Michel1955

Fraises Espagnoles/ Scandale écologique

13 posts in this topic

lu dans politis, c'est à diffuser sans modération et surtout en dehors de nos cercles forums ecolo alternatifs ou citoyens

et j'ajouterais au titre Fraises espagnoles/ scandale écologique et humain

D'ici à la mi-juin, la France aura importé d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises. Enfin, si on peut appeler «fraises» ces gros trucs rouges, encore verts près de la queue car cueillis avant d'être mûrs, et ressemblant à des tomates. Avec d'ailleurs à peu près le goût des tomates...

> > Si le seul problème posé par ces fruits était leur fadeur, après tout, seuls les consommateurs piégés pourraient se plaindre d'avoir acheté un produit qui se brade actuellement entre deux et trois euros le kilo sur les marchés et dans les grandes surfaces, après avoir parcouru 1 500 km en camion. À dix tonnes en moyenne par véhicule, ils sont 16 000 par an à faire un parcours valant son pesant de fraises en CO2 et autres gaz d'échappement. Car la quasi-totalité de ces fruits poussent dans le sud de l'Andalousie, sur les limites du parc national de Doñana, près du delta du Guadalquivir, l'une des plus fabuleuses réserves d'oiseaux migrateurs et nicheurs d'Europe.

Il aura fallu qu'une équipe d'enquêteurs du WWF-France s'intéresse à la marée montante de cette fraise hors saison pour que soit révélée l'aberration écologique de cette production qui étouffe la fraise française (dont une partie, d'ailleurs, ne pousse pas dans de meilleures conditions écologiques). Ce qu'ont découvert les envoyés spéciaux du WWF, et que confirment les écologistes espagnols, illustre la mondialisation bon marché.

Cette agriculture couvre près de six mille hectares, dont une bonne centaine empiètent déjà en toute illégalité (tolérée) sur le parc national. Officiellement, 60% de ces cultures seulement sont autorisées; les autres sont des extensions «sauvages» sur lesquelles le pouvoir régional ferme les yeux en dépit des protestations des écologistes.

> > Les fraisiers destinés à cette production, bien qu'il s'agisse d'une plante vivace productive plusieurs années, sont détruits chaque année. Pour donner des fraises hors saison, les plants produits in vitro sont placés en plein été dans des frigos qui simulent l'hiver, pour avancer leur production. À l'automne, la terre sableuse est nettoyée et stérilisée, et la microfaune détruite avec du bromure de méthyl et de la chloropicrine. Le premier est un poison violent interdit par le protocole de Montréal sur les gaz attaquant la couche d'ozone, signé en 1987 (dernier délai en 2005); le second, composé de chlore et d'ammoniaque, est aussi un poison dangereux: il bloque les alvéoles pulmonaires.

> > Qui s'en soucie? La plupart des producteurs de fraises andalouses emploient une main-d'oeuvre marocaine, des saisonniers ou des sans-papiers sous-payés et logés dans des conditions précaires, qui se réchauffent le soir en brûlant les résidus des serres en plastique recouvrant les fraisiers au coeur de l'hiver.

> > ... Un écologiste de la région raconte l'explosion de maladies pulmonaires et d'affections de la peau.

> > Les plants poussent sur un plastique noir et reçoivent une irrigation qui transporte des engrais, des pesticides et des fongicides. Les cultures sont alimentées en eau par des forages dont la moitié ont été installés de façon illégale. Ce qui transforme en savane sèche une partie de cette région d'Andalousie, entraîne l'exode des oiseaux migrateurs et la disparition des derniers lynx pardel, petits carnivores dont il ne reste plus qu'une trentaine dans la région, leur seule nourriture, les lapins, étant en voie de disparition. Comme la forêt, dont 2 000 hectares ont été rasés pour faire place aux fraisiers.

> >

> > La saison est terminée au début du mois de juin. Les cinq mille tonnes de plastique sont soit emportées par le vent, soit enfouies n'importe où, soit brûlées sur place.

> > ... Et les ouvriers agricoles sont priés de retourner chez eux ou de s'exiler ailleurs en Espagne. Remarquez: ils ont le droit de se faire soigner à leurs frais au cas ou les produits nocifs qu'ils ont respiré ...

> > La production et l'exportation de la fraise espagnole, l'essentiel étant vendu dès avant la fin de l'hiver et jusqu'en avril, représente ce qu'il y a de moins durable comme agriculture, et bouleverse ce qui demeure dans l'esprit du public comme notion de saison. Quand la région sera ravagée et la production trop onéreuse, elle sera transférée au Maroc, où les industriels espagnols de la fraise commencent à s'installer. Avant de venir de Chine, d'où sont déjà importées des pommes encore plus traitées que les pommes françaises...

PAR Claude-Marie Vadrot

> > Politis jeudi 12 avril 2007

> > NB N'hésitez pas à faire connaître ceci à vos amies et amis...

Share this post


Link to post
Share on other sites
lu dans politis, c'est à diffuser sans modération et surtout en dehors de nos cercles forums ecolo alternatifs ou citoyens

et j'ajouterais au titre Fraises espagnoles/ scandale écologique et humain

La solution se situe dans le porte monnaie de chacun. Chaque billet que nous dépensons est un bulletin de vote !!!

