Naomie

Vaccin Antihépatite B Et Immunité

22 posts in this topic

15 ans après un vaccin contre l'hépatite B (avec 1 rappel) mon taux d'anticorps anti hépatite B était à un million (si, si, vous avez bien lu!), je n'ai pas vérifié ce taux depuis plusieurs années, mais il me parait évident que cette hyperstimulation épuise le système immunitaire, expliquant probablement en partie quelques infections chroniques difficiles à vaincre et fatiguantes; j'ai encore la chance, je préfère dire la grâce, de ne pas avoir développé de maladie autoimmune!

Est-ce que l'un ou l'une d'entre vous aurait eu vent d'un moyen de traiter ce problème lié à un vaccin?

Le côté positif de l'affaire: j'ai dû m'intéresser à une autre médecine que celle apprise sur les bancs de la fac, et ce pour mon plus grand bien et celui de ma famille (autant dire que personne n'est vacciné contre l'hépatite B chez moi!)

Et avis aux défenseurs de ce vaccin!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 ans après un vaccin contre l'hépatite B (avec 1 rappel) mon taux d'anticorps anti hépatite B était à un million (si, si, vous avez bien lu!), je n'ai pas vérifié ce taux depuis plusieurs années, mais il me parait évident que cette hyperstimulation épuise le système immunitaire, expliquant probablement en partie quelques infections chroniques difficiles à vaincre et fatiguantes; j'ai encore la chance, je préfère dire la grâce, de ne pas avoir développé de maladie autoimmune!

Est-ce que l'un ou l'une d'entre vous aurait eu vent d'un moyen de traiter ce problème lié à un vaccin?

Le côté positif de l'affaire: j'ai dû m'intéresser à une autre médecine que celle apprise sur les bancs de la fac, et ce pour mon plus grand bien et celui de ma famille (autant dire que personne n'est vacciné contre l'hépatite B chez moi!)

Et avis aux défenseurs de ce vaccin!!!

Je crois qu'il existe des médicaments homéopathiques pour "purger" le corps de certains vaccins, on m'en avait prescrit il y a très longtemps quand, moi aussi, j'avais fait faire le vaccin de l'hépatite B. Mais je ne saurais te donner plus de précisions. Peut-être sur le Web ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

bienvenu au club, j' ai été aussi surprise que toi, il y a quelques années, suite à une prise de sang, quand ça commence à s' emballer, ça ne fait qu' augmenter, au début il n' y a pas trop de symptômes, mais ils arrivent vite.... Je me suis fait vaccinée en 1991, j' ai commencé à avoir des troubles hépatiques en 2001, vu plusieurs docteurs, à l' échographie tout était normal. Quand je parlais aux docteurs du taux incroyable, ils me répondaient seulement, c' est normal, vous avez été vacciné, mais quand je leur rappelais qu' il augmentait incroyablement en quelques mois, silence radio, 22 E , au revoir. Je suis donc allée voir un iridologue en Allemagne, qui m' a dit ; qu' avez-vous fait à votre foie ? je lui ai dit que je ne buvais que très rarement de l alccol, mais que j' avais été vacciné contre l' hépatite. Réponse net, '' ne cherchez pas ' Après une grande recherche sur le net, j' en suis arrivée à la conclusion que j' avais une Hépatite chronique; correspondant aux effets indésirables...En quelques mois, les organes de digestion proches, commencent à souffrir de devoir aider le foie et très vite l' ensemble de la digestion devient perturbé. J' ai du arrêter de travailler car suite au repas, je faisais de terrible malaise. Le magasine ' votre Santé ' a informé ses lecteurs des conséquences de ce vaccin dans une revue datant de moins de 1 an, je me suis permise d' écrire au journal, pour demander, si le vaccin était bien celui incorporé d' office dans les nouveaux coktails recommandés aux enfants, il m' a répondu ' EXACT ' Dans une dizaine d' année, on commencera à avoir de nombreux enfants malades, malgré que les laboratoires se défendent en disant que le vaccin est beaucoup mieux supporté sur les nourrissons...encore une fois, les hommes servent de cobaye. Je ne peux que te conseiller d' aller voir un bon homéopathe, car le foie est relié au cerveau, tout particulièrement la mémoire, quand j' étais très malade, j' avais des difficultés à formuler une phrase, j' ai perdu beaucoup de vocabulaire. Il parait que c' était le 1 er vaccin OGM, une réussite !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Carly pour ta réponse rapide, tu dis: "quand j'étais très malade", j'en déduis que tu l'es moins ou plus du tout aujourd'hui, quelle démarche as-tu suivie pour y arriver? Simplement de l'homéopathie ou plus?

