biocoopcahors

Biocoop J'attends Vos Questions

75 posts in this topic

Donc au final, c'est Monoprix qui a racheté les Biocoop! :glare: devenus des Naturalia

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après vérification (il faut suivre, le bio-business ça bouge beaucoup) c'est au final dans la corbeille de Casino que se trouvent Monoprix et Naturalia avec ses ex-biocoop :wacko:

ça serait plutôt le fait de magasins qui auraient quitté/"trahi" le réseau "bio-coopératif" pour la concurrence. Je pense que s'ils l'ont fait c'est qu'ils devaient y trouver leur compte. Derrière les chartes et autres grands discours, il n'y a que des commerçants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le biocoop à côté de chez moi, je n'en suis pas tout à fait sûre, ils avaient plutôt l'air désolés quand j'en ai parlé avec eux (je parle des vendeurs et du gérant… ) d'autant qu'il y avait toujours un monde dingue, bien plus que chez le naturalia du coin, souvent sans clients. Plusieurs biocoop parisiens ont été cédés en même temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A voir la proximité des magasins bio à Paris, d'une même enseigne, c'est en effet à se poser des questions. Bio c bon est champion du nombre de boutiques dans certains quartiers. Tant mieux dans un sens, qu'il y ait toute cette offre, le problème c'est que je n'ai pas l'impression qu'aucun privilégie le local plus qu'un autre. Rien que dans mon quartier, deux biocoop, un bio c bon, un naturalia, un nouveau robinson, sans compter les indépendants, mais tous proposent largement des produits venus de bien loin, ou souvent hors saison. Même biocoop qui communique tant sur le local. Et dans les magasins de chaine que je fréquente régulièrement, le turn-over est impressionnant, pour moi ce n'est pas le signe que les employés s'y trouvent bien. Ces magasins me font de plus en plus l'effet du supermarché du coin :(

Une bonne alternative, c'est de rejoindre une amap quand c'est possible (pas toujours évident) ou la ruche qui dit oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas si c'est spécifique à Paris, mais le biocoop proche de chez moi semble moins touché par les remarques que vous faites : les employés sont les mêmes depuis que j'y vais (à quelques exceptions près, mais là c'est aussi la vie).

Les légumes et fruits sont ceux de saisons (par exemple pomme, agrumes, kiwi pour les fruits, ainsi que beaucoup de légumes racines et de choux)

Concernant les provenances, effectivement, le local n'est pas spécifiquement représenté. Par contre, une grosse partie des fruits et légumes (à priori aussi du reste, mais j'ai moins fait attention) proviennent de France, voir d'Europe, pour les peu courant en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois avoir compris : Biocoop est une franchise (ben oui, ça fait bizarre de lire ça) cela expliquerait que les magasins en question aient été revendus sans que les gérants n'y puissent rien ? ça serait bien d'en savoir plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as raison Mireille, le biocoop que je fréquentais le plus (et où il y avait les mêmes vendeurs depuis un moment, d'ailleurs, ce qui n'est pas le cas des naturalia où le turn over st effarant) était une franchise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Biocoop EST une franchise et communique en trompant sa clientèle et ses employés en mettant en avant un présupposé fonctionnement coopératif. Encore une fois, je ne condamne pas les gérants de petites biocoop de province qui au passage luttent contre Goliath, c'est à dire la fameuse plateforme d'achats Biocoop qui leur impose d'acheter 90 pour cent de leurs références en magasin sous peine de quoi leur remise de fin d'année est moindre, et les prix en magasin augmentent. On est bien loin d'une économie durable quand on s'en prend directement aux gérants de magasin! C'est bien la raison pour laquelle de nombreux magasins quittent le réseau, trop de pression, et seulement 10 pour cent de ce qui est référencé en magasin peut être acheté en direct à de petits producteurs. Les magasins qui ont été rachetés par le groupe Casino l'ont été parce qu'ils l'ont bien voulu, la bio est en train de devenir un business lucratif et chacun veut avoir sa part du gateau, Biocoop les premiers.

