Sign in to follow this  
Followers 0
elza

Pour Ou Contre La Punition

7 posts in this topic

Bonsoir,

Ma puce a 21 mois, malgré qu'elle soit adorable, a un tempérament assez colérique et est très tétue! :tete-cogne:

Elle me teste et commence à faire des bêtises;

Par exemple, elle fait tomber son assiette de sa chaise haute dès qu'elle ne veut plus manger et est capable de recommancer plusieurs fois malgré mes reproches. Il en est de même quand il s'agit de ne pas monter les escaliers...

Pensez-vous qu'il est utile de la punir, par exemple, en la mettant "au coin" ?

De plus, nous avons une relation assez fusionnelle et faisons bcp de calins, mais parfois et ce depuis qques jours, elle se met à me griffer afin de me montrer sa désaprobation, quand il s'agit par ex d'aller au lit.

Etes-vous ou avez-vous été confronté à ce genres de petits soucis?

Merci pour vos témoignages.

Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue dans le "Terrible Two"... ;)

Comme tu le dis, elle cherche des limites, elle te demande en fait ce qu'elle peut faire et ce qu'elle ne peut pas faire... A ce sujet je te recommande le livre "Poser des limites à son enfant et le respecter" de Dumonteil Kremer (il se lit relativement vite mais est plein de bons conseils "pratiques")

Concernant la punition, je pense qu'elle est inutile: l'enfant ne comprend pas forcément pourquoi il est puni, et il va peut-être ne pas recommencer l'acte qui lui est reproché, mais uniquement par peur d'être à nouveau puni, pas parce qu'il a compris pourquoi cet acte n'était pas approprié. C'est la même chose pour la punition "privation" ("tu seras privée de dessert"). Et je ne parle même pas de la punition corporelle qui a des effets encore plus pervers (sentiment de trahison de la part de l'enfant, éventuelle ressentiment envers le parent, et puis quand il grandit, ce n'est plus aussi possible et il est alors tard pour changer de mode de faire).

Par contre, montrer les conséquences de ses actes ("si tu ne veux pas mettre tes bottes, nous ne pouvons pas aller au parc") ou proposer à l'enfant de réparer ses dégats (ramasser les corn flakes qu'il a sciement versé par terre, frotter le mur sur lequel il a griffonné...), ça peut l'aider à se responsabiliser, à mieux comprendre l'interdit.

Et ne pas oublier que ça ne marchera pas du premier coup, le petit a souvent besoin qu'on répète plusieurs fois la limite avant de vraiment l'intégrer... puis il faut aussi t'attendre à ce que ça ne lui plaise pas (tu dis qu'elle est colérique, je oréfère dire que ça la met en coère quand elle est frustrée...) et accueillir ses émotions négatives ("oui je sais que c'est pas gai quand on veut faire qqch et qu'on peut pas, hein?").

Je n'ai pas fait tout ça avec mon aîné (on a essayé le coin, les menaces, etc) et je trouve que le passage 2-3 ans a été plus dur qu'avec sa soeur avec qui on a essayé d'appliquer cela, (et pourtant elle a plus de "caractère")...

Pour le fait qu'elle te griffe, je crois que c'est Isabelle Filliozat qui dit que souvent un enfant qui fait mal est en fait en recherche de contact: à mon avis ta puce n'a pas envie que le calin se termine, à toi de mettre des mots sur sa frustration (je suppose qu'elle ne parle pas encore assez bien): "je sais que tu n'as pas envie d'aller au lit, mais ne me griffe pas car je ne veux pas que tu me fasses mal". Là aussi, met une limite claire (j'utilise parfois le truc de la minuterie: "tu peux encore rester au salon/me faire un calin pendant 5 minutes, mais quand ça sonne, il est l'heure d'aller au lit, d'accord?")

Enfin bon, voilà des pistes, tu trouveras peut-être d'autres trucs qui vous conviennnent bien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Elza, je suis assez d'accord avec Croline. Tout dépend en fait de ce que l'on entend par punition. On peut soit mettre en place la punition bête: privation, mise au coin, voire fessée... Ce qui ne sert strictement à rien. A cela j'entends que ça n'aide pas l'enfant à comprendre sa bêtise mais uniquement, comme le souligne Croline, lui faire peur.

