linaigrette

Connaître Et Améliorer La Nature De Son Sol

11 posts in this topic

Bonjour,

Mes voisins ont un potager magnifique, mais les parties qui sont un peu moins couvertes ou plantées sont immédiatement colonisées par de :clover: l'oxalis :clover: particulièrement couvrant (jamais vu de si grandes feuilles !).

Evidemment,à petite dose ça se mange, mais bon ... Il y a aussi plusieurs manières d'éliminer cette plante (voir ici), mais l'idée de départ n'est pas tant de se débarrasser d'une herbe que d'en apprendre davantage sur le sol grâce à elle.

Ici sont énumérées diverses espèces permettant d'établir un diagnostic de son sol.

, cela concerne plutôt la forêt.

J'avais aussi eu l'occasion de feuilleter ce livre sur les plantes bio-indicatrices qui avait l'air d'être un peu la bible sur le sujet, mais je ne l'ai plus sous la main : quelqu'un connaît ?

Dans le cas présent, l'oxalis indiquerait que le sol serait un peu trop acide.

Ma question est : quelles méthodes connaissez-vous pour rendre un sol moins acide, en réduisant du même coup la prolifération de ce joli petit trèfle parfois un peu trop envahissant ? La chaux pourrait-elle convenir ?

Merci de vos idées ! :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Mes voisins ont un potager magnifique, mais les parties qui sont un peu moins couvertes ou plantées sont immédiatement colonisées par de :clover: l'oxalis :clover: particulièrement couvrant (jamais vu de si grandes feuilles !).

Evidemment,à petite dose ça se mange, mais bon ... Il y a aussi plusieurs manières d'éliminer cette plante (voir ici), mais l'idée de départ n'est pas tant de se débarrasser d'une herbe que d'en apprendre davantage sur le sol grâce à elle.

Ici sont énumérées diverses espèces permettant d'établir un diagnostic de son sol.

, cela concerne plutôt la forêt.

J'avais aussi eu l'occasion de feuilleter ce livre sur les plantes bio-indicatrices qui avait l'air d'être un peu la bible sur le sujet, mais je ne l'ai plus sous la main : quelqu'un connaît ?

Dans le cas présent, l'oxalis indiquerait que le sol serait un peu trop acide.

Ma question est : quelles méthodes connaissez-vous pour rendre un sol moins acide, en réduisant du même coup la prolifération de ce joli petit trèfle parfois un peu trop envahissant ? La chaux pourrait-elle convenir ?

Merci de vos idées ! :flowers:

Bonsoir,

La chaux peut être une bonne solution (1tonne 1/2 MAXI par hectare). Jusqu'à cette dose elle respecte le sous sol. Par contre selon le proverbe qui chaule son champs ruine ses enfants, il est impératif de fumer au printemps qui suit le chaulage d'automne. Si la surface est peu importante, pour ma part je préfère le lithotamne qui est aussi un amendement et ne sert donc pas qu'à remonter le ph! Par ailleurs, je l'utilise en traitement préventif contre le mildiou (saupoudrer les légumes et leur parcelle à la rosée du matin) D'une pierre deux coups, je remonte le ph et je traite avec un produit plus sain que la bouillie bordelaise (qui reste malgré son usage en bio un métal lourd qui pollue). (9€/25kg à ma coop agricole)

Share this post


Link to post
Share on other sites

j' ai eu l' occasion de faire une promenade découverte des plantes pendant 2 jours avec Gérard Ducerf, l' auteur des 2 livres " les plantes bio-indicatrices, nous étions une trentaine de personnes, mais je ne savais pas que ce petit bonhomme était aussi connaisseur, ni qui il était. J' ai d' abord remarqué, que 7 personnes le suivaient continuellement en buvant ses paroles. D' ailleurs, ces personnes écoutaient à peine ce que le guide nous décrivaient, mais par contre elles se serraient près de ce monsieur et écoutaient sans dire mot, je me suis approchée pour écouter et comme tu dis, il a une connaissance inégalée. Il instruit de nombreux cueilleurs pour les plantes de l' homéopathie et est sans aucun doute un grand 'maître'. Je te remercie d' avoir mis le lien pour promouvoir ses livres. C'est avec plaisir que je vois que le volume 2 sort ce mois-ci, vu les chapitres passionnants annoncés, j' investis de suite!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Ils sont ambitieux les jardiniers qui s’attaquent à la lecture du sol par les plantes et autres indices bio-indicateurs ; c’est une fichue galère.

La seule lecture d’une plante n’est qu’une indication de la vie du sol, une piste à suivre ; il est nécessaire d’en comprendre le mouvement.

Une plante n’apparaît pas comme par enchantement, elle était déjà là et se sont des conditions favorables qui lui ont permis de naître.

D’autre part, les êtres vivants n’étant jamais seuls, on se doit d’interpréter l’ensemble des indices présents sur le site à étudier.

Dans le cas du potager des voisins de linaigrette, c’est peut être un léger problème de fumure à l’automne dernier… Ou de travail du sol ?

L’oxalis et d’autres plantes à racines traçantes ont l’avantage de corriger les battances superficielles des sols cultivés en jardin potager (Sol lourd et tassé en surface) elle empêchent l’érosion des nutriments aérobies ; adroitement régulées par binage, elles sont des auxiliaires du jardin potager.

On ne joue pas en agronomie à modifier la nature d’un sol. Pour les légumes c’est le complexe argilo humique qu’il convient de corriger, pas le potentiel en hydrogène.

