Sign in to follow this  
Followers 0
Danse avec les chiens

Chapitre 6 - 7

2 posts in this topic

Subtle food messages from nature.

Traduction du début du chapitre 6 (ce qui est disponible sur le net...) pages 151 et 152 :

J'ai 1 ou 2 trous dus à l'absence de dictionnaire sous la main. C'est plutôt pour voir si ce que je peux faire vous convient. Je reste fidèle bien sûr, mais je ne traduit pas littéralement en mot à mot, en essayant de faire des liaisons qui coulent en français. J'ai aussi choisi par exemple de remplacer les américains par les occidentaux.

De subtils messages de la nature transmis par les aliments.

ou

Les aliments nous envoient les messages subtils de la nature.

Le lecteur qui nous a suivi jusque là a pu se rendre compte que la nourriture est plus qu’un ensemble de glucides, de protéines et de graisses. Le rayon d’action de la nutrition va de l’énergie indifférenciée à différents niveaux d’énergie différenciée, ces énergies jouant un rôle important dans l’équilibre, la construction, la guérison, l’activation et le nettoyage du système nerveux, des glandes, organes et tissus, ainsi que de tous les éléments plus subtils du corps, telles les énergies dosha et les centres d’énergie subtile. Chaque aliment a ses particularités de goût, qualité, forme et couleur, qui sont autant d’indices de notre mère nature dans ses efforts pour communiquer avec nous. Chaque aliment a sa « personnalité » qui touche à notre nature psychophysiologique et spirituelle. Par exemple, les mangues avec leur couleur dorée, ou les papayes, ont une forme et une couleur qui correspondent aux glandes pinéale et pituitaire. J’ai développé le système du régime alimentaire arc-en-ciel, expliqué en détail dans « La nutrition spirituelle et le régime arc-en-ciel », qui établit des correspondances entre les couleurs des aliments et les centres d’énergie subtile, les organes, les glandes et le système nerveux. Le système chinois a classifié les effets yin ou yang des aliments en fonction de leur couleur. Plus un aliment est rouge, plus il est yang, et plus il tend vers le côté violet de l’arc-en-ciel, plus il est considéré comme étant yin. Aussi bien dans le système ayurvédique que chinois, les saveurs et les qualités des aliments représentent des indices importants pour connaître leur effet énergétique.

Les six saveurs

Six différentes saveurs ou qualités nous aident et nous informent sur comment cet aliment aura tendance à nous affecter et à interagir avec nos doshas. La nature utilise ces saveurs pour nous signaler comment un aliment agira énergétiquement sur notre corps et notre esprit. Les six saveurs sont : sucrée, acide, salée, amère, piquante et astringente.

Le goût sucré est celui que nous sentons à divers degrés dans les fruits doux, le sucre, le lait, le riz et autres graines. Le sucré augmente kapha tout en diminuant pitta et vata. Les qualités de la saveur sucrée sont d’être calmant, lourd et gras. Il enlève la faim et la soif du corps en le nourrissant. Parce qu’il augmente kapha, le sucré augmente la masse tissulaire. Il est aussi la saveur largement prédominante dans les goûts des occidentaux, ce qui crée un déséquilibre de kapha, contribuant ainsi à l’obésité de millions de personnes en surcharge pondérale.

Manger des bonbons fait plaisir et rassasie aussi sur le plan mental. Pour ceux qui ressentent des manques dans leurs vies, le sucre peut être addictif à cause de l’illusion de satiété physique et mentale qu’il donne à court terme. Le sucre a un effet calmant sur la colère de type Pitta et un effet calmant temporaire sur la peur de type vata. Trop de sucres peuvent contribuer à la complaisance et à l’avidité, en particulier pour le type kapha, qui ont déjà une propension à manifester cette tendance de toute façon.

La saveur acide (citron et yaourt) déséquilibre kapha et pitta. Les qualités de l’acide sont d’être lourd, chauffant et gras, donc d’équilibrer vata. Les aliments au goût acide améliorent habituellement la digestion et l’appétit. « Manger des raisins verts » est une expression que nous relions aux privations ou à l’amertume de manquer de quelque chose dans la vie. Manger trop d’aliments acide peut nous conduire à l’envie ou à la jalousie de ce qui nous manque. Cette tendance à l’envie et la possession déséquilibre les personnes de type pitta. Non seulement la saveur acide amplifie ces tendances, mais ces tendances créent de la colère. L’inclinaison à l’avidité des personnes de type kapha peut aussi être amplifiée par les aliments acides. Par contre, l’acide crée une chaleur mentale favorable aux personnes de type vata.

La saveur salée est lourde et chaude. Ces qualités sont propres à équilibrer vata mais à déséquilibrer kapha et pitta. Le sel accroît le feu digestif et aide à nettoyer le corps de ses déchets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais fait des retouches et déjà changé pour glucides, et rajouté piquante (j'ai fini par le rappeler la saveur qui me manquait !)

Je suis ok pour garder américain, après tout c'est la bonne traduction...

Sinon, "qui touche à notre nature psychique, physiologique et spirituelle" serait le plus littéral tout en respectant le français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0