Sign in to follow this  
Followers 0
Flamk

Les Gouttes Oculaire Et Autre A La Maternite

15 posts in this topic

Bonjour,

Je suis en train réfléchir a mon projet de naissance, et notamment j'essaie de comprendre a quoi servent toutes les interventions qu'ils font sur le bb a la naissance. J'ai trouve, ici et ailleurs, des éléments interrssant sur la vitamine K, mais qu'en est-il des gouttes oculaires ? a quoi servent-elles?

Merci de m'éclairer :flowers: !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et encore (surtout la fin en ce qui concerne ta question):

L'accueil du nouveau-né en salle de naissance

Les Dossiers de l'Allaitement n°51 - La Leche League

L'Initiative Hôpitaux Amis des Bébés (IHAB) a été lancée en 1992 afin de promouvoir les changements nécessaires pour que les établissements de soins aux nouveau-nés deviennent des lieux réellement favorables à l'allaitement maternel, c'est à dire que les maternités devraient respecter les Dix Conditions pour le succès de l'allaitement maternel énoncées dans la déclaration conjointe de l'OMS et de l'UNICEF. Ces dix conditions reposent sur des données scientifiques dûment validées et les preuves de leur efficacité sont suffisamment nombreuses pour justifier pleinement le développement de l'IHAB. La quatrième condition qui s'intitule " Aider la mère à démarrer l'allaitement dans la demi-heure qui suit la naissance ", concerne en fait l'établissement d'un contact tactile entre le nouveau-né et sa mère immédiatement après l'accouchement et jusqu'à ce que celui-ci se montre disposé à téter.

Certaines des données scientifiques relatives à cette quatrième condition sont exposées ci-dessous. Nous verrons d'une part qu'il est nécessaire de revoir l'organisation des soins aux nouveau-nés en salle de naissance afin que l'accueil du nouveau-né soit plus en accord avec ses capacités et ses besoins, et d'autre part que la mise en place de cette condition implique beaucoup plus que l'aide à l'allaitement, car elle a de nombreux autres avantages et peut donc s'appliquer à toutes les mères et à tous les bébés, même non allaités. L'appellation " Ami des bébés " plutôt que " Ami de l'allaitement " y trouve là toute sa justification.

Ces dernières années nous avons appris beaucoup sur les instincts, les compétences et la sensorialité du nouveau-né et sur le comportement de la mère et du père dans les toutes premières minutes et les premiers jours de vie du bébé. Et pourtant ces nouvelles connaissances n'ont pas eu, dans notre pays en tout cas, de véritables impacts sur les pratiques de la naissance. Qu'a-t-on appris ?

Plusieurs études réalisées notamment en Suède ont montré qu'immédiatement après un accouchement où la mère n'a pas été trop lourdement médicamentée, le nouveau-né présente pendant une à deux heures une période d'éveil calme au cours de laquelle il est particulièrement alerte et propice aux apprentissages et à leur mémorisation : si on lui en laisse la possibilité, le nouveau-né de quelques minutes seulement peut, après avoir été essuyé et placé sur le ventre de sa mère, ramper jusqu'au sein et commencer à téter de sa propre initiative.

L'ensemble du processus se déroule de façon assez stéréotypée :

Après une période de repos, le nouveau-né commence à regarder avec une grande concentration en s'intéressant surtout au visage - notamment les yeux- et au sein de sa mère ; on sait que le nouveau-né a une attirance particulière pour les formes rondes et les contrastes, ce qui peut expliquer son intérêt pour le cercle sombre de l'aréole, mais on sait aussi que c'est l'odeur du mamelon qui va le guider vers le sein : si le sein droit est lavé, il choisira plus souvent le sein gauche. Le nouveau-né commence aussi à faire des grimaces avec sa bouche, à bouger ses lèvres et sa langue et il commence à ramper en utilisant sa force musculaire et son réflexe de marche pour se propulser par petites poussées, entrecoupées de périodes de repos. Il porte souvent ses doigts et ses poings à sa bouche, et utilise le goût et l'odeur du liquide amniotique présents sur ses mains (il vaut donc mieux ne pas le laver avant), et les associent à ceux, similaires, d'une substance huileuse du mamelon du sein non lavé. Puis le nouveau-né devient de plus en plus actif dans sa recherche du sein, il bouge la tête de droite à gauche et il va se mettre en place sur l'aréole en ouvrant grand la bouche, la langue en bonne position, vers le bas (c'est le réflexe de fouissement). Il peut ainsi prendre une large portion de sein sans blesser le mamelon et téter de façon efficace.