S'il y a d'autres témoignages et conseils nous sommes preneuses!

Share this post


Link to post
Share on other sites
bienvenu au club, j' ai été aussi surprise que toi, il y a quelques années, suite à une prise de sang, quand ça commence à s' emballer, ça ne fait qu' augmenter, au début il n' y a pas trop de symptômes, mais ils arrivent vite.... Je me suis fait vaccinée en 1991, j' ai commencé à avoir des troubles hépatiques en 2001, vu plusieurs docteurs, à l' échographie tout était normal. Quand je parlais aux docteurs du taux incroyable, ils me répondaient seulement, c' est normal, vous avez été vacciné, mais quand je leur rappelais qu' il augmentait incroyablement en quelques mois, silence radio, 22 E , au revoir. Je suis donc allée voir un iridologue en Allemagne, qui m' a dit ; qu' avez-vous fait à votre foie ? je lui ai dit que je ne buvais que très rarement de l alccol, mais que j' avais été vacciné contre l' hépatite. Réponse net, '' ne cherchez pas ' Après une grande recherche sur le net, j' en suis arrivée à la conclusion que j' avais une Hépatite chronique; correspondant aux effets indésirables...En quelques mois, les organes de digestion proches, commencent à souffrir de devoir aider le foie et très vite l' ensemble de la digestion devient perturbé. J' ai du arrêter de travailler car suite au repas, je faisais de terrible malaise. Le magasine ' votre Santé ' a informé ses lecteurs des conséquences de ce vaccin dans une revue datant de moins de 1 an, je me suis permise d' écrire au journal, pour demander, si le vaccin était bien celui incorporé d' office dans les nouveaux coktails recommandés aux enfants, il m' a répondu ' EXACT ' Dans une dizaine d' année, on commencera à avoir de nombreux enfants malades, malgré que les laboratoires se défendent en disant que le vaccin est beaucoup mieux supporté sur les nourrissons...encore une fois, les hommes servent de cobaye. Je ne peux que te conseiller d' aller voir un bon homéopathe, car le foie est relié au cerveau, tout particulièrement la mémoire, quand j' étais très malade, j' avais des difficultés à formuler une phrase, j' ai perdu beaucoup de vocabulaire. Il parait que c' était le 1 er vaccin OGM, une réussite !!!!

Bonjour, moi aussi je suis victime de ce poison de vaccin transgénique HB et franchement ce que vous avez écrit m'a énormément parlé tant je me retrouve dans ce que vous avez écrit! Moi aussi mon taux d'anticorps a commencé à s'emballer à un moment puis là aussi les médecins n'ont rien trouvé, j'ai fait des échographies, une normale l'autre montrant une image compatible avec hépatite ou séquelles d'hépatites alors que toute cause d'hépatite infectieuse ou auto-immune a rigoureusement été exclue, ça ne peut donc venir que du vaccin transgénique inutile qu'est le vaccin HB;

Ma digestion c'est peu dire qu'elle est perturbée: douleurs à type de poids, d'oppression au niveau hépatique, langue blanche, fatigue immense après les repas etc Et moi aussi j'ai remarqué ces derniers temps que mon vocabulaire était bien plus réduit de même que ma mémoire.

Concernant les antidotes dont on parlait plus haut à savoir l'isothérapie séquentielle c'est vrai qu'elle peut aider à débloquer le système immunitaire qui peut être parfois en état de sidération après une telle attaque (l'attaque vaccinale) mais il importe tout de même de savoir comme le rappelle le Dr Elmiger qui a revisité cette approche que la prise des antidotes peut avoir un effet boostant sur le taux d'anticorps et les faire augmenter voilà pourquoi pour cela, je conseillerais de demander à un médecin homéopathe formé à cette technique CAR ATTENTION TOUS LES HOMEOS NE CONNAISSENT PAS LA METHODE ET SI C'EST MAL DONNE CA PEUT AVOIR DES EFFETS PIRES QUE BIEN CA JE VEUX INSISTER LA DESSUS!

