Sign in to follow this  
Followers 0
calispera

Quand Les Médias (même Alternatifs) Choisissent Pour Nous

8 posts in this topic

Suite à l'échange créé par EsTerre,

http://forum.eco-bio.info/index...ic=5635&hl=

je me permets de créer un échange parallèle (pour ne pas gêner ceux qui veulent soutenir la revue Silence), afin d'échanger sur la question que la présence de telles revues me pose.

Personnellement, je ne peux pas concevoir d'acheter des revues comme la revue Silence, bien que, si j'étais obligée de m'abonner à une revue, ce serait probablement celle-là que je choisirais.

Je m'explique. J'avais voulu connaître la revue, et avais commandé 3 numéros anciens dont le titre du dossier m'intéressait. Et j'avoue avoir été très largement déçue. Les dossiers en question ne m'ont pas donné l'information que j'aurais pu en attendre. Et parmi les autres articles, très peu m'intéressaient. C'est bien sûr tout à fait personnel, et cela n'équivaut pas à une critique de la revue elle-même. Chacun ses goûts et intérêts après tout.

Je trouve que le problème avec les revues, (et cela concerne finalement la plupart des médias : mass-médias, ou médias alternatifs) c'est qu'ils choisissent pour nous les sujets des articles qu'ils nous proposent (ils ne peuvent bien sûr par faire autrement), et que pour ma part, j'estime ne pas avoir à m'intéresser à ce que d'autres ont choisi pour moi si ces choix ne me correspondent pas (on peut s'intéresser à des milliers de choses, même quand le domaine d'une revue est assez limité). De plus, ils ne les traitent pas forcément comme j'aurais envie de les voir traiter (quand ils m'intéressent).

A cela s'ajoute le fait que presque inévitablement, ils doivent remplir leurs colonnes pour une date limite, et donc il y a forçage pour le choix et pour le contenu des articles.

Ce que nous parvenons à avoir via le forum Eco-Bio-Info – et cela existe dans d'autres forum, bien que Eco-Bio-Info me paraisse être de très haut niveau dans son domaine - c'est justement une liberté bien plus grande pour le partage de l'information : il n'y a pas de délai. On peut donc prendre le temps de chercher/trouver l'information de qualité avant de la transmettre, ou attendre le temps qu'il faut pour y avoir accès. Et à l'inverse, en fonction des expériences ou informations que nous détenons au jour le jour, il n'est pas nécessaire de patienter pour les partager (une revue remet souvent à plus tard un article car la rubrique dans laquelle il doit être publié, est déjà fournie pour les deux-trois prochains numéros).

De plus, chacun participe pour les sujets qui l'intéressent ou le concernent, et le contenu vient d'orientations parfois différentes, ce qui élargit les débats et les sources d'information.

Voilà, je prends l'occasion de cet échange pour exprimer cela, et voulais demander si d'autres gens ressentent à peu près la même chose : la frustration quand on lit une revue, d'y trouver bien autre chose que ce qui nous intéresse, ou ce qu'on en attend.

Car je pense n'avoir jamais rencontré de personnes pensant de la sorte, et pourtant, cela me paraît tellement naturel.

L'attitude d'acceptation de prendre tout ce qu'on nous offre, et de trouver ça acceptable, voire même enthousiasmant, me laisse perplexe, comme si cette attitude était conditionnée par notre culture de prêt-à-porter culturel, intellectuel, et même consommationnel.

Qu'en pensez-vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors puisque le question est ouverte...

Je pense que si tu ne trouves pas la "bonne" information dans le média que tu lis, c'est que tu ne lis pas le bon média. Lorsque notre recherche est "pointue", il faut s'orienter vers des publication en phase. En cela, Silence ou l'Age de faire sont des publications de vulgarisation, mais pas de traitement de fond. (Si, par exemple, on recherche une documentation fouillée sur l'écologie contemporaine, il est probable que L'écologiste soit une revue pertinente.)

