Eric

Isolation En Laine De Mouton

165 posts in this topic

Voilà comment évolue notre projet à la maison : Finalement, nous avons tout posé sur le plancher du grenier, ça n'a pas forcément été physiquement facile à monter par l'échelle avec la canicule :( mais bon, ça reste une matière quand même très agréable à manipuler et globalement, j'ai beaucoup de plaisir à sentir tout ça au dessus de notre tête maintenant qu'il fait froid dehors :rolleyes:

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un appartement à isoler au plafond et j'aimerais savoir si la laine brute ne va pas trop sentir juste au dessus de notre tête (séparée d'un lambris)?

Faut il la traiter anti mittes et anti feu?? et avec quel produit???

peut on l'utiliser en isolation mur

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'aimerais savoir si la laine brute ne va pas trop sentir juste au dessus de notre tête (séparée d'un lambris)?

Sur le point de l'odeur, c'est clair qu'il y en a une...mais qui ne me déplait pas du tout. Au contraire.

Les personnes que j'ai contacté m'ont expliqué que ça s'atténuait au fil du temps, et que chez certains, l'odeur avait disparu au bout de trois mois...

Pour ce qui est traitements, si tu ne lave pas la laine, c'est inutile de la traiter contre les mites, le suint s'en charge. Pour le feu, je n'en sais rien...

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

facile à voir question feu

allumer une allumette et courir après un mouton

si l'allumette s'éteint avant de l'avoir attrapé, c'est que le feu n'est pas à craindre

variante:essayer avec un vieux pull

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Eric,

Nous sommes 2 familles en Haute-Savoie à préparer une isolation en laine de mouton brute. Voici quelques commentaires.

- L'idée de la laine de mouton brute nous est venue en consultant quelques livres et plusieurs témoignages sur internet (dont le tiens Eric ! ), puis confirmée auprès d'éleveurs locaux.

- Ce fut très facile de trouver des éleveurs disposés à nous vendre de la laine. La plupart des bergers sont désespérés par la tendance du marché de la laine. Ils sont totalement tributaires d'une poignée de négociants en France qui s'entendent pour fixer les prix. Aujourd'hui en Haute-Savoie, la laine est achetée 3 Fr le kg pour de la bonne qualité (50 cts sinon). Sachant que le tondeur prend 8 Fr par brebis et qu'on obtient 2 à 2,5 kg de laine par brebis, l'opération n'est pas du tout rentable financièrement, mais elle est nécessaire pour le bien-être des bêtes. Il y a 20 ans, c'était une source de revenue non négligeable.

- Chez nous, les bergers tondent leurs brebis mi-janvier, c'est à dire peu de temps après les avoir rentrées dans la bergerie (pour que la laine soit propre) et pour s'occuper pendant la période d'hivers. Nous avons trouvé quelques éleveurs de la race Ile de France, qui produit une laine non jareuse (c'est à dire ne comportant pas de poils) et donc la plus adaptée à l'isolation. La laine est traditionnellement conditionnée dans des sacs d'1/3 de m3 appelés curons.

- Nos projets : Laurent et moi rénovons chacun une ferme. J'isole sur plancher entre lambourdes sur 20 cm, puis je pose un plancher là-dessus pour utiliser la surface comme grenier. Laurent isole en sous-pente avec des caissons entre chevrons. Nous posons un film cellulose freine-vapeur avant la laine pour étancher la poussière (et les odeurs éventuelles ? ) côté habitation.

- Avancement du projet : je pose actuellement les lambourdes pour recevoir notre laine d'ici un mois (mi-janvier 2004). Laurent attaquera la préparation de ses caissons cet été, sa laine sera stocké dans ma grange. Nous réfléchissons à la meilleure manière de transporter et manutentionner nos 4 tonnes de laine : probablement location d'un camion, puis aide d'un paysan avec un tracteur + chargeuse frontale pour monter les curons au 2me étage.

A bientôt pour lire l'avancemet de nos projets !

Yannick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Yannick et Valérie,

Merci beaucoup pour ton témoignage. C'est très précieux popur moi de pouvoir les rassembler ici parce que j'ai mis un bon bout de temps à trouver des personnes qui voulaient bien partager leur expérience.

Le coût de la laine est identique à ici, en Bourgogne (mais je ne l'ai pas achetée, il s'agissait d'un échange de services avec plusieurs éleveurs).

Pour ce qui est du transport, là aussi, j'ai empruntée auprès d'une agricultrice bio un vieux camion frigo de 1973 qui n' avait pas roulé depuis deux ans et sans direction assistée : bonjour l'angoisse ! Au début, je voulais emmener mon fils avec moi, mais j'ai renoncé...