Si l'on considère au contraire que la punition doit permettre à l'enfant de comprendre son acte et à se responsabiliser, là encore on peut le lui faire assumer: ramassage de son assiette et des livres qu'il jette délibérement par-terre (j'ai eu le cas hier avec ma fille de deux ans et trois mois). Pour les plus grands, on peut aussi... parler ! La discussion va permettre de mettre des mots sur des actes et de comprendre. Cette méthode, je la mets en place avec les enfants que j'encadre dans mon travail et cela marche très bien (de 3 à 14 ans).

La mise au coin, la fessée, la privation, les lignes d'écriture pour les plus grands, n'est pour moi, pas une punition, mais des actes idiots qui ne servent à rien et n'ont aucune finalité.

Tout au moins, je m'accorde à demander à un enfant de s'asseoir pour se calmer avant de discuter avec lui. Car discuter dans un moment de colère ou de frustration n'apporte rien.

J'espère que cela t'aidera. Mais sache qu'effectivement un enfant va toujours tester et que les méthodes "douces et intelligentes" prennent du temps !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La mienne, qui a 15 mois, me griffe et me tape aussi quand elle est contrariée. Pour le moment, je me contente de lui tenir les mains en disant qu'on ne peut pas taper même si on est très fâché. Mais je n'ai pas encore de souci d'opposition donc je ne peux pas vraiment t'aider :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à toutes pour vos réponses

Je suis tout à fait de votre avis, je suis contre la privation et biensur la violence corporelle, mais il m'ai déja arrivé de lui donner une petite tape sur la main (qu'en pensez-vous?) et de la mettre au coin (qques minutes).

Par contre je lui explique toujours pourquoi ce qu'elle fait n'est pas bien.

Ce WE, j'ai eu un autre soucis, elle était avec sa petite cousine de 15 mois et dès que cette dernière commençait à l'embêtait, Léa la tapait ou la griffait (pas très violemment mais je geste était bien volontaire).

Que faire dans ce cas là? Nous l'avons "grondé" en lui expliquant qu'elle lui avait fait mal et au bout de la 3è fois, je l'ai tenu éloignée de sa cousine. Il faudrait qu'elle apprenne à passer sa frustration autrement !

A l'inverse, en ce moment, avec moi, c'est plutôt gros calins et bisous, tant mieux, sauf qu'il n'y a que maman qui compte et papa ce sent un peu à l'écart.

Bonne soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites

A cet âge, beaucoup de la communication passe par les gestes. Le fait de vouloir taper ou griffer peut donc être considéré comme normal. Elle comprendra, du fait que tu l'a rouspète pour ces gestes, et en voyant ton exemple ou autour d'elle, que ce mode de communication est à prescrire et qu'elle doit se tourner vers autre chose.

En ce qui concerne le coin, je n'en vois franchement pas l'intérêt: se retrouver seule, face à un mur, à ne plus bouger... Une alternative consisterait à la mettre assise à côté de toi: elle n'est pas exclue mais doit se calmer avant de retourner jouer.

Quant à la claque sur les mains... certains gestes parfois nous échappent, et je pense qu'il n'y a rien de bien méchant là-dedans.

Enfin, les jeux entre cousins et cousines (ou copains du même âge) tournent parfois à la chamaillerie ou à la "petite bagarre". Je crois qu'il ne faut pas s'en mêler tout de suite, attendre un petit peu. Il ne faut pas oublier qu'à cet âge, les enfants font des découvertes et celles de la vie en société est primordiale tout comme le fait de forger son caractère. Mais si ces chamailleries tournent au vinaigre, là, on peut intervenir en les séparant et leur parlant calmement quant ils sont assis près de nous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Elza,

mon fils a 19 mois et ça lui arrive de plus en plus souvent de faire des colères comme celles que tu décris.

Personnellement je désapprouve toute forme de punition/récompense pour éduquer, on ne m'a pas élevée comme ça

et je le trouve totalement inutile. Comme dit Croline l'enfant va obéir par peur et non parce qu'il a compris.

Ce que j'essaie de faire dans ces moments là, c'est d'abord de lui expliquer pourquoi je voudrais qu'il fasse ou non ce que je lui demande,

ensuite si la crise continue, j'essaie de le distraire.

S'il ne veut pas monter l'escalier tout seul par exemple (et je ne peux pas le prendre dans mes bras parce que je suis enceinte de 8 mois et demi!)

je fais ce jeux là: je lui dis qu'on va monter son ballon et qu'il doit l'attraper: à chaque marche je déplace le ballon un peu plus haut,

et lui il grimpe à toute vitesse en rigolant pour l'attraper!

Comme ça on est beaucoup plus sereins tous les deux et ça m'évite de lui imposer des choses!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0