Et dire qu'il suffirait qu'on en achète pas pour pas qu' ça vende. (Coluche)

Penser avant de dépenser, c'est ENORME !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui j'ai déjà fait circuler l'info et il faut continuer ....

merci de l'avoir mis sur le forum

c'est scandaleux :furious:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais vu il y a quelques temps une émission dénonçant les conditions de vie des ouvriers dans ces cultures de fraises en Espagne, c'st véritablement scandaleux! Depuis, je n'ai plus jamais acheté de fraises venant d'Espagne...

Merci d'avoir publié ce texte, je vais le diffuser également sur les sites suisses et parmi mes contacts, sans modération, je pense effectivement qu'il est important que l'information passe au plus grand nombre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais vu un article sur les fameuses fraises espagnoles. La région est tellement couverte de plastoc que çà se voit par sattellite de plus , l'eau utilisée l'est en dépit du bon sens, d'où la salinisation des sols. outre que les plantes n'aime pas le sel, cela joue aussi sur la structure du sol , donc il devient beaucoup plus fragile

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, je ne savais pas pour les fraises... et je vais relayer l'info sur mon blog. :furious:

Il me semble par ailleurs que l'Espagne est très frillante de pesticides et autres produits dangereux. Ils sont experts en produits hors saison, j'évite donc perso tout ce qui provient de ce pays et qui se mange...

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'évite donc perso tout ce qui provient de ce pays et qui se mange...

Bonjour Rype

Dans ce cas...Tu peu rater beaucoup de bonnes choses aussi! :closedeyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai... :noexpression:

Mais quant on voit certaines productions et les produits qui y sont rajoutés, cela ne donne pas vraiment envi de s'empoisonner !

Mais il ne faut pas mettre tous les producteurs espagnols dans le même paniers et les production bio, même espagnole, sont bien évidemment bonnes à prendre. Sauf, si l'on trouve le même produit en France afin d'en limiter le transport...

Share this post


Link to post
Share on other sites

édit modération : sujet combiné

Hum Miam les bonnes grosses fraises de mars à 2 Euro la livre

Ou 3 Euro le kilo !!!

De bonne grosse fraises pour les gourmant en pesticide et autre

Coutume qui empoisonnent la terre !

Ce que vous appelez fraise, ce gros furoncle rougeâtre gorger d’eau

Et de saloperie.

Vous en boufferez environ 85 000 tonnes d’ici juin !

Elles auront parcourut environs 1500 kilomètres depuis l’Espagne

dans plus de 15 000 camions !

Ces fruits poussent dans le sud de l’Andalousie le long du parc de Donana près de la superbe réserve d’oiseaux …

Une culture digne de la folie humaine sur plus de 6000 Hectares …

Dont déjà plus de 100 empiètent sur le parc dans le plus grand méprit

De l’humanité …

Des plants in vitro stimulé en chambres froides l’été pour produire en hiver !

Une terre stérilisé et aspergé de bromure de méthyle (poison violent interdit par le protocole de Montréal depuis 1987) et de chloropicrine ! (Composé de chlore et d’ammoniaque) !

La plupart des producteurs emploient des marocains, saisonnier sans papier et loger dans des taudis !

(Un écologiste de la région raconte) :

Maladies pulmonaires, affections cutanées …

Les 5000 Tonnes de plastique utilisé chaque année sont

Enfouis ou brûlé illégalement quand le vent n’emmène pas les lambeaux noirs de plastique!

Les ouvriers intoxiqués sont priés de retourner chez eux dès juin

La saison terminé et de se soigner à leur frais !

Quand ces fumistes (producteurs)seront vaincu ici, ils continuerons au Maroc ou ils ont déjà commencer !...

Notes reprisent par mes soins, du reportage de Claude Marie Vadrot

Pour (Politis jeudi 12 avril 07).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu un reportage sur les fraises en espagne sur M6,

je n'achete que des fraises françaises, chères certes, mais ce sont de vraies fraises, pas de grosses tomates flotteuses.

Et quand on voit tout ce qu'ils mettent dessus et ce qu'on retrouve dans le fruit... :sick:

Ce qui m'a le plus fait rire, (jaune), c'est que juste à coté il y avait un producteur de fraises bio...

Et tout les matins de cette semaine, j'ai pu entende à la radio pour me reveiller, fraises en promo, 2€ le kgs...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, depuis la lecture d'un texte là dessus l'année dernière , je n'achète plus de fraises espagnole et je suis hyper méfiante sur les autres ...

Et je n'en achète qu'en saison!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce texte. Je me doutais bien que des fraises hors saison et venant d'un autre pays d'Europe, ce n'était pas écologique, mais je n'imaginais pas que c'était à ce point :s

A Paris j'ai vu un magasin qui ne vend que des fruits et légumes qui pratique des prix à ne plus savoir ce qui est de saison ou non...

Y avait une promo sur les fraises : 1,5 € le kg!!! et des fruits et légumes à 1 € ou 2 le kg... Et des pommes de Chine...

C'est triste de voir des fruits et légumes aussi bon marché :s ... Enfin... c'est surtout triste parce que beaucoup n'iront se fournir que là, alors qu'il y a des végétaux moins pollués mais moins bon marché... Et puis comme ils auront fait des économies sur les fruits et légumes, ils iront peut-être s'acheter des barres chocolatées à 10-15 € le kg, qui contiendront elles aussi des ingrédients kk...

Et après, ces mêmes personnes diront que les fruits et légumes, c'est cher...

Vivement que ce soit la saison, pour qu'on puisse trouver de bonnes fraises chez les producteurs locaux et/ou bio :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pardon pour la répétition du sujet !

je n'avais pas assez prêté attention !

:flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now