Nous réfléchissons à la meilleure manière de transporter et manutentionner nos 4 tonnes de laine : probablement location d'un camion, puis aide d'un paysan avec un tracteur + chargeuse frontale pour monter les curons au 2me étage.

Par contre, pour monter la laine, on a tout monté par l'échelle en deux ou trois fois et pendant la canicule. Mais bon, c'était au premier étage et il n'y avait qu'une tonne. Sinon, je suis toujours partisan de la méthode des échanges de compétences dans ces cas là : tout le monde est content et ça donne du relationnel à la transaction... En hiver, vous devriez pouvoir trouver un paysan qui voudra bien vous donner un coup de main je pense !

Merci en tout cas pour le témoignage et les chiffres,

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je veux bien avoir plus d'infos, sur la laine.

Par rapport aux rouleaux de chanvre, par exemple, c'est mieux, moins cher, ou quoi?

Quels en sont les inconvénients ?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, ce que je sais c'est que les rouleaux de laine sont en général traités avec un antimite de synthèse :angry: et que la laine est cardée sur une trame en plastique :(

Pour ma part, j'ai préféré de la laine brute non lavée et protégée naturellement grâce au suint. Je trouve dommage de retirer la substance naturelle qui la protège pour en remettre une de synthèse ensuite...

Le mieux est de poser la question directement sur le Forum Batir Sain :

"BS-Forum est un "service public" de Bâtir-Sain, association pour le

développement de la construction biologique et écologique. Pour toutes vos questions (inscription, résiliation, archives, réclamations, etc) allez à

http://www.batirsain.org et cliquez sur BS-Forum."

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, je restaure une très vieille masure auvergnate dans le Cantal. J'avais déjà envisagé d'utiliser de la laine de mouton pour isoler les combles (mon père est un petit éleveur qui a toutes les peines du monde à se débarrasser de la laine de ses moutons, il lui arrive fréquemment de la brûler). Cependant j'hésite encore en raison des questions suivantes :

Suint : j'imagine que malgré un film adapté cela sent ! N'y at'il pas de risques d'avoir des écoulements lorsque la température sous les toits, l'été, atteint des valeurs très élevées (eh uoi même dans le Cantal).

Rongeurs : la matière doit attirer les rats, souris et autres rongeurs qui cherchent un abris pour l'hiver ou un endroit pour nicher en toute quiétude (j'ai eu ce problème là avec un vieux matelas en laine que j'avais entrposé à l'étage de la maison).

Incendies : j'ignore si la matière présente ou pas un risque accru en cas d'incendie.

Je ne sais si d'autres se sont posés ce genre de questions et comment ils y ont répondu. Y at'il des exemples historiques et cuturels d'utilisation de la laine en guise d'isolant ? a ma connaissance pas dans notre région.

ppaglia@hotmail.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

:blink:

bonjour, nous aussi pensons à la laine de mouton pour l'isolation de la maison.

nous voulons utiliser tous les greniers pour y vivre

La question des souris reste posée.

A ton avis pourrais-t-on l'utiliser pour l'isolation dans un double plancher?

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, il est possible d'isoler entre deux planchers avec de la laine de mouton non traitée; en ce qui concerne les souris, il semblerait qu'elles ne fréqentent pas beaucoup ce matériau.

Un autre matériau peut aussi être utilisé dans ces conditions avec plus de sécurité en ce qui concerne les souris mais aussi les insecte xylophages : la ouate de cellulose épandue.

Elle contient du sel de bore, ce qui rend le milieu dans lequel elle est contenue trés sec et avec une hygrométrie courante trop faible pour que toute vie s'y développe.

Conseil d'un professionnel de l'isolation naturelle : surtout pas de laine de mouton qui aurait été lavée, même si elle est vendue avec des pseudo-promesses de protection : ces protections ne sont pas durables (nous avons déjà été contactés plusieurs fois par des utilisateurs à la recherche de solutions pour se protéger des mites suite à de véritables invasions après seulement quelques années de mise en œuvre : 2 à 5 ans!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Voici la suite de notre projet en Haute-Savoie ! (suite à mon message de décembre)

Au niveau logistique :

Nous nous sommes débrouillés tout seuls : transport des curons sur nos remorques, puis montée dans la grange avec une poulie et en faisant glisser les sacs sur une échelle télescopée jusqu'au 2me étage. Les plus gros sacs faisaient 100 kg : on a transpiré ! La manutention s'est faite sur 2 week-ends.

Pour les quantités par m2 :

J'ai été très avisé de commencer la pose pendant le premier week-end, avant d'acheter la totalité de la laine prévue. En effet, j'ai utilisé beaucoup moins de laine que prévu initialement : la consommation réelle est de 10 kg / m2 sur 20 cm d'épaisseur entre lambourdes.

