Vaikuntha

Recherche d'écoles différentes

14 posts in this topic

Bonjour,

Je cherche dans le Sud de la France une école alternative du CM1 à la 3ème pour ma fille âgée de 10ans.

Le choix est très limité.

La Prairie à Toulouse, l’école Steiner à Avignon, Les Pouces verts à Grâce (Montessori). La plupart des autres écoles s’arrêtent au CM2.

Quelqu’un connaîtrait-il d’autres écoles dans le sud dans le même esprit que Freinet/Steiner/Montessori…Même s’il faut changer d’école Primaire/collège, des écoles et collèges situés dans une même ville dans lesquelles l’enseignement serait exempt de compétition, de punitions/récompenses et où le rythme de l’enfant serait respecté et son autonomie recherché ?

Merci d’avance, c’est à vous…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il existe trois écoles primaires "Freinet" à Marseille. Un projet est en cours pour la création d'un collège (sur Marseille) qui mettrait en application au coeur de son enseignement les principes de la pédagogie "Freinet". Même si ce ne sont encore que les balbutiements, ça vaut peut-être le coup que tu te renseignes. L'intérêt du collège est de pouvoir assurer la continuité au dela du CM2, mais aussi de s'ouvrir à tous les élèves afin d'éviter tout élitisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un projet est en cours pour la création d'un collège (sur Marseille) qui mettrait en application au coeur de son enseignement les principes de la pédagogie "Freinet".

erratum : le collège en question est en projet à La Ciotat, et non à Marseille même. Ce n'est pas très loin cependant... :18:

Les questions autour de la remise en cause du système scolaire actuel risquent de déboucher de plus en plus sur ces types de projet. Beaucoup d'amis en parlent autour de moi, et sont tentés de se former à d'autres approches de l'enseignement, dans l'esprit Freinet, Steiner ou La Garanderie.

En attendant que ces projets voient le jour, il faut être un peu patient...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que quand l'enfant est là, on ne peut pas être patient ... Je parle en connaissance de cause !

Avec mon expérience, je peux dire que Montessori apporte une base pédagogique construite, avec un ensemble de matériel pédagogique qui n'existe pas dans les autres méthodes. Les autres méthodes comme Freinet, par exemple, sont davantage une approche humaine, vivante des choses : aller voir les choses sur place, vivre des expériences, aller chercher la documentation, voire créer de la documentation pour d'autres classes à partir d'expériences vécues, travailler en autonomie à partir de fiches d'exercices auto-correctifs, etc., ce que fait aussi Montessori ; mais la pédagogie par elle-même (j'entends par là la leçon, les exercices) reste traditionnelle, comme chez Steiner. Chez lui, par contre, le principe de base est plutôt de n'enseigner aucune matière (maths, français, ...) avant l'âge de la conscience, càd. 7 ans, mais seulement les matières artistiques (dessin, peinture, arts plastiques, etc.) : là, je ne suis pas du tout d'accord car l'enfant est en demande d'apprendre, pour peu qu'on lui lui présente les choses sous forme concrète, comme c'est le cas chez Montessori ; je ne suis pas du tout d'accord non plus avec la pratique des contes de fées à outrance chez Steiner, à un âge où l'enfant a davantage besoin de connaître le réel (la nature, les animaux, etc.) et doit apprendre à distinguer ce qui est réel de ce qui est de l'ordre de l'imaginaire (mais là, on touche à la philosophie de Steiner, avec ses croyances en les anges, les elfes, etc., et il s'agit sans doute, pour lui, de réel, mais encore faut-il partager ou adopter ses croyances). Cependant, il y a aussi plein de bonnes choses chez Steiner. Même remarque pour Summerhill : l'enseignement y est traditionnel, ce qui change, c'est que l'enfant est libre d'aller en cours ou non : là encore, le bémol est que les enfants dont s'occupait l'auteur était surtout des enfants qui avait grandi dans un milieu très strict, trop justement, d'où la nécessité d'une "rééducation", et la liberté offerte correspondait à ce besoin précis ; l'auteur avait aussi un charisme particulier, et les enfants trouvaient auprès de lui une écoute qu'ils n'avaient pas chez eux et qui les amenaient en général à vouloir faire plaisir à cet adulte, disponible, qui leur permettait de faire le choix par eux-mêmes de travailler, et de choisir leurs matière ; je ne pense pas qu'il y ait eu des suites à cette expérience, après celle de l'auteur lui-même, car cela ne doit plus pouvoir fonctionner, à mon avis, dans notre société en perte de repères. Il y a également d'autres pédagogies que je dirais "humanistes", qui sont intéressantes, mais, à ma connaissance, seule, la pédagogie Montessori réunit tous ces avantages en apportant, en plus, cet ensemble pédagogique structuré, organisé et équipé d'un ensemble de matériels pédagogiques élaborés, scientifiques, et surtout éminemment efficients. De plus, pédagogie individualisée, elle est permet d'éduquer dans la mixité et pour au bénéfice de tous des enfants aussi différents que des enfants déficients, des enfants "dans les normes" et des enfants surdoués, de toutes origines.

