lulubelle

Soutenons Kokopelli!

91 posts in this topic

Bonjour,

Concernant un moyen de répandre le bon-sens, mon avis, ma façon de faire, ce n'est pas seulement les pétitions, manifs (elles sont NECESSAIRES), ni seulement d'appliquer soi-même les principes en agissant sur soi (réfugié loin de la civilisation(?)), mais aussi de se confronter aux personnes réelles qui m'entourent.

Dans ma famille, je vois qu'après des discussions furtives sur de nombreux sujets, que mes proches adoucissent leurs idées catégoriques : "c'est comme ça!", "ON va pas changer...", "ON peut rien faire sans argent!" :tete-cogne: , "Y'A QU'A...", "IL faut...", "est-ce que vous trouvez normal...(heu, non, ça, c'est pas mon entourage! (NS)).

Dans le monde du travail, là c'est encore plus dur! Et je me suis confronté, en formation,(puis dans la réalité économique) à l'un des secteur les plus pollueurs, et de fil en aiguille ai dû abandonné mes projets "propres" : ni les professionnels, ni les particuliers ne peuvent se remettre en question, malgré leur bonne(?) foi (à la Nicolas Hulot).

Les "priorités" ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Je suis actuellement au RMI, et je tente de garder MES CONVICTIONS, ma dignité. Les "priorités" ne sont pas les mêmes pour tout le monde, je me répète.

Pour Hector, je sème régulièrement de l'onagre dans les pare-terres (et les coins abandonnés) de mon village, mais les jardiniers municipaux, hélas, font bien le travail qu'on leur demande (pas de "mauvaises" herbes!). La consoude plantée près des buissons résiste mieux (racines balaises et profondes).

Bref, je fais plein de petits trucs dont on ne voit pas les résultats, mais je continue, malgré des moments de découragements...

Ne rien faire, ce serait "LAISSER FAIRE", être complice.

Détruire les préjugés, ne pas se cacher derrière l'ignorance (la mienne, avant tout), défendre/attaquer des idées et tenter d'amener/inviter/accompagner ses adversaires/congénères (c'est peut-être ça le plus dur) : voilà ma ligne de conduite...(et c'est pas facile tous les jours...)

Pour moi, l'écologie sans politique c'est comme faire l'amour...tout seul.

Aujourd'hui, je suis tombé sur une émission TV de jardinage qui soulignait l'engouement pour la redécouverte des variétés anciennes...pas un mot sur kokopelli, ou le brevet du vivant...Sur l'autre chaîne, un "flash spécial" m'annonce le mariage du président : Les "priorités" ne sont pas les mêmes pour tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une amie m'apportent 2 infos ce matin : qu'en savez- vous, qu'en pensez vous?

1- Solution : une "petite" cotisation (5€) en très grand nombre.

2- info à vérifier : la grande distrib vendrait des légumes non référencés ?

"Merci pour tes infos...le clan du néon est intéressant... Hier au salon

Plume Rebelle, j'ai rencontré un couple qui travaille dans le parc naturel

du Verdon. Non seulement ils hébergent l'asso Kokopelli pour les

soutenir...mais ils ont en projet une ferme pédagogique, et ont besoin de

bénévoles dès le mois de Mai pour les cultures maraichères (entre autre).

(...)

Sinon ils proposaient que l'on diffuse l'adresse de Kokopelli, pour

multiplier

les contacts et le soutien financier (de 5 euros par personnes au

minimum)au cas où il faille faire vite..par rapport aux jugements qui

viennent de passer et à l'amende très forte qui paralyse le budget du

responsable de l'asso. La polémique est lancée quant à la biodiversité

(ils se sont rendus au Sénat)et ce dont on accuse Kokopelli, il faut

savoir que les grandes enseignes de d'hypermarchés vendent aussi des

légumes qui ne sont pas "recensés" par le législateur.

A plus tard

:what:

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai compris ce serait les adhésions à l'assoc qui les aideraient le plus.

Ensuite oui il semble bel et bien que des supermarchés vendent des variétés anciennes non inscrites au catalogue... L'avocat de Kokopelli auraient présenter des preuves (photos) lors d'un de leur procès

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'après ce que j'ai compris ce serait les adhésions à l'assoc qui les aideraient le plus.

Pour un soutien à 5€ : 35000/5=7000

par département :7000/100=70

Il suffirait de 70 personnes par département à cotiser 5€...

Ca me paraît plus facile de demander 5€ pour "n'importe quelle cause, plutôt que 40 ou 60 €, même si on peut argumenter sur le bien-fondé...