Sinon il ne te reste plus qu'à tenter le journalisme, où tu t'apercevras qu'un sujet est mis sur la table souvent deux à trois mois avant publication, qu'un rédacteur en chef est parfois très ignorant du sujet qu'il aimerait voir traité (et plein de parti pris), que la pagination prévue est réduite et ton article coupé d'autant, et que tu rencontre finalement les gens non plus pour ce qu'ils sont mais pour gagner ta croûte. (Je ne mets personne en cause, je décris juste qq situations expérimentées)

Alors quelle est l'attitude juste ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense que si tu ne trouves pas la "bonne" information dans le média que tu lis, c'est que tu ne lis pas le bon média. Lorsque notre recherche est "pointue", il faut s'orienter vers des publication en phase. En cela, Silence ou l'Age de faire sont des publications de vulgarisation, mais pas de traitement de fond. (Si, par exemple, on recherche une documentation fouillée sur l'écologie contemporaine, il est probable que L'écologiste soit une revue pertinente.)

Plus le temps passe, moins les revues m'intéressent. Pointues ou pas. De temps en temps je refais l'effort de tenter d'en lire une, et chaque fois, ma réaction est pareille, et chaque fois plus marquée.

Sinon il ne te reste plus qu'à tenter le journalisme, où tu t'apercevras qu'un sujet est mis sur la table souvent deux à trois mois avant publication, qu'un rédacteur en chef est parfois très ignorant du sujet qu'il aimerait voir traité (et plein de parti pris), que la pagination prévue est réduite et ton article coupé d'autant, et que tu rencontre finalement les gens non plus pour ce qu'ils sont mais pour gagner ta croûte. (Je ne mets personne en cause, je décris juste qq situations expérimentées)

Oui, je connais aussi, et plus on se dirige vers les "mass-medias" plus cela fonctionne ainsi.

Alors quelle est l'attitude juste ?

Pour ma part, j'ai choisi de me passer des médias classiques. Je m'informe en général via le net (alternatif principalement), via les livres, conférences, formations parfois, ou aussi via mon entourage. Et j'accepte aussi l'idée qu'il n'est pas nécessaire d'être très informé pour vivre bien, faire des choix justes etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien vu Pascal :flowers:

je n'ai pas de réponse hélas.

comme Calispera je ne vais plus ( je l'ai déjà fait par le passé ça n'est pas la 1ere fois qu'ils font appel à la générosité de leur lectorat) me précipiter sur mon chéquier pour m'abonner à Silence, mais je n'empêche pas les autres de le faire :flowers:

de temps en temps il est bon pour une revue de renouveler son lectorat, puisque c'est surtout dicté par des raisons économiques, ils pourraient aussi faire le choix des kiosques comme les 4 saisons du jardinage, pourquoi pas ?

après avoir goûté à l'expérience des abonnements à ces revues alternatives, maintenant je préfère les lire au coup par coup et pour des sujets précis, quand je tombe dessus, bien que je reste très souvent sur ma faim par rapport à ce que je peux trouver sur le net.

j'ai d'ailleurs du mal à les lire en fait dans leur ensemble. comparé aux blogs et forums, actuellement elles ne m'apportent finalement pas grand chose, alors à quoi bon m'abonner ?

je pense que les revues papier ont une place à retrouver entre l'immédiateté du net, les revues en ligne, les livres, les médias en général... sans parler de leur propre fonctionnement interne ( cf.l'âge de faire ) la censure ambiante qui se profile etc.

rien n'est simple :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien, moi c'est le net et les livres, c'est complémentaire. Un livre ira beaucoup plus loin de ce que je découvre sur le net et cela permet de m'en imprégner.

Il y a juste un nouveau magazine sur le maternage Grandir Autrement, que je lis de A à Z. Il s'étoffe (et les hors-série sont de qualité maintenant) et c'est là où je me retrouve le plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etant dans le milieu associatif et m'investissant particulièrement dans la sensibilisation je trouve que ces médias alternatifs ont toute leur place et leur raison d'être notamment face aux médias conventionnels de la pensée unique. Une très grande majorité des gens ont peu de sens critique face à ces médiasC'est sur que l'on trouve beaucoup de choses sur le net et sur des forums comme celui-ci mais je dois avouer que des fois j'en ai assez de l'ordi et je pense que beaucoup de gens n'y ont pas non plus accès.

Pour le contenu, ceux qui participent à la vie de ces associations et peuvent faire partie du comité d'écriture (d'ailleurs Silence lance régulièrement un appel pour demander les sujets que l'on voudrait voir traiter et l'on peut même envoyer des articles). Aussi je ne crois pas à l'abonnement strictement individuel, lorsque je m'abonne je fais tourner la revue autour de moi et c'est une ressource documentaire pour mon asso, c'est aussi et surtout un réseau de contacts intéressants.