Malheureusement, cela n'étant pas répandu dans l'Education Nationale, il s'agit le plus souvent d'écoles privées, associatives, où les parents doivent tout payer, et cela coûte cher ! Mais si on peut le faire, cela en vaut vraiment la peine : c'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à ses enfants, même et ne serait-ce que un an ... Mais, à choisir, il vaut mieux privilégier les premières années : ce sont les plus importantes, et l'enfant en gardera un souvenir émerveillé et une force qu'il gardera en lui et l'aidera à passer les autres, s'il ne peut pas continuer ensuite chez Montessori (c'est du vécu !) ; et même si c'est lui qui décide d'en partir à un moment, il aura eu l'essentiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

je ne sais pas si cet aspect a été évoqué, mais vu que ces écoles alternatives ne sont pas sous contrat, elles ne sont pas aidées et sont excessivement cheres...

300 euros/mois pour celle de montauban (steiner) qui veut se monter et une prof qui gagne à peine le smic... ce n'est pas tous les parents qui peuvent faire cet effort.

en outre la seule évocation d'une aide publique fait bondir les enseignants du public..."les fond publics au public" ...

une piste (j'en ai discuté un peu) serait d'introduire ces pedagogies dans le public , l'ideal serait de creer au moins une section par école, ou alors une école par ville...

mais on se heurte à un bloccage de l'éducation nationale

Share this post


Link to post
Share on other sites
une piste (j'en ai discuté un peu) serait d'introduire ces pedagogies dans le public , l'ideal serait de creer au moins une section par école, ou alors une école par ville...

mais on se heurte à un bloccage de l'éducation nationale

Pas toujours cependant... et pour preuve la création des classes "Freinet" à La Ciota dès la rentrée prochaine dont j'ai déjà parlé sur le forum. Ce sont des établissements publics qui vont accueillir ces classes de collège et de lycée (seconde). Mais il est vrai que cela reste assez rare.

Heureusement, beaucoup d'enseignants sont tentés par ces approches et essayent de les intégrer dans leurs pratiques.

L'école change, lentement certes, mais elle change quand même un peu ! Evidemment, les nouvelles orientations gouvernementales ne vont pas toujours dans ce sens en voulant sacrifier les disciplines d'éveil et de création (musique, arts plastiques) aux "fondamentaux" du "socle commun"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Nous allons bientôt déménager dans la région de Genève, côté France, vers Annemasse-Annecy, et je souhaiterais savoir, si certains connaissent la région et ses écoles, s'il y a des "écoles différentes" par là, ou du même genre côté Suisse ? De plus, sont-elles toutes payantes ?

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a des gens qui se bougent dans l'education nationale, voici un exemple:

http://3type.marelle.org/?wiki=Accue

si vous cherchez bien, il y a une carte de France avec toutes les écoles pratiquants cette pédagogie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que quand l'enfant est là, on ne peut pas être patient ... Je parle en connaissance de cause !