Imaginons une personne par département sur CE FORUM prête à faire "la quête" (un chèque de 5€) sur un marché bio, ou à l'entrée ou sortie d'une biocoop, (là où il y a des chances d'être entendus, en terrain conquis, quoi!)...enfin , je sais pas si c'est un projet possible...alors que de regarder ce chiffre de 350000€ d'un bloc, ça paraît impossible!

Concernant les variétés non inscrites, vendues en supermarchés, je ne savais pas! D'un côté ça ne m'étonne plus, mais c'est une preuve de plus, que c'est Koko qui gêne. Les supermarchés paieront certainement aussi une amende (vite amortie sur les T-shirts fabriqués en Chine, par des enfants) et attendront que les grands semenciers sortent de "nouvelles" variétés anciennes pour leur fournisseurs...

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'après ce que j'ai compris ce serait les adhésions à l'assoc qui les aideraient le plus.

--> c'est de Kokopelli que cela vient ;) Une explosion des adhésions à cette association suite au procès serait un soutien fort non seulement à Kokopelli mais surtout à la démarche qu'ils représentent. Cela les aideraient dans les suites juridiques pas seulement pour eux, mais pour le catalogue et la protection de la biodiversité potagère (une assoc qui représente 3000 membres ce n'est pas la même force que 10 000 par exemple ;) )

Cela n'empêche pas de chercher 70 personnes par département. :flowers:

l'adhésion commence à 20€ ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles de Kokopelli,

http://www.kokopelli.asso.fr/proces...

Des milliers de messages de soutien, de protestation, de révolte, souvent excédés, sont autant de réconfort et de baume au cœur pour l’association KOKOPELLI.

Dans l’immense majorité de vos propositions, la demande d’un numéro de compte pour une aide financière apparait. Bien que celle-ci soit nécessaire et bienvenue, nous sommes bien obligés de reconnaître que ces amendes (amères) sont du racket à l’état pur :

« Pénaliser plus, pour renflouer plus »

Dans un premier procès, nous devons débourser dix huit mille euros pour l’Etat Français et cinq mille euros pour la Fédération des Industriels de la Semence, pour lesquels, nous ne pouvons plus faire appel, car c’est un jugement de cassation. Mais promis juré, ils ne seront pas affectés à l’agriculture industrielle, ni aux OGM.

Dans un autre procès, nous devons débourser pour le marchand de graines Baumaux, douze mille euros (mais nous pouvons faire appel).

Au total, les actions menées contre KOKOPELLI nous coûtent près de quatre vingt huit mille euros, en deux ans, honoraires d’avocats et frais annexes compris.

Votre aide ne peut donc se justifier que si elle est la dernière. La loi peut évoluer. L’Etat Français doit mettre en adéquation ses déclarations du Grenelle de l’environnement et ses actes (de toute évidence, le ridicule ne tue pas).

Des courriers au ministère de l’agriculture, de l’environnement (et du développement durable !!!), aux médias, sont sans doute une solution pour faire évoluer la législation. Il faut remédier à la cause du mal, de façon à ne plus être considérés comme une vache à lait, pouvant être traite à loisir, en fonction de l’application de lois mettant en péril la souveraineté alimentaire.

Voici donc les renseignements qui vous permettront, par l’intermédiaire des pénalités infligées à KOKOPELLI de contribuer à l’accroissement du pouvoir d’achat de l’Etat.

Si vous avez la possibilité de nous soutenir, vous pouvez envoyer vos dons différenciés (des commandes et des adhésions), à l’ordre de « libreseme Kokopelli», à l’adresse suivante :

Kokopelli

Pist Oasis - 131 Allée des Palmiers – 30319 – ALES Cedex,

ou

sur les différentes foires, salons, magasins bio, biocoops

où l’association Kokopelli est présente,

ou

par virement au

n° 15899 07965 00020118204 06 Crédit Mutuel Alès

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai commencé un travail d'info sur d'autres sites à connotation ecolo ,jardinage bio ,je suis tombé sur www.lanature.fr qui avait pour annonceur Baumaux ,je me suis inscrit au forum ,fait un petit laius d'info en mettant le lien vers Kokopelli ,et ils ont retiré Baumaux de leur site ,et trouvaient dégueulasse ce jugement . Et voila ,c'est pas grand chose ,ça fait plaisir et on touche d'autres réseaux ,les petites rivieres faisant les grands fleuves ......si chacun d'entre nous informent autant qu'il le peut ....on pourra inversé le cours des choses , bon j'arrete de réver ....et pis non!! :fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour rob414 : :clap_1::applaus::clap_1::applaus::clap_1::applaus::clap_1::applaus:

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 ! :chapeau:

C'est une super bonne idée d'action, ça permet de diffuser l'info tout en invitant les gens à prendre parti, bien joué !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais, QUI DECIDE ?