Quant aux Nouveaux Robinsons, ils faisaient partie du réseau biocoop au début, l'ont quitté depuis plusieurs années, ils proposent du hors saison, ce que je trouve aberrant pour un magasin bio. Toutes ces réflexions ne m'amènent qu'à penser que l'avenir de la bio est bien sombre, des coops du début, on est passé à des surfaces de vente de plus en plus grandes et qui ne s'imposent pas d'ethique quant à ce qui est vendu en magasin. On propose du bio, pour que les clients aient l'impression de manger mieux, et de contribuer à une vague amélioration des conditions d'exploitation de la terre, mais sans se restreindre. La ou je travaille, certains biscuits sont emballés individuellement, nous vendons des compotes à l'unité, la plupart des cosmétiques sont bourrés d'huile de palme, le groupe ne fait pas pression auprès des producteurs et transformateurs pour améliorer les compositions et les emballages et j'en passe, bref, on ne va clairement pas vers une décroissance, bien au contraire. Bref, un modèle capitaliste déguisé en altermondialiste, le pire qui soit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne reste que très peu de biocoops encore en fonctionneemnt coopératif.Pontivy (56) est encore avec ce type de fonctionnment...et ça change tout. Enormément de local, un gros investissement sur la communication pour acheter du vrac, réutiliser les emballages, plus de bouteilles d'eau en vente...etc. C'est un vrai plaisir cette coop. Une asso qui fonctionne avec une bonne bibliotheque, un nouveau local entièrement écologique...etc etc.

Il y a eu un récent article de l'âge de faire sur le sujet des biocoops encore coopératives...et qui ont bien du mal à le rester.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon moi qui pensais que Biocoop fonctionnait comme une coopérative !! Ceci dit je ne suis qu'à demi étonnée car chaque fois que je passe dans un magasin de l'enseigne je m'insurge contre cette pratique qui consiste à faire une remise (carte magasin) si au moins 165 € de dépense par mois dans le même magasin (je crois que c'est le chiffre) ceci ajouté à des prix hallucinants en ce moment ( 4,99 le Kg de poireau soit 2 € de plus qu'il y a 3 mois !!)

a ce rythme le bio sera réservé aux TRES fortunés !

- devenir de 2 biocoop que je fréquentais : un devenu Naturalia, l'autre Bio monde (qui semble privilégier les producteurs locaux mais à vérifier de près)

- un peu plus loin : naturéo = véritable supermarché du Bio mais avec du local pour les fruits et légumes.

- et près de mon travail un bio Cbon : les légumes que j'ai acheté venaient tous de france (sauf les poivrons !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
ceci ajouté à des prix hallucinants en ce moment ( 4,99 le Kg de poireau soit 2 € de plus qu'il y a 3 mois !!)

a ce rythme le bio sera réservé aux TRES fortunés !

C'est aussi la saison qui veux cela.

En ce moment, les poireaux restants de l'hiver commence à être bien épuisé ou à ne plus être très joli. (pareil pour la plupart des légumes de l'hiver).

Et les nouveaux légumes ne sont pas tous encore arrivés.

D'ailleurs pas mal d'AMAP font une pause de la distribution dans cette période.

Pareil pour les gens vivant du potager : c'est un peu la période tendu : les stocks de l'hiver ne sont plus très rempli, et le printemps n'est pas encore tout à fait là!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil pour les gens vivant du potager : c'est un peu la période tendu : les stocks de l'hiver ne sont plus très rempli, et le printemps n'est pas encore tout à fait là!

Ça, je confirme...

Dur-dur, les mois d'avril et de mai...

Et dans ma biocoop, qui vit au rythme des saisons et des productions locales, c'est pareil...

Logique, que les prix s’envolent, à cette saison, pour qui connait le travail de terre. C'est le contraire, qui n'est pas logique...

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Biocoop n'est plus une coopérative mais une Sa depuis 2002, pour moi les valeurs de 1986 sont bafouées, aujourd'hui la plupart des Biocoops ne travaillent qu'avec leur centrale, peut-on dire qu'une Biocoop est indépendant si elle fait 100% de ses achats sur la plateforme? Je ne vois pas de différences avec des enseignes dont les magasins sont intégrés et ceux la sont obligés de faire 100% des achats par plateforme. Aujourd'hui si un gérant de Biocoop ne fait pas 90% de ses achats sur la centrale, il est pénalisé sur sa remise, c'est un moyen déguisé de contrôler les magasins sans être propriétaire du fond de commerce.