Beaucoup de bébés seront capables de se débrouiller seuls, c'est à dire prendre le sein au moment où ils sont prêts à le faire, après un cheminement qu'ils effectuent seuls ; ils décident donc eux-mêmes du moment où ils vont téter, il ne faut donc pas "les mettre au sein" ; mais on peut par contre les aider quand ils montrent qu'ils sont prêts. Certains bébés ne prendront pas le sein, se contenteront de frotter ou de lécher le mamelon, il est préférable de ne pas les "forcer ", car cela risque d'induire un "refus " du sein. Il faut rassurer la mère, lui expliquer que certains bébés mettent plus de temps que d'autres à "démarrer ".

Pendant que ce scénario se déroule la mère a, elle aussi, un comportement caractéristique : elle touche d'abord les bras et les jambes de son bébé du bout des doigts, puis elle va commencer à le toucher, le caresser, le masser, elle va mettre son visage en position de face à face pour qu'elle et son bébé se regardent dans les yeux et elle va lui parler d'une voix haut placée, "la voix de mère ", particulièrement attirante pour le bébé qui aime les voix situées dans les hautes fréquences.

L'ensemble du processus peut prendre une heure, ou plus, mais pendant ce temps la mère et le nouveau-né doivent rester ensemble, en étant le moins dérangés possible car ces réflexes sont fragiles et facilement perturbés par des interférences comme l'aspiration et en particulier l'aspiration gastrique, les soins de routine comme la pesée, le bain, la désinfection oculaire…qu'il faut savoir différer, mais aussi la lumière vive, le bruit…. qu'il faut essayer d'éviter.

Plusieurs études ont montré que les nouveau-nés qui peuvent bénéficier d'un contact physique précoce et prolongé et qui ont ainsi l'opportunité de "s'auto-attacher", ont moins de risques d'avoir des difficultés à prendre le sein de façon efficace :

· Righard et Alade (1990) ont comparé 2 groupes de nouveau-nés, un groupe "contact " de 38 nouveau-nés mis en "peau à peau " immédiatement après la naissance et pour une durée minimale d'une heure et un groupe "séparation " de 34 nouveau-nés qui après un contact immédiat d'environ vingt minutes étaient séparés de leur mère pour subir les soins de routine pour ne la retrouver que vingt minutes plus tard. 24 des 38 nouveau-nés du groupe "contact " tétaient correctement au bout de 49 minutes en moyenne, 7 nouveau-nés seulement sur 34 du groupe "séparation " tétaient efficacement.

· D'autres études démontrent également l'efficacité du contact précoce sur l'augmentation de la durée de l'allaitement, ce qui n'est pas surprenant car on sait que si le démarrage de l'allaitement est bon, la mère allaitera généralement sans trop de difficultés.

· C'est LE moment où le nouveau-né est biologiquement programmé pour bien faire et mémoriser.

· Le fouissement du sein par le bébé induit des taux d'hormones très élevés chez la mère au moment où le nombre des récepteurs pour la prolactine et l'ocytocine est lui aussi particulièrement élevé dans la glande mammaire ce qui facilite le démarrage de la sécrétion/éjection de lait.

Les recherches ont aussi montré que tous les analgésiques, y compris la péridurale, ont un impact sur le nouveau-né et peuvent affecter négativement la mise au sein pendant plusieurs jours :

· Dans l'étude de Righard et Alade (1990), sur les 40 des 72 nouveau-nés dont la mère a reçu de la péthidine (Dolosal) pendant le travail, 8 tètent correctement, 7 tètent mal et 25 sont trop somnolents pour téter ; sur 32 nouveau-nés de mères non sédatées, 23 tètent correctement, 8 tètent mal et 1 pas du tout ; aucun des nouveau-nés du groupe "séparation " dont les mères ont été sédatées n'a été capable de téter correctement.