Car :

au Sénat, la secrétaire d'état à "l'écologie" :what: s'est exprimée au sujet de Kokopelli avant hier soir : pour résumer, l'association a pour but de conserver le patrimoine, un peu comme un musée, mais ne doit pas les commercialiser... :tete-cogne:

Une sénatrice PS a été outrée que en plus de devoir de l'argent au semencier (Baumaux), c'est l'ETAT qui lui aussi demande sa part...

Le rapporteur de la commission a clairement rappelé que les méchants petits agriculteurs qui récupèrent leurs semences, voire pire qui les échangent, se soustraient à la taxe pour la recherche (ogm). Il a aussi déclaré que de toute façon, au bout de 3ans, les semences autoproduites étaient dégénérées (il a peut être oublié que on a quand même fait comme ça pendant plus de 5000ans...

Le ministre Borloo lui afait profil bas et se rangeait derrière l'avis du "rapporteur".

Désolé pour ceux qui pensent qu'on peut élire des personnes de droite (UMP) et défendre la biodiversité: tous les amendement proposés par les sénateurs PS et CRC n'ont pas été adoptés . J'ai passé une heure devant la Chaine Parlementaire à être attéré.... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

En gros, il y avait 10 personnes à gauche qui disaient "il faut informer, il faut discuter, il faut faire attention, il faut protéger, il faut défendre..." et à droite, le double de personnes qui votent contre tout ça, sans argumentation.

Souvent je me laisse à penser qu'on peut être sensible à l'environement et de n'importe quelle orientation politique (en effet on peut acheter/manger bio/etc...), mais au niveau de l'Etat, les sénateurs UMP (pour le reste de la droite, je sais pas) se moquent des consommateurs (étiquetage), des petits producteurs (autosemences), des producteurs bio (contaminations), de la biodiversité (kokopelli)...

J'aurais pu mettre cette observation dans d'autres sujets comme "politique"....

J'y vois Beaucoup plus Clair,depuis hier...

Dommage que les journaleux ont d'autres priorités...

L'information n'est pas seulement un droit...

Share this post


Link to post
Share on other sites

TAxe pour la recherche :noexpression:

Je n'ai trouvé que ça comme actu

L'Etat veut sauver le soldat Kokopelli

L' Etat envisage de se dédire pour éviter à l' association Kokopelli, basée à Alès, qui vend et défend les semences anciennes, d' avoir à payer la totalité des amendes auxquelles elle est condamnée, a indiqué hier la secrétaire d' Etat à l' Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Le sort de Kokopelli, condamnée mardi en appel à 23 000 € d' amendes pour avoir commercialisé des semences "non inscrites dans le catalogue officiel", a affleuré lors du débat sur les OGM au Sénat. « L' association participe à la préservation de la biodiversité, du patrimoine et des semences anciennes. C' est intéressant, mais de ce point de vue, notre droit est mal fait » , a estimé Nathalie Kosciusko-Morizet . S' il est techniquement impossible d' introduire un amendement en ce sens dans la loi sur les organismes génétiquement modifiés, « on va voir comment faire quelque chose » dans la loi concernant le Grenelle de l' environnement.

Elle estime que l' association, en préservant des variétés anciennes, remplit une mission de service public et que sa condamnation pose problème. « Nous travaillons à une éventuelle évolution législative pour sortir de cette situation absurde. » Kokopelli a donc vu sa condamnation confirmée en appel par la Cour de Cassation et devra verser 23 000 € aux parties civiles, dont l' Etat et la Fédération nationale des professionnels des semences potagères et florales. L' association était poursuivie pour « mise sur le marché de variétés non inscrites dans le catalogue officiel des espèces et des variétés » , géré par le Groupement national interprofessionnel des semences.

http://www.midilibre.com/articles/2008/02/...-Kokopelli.php5

et

Kokopelli - L'Etat pourrait se dédire et amender la loi (Nathalie Kosciusko-Morizet)

( Publié le 07/02/2008 à : 09H 20 min )

L'Etat envisage de se dédire pour éviter à l'association Kokopelli, qui vend et défend les semences anciennes, d'avoir à payer la totalité des amendes auxquelles elle est condamnée, a indiqué mercredi la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le sort de Kokopelli, basée à Alès (Gard) et condamnée mardi en appel à 23.000 euros d'amendes pour avoir commercialisé des semences "non inscrites dans le catalogue officiel", a affleuré lors du débat sur les OGM au Sénat. "J'ai dit clairement qu'il fallait réfléchir à un éventuel dédit de l'Etat, pour que l'association n'ait pas à payer et surtout à un amendement pour régler le problème", a expliqué Mme Kosciusko-Morizet à l'AFP. "Nous en avons discuté avec Jean-louis Borloo".