Avec mon expérience, je peux dire que Montessori apporte une base pédagogique construite, avec un ensemble de matériel pédagogique qui n'existe pas dans les autres méthodes. Les autres méthodes comme Freinet, par exemple, sont davantage une approche humaine, vivante des choses : aller voir les choses sur place, vivre des expériences, aller chercher la documentation, voire créer de la documentation pour d'autres classes à partir d'expériences vécues, travailler en autonomie à partir de fiches d'exercices auto-correctifs, etc., ce que fait aussi Montessori ; mais la pédagogie par elle-même (j'entends par là la leçon, les exercices) reste traditionnelle, comme chez Steiner. Chez lui, par contre, le principe de base est plutôt de n'enseigner aucune matière (maths, français, ...) avant l'âge de la conscience, càd. 7 ans, mais seulement les matières artistiques (dessin, peinture, arts plastiques, etc.) : là, je ne suis pas du tout d'accord car l'enfant est en demande d'apprendre, pour peu qu'on lui lui présente les choses sous forme concrète, comme c'est le cas chez Montessori ; je ne suis pas du tout d'accord non plus avec la pratique des contes de fées à outrance chez Steiner, à un âge où l'enfant a davantage besoin de connaître le réel (la nature, les animaux, etc.) et doit apprendre à distinguer ce qui est réel de ce qui est de l'ordre de l'imaginaire (mais là, on touche à la philosophie de Steiner, avec ses croyances en les anges, les elfes, etc., et il s'agit sans doute, pour lui, de réel, mais encore faut-il partager ou adopter ses croyances). Cependant, il y a aussi plein de bonnes choses chez Steiner. Même remarque pour Summerhill : l'enseignement y est traditionnel, ce qui change, c'est que l'enfant est libre d'aller en cours ou non : là encore, le bémol est que les enfants dont s'occupait l'auteur était surtout des enfants qui avait grandi dans un milieu très strict, trop justement, d'où la nécessité d'une "rééducation", et la liberté offerte correspondait à ce besoin précis ; l'auteur avait aussi un charisme particulier, et les enfants trouvaient auprès de lui une écoute qu'ils n'avaient pas chez eux et qui les amenaient en général à vouloir faire plaisir à cet adulte, disponible, qui leur permettait de faire le choix par eux-mêmes de travailler, et de choisir leurs matière ; je ne pense pas qu'il y ait eu des suites à cette expérience, après celle de l'auteur lui-même, car cela ne doit plus pouvoir fonctionner, à mon avis, dans notre société en perte de repères. Il y a également d'autres pédagogies que je dirais "humanistes", qui sont intéressantes, mais, à ma connaissance, seule, la pédagogie Montessori réunit tous ces avantages en apportant, en plus, cet ensemble pédagogique structuré, organisé et équipé d'un ensemble de matériels pédagogiques élaborés, scientifiques, et surtout éminemment efficients. De plus, pédagogie individualisée, elle est permet d'éduquer dans la mixité et pour au bénéfice de tous des enfants aussi différents que des enfants déficients, des enfants "dans les normes" et des enfants surdoués, de toutes origines.

Malheureusement, cela n'étant pas répandu dans l'Education Nationale, il s'agit le plus souvent d'écoles privées, associatives, où les parents doivent tout payer, et cela coûte cher ! Mais si on peut le faire, cela en vaut vraiment la peine : c'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à ses enfants, même et ne serait-ce que un an ... Mais, à choisir, il vaut mieux privilégier les premières années : ce sont les plus importantes, et l'enfant en gardera un souvenir émerveillé et une force qu'il gardera en lui et l'aidera à passer les autres, s'il ne peut pas continuer ensuite chez Montessori (c'est du vécu !) ; et même si c'est lui qui décide d'en partir à un moment, il aura eu l'essentiel.

Très intéressant ,ce point de vue!

je rajouterais que montessori est souvent méconnue est qu'elle avait une belle conception de la liberté et de l'avancement propre à chaque enfant.

Sinon, par rapport à ces histoires de sous pour les écoles Hors contrat, il y a possibilité de créer des écoles parentales ou des écoles associatives pas forcément si chères.

C'est un choix...

On peut se former soi , en Montessori par exemple ,-ou pas!- , et trouver assez de familles pour créer une petite "structure" qui sera agréee HC.

Il y a ,entre autres, l'école de Beuzec.

Il y a le dernier N° de Passerelles Eco qui en parle.

Voilà... :flowers:

heni dous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour!