· Dans l'étude de Crowell et al. la première tétée est retardée de 11 heures en moyenne chez les mères ayant reçu du butorphanol ou de la nalbuphine (Nubain) pendant le travail.

Si l'établissement d'un contact précoce et prolongé entre le nouveau-né et sa mère facilite la mise en place de l'allaitement maternel, il a aussi beaucoup d'autres avantages :

1. Il favorise l'adaptation thermique : les nouveau-nés en contact peau à peau ont une température axillaire et cutanée significativement plus élevée que ceux laissés en berceau. Le contact peau à peau avec le père permet également de tenir le nouveau-né au chaud.

2. Il améliore le bien-être du nouveau-né : les nouveau-nés en peau à peau ont significativement beaucoup moins d'épisodes de pleurs que les nouveau-nés placés en berceau à coté de leur mère et la durée de ces épisodes de pleurs est bien moindre ; d'après les chercheurs, ces pleurs, de courts sanglots, s'apparentent au "cri de détresse " observés chez d'autres mammifères en cas de séparation d'avec la mère.

3. Il favorise l'adaptation métabolique : on constate un meilleur dextro et un retour plus rapide vers zéro du base-excess négatif (correction plus rapide de l'acidose métabolique) chez les nouveau-nés placés en peau à peau.

4. Il facilite l'établissement du lien mère-enfant : Des études ont montré que si le bébé touche le mamelon dans la demi-heure qui suit la naissance, la mère laisse son bébé à la pouponnière beaucoup moins longtemps et elle passe beaucoup plus de temps à lui parler. A la naissance, la mère se trouve dans un état de "préoccupation maternelle primaire ", état d'hypersensibilité où sur le plan émotionnel elle est exclusivement et entièrement disponible pour répondre à son bébé, comme si elle se sentait à la place de son bébé. La reconnaissance par les parents des compétences de leur bébé engendre généralement des réactions favorables à l'attachement et le temps passé ensemble durant les premiers jours a des conséquences très positives sur la qualité des soins donnés à l'enfant par la mère et aussi sur les risques de maltraitance et d'abandon, notamment chez les mères de milieu socio-économique défavorisé.

5. Le fait d'être en contact avec sa mère permet au nouveau-né d'être d'abord colonisé par la flore bactérienne "familiale", généralement moins virulente que la flore bactérienne hospitalière et contre laquelle le lait maternel contient des anticorps adaptés.

Le contact mère-bébé précoce et prolongé est "adaptatif ", il facilite la transition entre la vie intra et extra-utérine. A moins d'une raison médicale justifiant un transfert immédiat, tous les nouveau-nés devraient pouvoir en bénéficier.

Les premières heures suivant immédiatement la naissance sont une période capitale. Il arrive cependant que les conditions de démarrage ne soient pas optimales. Cela n'empêchera ni l'établissement de la lactation ni l'instauration du lien mère-enfant car les humains ont de grandes capacités d'adaptation, mais cela risque de demander beaucoup plus d'efforts à la mère et à l'enfant et beaucoup plus d'aide et de soutien de notre part.

A la lumière de ces nouvelles connaissances, nous devons faire évoluer nos pratiques et revoir de façon globale les pratiques de soins aux nouveau-nés en salle de naissance, pour qu'elles soient respectueuses de la biologie de la mère et de l'enfant tout en étant compatibles avec leur sécurité, et favorables à la réussite de l'allaitement.

Quand les parents ont reçu des informations précises sur les capacités que manifestent le bébé à la naissance, la plupart d'entre eux souhaitent pouvoir bénéficier de cette expérience extraordinaire. Si tout se passe bien, il faut laisser à la nouvelle famille la possibilité de passer ses premiers moments ensemble sans être trop dérangée. Si les parents le souhaitent et si le nouveau-né n'a pas de difficultés d'adaptation cardio-respiratoire, s'il a une bonne couleur, s'il est normalement actif, on peut, après avoir clampé le cordon et avoir soigneusement séché le nouveau-né, le poser à plat ventre sur sa mère en peau à peau. Le nouveau-né sera recouvert d'un lange chaud, pas trop serré pour ne pas entraver ses mouvements, et d'un bonnet.