Quant à la pose :

Les moutons étant tondus chacun en une seule opération, les toisons roulées en boule sont entières dans les sacs. Ce qu'on a trouvé de mieux pour les poser, c'est de jeter la toison au sol et de la déplier en quelques gestes. Ca permet de redonner le gonflant naturel de la laine et en plus c'est le plus rapide (1 heure de pose pour 10 m2 par personne). La matière est sympa à manipuler : pas de poussière, une odeur sympa, et le suint (huile sécrétée naturellement) rend même les mains douces à la fin de la journée !

Pour répondre aux questions des intervenants précédents :

- odeur : très faible dans la grange (et pas désagréable, mais ça c'est subjectif ! ). Côté habitation, aucune odeur (grâce au film freine-vapeur ?). Par contre, les curons utilisés par les éleveurs pour conditionner la laine sentent très mauvais (probablement parce qu'ils sont vieux et qu'ils traînent partout dans les bergeries). Il faut leur rendre au plus vite !

- durée de vie : mon cousin, berger dans les Alpes de haute Provence, m'a dit avoir retrouvé des curons oubliés depuis 10 ans. la laine était intacte : pas de pourrissement, pas de rongeurs, pas d'insectes. Tous les éleveurs rencontrés me l'ont confirmé.

- comportement au feu : difficilement inflammable, et c'est auto-extinguible (ça s'éteint tout seul lorsque retiré de la flamme). Evidemment, le matériau ne bénéficie d'aucune garantie ou agrément. Mais regardez bien dans votre maison : vous trouverez beaucoup de matériaux / meubles / objets qui non seulement n'ont pas plus d'agrément mais qui présentent un très mauvais comportement au feu. A chacun de peser le pour et le contre et de relativiser. Pour moi, il n'y a pas d'ambigüités.

Quand la pellicule sera développée, je mettrai quelques photos pour illustrer tout ça !

A bientôt,

Yannick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à tous

en tant qu'éleveur en Savoie, je me permet de donner quelques infos en ma possession:

*le suint n'est pas éternel, on ne sait pas combien de temps il agit.

*il m'est arrivé de retrouver à la grange de la laine deux ans aprés la tonte complétement bouffé par les mites... elle n'avait subit aucun lavage et était juste stockée!

* Depuis trés longtemps, la laine de mouton est utilisée pour isoler, mais il faut pouvoir absolument contrôler sont état à tous moments.

*Je pense que c'est tres risqué de l'utiliser en isolation de toiture, vu le boulot de couverture qu'il ya ... soyez prêt à tout découvrir dans 5 ans pour changer la laine...

ceci dit, a vous de voir

bon courage à tous

robert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour !

Grâce à ce forum j'ai déjà beaucoup de réponses à mes questions mais il en reste une qui me retient avant d'isoler avec la laine :

est-ce que les acariens se développent dans la laine brute ? Je crains que oui puisque ils se nourissent de débris de peau. Mais peut-être que le suint est efficace.

Si quelqu'un a un élément de réponse, je vous en remercie !

isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
:blink:

bonjour, nous aussi pensons à la laine de mouton pour l'isolation de la maison.

nous voulons utiliser tous les greniers pour y vivre

La question des souris reste posée.

A ton avis pourrais-t-on l'utiliser pour l'isolation dans un double plancher?

Bonjour

je suis allé chercher de la laine de moutons dans un grenier pour isoler un mur. A 3m de la laine il yavait comme tout les ans un tas de blé non couvert, la laine était là depuis 5 ans au moins, et en aérant toute la laine à la main, je n'ai pas trouvé la moindre de nids de souris, d'ailleurs, a t'on déjà vu des souris sur le dos des moutons????

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tou(te)s!!! nous retapons avec ma compagne une grande maison de plain-pied. L'hiver 2003 nous a fait comprendre que nous avions sous-estimé notre consommation de bois (cuisinère et poëles à bois), et que l'isolation était plus que vétuste, pour ainsi dire inefficace.

Nous souhaitions réutilisr les combles, mais la hauteur de toit n'est pas suffisante (1m60 tout au plus), donc nous envisageons d'utiliser un isolant naturel et peu côuteux. Mon pêre étant tondeur de moutons, nous avons la laine à 35cts/kg. En faisant rapidement le calucul (les chiffres avancés sur ce forum sont de 10 kg / m²), pour 70 m², il me faut 700kg, soit 245 €... Nous nous posions le problème du nettoyage de la laine (sel d'alun...), mais aux vues de vos témoignage nous allons opter pour du 100% naturel...

les chats s'occuperons des éventuels rongeurs, quand aux parasites, j'envisage d'utiliser des plantes répulsives, telles que l'absinthe, les feuilles de noyer ou la tanaisie que j'utilise déja en litière pour les chiens parasités (c'est assez efficace).*

Je vous tiendrai au courant de l'avancée...