Pour ma part,j'ai eu l'immense chance d'avoir des parents assez merveilleux pour se sentir responsables de mon éducation,et vouloir nous permettre à mon frère et à moi d'avoir la meilleure école possible.Et d'ailleur,si vous étes sur ce forum et que vous poser cette question,c'est que vous étes dans la même dynamique,et pour ça je vous en félicite.N'ayant pas d'école qui fatisfassent leurs idéaux à proximité,mes parents ont eux tout simplement(meme si ce n'est enfait absolument pas simple)créer un école Steiner,dont je fut ainsi l'une des premières élèves.Je témoigne juste pour que vous ayez le point de vue de l'enfant:J'étais une petite fille hypersensible et rèveuse,et j'aurais trés certainement été brisée comme le fut ma grande soeur qui n'a pas eu ma chance,et à qui le maitre arrachait les pages de son cahier si elle déssinait une petite fleur dans la marge.Moi,j'ai grandis au milieu des fées et des anges,et je parlais aux fleurs des heures durant.Je sais que ce petit cocon de rèves,bien loin de n'avoir fait que me garder dans l'illusion et me couper de monde,m'a permit bien au contraire d'attendre dans la tendresse de devenir papillon avant d'étre lâcher dans les airs.On m'a ainsi offert le temps de grandir à mon rythme,on m'a accecpter comme j'étais,comme vous tous unique,sans vouloir me changer,sans vouloir à tout prix faire de moi un prototype d'adulte idéal.Je ne connais bien que la pédagogie steiner,et de plus quand bien meme je connaitrai les autres je ne pourrait étre vraiment objective je pense.Toujours est-il qu'elle est à mes yeux réellement respectueuse de l'enfant,qu'elle fait de ce que l'école publique qualifierai de défauts,comme la rèverie ou un caractère trop colèrique par exemple,une véritable force (l'imagination créative ou la volonté motrice mettons pour les exemples cités précedement),non en vue simplement de lui apprendre un métier,mais de lui permettre d'avoir un esprit,et une l'ame,assez libre pour pouvoir s'impregnier au mieux du monde qui l'entoure,et puis à son tour impregnier le monde d'un peu de son étre,y mettre un germe de rève qui fleurira un jour.

Bref tout ça pour remercier les parents de prendre soin de ces belles ames dont ils ont pour un temps la charge.Merci.

Ps:j'ai maintenant mon bac S avec mention Bien,19 en philo,francais et allemand,et des notes vraiment loin d'étre minables dans les autres matières:qu'ils ne viennent pas nous dire que prendre son temps c'est le perdre,et que l'art ne sert à rien et que seul les maths et la grammaire comptent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je cherche dans le Sud de la France une école alternative du CM1 à la 3ème pour ma fille âgée de 10ans.

Le choix est très limité.

La Prairie à Toulouse, l’école Steiner à Avignon, Les Pouces verts à Grâce (Montessori). La plupart des autres écoles s’arrêtent au CM2.

Quelqu’un connaîtrait-il d’autres écoles dans le sud dans le même esprit que Freinet/Steiner/Montessori…Même s’il faut changer d’école Primaire/collège, des écoles et collèges situés dans une même ville dans lesquelles l’enseignement serait exempt de compétition, de punitions/récompenses et où le rythme de l’enfant serait respecté et son autonomie recherché ?

Merci d’avance, c’est à vous…

Bonjour,

Tout simplement ,pour trouver une école différente:

Le guide (excellent de mon point de vue.) des écoles différentes.

réédité chaque année .

En librairie ou sur ce site :

Ecoles différentes -Le guide-annuaire.

Extrait de la présentation:

"Contre les armes d'instruction massive ...

... l'ennui, l'échec et les violences scolaires :

connaître, soutenir les pédagogies "actives" en France,

et leurs écoles.

COUSINET - DECROLY - FREINET - HOLT

MONTESSORI - NEILL - OURY - STEINER ...

DES ÉCOLES, DES COLLÈGES et DES LYCÉES DIFFÉRENTS

Lorsqu'un enfant/ado s'ennuie, décroche,

se décourage, se révolte,

il n'est jamais trop tôt pour rassembler

le maximum d' informations

(... et non de "pubs" ! )

pour faire à temps le meilleur choix :

changer l'école ou ... changer d'école !"