Recommandations pour l'accueil du nouveau-né en salle de naissance

1. La désobstruction des voies aériennes supérieures n'est pas impérative, mais elle doit être systématique en cas de :

Traitement maternel par psychotropes, notamment benzodiazépines

Toxicomanie maternelle

Souffrance foetale aiguë et toutes anomalies du rythme cardiaque foetal

Analgésiques en peri-partum (Nubain, Dolosal…)

Liquide amniotique teinté

Césarienne

Terme inférieur à 39 semaines d'aménorrhée

Difficultés d'adaptation à la vie extra-utérine

Encombrement important

Hypotonie importante même si adaptation cardiorespiratoire satisfaisante

Quand elle est nécessaire, la désobstruction des voies aériennes supérieures peut se limiter à une désobstruction de la cavité buccale (la stimulation pharyngée provoque un réflexe vagal) et de la partie antérieure des fosses nasales. L'atrésie des choanes est exceptionnelle et quand elle est bilatérale elle se manifeste toujours par d'importantes difficultés respiratoires. La vérification de la perméabilité des choanes n'est donc pas urgente, et pourra être pratiquée en même temps que le premier examen pédiatrique en maternité afin de ne pas passer à côté d'une atrésie unilatérale. Il est impératif de noter dans le dossier si elle a été ou non pratiquée afin de ne pas la refaire inutilement.

2. L'aspiration gastrique ne doit pas être pratiquée de façon systématique :

Très désagréable pour le nouveau-né, elle perturbe la séquence comportementale qui l'amène à prendre le sein spontanément et peut induire des lésions oesophagiennes. Elle doit être réservée :

aux suspicions d'atrésie de l'oesophage (1/5000 naissances) : diagnostic anténatal évocateur, hydramnios, hypersalivation

aux nouveau-nés pour lesquels il n'y a pas eu de suivi prénatal et donc pas d'échographie de dépistage

nécessité de prélèvement gastrique pour diagnostic bactériologique : liquide amniotique teinté, suspicion d'infection materno-foetale

Si l'aspiration gastrique simple ne permet pas d'affirmer sans ambiguïté la perméabilité de l'oesophage, elle doit être complétée par un test à la seringue.

3. Dès que possible :

Poser le nouveau-né soigneusement essuyé en peau à peau à plat ventre sur sa mère

Le recouvrir d'un lange chand pas trop serré et d'un bonnet : son visage doit rester visible et son nez bien dégagé

Veiller à maintenir une température suffisante en salle de naissance

Vérifier régulièrement l'état du nouveau-né (activité, couleur) + + +

Quand le nouveau-né montre qu'il est prêt, aider la mère et le bébé pour la première tétée, ou lui proposer le biberon

Faire les soins de routine après : prise de température, pesée, soins de cordon, instillation de collyre, vitamine K, habillage.

Ne pas donner de bain

4. Pour les césariennes :

Proposer le contact peau à peau avec le père jusqu'à ce que la mère soit disponible

La désobstruction des voies aériennes et la vérification de la perméabilité des choanes et de l'oesophage doivent être pratiquées sur des critères individuels et pas nécessairement de façon systématique. Dans une étude randomisée de 40 nouveau-nés à terme, vigoureux et nés par voie basse, Estol a montré que les résultats des paramètres de mécanisme respiratoire ne procurent pas de base physiologique pour recommander la pratique systématique d'une désobstruction des voies aériennes. Carrasco, dans une étude similaire de 30 nouveau-nés, a également montré que la saturation en O2 était significativement plus basse dans le groupe de nouveau-nés soumis à une aspiration oro-naso-pharyngée. D'ailleurs, les recommandations de la conférence de consensus de l'ILCOR " An advisory statement from the Pediatric Working Group of the International Liaison Committee on Ressuscitation " (1999, 1037) sont que " les nouveau-nés bien portants et vigoureux n'ont généralement pas besoin d'être aspirés après l'accouchement ".