"L'association Kokopelli participe à la préservation de la biodiversité, du patrimoine et des semences anciennes: c'est intéressant, mais de ce point de vue notre droit est mal fait", a-t-elle estimé. S'il est techniquement impossible d'introduire un amendement en ce sens dans la loi sur les organismes génétiquement modifiés, "on va voir comment faire quelque chose" dans la loi concernant le Grenelle de l'environnement, a-t-elle ajouté.

Selon les minutes des débats rapportées au Journal Officiel, Mme Kosciusko-Morizet a estimé mardi soir devant le Sénat que l'association, en préservant des variétés anciennes, "remplit une mission de service public et que sa condamnation pose problème. Nous travaillons à une éventuelle évolution législative pour sortir de cette situation absurde". A son tour, M. Borloo a reconnu qu'il y avait "indiscutablement un problème à traiter en liaison avec le ministre de l'Agriculture".

Kokopelli a vu sa condamnation confirmée en appel mardi par la Cour de Cassation et devra verser 23.000 euros au total aux différentes parties civiles, dont l'Etat et la Fédération nationale des professionnels des semences potagères et florales (FNPSP).

L'association, dont le nom est tiré d'une légende amérindienne (le chant du maïs), était poursuivie pour "mise sur le marché de variétés non inscrites dans le catalogue officiel des espèces et des variétés", géré par le Groupement national interprofessionnel des semences (GNIS). Inscrire au catalogue les quelque 2.500 variétés potagères et florales repertoriées par Kokopelli "couteraît plusieurs millions d'euros", fait valoir l'association.

Source : AFP

http://www.terre-net.fr/actualite-agricole...-205-45855.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

La préservation des variétés anciennes c'est bien, mais pour qui? Comment Koko va pouvoir organiser la ditribution de ses semences? gratuitement? j'ai cru comprendre que fiancièrement...

Si Koko devient un musée du temps passé...où est ma part de liberté à consommer (acheter) des produits qui entreront dans mon corps : qu'est-ce que la "nourriture" pour chacun d'entre-nous? est-ce seulement ce qui permet de survivre jusqu'au prochain repas (lipides, glucides, protéines, sels minéraux) ? La part du symbolique (chez l'être humain entre autre) n'a t'elle pas sa place dans mon choix de me nourrir (alimentation=nutrition?)

Concernant Madame K-M (ou M. Borloo), ils ne s'expriment au Sénat que "pour avis". Et en ce moment ils font le grand écart : ils voudraient faire plaisir à tout le monde...

Alors oui, je pense qu'ils vont réduire l'amende de Koko, peut-être même l'annuler ; mais après?

(une réserve génomique pour l'INRA, et après?) Koko, revu et corrigé par le Sénat, perd la partie "partage", "promotion" alors que déjà peu de gens sont informés (voire se sentant concernés...), beaucoup de citoyens seront obligés de consommer ce qu'on leur propose, car tout le monde n'a pas son potager perso.

Le gouvernement veut clairement être le partenaire des gros semenciers. Je pensais que les élus nous représentaient? Ils veulent tout "normaliser", tout unifier : ils mettent clairement la pression sur les "petits", en faisant des lois pour les "gros".

Je n'ai qu'un bac scientifique, mais je suis tombé sur le c.. quand j'ai entendu l'ignorance (ou alors il ment clairement) du rapporteur, en faisant plein d'amalgames et en niant le droit des citoyens, des producteurs et mêmes des consommateurs.

D'ailleurs, deux amendements concernant la lisibilité et la transparence des risques potentiels pour le grand public ont été rejetés.

Bon, je suis pas clair parceque j'ai trop de choses à dire, le mieux serait que chacun puisse voir ces discussions au Sénat (LCP AN), encore aujourd'hui 11H 00, maintenant, quoi!et demain.(la première a eu lieu en pleine nuit...)

Bon je vais pas m'énerver (si trop tard! :blushing: )

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai oublié de vous donner le lien sensé être la chaîne "en direct" :

http://www.lcpan.fr/canal2424.asp

Mais bon, le "projet de loi sur les OGM", qui passe à la Télé n'est pas ce qui passe actuellement, en direct sur le site :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien je ne répèterais pas tes propos mais je suis tout à fait d'accord (nos chers représentants de D n'ont rien d'écolo, ils me semblent bien plus soucieux de se faire des sous sur notre dos !!!!)