Voilà,

Cordialement,

Bonnes recherches,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Nous allons bientôt déménager dans la région de Genève, côté France, vers Annemasse-Annecy, et je souhaiterais savoir, si certains connaissent la région et ses écoles, s'il y a des "écoles différentes" par là, ou du même genre côté Suisse ? De plus, sont-elles toutes payantes ?

Merci !

bonjour,

je suis originaire de cette région mais malheureusement je ne connais pas vraiment ce qui existe comme écoles différentes... j'ai pour ma part fait toute ma scolarité dans le publique (côté St Julien-en-Genevois)

en ce qui concerne la Suisse voisine, j'avais fait une recherche il y a quelques temps sur les écoles privés qu'on y trouve, la plupart sont catholiques. Mais je crois qu'il y a des écoles Steiner, ainsi que quelques Lycée français et internationaux.

Je peux par contre parler du publique côté Suisse, tout dépend de ce que veulent faire les enfants et s'ils sont bons en classes et ont donc toutes les chances d'atteindre le niveau du bac: les élèves sont triés dès le niveau de la 6ème! à partir du niveau collège il y a une séparation en plusieurs sortes de classes. Sur Genève c'est les classes A et les B (ainsi que des C dans certains établissements, j'en ai fait la malheureuse expérience en tant que prof remplaçante). Les A ont toutes les chances d'aller au Lycée et de passer leur Bac (ou la Maturité). Les B par contre risques forts de se voir orienter vers les voies professionnelles d'apprentissages. Il n'est pas exclu qu'un B passe en A (et vice-versa) mais une fois en B les élèves sont tirés vers le bas par le reste de la classe (après ça dépend de la dynamique de la classe, c'est vrai). Ayant fait ma scolarité en France où les classes sont plus ou moins équilibrée, j'ai du mal avec le système suisse.

D'un autre côté, les apprentissages sont très bien organisés en Suisse, contrairement à la France: les élèves sortent de là avec une vraies formation professionnelles qui les orientent directement sur le monde du travail (quoique avec la crise ces derniers temps c'est moins évident...). Après, tout dépend de ce que voulait l'enfant... s'il voulait de cette formation ou s'il espérait faire des études universitaires plus poussées!

Je ne pense pas qu'il y ait de grandes différences entre le publique Suisse et le Français, en terme d'approche et de pédagogie. Par contre en Suisse les profs sont beaucoup plus libres, il y a moins cette notion de programme à respecter. D'un côté on se peut se retrouver avec des professeurs qui vont dresser des activités sympa et ludique et sortir un peu du "sortez votre livre telle page et faites tels exercices", mais d'un autre côté ça signifie aussi que selon l'établissement et le prof, les élèves ne voient pas forcément les mêmes notions à niveau égal! (d'où une classification des établissement... pour note, le collège Calvin est très bien vu à Genève, contrairement au Voltaire... ^^; ). J'ai aussi eu l'occasion de constater que dans certains établissements, au niveau de la matu (le bac), certains profs pratiquent allègrement le "bourrage de crâne" en refilant des polycopiés très indigestes sur une matière que, personnellement, je n'ai vu qu'au niveau universitaire... Il y a le projet HARMOS qui est en cours en ce moment, pour harmoniser les programmes entre les différents cantons de la Suisse, mais il n'est pas encore prêt d'être appliqué.

j'ai pas mal blablaté et j'ai un peu peur d'être hors-sujet... en espérant que ça apporte quelques éclaircissements à wiine et sa famille!! ^^

quelques liens pour Genève:

service de l'enseignement privé

le cycle d'orientation (niveau collège)

le post-obligatoire (niveau Lycée)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'envisage de déménager en Bretagne, pour la première rentrée scolaire de ma fille, si possible entre quimper et Vannes. Connaissez-vous des écoles alternatives là bas ?

Merci de votre aide :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je fais aussi remonter ce sujet.

Mon fils est en première année de maternelle à La Prairie de Toulouse, peut être, allons nous déménager pour la Bretagne.

Nous n'avons pas les moyens pour une école Montessori ( 200 - 300 € / mois ), mais je souhaiterais savoir si il existe d'autres écoles alternatives là bas.

Connaissez vous les écoles Diwan ?

Il est écrit sur internet que c'est Breton + freinet - Steiner ... quelqu'un pourrait m'en dire un peu plus ?

Merci d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now