Je crois qu'il serait quand même très intéressant de trouver ces revues dans les médiathèques, les Bibliothèques, BU et divers cafés lectures...etc

des fois si sur le coup certains dossiers ne m'intéressent pas je reviens dessus des mois plus tard et là je suis surprise d'y trouver des articles très intéressants. Des fois on a une réaction quasi allergique aux sujets d'actualités surtout parce que les médias conventionnels nous font du bourrage de crâne (même France Inter, la seule radio "normale" que j'écoute régulièrement), ca fait du bien alors de trouver des articles qui disent, abordent les choses d'une autre manière, qui disent tout simplement autre choses...et aussi qui font de l'information positive (en particulier dans ce cas je pense à Passerelle Eco, qui me donne vraiment la motivation a chaque fois que je la lis)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma part, j'apprécie le format journal/magazine car ça me permet de décoller de l'ordinateur. je les lis dehors, au soleil ou à l'ombre, mais en des endroits où je ne pourrais pas surfer sur internet! et je lis attentivement des articles sur des sujets qui à la base ne me passionnent pas, et j'en ressrs enrichie d'une vision plus élargie du monde.

par exemple, en lisant un article sur la culture du coton cette semaine, j'ai pris conscience plus sérieusement quil faudrait que je cesse d'acheter du linge en coton "normal"... jusqu'ici j'étais dans la ligne "il faut tout réutiliser et ne plus utiliser de jetable... mais on peut quand même acheter du coton traditionnel, même si l'acheter équitable ou bio c'est mieux". eh bien là, en lisant cet article alarmant (c'était dans Biocontact je crois) où on apprenait que les bidons de pesticides pour la culture du coton étaient ensuite réutilisés pour contenir l'eau potable pour les humains, j'ai compris que même si j'achète de moins en moins de vêtements, je participe encore à un carnage humain et écologique.

sur les forums, je ne lis pas tout, et jusqu'ici je n'ai jamais rien lu sur la cutlure du coton (à part "c'est une des cultures les plus polluantes à cause des besoins en eau et de l'usage des pesticides").

je trouve que l'ordinateur n'est pas très agréable, "physiquement". je ne peux pas vraiment expliquer mais je me sens mieux dehors avec un journal qu'à l'intérieur devant mon ordinateur. du coup, sur les forums ou les sites internet, j'ai tendance à sélectionner ce qui m'intéresse le plus directement, car je vais au plus rapide. en plus j'ai tendance à cliquer partout avec les liens, et du coup mon attention se disperse. j'ai du mal à lire la même page pendant plus de dix minutes, et j'ai encore plus de mal s'il s'agit d'un long article qui demande de la concentration.

avec un journal, je fais preuve de plus de concentration et je lis des articles plus éloignés de mes centres d'attention.

après, je fais tourner aussi les journaux dans mon entourage (non écolo, si possible, histoire de prêcher des non convertis lol).

voilà pour mon expérience à moi. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dois dire qu'il y a très peu de revue/magazine "papier" que j'apprécie... Exception pour La hulotte, Le Monde Diplomatique, l'Ecologiste et la Revue Durable. Le reste c'est de la "fastinfo" et du prémaché pas souvent très digeste. Et vu les conditions de travail des journalistes il ne peut en être autrement... :rolleyes:

J'ai eu ma période "pour la science" et "la recherche" aussi mais cela m'a lassée. Les 4 saisons me semblent pas mal !! Mais je n'ai qu'un numéro. Sinon, je suis probablement pas objective mais je trouve que Grandir Autrement a des qualités indéniables

Mais sinon les mag alternatifs en tant que lectrice, j'ai jamais été très fan, 1 articulet par ci par là qui vaut la peine (pour moi je précise ;) )... Mais c'est vrai que l'info aternative c'est plus que nécessaire.

Par contre il m'arrive fréquemment d'aller chercher à la bibliothèque tel n° de telle revue même très grand public parceque je sais qu'elle a traité en profondeur un sujet qui m'intéresse.

Pour moi les revues et mag, ce n'est pas forcément pour s'informer... mais plus pour se détendre au jardin en lisant en diagonale et en sirotant une bonne bière ;)

Sinon je partage l'avis de Esterre et de Pascal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0