Comme beaucoup j'ai été très déçue du jugement à l'encontre de Kokopelli. Leur travail est énorme et le gouvernement français a totalement bafoué ses "beaux discours" sur la préservation de la biodiversité :tete-cogne:

Le travail que réalise Kokopelli apporte un véritable bénéfice pour notre planète et pour les peuples qui souhaitent préserver leur patrimoine naturel et culturel.

Le gouvernement va malheureusement dans la mauvaise direction. Ils veulent rester "dans la course" aux biotechnologies (OGM) donc ne pas se facher avec les gros semenciers et donc les grosses firmes d'agrochimie. Dire que des milliers d'indiens se suicident à cause des OGM !!!

J'ai lu le compte-rendu de la séance du 5.02 au Sénat et je suis affligée. Ou est donc passée leur conscience, ont ils oubliés qu'ils sont les enfants de La Terre???

Au fait allez faire un tour sur http://www.kokopelli.asso.fr/semences-sans...res/ladack.html (c'est moi) :rolleyes:

Je suis un peu désespérée à vrai dire que devons nous faire maintenant ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'irais meme plus loin ,pourquoi se limiter à la droite ,je ne pense que le PS se soit mieux( je l'ai pensé jusqu'en 90) ,mais a y regarder de plus pres ,méfiance ,je ne veux pas faire de l'antiparlementarisme primaire mais au regard de ce qui vient de se passer pour le TCE ,plus jamais je voterais pour eux ,meme par défaut ,je voterais blanc.

Le changement viendra par le bas ,pas par les politiques qui n'ont que des ambitions personnels ,ils ne sont plus motivés par les idées ,comme cela a pu etre le cas d'un Jaurès par exemple (il en est mort ,d'ailleurs) ,mais par l'avidité du pouvoir.

Il suffit de se souvenir des propos d''elephants' apres leur echec electoral de juin 2007 :"on aurait dû développer les memes idees que NS pour gagner" ,j'ai entendu ce genre de discours plusieurs fois.

Bon j'arrete là ,on sort du sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'aime bien l'idée de semer et de voir les plants sortir sans que les jardiniers n'aient rien demandés... :clap_1:

Du temps où je ne fumais pas que du tabac, on avait eu l'idée avec un copain de semer à tout les vents des centaines de graines afin qu'une espèce simplante sous nos lattitudes. L'idée est qu'il y aurait tellement eu de plants que le gouv. n'aurait pas pu tous les arracher...

L'idée ne s'est jamais faîte, et j'ai arrêté de fumer...

On pourrait faire aussi un "collectif de germination", faire germer-germer-germer, se poster ensuite à proximiter de l'entrée des magasins "verts" qui ne méritent pas ce nom , et donner nos plants aux clients avant qu'ils n'entrent sur le parking...

Ou dénoncer (et oui Nicolas, on apprend vite!) les enseignes qui vendent des graines non inscitres au sacro-sain catalogue officiel: si kokopelli trinque, tout le monde trinque.

Ou trouver les champs où les semenciers produisent leurs graines, et "polluer" (ou assainir question de point vu) les fleurs de leur plants avec du pollen...Mais là çà devient compliqué, et peut-être même dangeureux pour les espèces, si on s'amuse à une guerre du pollen...

On peut aussi tout simplement aller déposer notre matière fécale sur le pas de leur porte...Il n'y a pas de smiley pour d'écrire çà tiens, çà serait très parlant pourtant!

En Belgique, il y a 2 ou 3 ans je crois il me semble que des rigolos avait déjà fait ça à Bruxelles avec des tournesols :rolleyes: je sais que ils avaient montrés ça à la télé mais me souviens plus bien, je sais que c'était pas légal mais que c'était tellement innocent et amusant en soi que les auteurs n'ont pas -il me semble- été poursuivis

Mais des tomates ou des variétés 'prohibées' tiens oui c'est une idée.

En fait il faudrait peut-être initier les ministres à un super grand dîner où on leur fait goûter les bonnes vieilles tomates de grand mère mmmmm vous croyez qu'ils seraient convaincu ? hum pas sûr, leur goût dirait " tiens c'est bon" et leur cerveau (heu?) dirait "non", ça ne peut pas être bon, c'est impossible que ça soit bon ...

Monde pourri, ha là là, dommage qu'il n'y ait plus de "terra incognita" où m'installer, loin de la folie de ces dingues...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finalement, la condamnation est une chance pur Kokopelli. Des soutiens, de la notoriété (un peu comme le chercheur anti-sel...), l'interpelletion des politiques,etc. La même chose faite par un cabinet de lobbying (celui de Martine Aubry par exemple) aurait couté au moins 200 k€ en honoraires et 1 million d'euros en espace pub. C'est la bonne voie ...