Il faut suivre un ordre antichronologieu, ne pas sauter des dilutions importantes etc

Pour trouver un médecin qui connait bien la méthode voir à la rubrique "médecins" du site du Dr Elmiger:

www.jelmiger.com

(nb: Dr Elmiger est un spécialiste suisse en médecine interne-auj à la retraite- qui est l'auteur des livres "La médecine retrouvée" et plus récemment du livres "Maladies auto-immunes", livres où il explique comment il a guéri bien des maladies en passant les isopathiques de VACCINS reçus par les gens qui n'avaient évidemment pas toujours pensé à faire le lien!

J'ajoute aussi pour ceux et celles que ça intéresse que j'ai trouvé une adresse de site, très bien où on peut poser ses questions (notamment liées justement à de telles situations à propos de vaccins d'anticorps et d'opportunité d'employer l'isopathie homéopathique) à des médecins homéopathes cliniciens suisses qui répondent en peu de temps et gratuitement à toutes les questions posées avec plus ou moins de précisions selon les cas.

Il suffit de remplir le formulaire en bas de la page avec votre question (soyez le plus précises possibles donc parlez du vaccin HB, du taux d'anticorps et demandez si les antidotes peuvent être utiles selon eux ou pas en sachant que, d'après Elmiger ça peut quand même faire augmenter le taux d'anticorps (mais c'est vrai qu'en homéo on combat le mal par le mal et que donc, dans ce principe, donner un produit qui peut hausser les anticorps à des gens chez qui ils atteignent déjà des sommets, ça peut contrer le mal par le mal et faire comprendre au corps qu'il a déjà ces anticorps élevés d'où levée de l'état de fixation où le système immunitaire était resté?):

http://www.homeopathie-assurances.ch/home/index.php?x=3

Bien à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant la sidération immunitaire où non réponse on pourrait penser que ce serait seulement en cas de non réponse (donc qqn qui n'aurait pas d'anticorps produits après vaccination)

mais j'ai trouvé ceci:

"L'apport d'antigènes en fortes doses provoque une anergie ou sidération du système immunitaire qui ne répond pas. Une explication possible est la mort par apoptose des macrophages (" indigestion ! ") par dysfonctionnement des signaux de communication intercellulaires dû à une activité macrophagique trop élevée. L'apport répété d'antigènes renforce les réponses de l'organisme, ce qui est mis à profit lors des rappels de vaccination. "

issu du lien suivant:

http://74.125.77.132/search?q=cache:Tdc-PP...;cd=4&gl=be

Personnellement, je suis d'avis que la sidération peut se faire à priori, dès qu'on a injecté le vaccin (je rappelle qu'environ 15% des vaccinés avec ce vaccin sont des non ou des mauvais répondeurs) mais aussi après une certaine phase de production d'anticorps donc dans un second temps ce qui expliquerait POURQUOI justement le plus grand risque d'effets secondaires se trouve à la fois chez les mauvais ou non répondeurs comme chez les "trop bons" répondeurs.

Voilà pourquoi j'interprète ce phénomène de sidération immunitaire comme une question de "curseur": tout dépendant du moment de la réponse immunitaire où va se produire ce blocage, cette saturation. Quand on sait que ces vaccins sont riches en aluminium et que l'aluminium a justement pour rôle de leurrer notre système immunitaire (officiellement il est dit adjuvant de l'immunité mais il importe de bien comprendre ce que veut dire cela: en fait notre système immunitaire comprend une défense dite innée, de première ligne qui est peu spécifique et une autre dite adaptative très spécifique et qui met plus de temps.

Les macrophages sont des globules blancs "gloutons" appartenant à la défense de première ligne par exemple alors que les lymphocytes en ce compris ceux qui produisent les anticorps (lympho B) appartiennent à l'immunité de seconde ligne dite adaptative. L'immunité de première ligne ne sait répondre qu'à des agents microbiens donc qui ont un vrai pouvoir infectant et tous les attributs des microbes alors que les globules blancs du système immunitaire adaptatif eux peuvent aussi répondre à des agents non microbiens...