Les soins de routine ne sont pas urgents et peuvent facilement être différés : la pesée, les soins de cordon, le bain (qui favorise l'hypothermie et prive le nouveau-né d'un repère olfactif), l'instillation de collyre (qui peut perturber le contact visuel mère-enfant), l'administration de vitamine K, la prise de température et l'habillage seront effectués après une période de contact prolongée et ininterrompue si possible jusqu'à ce que le nouveau-né montre qu'il est prêt à téter ; on pourra alors l'aider à prendre le sein ou lui proposer son premier biberon et faire les soins de routine après. Il est également souhaitable de maintenir une atmosphère tranquille en salle de naissance en évitant notamment le bruit, la lumière vive et les allées et venues non indispensables.

Il est délicat d'établir des recommandations précises quant au moment du premier contact et quant à sa durée car ils varieront selon les circonstances : l'établissement du contact doit être le plus précoce possible et se poursuivre jusqu'à ce que le nouveau-né montre qu'il est disposé à téter, ce qui se produit généralement dans l'heure qui suit la naissance, mais parfois aussi à n'importe quel moment durant les 2 premières heures, voire plus tard. La quatrième condition de l'IHAB : " aider les mères à allaiter dans la demi-heure suivant la naissance " n'implique pas nécessairement que le nouveau-né doit téter dans la demi-heure suivant sa naissance, mais plutôt qu'il ne soit pas séparé de sa mère sauf en cas de raison médicalement justifiée ; cette condition doit être interprétée comme une incitation à privilégier le contact précoce mère-bébé en peau à peau dès la naissance. Les nombreux avantages du contact précoce et prolongé impliquent aussi qu'il peut s'appliquer à tous les bébés, même non allaités.

Si laisser la mère, le père et le nouveau-né tranquilles à ce moment particulièrement important pour eux peut être difficile pour le personnel soignant habitué à des routines impliquant sa participation active, il faut absolument veiller à ne pas négliger la surveillance du nouveau-né et de la mère. On peut se préoccuper du bien-être du nouveau-né tout en prêtant attention à sa sécurité physiologique ; cela n'a rien de contradictoire.

G. Gremmo-Féger - Pédiatre, IBCLC - Sce de Gynécologie-Obstétrique - CHU BREST

Peut être reproduit, imprimé ou diffusé à condition de mentionner la provenance de cet article. Publié dans les Dossiers de l'Allaitement n°51 - avril 2002 Site Internet : www.lllfrance.org

---------------

Références

- Bodeven-Charles C : Les premiers jours. Dossiers de l'allaitement 45 : 12-20, 2000.

- Carrasco M et al : Oronasopharyngeal suction at birth: effects on arterial oxygen saturation. J Pediatr 1997; 130(5):832-4.

- Christensson K et al : Temperature, metabolic adaptation and crying in healthy fullterm newborns cared for skin-to-skin or in a cot. Acta paediatr 81 : 488, 1992.

- Christensson K et al : Separation distress call in the human neonate in the absence of maternal body contact. Acta paediatr 84 : 468, 1995.

- Christensson K et al : Fathers can effectively achieve heat conservation in healthy newborn infants. Acta paediatr 85 : 134, 1996.

- Christensson K et al : Randomised study of skin-to-skin versus incubator care for rewarming low-risk hypothermic neonates. Lancet 352 : 1115, 1998.

- Crowell M et al : Relationship between obstetric analgesia and time of effective breastfeeding. J Nurse Midw 39 : 150-156, 1994.

- Estol PC et al : J Perinat Med 1992 ; 20 : 297-305.

- Janson UM et al : The effects of medically-oriented labour ward routines on prefeeding behaviour and body temperature in newborn infants. J. Trop Pediatrics 41 : 360-363, 1995.

- Kattwinkel J et al : An advisory statement from the Pediatric Working Group of the International Liaison Committee On Resuscitation. Pediatrics 1999 ; 103(4) : 56.

- Kennel J : The time has come to reassess delivery room routines. Birth 21: 49, 1994.

- Kennel J, Klaus M : Bonding : Recent Observations that alter perinatal care. Pediatrics in Review 19 : 4, 1998.

- Klaus M, Klaus P : La magie du nouveau-né. Collection La cause des bébés, ed. Albin Michel, septembre 2000.