Un auditeur a téléphoné dans l'émission Là bas si j'y suis" pour demander comment les soutenir. Il n'est surement pas le seul.

Ce qui serait intéressant, c'est que Kokopelli diffuse le nombre d'adhésions et soutiens récoltés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
+1 ! :chapeau:

C'est une super bonne idée d'action, ça permet de diffuser l'info tout en invitant les gens à prendre parti, bien joué !

peut être faudrait il diffuser l'info pas seulement sur les sites amis, mais aussi sur les sites grands publics comme celui de france 2

je viens d'aller voir il ya un fil sur kokopelli dans leur forum environnement, et je viens d'y diffuser leur appel

Share this post


Link to post
Share on other sites

des nouvelles frâiches (source mail info kokopelli)

On a perdu mais on va peut-être nous aider à gagner!

Amis et amies de Kokopelli, journalistes, sites internet, blogs, presse, vous êtes nombreux à avoir fait circuler l'information relative à nos condamnations par les tribunaux. Nous tenons à vous en remercier sincèrement.

Nous remercions également celles et ceux qui nous ont déjà fait parvenir des dons pour nous aider financièrement. Le coût de tous les procès depuis deux années est de 88 000 euros, ce qui inclue les pénalités diverses et variées, les honoraires des très nombreux avocats et les frais annexes. Tous ceux qui souhaitent contribuer financièrement peuvent le faire, dorénavant, à partir de notre site internet car nous venons d'inclure la possibilité de faire un "don libre" en ligne.

L'Association Kokopelli prend bonne note des déclarations et des promesses de Madame Nathalie Kosciusko-Morisset, Secrétaire d'Etat à l'écologie (qui vient d'ailleurs de déclarer sur France-Inter qu'elle était cliente de Kokopelli). Nous osons espérer qu'elles seront suivies de mesures concrètes nous permettant de continuer le travail que nous effectuons depuis une quinzaine d'années, à savoir la protection d'une biodiversité alimentaire qui n'est pas virtuelle et en chambre froide (dans des congélateurs ou dans le permafrost Norvégien) mais qui est accessible à tous, jardiniers, maraîchers et agriculteurs.

En ce qui concerne le procès qui nous est intenté par la Société Baumaux, nous allons faire appel de ce jugement pour le moins surprenant puisque l'Association Kokopelli a été quand même condamnée à payer des pénalités pour concurrence déloyale alors que Monsieur Philippe Baumaux a été débouté de quasiment toutes ses demandes, dont sa requête de fermeture de notre association!

En ce qui concerne le procès que nous venons de perdre en Cour de Cassation, contre la FNPSP et le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences), nous demandons à l'Etat Français de bénéficier d'une amnistie sur les pénalités et les frais générés par la condamnation qui sont d'environ 20 000 euros. La très bonne surprise du jugement en Cassation aura été que le GNIS a été débouté de toutes ses demandes: le GNIS a donc perdu contre Kokopelli!!!

Rappelons que le GNIS, sous l'égide du Ministère de l'Agriculture, nous harcelait depuis de très longues années! Cela signifie que c'est la FNPSP qui a obtenu du tribunal une confirmation de notre condamnation à hauteur de 5000 euros pour elle-même (et donc de 20 000 euros pour l'Etat); rappelons que cette fédération des sociétés de la semence potagère regroupe des petites maisons semencières mais aussi et surtout les grandes multinationales qui ont pris l'agriculture et les agriculteurs en otage: Limagrain, Syngenta (le grand ténor de l'agriculture toxique) et Monsanto, le n° 1 mondial de la semence sous tous aspects et le n°1 mondial de la semences potagère.

L'Association Kokopelli est en train de préparer une réponse élaborée au dernier communiqué du GNIS.

D'ores et déjà, nous souhaitons mettre en valeur la première problématique suivante.

Le GNIS a cru bon de nous poursuivre depuis des années parce que nous distribuons des variétés non inscrites dans leur Catalogue National.

Nous en déduisons donc que toutes les variétés inscrites dans leur Catalogue National sont autorisées à la vente et à la culture.

Comment explique-t-on dans ce cas la présence, à la page 82 du catalogue 2006 (qui au 8 février 2008 est encore la référence), de 15 variétés de maïs OGM dont 6 ont pour "événement de transformation" le maïs de Monsanto tant décrié, le MON 810? Ces 15 variétés OGM ont été répertoriées dans les catalogues 2004, 2005 et 2006 (Benjil, Boisa, César Cb, Elgina, Garonna, etc) .