Seulement, en immunologie, il faut savoir que les 2 types d'immunités coopèrent et que pour avoir un taux élevé d'anticorps il faut aussi que l'immunité innée renforce l'autre type d'immunité et vice versa. MAIS, car il y a un MAIS, les vaccins HB sont des vaccins transgéniques, on n'a plus de virus HB réel avec les attributs du microbe et le pouvoir infectant mais des pseudos particules virales obtenues par bricolage génétique. Sans aluminium, les défenses de première ligne qui ne savent réagir qu'aux microbes ne réagiraient pas donc il faut les leurrer, les tromper et c'est pour cela qu'on utilise de l'aluminium qui saura sans mal créer une "indigestion" dans les macrophages qui vont se faire piéger d'où risque de maladies comme la myofasccite à macrophages où justement il y a stagnation anormale d'aluminium in situ avec effets à distance à type de sustimulation immunitaire d'où fatigue, douleurs et souvent nombreuses maladies auto-immunes satellites.

Cela prouve que l'on ne contrôle rien de rien aux vaccins une fois injectés!

L'activité macrophagique étant trop surstimulée par l'aluminium, il peut y avoir soit non répones immunitaire d'emblée soit réponse hyperélevée avec rupture des relations harmonieuses entre immunité innée et globules blancs de l'immunité adaptative (dont ceux qui produisent les anticorps) avec continuation de production d'anticorps même si un maximum de macrophages sont déjà sur le pied de guerre.

Voilà ce que je pensais intéressant d'ajouter, j'espère que ça aidera quelques personnes.

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yahouuuu! fortiche en immuno. Chattougris!! Merci pour ta réponse très intéressante, bien que moyennement rassurante! comme beaucoup de celles qui nous sont données pour ces troubles post-vaccinaux.

Ce que tu dis à propos de l'homéopathie me conforte dans ce que j'ai déjà observé de manière plus générale: beaucoup font plus de la "granulothérapie" qu'autre chose, et même pour ceux qui sont plus sérieux il me semble que l'homéopathie touche à des choses que l'on maitrise peu, voire pas du tout, et que c'est loin d'être aussi anodin qu'on l'a dit. Pour ce qui me concerne je préfère aujourd'hui l'éviter.

Tu mets en relief le rôle de l'aluminium dans cette stimulation immunitaire artificielle, et bien qu'il n'intéresse à priori pas les lymphocytes, les interactions entre les systèmes entrent en jeu finalement. DONC, question: en se débarrassant du dit aluminium, n'a-t-on pas des chances de voir la situation tendre vers une normalisation? Il y a la question de la mémoire lymphocytaire, mais avec le temps cette mémoire diminue (c'est pourquoi on propose des rappels). Alors, qu'en penses-tu?

As-tu, toi ou quelqu'un d'autre, lu ou entendu quelque chose allant dans ce sens?

Merci à tous ceux qui pourraient éclairer notre lanterne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

une cure de chlorella s' impose pour éliminer l' aluminium( mais aussi les autres métaux lourds), il est impératif d' augmenter progressivement , mais rapidement les doses...si on ne prends pas suffisamment de gélules, il se peut que l' on agite le mercure dans tout le corps, mais sans arriver à l' évacuer... J' avais à l" époque suivi la méthode de Michel Dogna et je ne me rappelle + les posologies. Au bout de 3 semaines, j' ai eu très très mal au ventre pendant une heure, le gros intestin et le colon, comme une immense brûlure qui a disparu immédiatement avec les selles. . . quelle soulagement ! ! mais par contre, vu la présence des métaux lourds dans toute la nourriture, cette petite discussion me fait penser qu' un cure ne ferait pas de mal à toute ma famille. le problème est de trouver un fournisseur bio et sérieux dans sa spécialité, ce n' est pas la peine d' en remettre une "couche".

Par contre, il est impératif de prendre de bons Omégas pour remplir les vides du nettoyage et réparer, je vous laisse le soin d' approfondir cette piste.

J ' ai rajouté de l' homéopathie suite à la chlorella pour aider l' appareil digestif à refonctionner correctement. Je suis d' accord avec Naomie, l' homéopathie peut faire + de mal que de bien, mais quand elle est bien maîtrisée, c' est vraiment la médecine de la 4 ème dimension, mais rares sont les praticiens qui maîtrisent. . .

Chattoutgris : je suis justement en train de lire ' LA MÉTHODE SÉQUENTIELLE

en HOMÉOPATHIE ' java script:HLExecute('hlid[=]2048[&]href[=]http://www.jelmiger.com/'), on peut dire que nous sommes sur la même longueur d' onde....