Demandez au responsable de votre Biocoop avec quel fournisseur il travaille au delà de 150 kms, demandez -lui pourquoi.

Etre indépendant veut dire avoir la liberté de référencer n'importe qui à condition qu'il respecte la charte, en étant fidèle à sa centrale au delà de 90%, c'est se foutre de la gueule du monde.

Biocoop joue la carte écolo, environnement, impact carbone, mais référence des produits contenant de l'huile de palme, nocive pour la santé et ayant fait plus de 9000kms, de Colombie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

je lis vos mails et je me pose des questions car je suis interessé pour ouvrir un biocoop, mais vous etes tous tres negtatifs, je viens de relire la charte

je lis que l'approvisionnement du magasin doit ce faire a 70 % sur la plateforme de leur achat, pourquoi dites vous que c'est a 90%.

merci

..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien dans ma biocoop ce sont des petits procucteurs locaux qui livrent le frais , farine locale aussi et à la boucherie c'est aussi du local ... Je crois qu'il ne faut donc pas généraliser l'exemple d'une biocoop sur toutes celles du reseau Français !

Share this post


Link to post
Share on other sites

70%, juste qu'au moment ou pour avoir la meilleur remise plateforme il te faudra aller au delà des 90%? même système que la gms.

Le local est l'huile de palme , c'est du local, 9000 kms la Colombie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je travaille dans une grosse biocoop parisienne avec un super fonctionnement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce que tu appelles un super fonctionnement? Le référencement? Les avantages des salariés? Je suis curieux, car je vois autour de moi à chaque fois que je pars en formation pour biocoop de plus en plus de salariés qui se plaignent de leurs conditions de travail et finissent par avoir l'impression de travailler dans la grande distribution. De mon coté le magasin qui m'emploie communique sur ses prétendues valeurs ethiques et solidaires mais vu de l'interieur, c'est tout autre chose!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, moi aussi je travaille dans une Biocoop qui privilégie largement le profit au bien être des employés. Tous les employés courbent l'échine et maintiennent le système en faisant de nombreuses heures sup non payées non données à la responsable. Les fruits et légumes sont tous vendus à bas coût plutôt que donnés au moins en partie aux employés ce qui ne serait pas de trop puisque l'on est payé le smic, responsables compris (souvent payés 30€ ou 100€ de plus que le smic pendant des années) 

Contrairement aux 2 autres biocoop que j'ai fréquentées, celle ci m'a dégoûtée du réseau et je ne souhaite plus être employée de commerce ni même employée tout court. 

Bien sûr tout n'est pas noir mais j'ai été fortement échaudée. 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour, je travaille pour la promotion de  "Mémé Georgette" une vraie marque bio présente en supermarché et qui au départ est une affaire de famille. je pense qu'il ne faut pas systématiquement essayé d'opposer la grande distribution au "vrai" bio. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, à part pour citer la marque pour laquelle vous travaillez, je ne vois pas le rapport.

L'esprit biocoop, celui d'une coopérative ou l'esprit humaniste et participatif est fondateur, n'a rien à voir avec la grande distribution, alors je suis un peu choquée de bosser dans une biocoop qui se comporte un peu comme un Lidl. (en moins pire quand même évidemment!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression qu'un certain nombre de Biocoop parisiennes négligent l'aspect social, du fait qu'un certain nombre d'entre elles appartiennent à des personnes qui ouvrent des magasins simplement parce qu'elles savent qu'elles ouvrent des commerces très rentables. J'ai pour ma part travaillé plusieurs années en magasin, une ambiance relativement agréable,  assez militante. Je cherche un poste en magasin ces derniers temps et c'est un peu la déprime quand on passe la porte de certains  magasins complètement à l'abandon, avec des salariés qui ne respirent pas la joie de vivre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous! Dans le cadre de nos études en Technique de Commercialisation à l'I.U.T de Marseille, nous devons réaliser un questionnaire sur les habitudes alimentaire des personnes consommant du bio. Ce questionnaire est complètement anonyme et ne vous prendra que quelques minutes. C'est votre avis qui nous intéresse donc il n'y a que des bonne réponses! On vous remercie d'avance.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdGJnPcw4GuXXkhnUS9OBWuTPcAZRzJqKsE69emR0j1q5E_MQ/viewform?usp=fb_send_fb

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now