La chaux sert à rétablir le CAH quant il est bloqué, il faut bien réfléchir avant de l’utiliser !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ces précisions crepidule !

Carly, je suis bien heureuse d'apprendre que l'auteur est un homme si sympathique et respecté. Je garde un souvenir très agréable du volume 1 : bien présenté, bourré de photos, et pas si technique que ça pour les novices : il donne envie d'en savoir plus sur toutes ces questions ! Ça doit être bien de savoir lire la nature "à champ ouvert" comme lui ... :gardecoe:

Merci carpensis pour toutes ces remarques pleines de bon sens, j'ai conscience que le but n'est pas de tout bousculer par ignorance.

Il y a aussi pas mal de renouée persicaire un peu partout. Mais il se trouve que l'endroit où pousse cet oxalis est un coin du potager bien circonscrit, ailleurs la plante est bien plus discrète, donc ce tapis d'oxalis localisé doit être dû à la manière dont la parcelle a été cultivée. Je me renseignerai pour savoir ce que ce bout de terre a déjà "subi".

Merci à tous, :4-bisou: mes voisins vont être super contents d'avoir toutes ces pistes de réflexion !

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

je possede le tome 1. du coup je peux vous donner les caracteres bioindicateurs. Ces livre sont chers mais d'excellente qualité. Pour les petits budgets (il a fait un livre sans photo et pas cher :10euros) voir "Conditions de levée de dormance des plantes bio indicatrices

la renouée persicaire: engorgement en eau et matiere organique provoquant hydromorphisme et anaerobiose. problemes resultant de travaux du sol par temps trop humide et de pietinement important. rien d'etonnants dans un jardin...

l'oxalis: selon la sorte d'oxalis le caractere bio indicateur est + marqué. Erosion intense et lessivage des sols laissés nus en hiver et en été. risque de destructuration grave. l'oxalis se trouve principalement sur sol siliceux. la couverture du sol par l'oxalis est tres benefique pour le terrain et la vie microbienne.

du coup ca va pas trop bien pour le terrain.

Laissez donc l'oxalis remettre les sol en phase. et envoyez une cure de jouvence avec les BRF.

A ecoutez l'emission terre à terre avec gerard Ducerf: plantes bioindicatrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

je viens de recevoir le volume 2 pour 350 pages . ce n' est que du bonheur.... Gérard Ducerf est l' auteur de ce livre et une véritable encyclopédie vivante, il connait tout sur le bout des ongles, un régal à rencontrer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Mes voisins ont un potager magnifique, mais les parties qui sont un peu moins couvertes ou plantées sont immédiatement colonisées par de :clover: l'oxalis :clover: particulièrement couvrant (jamais vu de si grandes feuilles !).

Evidemment,à petite dose ça se mange, mais bon ... Il y a aussi plusieurs manières d'éliminer cette plante (voir ici), mais l'idée de départ n'est pas tant de se débarrasser d'une herbe que d'en apprendre davantage sur le sol grâce à elle.

Ici sont énumérées diverses espèces permettant d'établir un diagnostic de son sol.

, cela concerne plutôt la forêt.

J'avais aussi eu l'occasion de feuilleter ce livre sur les plantes bio-indicatrices qui avait l'air d'être un peu la bible sur le sujet, mais je ne l'ai plus sous la main : quelqu'un connaît ?

Dans le cas présent, l'oxalis indiquerait que le sol serait un peu trop acide.

Ma question est : quelles méthodes connaissez-vous pour rendre un sol moins acide, en réduisant du même coup la prolifération de ce joli petit trèfle parfois un peu trop envahissant ? La chaux pourrait-elle convenir ?

Merci de vos idées ! :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour , Désolé pour la mauvaises manip, je reponds au sujet .

La chaux fera un redressement calcaire convenable, mais tuera tes vers de terre, le lithotamne

qui est une algue marine, te fourniras le même amendement avec en plus des oligos élément tout

en protégeant tes vers.

Maintenant il est possible que ta terre soit calcaire ; mais que cet élément soit bloqué par un autre,

Pour le savoir suis la méthode selon herody, tu trouveras un topic sur ce sujet sur ce forum.

Quand à l'oxalis, il se dévellopent aussi bien dans des terres calcaires, si il est trés répendu dans

le jardin de tes voisins, c'est qu'il se reproduit par bulbilles, le moindre éclat repart une fois introduit

il est trés difficile de l'éradiquer et ce n'est pas en faisant un amendement calcaire que tu pourras t'en

débarasser, le seul moyen efficace c'est la solorisation.

Salutations

Share this post


Link to post
Share on other sites
le lithotamne

qui est une algue marine, te fourniras le même amendement avec en plus des oligos élément tout

en protégeant tes vers.

Je suis désolée de faire une parenthèse désagréable, mais si le lithotamne a son éfficacité en bio, son bilan écologique lorsqu'on le prélève ne se révèle pas très brillant..... :ermm:

Le sable très clair de l’archipel des Glénan est lié essentiellement à la décomposition du lithothamne. Le maërl est donc la source d’alimentation des célèbres plages de l’archipel. Les bancs bretons représentent donc la quasi-totalité du maërl atlantique français. Il est essentiel de savoir que cet habitat figure sur la liste de habitats d’intérêt communautaire de la Directive européenne Habitats faune flore, et les deux espèces qui peuvent constituer des bancs de maërl ne devraient pas être exploitées.

Voir sur lien suivant :

http://www.brest-ouvert.net/article1554.html

Sachant que ce Lithothamne est de plus en plus à la mode... Serons responsables du saccage des fonds marins bretons ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now