord.

Je ne suis pas d'accord pour dire que tous les besoins ont été créés, je trouve cela inexacte. Les ménages issus du baby-boom avaient besoin de leur batterie de casseroles (c'est un exemple qui me vient en tête), les entreprises n'ont pas créés ce besoin. Pour d'autres objets, nous sommes d'accord que les entreprises ont créées le besoin.

L'évolution du discours commercial entre "les entreprises créent le besoin" et "les entreprisent prennent les idées innovantes du public pour en faire des produits" tiens surtout à un épuisement de la créativité des entreprises qui préfèrent qu'on leur serve sur un plateau les "innovations" qu'il faut faire plutot que de les inventer elles-mêmes. Les cours de marketing que j'ai suivi reviennent en gros à cela : traiter les gens comme des enfants et leur proposer tous les gadgets auxquels ils peuvent avoir pensé un jour, le tout présenté comme une solution miracle à un besoin identifié.

Je suis sorti de là écoeuré...

C'est effectivement une deresponsabilisation à tous les niveaux d'ailleurs puisque ce n'est plus l'équipe de recherche des nouveaux produits qui est responsable, c'est le public qui ne sait pas ce qu'il veut !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai discuté un jour avec une connaissance qui étudiait le marketing et songeait à arrêter... Les derniers trucs qu'on risque de voir débarquer dans nos supermarchés sont

- le caddie parlant: pratique: il te dit où tout trouver de ta liste de courses dans le magasin... en t'indiquant au passage que le produit schnul est en promo et qu'on a aussi un nouveau produit brol.

- le scanner à l'entrée des magasins de vêtements. Il scanne ton style et même ta taille et t'indique direct ce que tu pourrais acheter.

Il parraît que quand on se balade dans un supermarché, les caméras, c'est pas du tout contre le vol: on regarde où les yeux des gens se posent, donc quels produits attirent sans être achetés. Même la hauteur sur le rayon, ect, c'est calculé.

Heureusement que j'ai une supérette bio pas cher près de chez moi ;)

Ceci dit, on ne se rend pas compte, mais la dépendance des gens aux supermarchés et autres commerces est gigantesque. Qui connaît encore un producteur capable de fournir de bons aliments locaux, frais et de saison? Les gens qui surfent ici, ok, mais les autres?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now