- Michelson K et al : Crying in separated and non separated newborns : sound spectrographic analysis. Acta paediatr 85 : 471, 1996.

- Neifert M, Lawrence RA : Nipple confusion : Toward a formal definition. J Pediatr 126 : 125, 1995.

- Newman J : L'initiative Hôpitaux Amis des Bébés ; 4ème Journée Internationale de l'Allaitement. Dossiers de l'Allaitement. Hors série mars 2000.

- Newman J, Pitman T : Dr Jack Newman's Guide to Breastfeeding, Harper et Collins, 2000.

- Nylander G : Gestion de l'allaitement pour un démarrage réussi. Livre des 2èmes journées nationales de la Société française de Médecine Périnatale 1998. Ed. Arnette.

- OMS : Données scientifiques relatives aux Dix conditions pour le succès de l'Allaitement. 1998.

- Righard L, Alade M : Effect of delivery room routines on success of first breast-feed. Lancet 336 : 1105, 1990.

- Righard L, Alade M : Sucking technique and its effect on success of breastfeeding. Birth 19 : 185, 1992.

- Varendi H et al : Does the newborn baby find the nipple by smell ? Lancet 344 : 989-990, 1994.

- Widström AM et al : Gastric suction in healthy newborn infants. Acta paediatr 76 : 566, 1987.

- Widström AM et al : Short-term effects of early suckling and touch of the nipple on maternal behaviour. Early Hum Dev 21 : 153-163, 1990.

- Widström AM et al : The position of the tongue during rooting reflexes elicited in newborn infants before the first suckle. Acta paediatr 82 : 281, 1993.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

j'ai accouché chez moi, à 100 km de la ville, dans mon lit, avec un voisin médecin, et aucun artifice ...

Je ne peux me prononcer sur le colyre, ni la vitamine K, mais si je devais accoucher maintenant, je le referais de la même manière qu'il y a 30 ans ... à l'instinct, et surtout sans intervention médicale d'aucune sorte

Je fera un seul commentaire en réaction au long post précédent...

on ne doit PAS essuyer un bébé naissant, la maman masse gentiment son corps pour faire pénétrer les liquides qui sont une PROTECTION naturelle .

Bonne suite

lou la dragonne des neiges ! ( 30 cm pour demain)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant d'essuyer un bébé, je pense qu'on évoque le liquide de la poche des eaux et non le vernix.

En effet, il ne faut pas enlever le vernix, qui est une barrière naturelle pour la peau et qui va être aspiré par celle-ci en 1 ou 2 jours.

Certaines maternités ont ENFIN arrêté le bain après la naissance, qui ne servait à rien....

Par contre, s'il le bébé est mouillé avec le liquide amniotique, il faut l'essuyer (poser une serviette de bain sur lui suffit, en fait) pour ne pas qu'il ait froid.

Le mettre ensuite sur notre poitrine et, une couverture bien chaude par dessus maman et bébé !!!!

J'accouche de mon 3è bébé dans 5 semaines. Mon 2ème est né sans assistance médicale. J'étais seule avec le papa.

Pour celui-ci, une sage-femme doit venir, mais elle habite loin et j'accouche vite (1h), donc, je prévois peut-être un accouchement seule, surtout en journée.

Mon mari met une heure pour rentrer du travail, les enfants sont à l'école jusqu'à 16h30.

Même en été, il ne faut pas que le bébé se refroidisse.

Il y a un choc entre le corps de la mère à 37° et le l'air ambiant !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je trouve genial ton approche trop peu utilisé encore de la naissance et le projet que tu as.

J'ai moi meme ete amené a parlé de mes "doleances" pour ma derniere fille.

Elle devait naitre a la maison, comme sa soeur juste avant elle, mais des complications nous on amené a nous retrouvé a l'hopital.

Comme j'avais etudié le sujet malgré le fait que je n'avais pas prevu ce passage a l'hopital, j'ai pu leur demandé certaines choses qui semblait importantes a mes yeux.

(J'ai du demandé a pouvoir bouger, d'eteindre la lumiere, d'entrer dans la salle doucement, etc, en plus de ce qu'on faisait au bébé)

Le fait leur aspirer le gosier, surtout me faisait bondir.