Au fait, apparement la mise en place de l'isolation a l'air plutôt physique...

Si ça tente des gens situés pas trop loin de la basse-normandie, on peut s'organiser pour s'entraider lors de la mise en place de la laine... Ca se fait bien au moment des foins pour rentrer les ballots...Ca devrait aller vite à plusieurs, non?

Avis aux amateurs...

Guillaume et Marie, du 14

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je recherche quelqu'un qui aurait isoler sa maison avec de la laine de mouton en région midi pyrénnées. Ma femme étant un peu septique sur l'odeur voudrait avant de se lancer constater par elle même.

Merci d'avance

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ceux et celles que ça intéresse, on fait le chantier d'isolation vers la fin septembre, hors canicule (?). La laine a commencé à arriver, on la stocke sur une litière de noyer, je vais asperger d'absinthe par la suite. Ce stockage devrait détruite une partie des acariens.au fait, on peut avoir des contacts de tondeurs dans le calvados pour récuperer d'aure laine brute.

salut! :sorcier:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de réserver 600 Kg de laine de mouton de race Texel auprès d'un éleveur du Nord.

Laine blanche : 0,7 euros de kg, 0,4 euros pour la laine blanche.

Actuellement la demande est plus forte, les prix ont augmenté par rapport à l'an dernier (0,45 euros le kg l'été dernier).

une société belge aurait contacté tous les éleveurs du Nord pour acheter leur laine au tarif de 0,65 euros le kg, par tonne.

je vous tiendrait au courant de l'installation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:furieux: j'ai testé la laine de mouton chez moi pour isoler des combles.

L'idée était sympa, original et naturelle.

Mais le souci c'est que l'odeur de la laine est insoutenable avec la chaleur.

j'en ai eu marre et je cherchais un autre isolant qui ne serait pas trop cher et naturel.

C'est là que j'ai trouvé de la laine de bois de la société c...

J'ai isoler ma maison avec ce produit original et naturel.

Je vous le conseil.

Je vous laisse leurs coordonnées : contact@-------------

demandez monsieur -------

édit : suppression de la pub !

Share this post


Link to post
Share on other sites

:?: :surpris: C'est la première fois que j'entends parler de cela :!:

Cela peut dépendre le la façon dony tu as isolé et bien sûr de ta sensibilité à l'odeur. Chez nous, la laine est posée sur le plancher du grenier. Une de nos pièces du rez de chaussé (on a pas depièces à l'étage) n'est séparée de la laine que par une épaisseur de planches. Quand le temps est très humide, on perçoit une légère odeur, mais franchement, c'est pas désagréalble. Ca m'intéresserait de savoir si tu as isolé en combles, plancher, cloison, sous toiture, et à quel endroit cette odeur est insoutenable ?

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'ai isoler un toit de 60 m2 avec de la laine brut cardée par nous même. Le plafond est en OSB et rien d'autre.

Cela fait 2 été que nous dormons dans les chambres en dessous. Aucun désagrément notable. Parfois une très légère odeur, qui n'a jamais dérangée personne dans cette maison qui reçoit beaucoup de monde.

Je suis donc très perplexe sur l'opinion émise et l'enchainement rapide vers les coordonnées de la société "Cellubio"

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Alain,

Merci pour ta pertinence :bravo: , je n'étais même pas allé sur le site, mais en effet, j'ai l'impression que c'est un message à caractère commercial. :huh:

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est en train d'isoler la maison avec la laine de mouton. Directement sous la volige, entre les chevrons, de l'intérieur. On a mis environ 12 cm d'épaisseur de laine entre chaque chevron et on recouvre avec du beau carton (because pas trop riches). Au total, on aura monté et posé 1,5 t de laine au grenier, on aura presque appris à tondre (un lot était basé sur l'échange laine contre coup de main à la tonte), on a rencontré le tondeur du coin qu'on ne connaissait pas et pris de nouveaux contacts avec des éleveurs, des auto-constructeurs, y a même un éleveur qu'a trouvé l'idée pas idiote et s'est gardé la laine qu'il devait nous vendre pour isoler sa grange. On a commencé l'été 2003 et on continue au fur et à mesure que la laine arrive. Pour le moment, seulement un tiers (100 m2) du toît etant isolé (on pense avoir fini au printemps prochain), on ne peut pas encore parler d'avantages ou inconvénients sur l'isolation de la maison, on peut par contre dire que la laine est facile et agréable à utiliser, légère et très peu de poussières à la pose, écologique et encore abordable (1,5 t nous a coûtés 700 euros, une journé de tonte à deux, quelques repas bien arrosés offerts aux copains). On a senti l'odeur de la brebis dans le grenier pendant à peu près 2 semaines après la pose, et de toute façon, même si ça sentait, c'est pas une odeur qui nous gène.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now