Certaines sont en fait inscrites depuis 1998! L'Espagne, (où vont se fournir, en semences OGM peu chères et illégales, un grand nombre d'agriculteurs Français) avait déjà inscrit, en 2004, 11 variétés de maïs de type MON 810.

L'autre "événement de transformation" (un euphémisme pour ne pas nommer un tripatouillage transgénique) présent dans ces chimères génétiques est le Bt 176, la propriété de Syngenta.

Soulignons que l'expression grotesque "événement de transformation" est non seulement le symptome d'une maladie de civilisation mais aussi un cache-misère pour faire oublier au peuple que le MON 810 de Monsanto n'est pas une variété mais une super-variété qui a généré des dizaines de variétés de maïs chimériques.

La seconde problématique que nous souhaitons mettre en valeur est la suivante:

il existe dans ce Catalogue National une liste de variétés permises à la vente pour les amateurs. Or, nous avons pu prouver avec la Campagne Robin des Semences que des centaines de supermarchés en France des chaînes Auchan, Leclerc, etc. vendent en toute impunité à l'automne des fruits de variétés strictement interdites à l'usage professionnel.

Quelle est donc la valeur d'un Catalogue National qui répertorie des variétés OGM qui ne sont pas autorisées à la culture et qui, de plus, répertorie des variétés anciennes, réservées à l'usage amateur, distribuées illégalement par les chaînes de supermarchés?

Quels sont donc les attributs et prérogatives du GNIS qui s'est vu débouter en Cour de Cassation parce qu'il n'était pas autorisé statutairement à poursuivre en justice l'Association Kokopelli? Les finalités du GNIS ne seraient-elles pas tout simplement d'aider leurs amis des multinationales semencières à acquérir le monopole total sur la semence et à confisquer intégralement le vivant?

Le GNIS aurait-il l'intention de modifier ses statuts pour mieux rattaquer notre association car il est vrai que lorsque le Maréchal Pétain créa cette "institution hybride" en 1941, il n'avait pas prévu que l'Association Kokopelli sèmerait de bonnes semences de vie, 60 ans plus tard, dans le mépris le plus total d'un catalogue fantoche à la solde de l'agro-chimie et des multinationales de la semence.

Nous renvoyons tous ceux qui seraient intéressés par ce sujet à l'article de Dominique Guillet: "Le Catalogue National, une nuisance agricole de plus?"

Nous vous remercions de nouveau pour votre confiance et votre soutien.

http://www.kokopelli.asso.fr/index.html

Pétition OGM Je dis non

Kokopelli s’associe pleinement à la pétition qui vient d’être lancée par la revue L'Ecologiste et l’association OGM dangers afin de permettre au citoyen d'exprimer clairement, simplement et directement son refus des OGM. C’est urgent : une loi doit être adoptée dans les mois qui viennent.

Vous pouvez très facilement signer cette pétition en ligne et l'adresser tout aussi facilement aux députés et sénateurs de votre département sur : www.ogm-jedisnon.org

Vous trouverez également sur ce site une "FAQ" (Réponses à des questions fréquemment posées).

Si le sujet vous semble important, faites circuler au maximum ce message : chaque signature compte !

http://www.ogm-jedisnon.org

:victory:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tintin, Google et les publicités Baumaux

Quelle ne fut pas la stupéfaction de certains de nos amis ou adhérents lorsqu'il s'aperçurent en janvier que la pétition de Kokopelli (signée d'ailleurs par des centaines de milliers de Français) était encadrée sur son site d'accueil (celui de nos amis d'Univers-Nature) par d'immenses placards publicitaires de la société Graines Baumaux, celle-là même qui nous a traînés devant les tribunaux, qui demandait 50 000 euros pour concurrence déloyale, qui exigeait la cessation de 80 % des activités de l'Association Kokopelli et qui a réussi à nous faire condamner devant le Tribunal de Nancy à 12 000 euros de pénalités.

Nos amis d'Univers-Nature, qui gèrent également notre site internet depuis 6 ans, avaient pensé pouvoir parer aux publicités Baumaux sur Google en bloquant l'apparition de l'url de cette société qui en a mis alors une seconde en ligne.

Nous avons depuis enquêté sur le web et nous nous sommes aperçus qu'effectivement de très nombreux sites internet et blogs, qui communiquaient sur les luttes de Kokopelli contre la mafia semencière, voyaient leur page encerclée par les publicités de Baumaux lorsque ces sites et blogs acceptaient les publicités de Google.