Celà fait 2 ans que je mange ( trop d' ailleurs ) et que je n' ai aucune envie de sieste plombée juste après le repas, j' ai même retrouvé toute ma vitalité, mais malheureusement pas tout le cerveau... justement une cure de chlorella s' impose peut-être à nouveau, je viens de me rappeler qu' il était préconisé de faire plusieurs cures, à l' époque je ne savais pas qu' il fallait complèter avec une consommation d'acides gras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour éliminer les métaux lourds, il y a aussi le miso. Une soupe de miso par jour, c'est pas cher et c'est très bon pour la santé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rebonjour,

Je connais peu de choses sur le miso.

En revanche j'ai un avis divergent concernant la chlorella.

Moi aussi j'ai lu ces infos jadis comme quoi la chlorella pouvait mobiliser plus de mercure qu'en évacuer etc etc

MAIS, je la déconseille fortemment à tout qui est susceptible d'être moyennement ou fort intoxiqué aux métaux CAR il se trouve que:

1°) La chlorella a une action déminéralisante évidente. Plusieurs personnes en témoignent. Dès lors il me semble aberrant d'aller préconiser cela aux gens intoxiqués par les métaux lourds alors que, précisément, l'intox aux métaux lourds engendre des perturbations et déséquilibres minéraux, vitaminiques et enzymatiques qui font que la personne est le plus souvent déjà en carence!

2°) Comme c'est assez bien expliqué (et étayé surtout!) dans l'excellent ouvrage de Françoise Cambayrac "Vérités sur les maladies émergentes" (éd Marco Pietteur), il n'a jamais été démontré que la chlorella permettait d'évacuer des métaux lourds comme le mercure et en tout cas surement pas l'aluminium!

Pire, il a au contraire été montré que, vu la pollution de la plupart des milieux de culture, la quasi totalité des chlorella achetées par les clients contenaient des taux importants de....métaux lourds qui ne faisaient qu'encrasser encore plus le corps et les tissus sans toujours de symptômes proportionnels à l'encrassement supplémentaire engendré.

3°) Comme bilans objectifs et fiables en matière de métaux lourds, je sais qu'il y a surtout le test Melisa qui lui est un test qualitatif au sens où il met en évidence une hyperréaction des globules blancs mis au contact de différentes métaux (donc cela détecte les cas d'hypersensibilité , cas où des quantités parfois très ténues de métaux peuvent faire bcp de dégâts) et le test de mobilisation aux chélateurs qui lui consiste à doser les métaux avant/après injection IV de chélateurs éprouvés au niveau des urines.

Si les taux de différentes métaux sortent très augmentés après l'injection IV, c'est que la personne est intoxiquée au niveau quantitatif.

Bien sûr c'est à examiner à la lumière des symptômes du sujet, d'un éventuel test melisa (car on peut être hypersensible en plus ou pas, selon les cas donc ces tests se complètent)

La chélation aux chélateurs DMPS et DMSA enlève mal l'aluminium mais à ma connaissance il existe un produit naturel qui pourrait bien fonctionner et qui me semble sans danger, il s'agit du malate de magnésium, un produit associant le magnésium à l'acide malique, voir ici:

http://www.super-smart.eu/article.pl?id=04...CFUwb3godLCRpig

Et alors je sais aussi que le silicium organique aide aussi à la détox de l'alu.

Naomie, pour répondre à ton dernier post, je dirais qu'en effet il faut être prudent avec l'isothérapie séquentielle.

Dans tous les cas, mieux vaut éviter les carences avant de faire ça sinon les cellules reçoivent un message et elles peuvent manquer de "matières" pour y répondre au mieux et faire tout rentrer dans l'ordre. Voilà pourquoi des bilans en nutrithérapie avant sont selon moi une meilleure source d'efficacité en toute sécurité.

Il est clair qu'éliminer un mas d'aluminium ne pourra qu'aider ça c'est clair oui.

Pour s'informer sur l'aluminium vaccinal, voir ici le document rédigé par le médecin Dr Jean Pilette, dernière édition:

http://www.alis-france.com/download/alu_vaccins.pdf

Voir aussi ici -effectivement ce n'est pas rassurant mais la situation avec la vaccinomanie est littéralement dramatique et tous ceux qui diffusent des infos tièdes et donc aussi non conforme aux faits ont une part de responsabilité dans la continuation du drame avec bien des problèmes à la clé!:

http://www.arsitra.org/yacs/articles/view.php/370

Quand on voit ça, on comprend hélas qu'il PEUT exister un lien entre ce type de vaccins et les problèmes de mémoire, de vocabulaire.