Ma fille a eu son premier bain à ...une semaine.

Je suis sortie de l'hopital le lendemain contre leur avis (j'ai signé une decharge apres avoir vu 4 personnes) ; pour me "punir" on ne m'a pas donné les adresses de sages femmes pretes a se deplacer a la maison, par exemple. Alors que cette usine a bébé est signalé comme "bonne"....

J'ai eu aussi des enfants nés a l'hopital et je puis jurer qu'il n'y a pas photos entre ces differentes approches.

Mon premier né n'a tout simplement pas pu etre allaité. J'ai plusieurs experiences (j'ai 5 enfants) et la chose la plus importante est vraiment de savoir ce que tu veux et de pouvoir t'y tenir ; car ne nous voilons pas la face : meme si tu as le droit d'avoir un projet, que tu as la chance d'en parler, etc ; rien ne te garanti de tomber sur une equipe, et a un moment ou tes choix pourrons etre respectés, ecoutés...et coach aussi celui ou celle qui t'accompagnera a la naissance pour ne pas que ton etat puisse te faire reculer aussi.

Je te souhaite, je vous souhaite vraiment une belle rencontre, une jolie aventure.

Ange

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci ange bleu ! je devais présenter mon projet de naissance a la sage femme de la mater lundi 17 a 15 h... et j'ai accouché lundi 17 à 10h30.

Ce n'ai plus vraiment le sujet du topic, mais je témoine juste rapidement de cet accouchement dans une maternité qui, malgré mes craintes tres prononcée envers l'équipe médicale, c'est tres bien deroulé, l'équipe a été d=géniale.

Voici une maternité (à bagnols sur ceze, dans le gard), où la démédicalisation de l'accouchement semble prendre une bonne place. La sf a de suite compris dans quel état d'esprit on était, m'a demandé si j'avais un projet. A chaque fois qu'une intervention aurait été faite, je voyait la sf dire à l'élève sf qui l'assistait "ils ne voudront pas, on essaie encore !!!". Je ne dis pas que tout a été parfait (peut etre la petite épisio aurait ete evitée en aad...) mais chapeau, y'a du progres... Et je n'ai pas eu le courage de me battre contre les gouttes dans les yeux, la vitamine k et tout le reste. Mais ils m'ont laissé 2h30 en peau a peau dans la salle d'accouchement, lumière tamisée, n'ont fait aucune intevention vant, pas de bain, les gouttes apres etc. Et les 5 jours à la mater, ils ont acceptés qu'on repousse le bain de 1 jour, aurait accepté + si je l'avais demandé (mais je voulais apprendre, on est un peu gauche et pas réssurée, pour un premier...).

Bref, si toutes les maternité de france était comme ca, y'aurait encore des progres a faire, certes, mais ce serait pas si pire !!!

Mon récit de naissance est en cours de rédaction... l'équipe de sf y aura la part belle !!! (pas vu de gynéco de l'acccouchement, c'est pas beau, ca ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien, toutes mes felicitations aux parents

et Bienvenue au Bébé...

j'attends ta redaction avec impatience,

d'autant que je connais bien Bagnols :)

:coeur-anime:

Bonne journée!

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Flamk,

bravo pour ton bébé !!! Fille ou garçon ?

Comment se passe l'allaitement ?

J'attends mon bb3 d'ici 2 semaines...

Baisers !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations pour la naissance de ton Bébé.

je tombe sur ce topic, nouvelle venue ici et "combattante" depuis longtemps pour les projets de naissance ! J'ai été refoulée d'un hôpital lorsque j'ai fait un projet pour la naissance de mon premier il y a 3 ans ! je suis contente de voir que les choses bougent !