Les raisons de cet assaut massif de publicités internet émanant de Baumaux sont simples:

- d'un point de vue stratégique, l'image de marque de Baumaux a beaucoup souffert de son attaque insensée contre Kokopelli.

- d'un point de vue technique, Baumaux a du payer très cher chez Google les termes "graines bio" et "semences bio" pour être positionné en très bonne place sur les pages web, sinon bien souvent en première place! (Nous osons espérer qu'il n'ait pas acheté le nom de Kokopelli: c'est une pratique très courante sur le web d'acheter le nom de ceux auxquels on veut nuire).

Le résultat est spectaculaire: tous les sites et blogs qui acceptent les pubs Google et qui se font l'écho de la lutte de Kokopelli "attirent" les pubs de Baumaux sous forme de gros placards verts (verts comme l'écologie, bien sûr!!): de très nombreux internautes en sont tout déconcertés.

Que faire? Il n'est pas dans les prérogatives de l'Association Kokopelli de lancer un mot d'ordre généralisé de boycott à l'encontre de Baumaux, comme il nous l'a été suggéré à maintes reprises.

Des internautes avertis nous ont, par contre, informé qu'ils ne s'offusquaient point de cette agressive stratégie commerciale: au contraire, ils cliquaient sur la pub, et plutôt deux fois ou trois fois qu'une, et ils laissaient bien la page du site Baumaux s'ouvrir dans son intégralité. Coût de l'opération: 1 euro facturé au débit de la dite société.

50 000 cliks = 50 000 euros! Cela fait cher du bio et quel bio!

Les graines bios chez Baumaux sont à l'image de la "protection de la biodiversité" chez le GNIS: beaucoup de beaux mots. Les graines bios représentent un infime pourcentage du catalogue Baumaux, ce qui veut dire d'ailleurs que tout le reste des semences commercialisées par cette société sont produites avec les plus toxiques des pratiques agricoles car l'agriculture semencière utilise d'autant plus de poudre de perlin pinpin que les semences ne sont pas consommées! De plus, ces quelques "graines bios" ne sont bien souvent que des hybrides F1 qui participent d'autant à l'érosion des ressources génétiques.

Et à quel prix! Comment Baumaux peut-il avoir l'outrecuidance de reprocher un "enrichissement" à l'Association Kokopelli lorsque l'on analyse les prix pratiqués pour ses "graines bios":

- la tomate hybride F1 "Aspion" à 4 euros 50 les 10 semences.

- la tomate hybride F1 "Agro" à 4 euros 50 les 10 semences.

- la tomate hybride F1 "Myriade" à 6 euros 50 les 10 semences. Ce qui représente une augmentation de 650 % par rapport aux prix pratiqués pour les tomates par Kokopelli.

- la laitue "Tintin" à 4 euros 30 les 150 semences. Ce qui représente une augmentation de 870 % par rapport aux prix pratiqués pour les laitues par Kokopelli.

On se demande bien ou Tintin est allé chercher des semences bios de laitue à quasiment 30 euros le sachet d'un gramme. Au Tibet ou au Congo ou bien peut-être sur la Lune et sans doute même à pied? A quand la carotte "Milou" et le concombre "Capitaine Haddock"?

Pour ses stratégies futures, peut-être pourrions-nous conseiller à Monsieur Philippe Baumaux le recours aux boules de cristal? Pour que les beaux mots point ne se transforment en beaux maux!

Monsieur Baumaux, laissez nous vivre! L'Association Kokopelli oeuvre en co-évolution avec les forces de vie. L'esprit de Kokopelli est immortel et comme le disait le poète Béranger "vous n'aurez pas ma fleur, celle qui me pousse à l'intérieur et je.....".

Encore un grand merci à tous nos amis et amies pour le soutien incroyable de ces dernières semaines: du baume au coeur.

Dominique Guillet

http://www.kokopelli.asso.fr/index.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

:tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne:

et c'est vrai !!! expérience faite avec adblock désactivé sur un forum où il était question de kokopelli ( le biolavie )

capture écran :

:furious:

post-78-1202737058_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils sont bien naïfs, il est EVIDENT que baumaux a acheté le mot Kokopelli

:tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne: :tete-cogne:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est impressionnant cette stratégie de matraquage et de nuisance sur internet ! :blink: Quels pourris ! A mon avis le "nous osons espérer qu'il n'ait pas acheté" est faussement naïf ....

Concernant la combine de cliquer sur site pour ruiner les propriétaires du site, on m'avait dit exactement l'inverse pendant les présidentielles, je n'ai jamais compris qui avait raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now