Soit causé par des substances comme l'aluminium soit par le caractère transgénique de ce vaccin (rappelons par exemple qu'un des mécanismes d'explication du sur-risque d'Alzheimer après vaccination antigrippale répétée serait due aux ARN doubles brins utilisés comme adjuvants dans bien des vaccins antigrippaux voir ici:

http://www.mondialisation.ca/index.php?con...a&aid=3995)

Ou à des combinaisons de mécanismes...

Naomie, dans ton cas, je te conseillerais de faire doser systématiquement tes anticorps lors de chaque prise de sang (que ça plaise aux docs ou pas) pour avoir des indications comme comment évoluent les anticorps dans le temps et ça tu peux avoir une idée en faisant 3 ou 4 dosages à 6 mois d'intervalle pour voir les valeurs d'écart entre. A quand remonte ton dernier dosage?

Est-ce que tu ressens parfois des douleurs ou une sensation de pensanteur au niveau hépatique donc quasiment sous le sein droit, sous les côtes?

Tu as parfois des sensations de bouffées de chaleur comme si tu avais de la fièvre?

Une fatigue qui te semble anormale?

Des troubles digestifs? Langue blanche? Ou rien de tout ça?

Parce qu'évidemment ce type de données doit compter dans l'évaluation de l'opportunité ou non de méthodes comme les isos.

Si tu as juste les chiffres, ok je comprends que ça peut t'inquiéter mais ça reste juste des chiffres. Faut toujours mettre ça au regard du patient et de ses particularités. C'est comme pour les soucis de thyroïde par exemple, bien des médecins vont se focaliser sur les seuls chiffres labos et ce faisant peuvent carrément mettre leurs patients hypothyroïdiens en hyperthyroïdie car pour eux pas de surdosage si les chiffres du labo ne disent pas ça, alors que le patient lui peut ressentir des signes évidents d'hyperthyroïdie, cela tenant au fait que chaque patient à SON taux de TSH et d'hormones thyroïdiennes idéal et comme la plupart des gens ne savent pas avant, quand ils allaient bien quels étaient ces taux, ils n'ont aucun étalon perso pour comparer.

Voilà pourquoi plein de facteurs entrent en ligne de compte dans une situation comme la nôtre.

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maintenant c'est: bonsoir

je suis un peu surprise de ce que tu dis concernant la chlorella. J'en prends depuis quelques semaines (associée à des oméga 3 végétaux) et je me sens mieux, peut-être pour d'autres raisons que la chélation des métaux. J'en ai trouvé une qui ne devrait pas être contaminée par la pollution ambiante puisqu'elle est sous tubes de verre, à l'abri de l'air, mais exposée aux rayons du soleil. Elle est vendue par echlorial, on les trouve sur le net.

J'ai effectivement entendu parler de l'efficacité de la silice organique pour mobiliser l'aluminium, j'ai d'ailleurs eu de drôles de symptômes quand j'en ai pris, je n'ai pas encore osé retenter l'expérience. Les mêmes symptômes sont apparus à la prise de serum de Quinton hypertonique, j'en ai repris depuis et ça ne s'est pas reproduit. Est-ce que le Quinton pourrait aussi mobiliser les métaux? Ce ne serait pas étonnant, peut-être par effet d'échange ionique.

Le laboratoire Le Stum propose quelques "compléments alimentaires" entièrement naturels et intéressants, et notamment le Xénosulf, accompagné d'une étude qui me semble sérieuse, présentant les résultats d'un suivi de cas mené en zone de forte intoxication environnementale en mars 2006. Le xénosulf se compose d'un peu de chlorella, apparemment intéressante pour la chlorophylle, des polysaccharides contenus dans la paroi d'himanthalia elongata (une algue marine) au puissant pouvoir de chélation (sur mercure, plomb et cadmium) et de l'alginate qui accentue le pouvoir de chélation, y sont associés quelques plantes favorisant la phase II de détoxification du foie et limitant la souffrance cellulaire induite par ce travail.

Ils ont eu la surprise de voir des gens éliminer de fortes quantité d'aluminium, alors que ceux-ci ignoraient cette intoxication apparemment ancienne.