Pour ce qui est dit plus haut, tout ok ! Ma fille (Bb2) est née et n'a reçu ni vit k, ni collyre, ni rien, même pas mesurée, juste pesée. Baignée 1 semaine après la naissance (naissance naturelle en plateau technique avec MA sage-femme !).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais c'est vraiment difficile de s'y retrouver, de faire face aux questions et remarques des gens : suis je une mauvaise mere, parce que je ne lui donne pas sa vitK :tete-cogne: ? Résultats : on l'a achetée, car mon homme savait pas trop, et elle croupit dans l'armoire, sans avoir meme été ouverte ! vive le trou de la secu :blushing: !!! moi, j'"oublie", et mon homme, ben y sait pas trop sur quel pied danser !!! La vitamine D, on été tombés d'accord avant passage a la pharmacie : le soleil du midi, ca fera bien l'affaire !!! Ou parce que j'achète de l'occasion alors que j'ai les moyens de me payer du neuf mais que je ne veux pas rentrer dans le circuit infernale de la consommation, surtout dans le domaine de la puériculture ?

tout ca, santé y compris, c'est bcp de business et de marketing...

Par contre, cote accouchement lui-meme, je me demande si je suis pas trop mal tombée, ou si les choses évoluent dans d'autres maternités... Enfin, depuis, j'y pense bcp, et j'ai quand meme a accepter la petite episio d'apres moi totalement inutile que j'ai eu, la poussée dirigée pour l'expulsion, on forcant comme une demeurée, et deux injections d'ocitocine pour accelerer la delivrance 20 min apres la nassance ... Mais, il y avait deux accouchement dans les salles a cote, et les filles n'avaient pas encore mangé... tout ca, il faut aussi le comprendre... On est pas en structure dans les conditions idéales d'un aad qui relève plus du "sur mesure" (voir a ce sujet les discussions très interressantes sur la liste de discussion "naitre chez soi", pour ceux et celles que ca interressent...)

Le récit de mon accouchement est en correction par mon homme (c'est que je n'ai pas les idées 100% claires !!!), mais je ne me voie pas le poster sur ce forum ? à moins que cela n'interresse du monde :unsure: ? Je sais que moi, j'ai bcp de plaisir et d'interet a lire le recit d'accouchement sur naitre chez soi ou docti, dc ceux qui veulent, faites moi savoir...

(D'ailleurs, isabelle, tu dois avoir accouché ? chez toi ? donne des nouvelles, ca fait qql tps q je n'ai rien lu de toi ici !!!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Flamk et les autres !!!!

J'ai accouché il y a 3 jours !!!!

Vous pouvez lire le récit et voir les photos du bébé sur mon blog : http://zabouenfamille.com

J'ai été en plateau technique car mon mari a voulu qu'on renonce à l'aad, finalement.

J'ai eu la SF pour moi pendant tout le temps.

Aucun artifice : pas de perfusion, pas de monito, un seul TV à l'arrivée, positions libres, poussée aussi, délivrance du placenta naturelle.

Le bébé a été pesé, mesuré et une dose de Vitamine K, c'est tout (mais c'est parce que j'étais d'accord).

2h après la délivrance du placenta, j'ai quitté l'hôpital avec mon mari et notre fille toute neuve.

La SF vient me voir un jour sur deux, mais je peux l'appeler à tout moment.

Au bout de trois jours, je n'ai plus de saignements (incroyable !), le cordon du bébé est tombé, et la montée de lait s'est faite tranquillement.

La SF est une véritable "sorcière" : triturations homéo, Rescue, huiles essentielles, eaux florales...

Elle va quand même prendre 980 euros de dépassement d'honoraires... Heureusement qu'on a une bonne mutuelle.

Moi, ça m'intéresse de lire le récit de ton accouchement Flamk, je crois d'ailleurs qu'il y a une rubrique spéciale sur ce forum. Je vais y poster le mien.

A bientôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:coeur-anime: félicitations les mamans !! et les papas aussi ;)

tous mes voeux de bonheur :coeur-anime: Isabelle, je file sur ton blog

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations Isabelle! Je me demandais ou vous en étiez!

Tous mes voeux de bonheur à vous et calins à ta petite

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai loupé ce post, et je me demandais où tu en étais; et comme tu es réapparu aujourd'hui, je retrouve le fil :noexpression:

...Au bout de trois jours, je n'ai plus de saignements (incroyable !)....
c'est toujours le cas?

Est-ce une des conséquences du fait que tu manges presque cru?

si c'est le cas, c'est interessant. :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0