Il est possible d'obtenir ces documents et leur produit (éventuellement) en les appelant au: 0297881588. Ils recommandent une supplémentation préalable en vitamine B, notamment B9 et B12 avant de commencer le traitement, leur Karoshil est efficace pour cela, je l'ai testé avec prise de sang à l'appui.

Allez! on va s'en sortir! en tout cas ce serait sympa de se tenir au courant de l'évolution de notre santé et des moyens qui auront pu contribuer à la restaurer.

Merci pour vos tuyaux, conseils et encouragements.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma futur cure de chlorella , je pensais supplémenter avec de la spiruline, en alternance dans la journée, je me dis que même s' il y a déminéralisation , je ne vais pas en prendre longtemps... je prends déjà du sucre de canne tous les jours qui me déminéralise , je supprimerais le sucre pendant cette cure, je cherche les infos de Michel dogna sur le nombre de jour et la quantité de cette cure. La spiruline et les acides gras essentiels m' aideront certainement à passer ce cap. Je ne trouve pas d' info concernant le miso ???? à bientôt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rebonsoir,

Moi je vous conseille tout de même de bien lire le livre "Vérités sur les maladies émergentes" de Cambayrac car c'est bien étayé et clair, je sais qu'on y parle aussi du Xénosulf etc

Je le recommande, vraiment, un livre à la fois étayé et très pratique, tourné vers des solutions concrètes...

Le plasma de quinton je connais mais je n'ai pas pris ça perso.

Le silicium organique oui par contre (dynasil magnésium) et ça m'a beaucoup aidée, quel effet concrètement ça vous a fait à vous le silicium?

Je sais que certaines personnes qui prennent ça ont eu de forts maux de tête.

Moi j'ai senti moins de fatigue, une peau plus ferme et une plus grande souplesse, là franchement différence flagrante, moins de douleurs articulaires...

Meilleure digestion. Meilleur transit

Pour le foie des choses très bonnes comme desmodium (en ampoules de préférence), chrysanthellum americanum, curcuma, chardon marie, boldo, radis noir etc ça peut aussi aider

Les tisanes d'ortie sont excellentes pour reminéraliser ça je peux dire.

PRENDRE de la vitamine D c'est aussi très important car quasi toutes les femmes en manquent et beaucoup d'hommes aussi

une carence en vitamine D aggrave les dégâts par différentes métaux dont le cadmium qui est partout.

Le sélénium aussi de même que le zinc et le magnésium cont très important.

Pour les oméga 3 je conseille ceux végétaux pas ceux issus de poissons car les poissons gras sont aussi souvent contaminés...aux métaux lourds!

Je vous conseille fortemment ce lien-ci fort bien fait qui donne des infos concrètes et claires sur la teneur en oméga 3 des différentes huiles végétales ainsi ça nous épargne une supplémentation hors alimentation. Comme l'a dit Hipocrate, que ton aliment soit ton médicament donc je pense qu'autant que possible c'est toutjours mieux si on peut s'épargner des capsules pour qqch qui entre dans l'alimentation:

http://www.onpeutlefaire.com/les-huiles-vegetales

Pour ce qui est de la spiruline, je crois que ça c'est assez revitalisant et riche en fer il me semble.

Qqch qui est aussi intéressant à savoir en matière d'intox à l'aluminium c'est que, le plus souvent la ferritine est chroniquement basse car il existe une concurrence entre fer et alu donc l'aluminium saturant différents sites de fixation au niveau de la transferrine, ben la ferritine qui est le témoin de nos réserves en fer reste chroniquement basse ou très basse malgré les supplémentations répétées.

Parce que la supplémentation en fer ne suffit pas en elle même à déloger, à chélater l'alu!

Bonne nuit!

Share this post


Link to post
Share on other sites

1000 merci pour le lien sur le miso, je le lirais dès que possible...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une société que j'affection tout particulièrement car ils sont honnête et ne vous promettes pas la lune.

Bof.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L’aide précieuse de l’algue brune :

Laminaria Japonica

Les propriétés des algues sont connues depuis des milliers d’années. Des recherches mondiales ont démontré que l’algue brune Laminaria japonica contient plusieurs principes actifs de la plus haute valeur thérapeutique. Comme toutes les algues, elle contient de l’iode organique qui est un régulateur du métabolisme thyroïdien et du système nerveux.

L’originalité du Laminaria japonica est sa richesse en alginate qui est le plus puissant chélateur de métaux lourds, car non seulement il capte ces toxines, mais aussi il favorise leur élimination à l’extérieur de l’organisme. Le mercure, l’aluminium, le cadmium, le cobalt et le radium sont des métaux lourds toxiques qui s’accumulent progressivement dans notre organisme et qui sont à l’origine de plusieurs maladies de notre temps (hypothyroïdie, fibromyalgie, fatigue chronique, maladie d’Alzheimer, cancers…).

L’alginate est aussi efficace pour atténuer les effets des différentes radiations que subit l’organisme en permanence. Les pollutions radioactives, les rayons X, les micro-ondes, les lignes à haute tension, les télévisions, les ordinateurs, les téléphones portables et leurs antennes relais sont différentes sources de radiations nocives qui génèrent chez l’homme des radicaux libres à l’origine du vieillissement cellulaire, d’anomalies de naissance, de troubles thyroïdiens, de leucémies et de cancers.

Il existe un complément alimentaire, appelé Modifilan. C’est le meilleur extrait organique purifié de l’algue brune Laminaria japonica car l’ex-traction se fait à moins de 80°C, ce qui évite la destruction des micro-éléments naturels. Le Modifilan a d’ailleurs été utilisé avec succès pour traiter les victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

Ne vous ruinez pas en modiflan, ce n'est rien d'autre que de la kombu et vous obtiendrez les mêmes effets en consommant cette algue au lieu de devoir investir en cet onéreux traitement pharmaceutique

Kombou

Nom latin : Laminaria Japonica, Digitata ou Saccharina.

Autres Noms : Kombu, Kumbu.

kombu et alginate

L'alginate est le plus puissant chélateur de métaux lourds au monde à ce que j'ai cru comprendre...

La kombu est l'algue la moins chère que je connaisse (60€ le kilo sec donc environ 20€ le kilo réhydraté) et très bonne en tartare. Je suis plutôt partisane de la santé pour tous, à moindres coûts, et je trouve dommage de devoir recourir à des petites pilules miracles trop chères, quoi qu'elles renferment... que ton aliment soit ton remède!

Propriétés essentielles :

L' algue Kombu, "plante médecine", dans la tradition orientale, plante de santé et de longévité signifie "bonheur" en japonais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces infos sur le Kombu. Je suis d'autant plus intéressée que ma thyroïde commence à donner des signes de défaillance.

Juste une petite question, si quelqu'un connait la réponse: ces alginates, à priori, ne passent pas la barrière intestinale n'est-ce pas? Alors comment peuvent-ils nous décontaminer des métaux lourds contenus dans nos cellules à distance de l'intestin, dans les cellules du système nerveux central ou des glandes hormonales par exemple?

On peut comprendre l'efficacité sur la radioactivité qui reste circulante par le sang et passe donc à un moment ou un autre par l'intestin, mais ce n'est pas le cas des métaux qui restent souvent fixés dans les cellules.

Mais peut-être y a-t-il un mode d'action que je ne connais pas, si quelqu'un peut éclairer ma lanterne il sera le bienvenu.

Autre question, ces algues fixant puissamment les toxiques, comment savoir si celles que l'on achète ne sont pas déjà supercontaminées, auquel cas, au mieux elles ne servent à rien, au pire elles nous intoxiquent un peu plus. Existerait-il des cultures d'algues en milieu protégé?

Merci à ceux qui savent, qui cherchent, et surtout qui nous informent de leurs trouvailles.

Naomie

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne peux répondre à ta question sur le blocage au niveau de la barrière intestinale par les alginates. je n'avais jamais entendu ceci donc je n'y ai jamais réfléchi, c'est effectivement une bonne question si tel est le cas!

pour ce qui est de "l'intoxication" ou plutôt la saturation en polluants des algues, sache que c'est controlé, certaines algues sont d'ailleurs montrées du doigt à ce sujet et à ce que j'en sais, la kombu ne présente pas ces inconvénients là. peut-être l'alginate n'a t-il ce genre d'action qu'une fois digéré? ou bien encore tout simplement cette plante comporte comme nombre de ses semblables une forme de système de filtration?

enfin je tiens à répéter que j'ai lu quelques mises en garde vis à vis de certaines algues qui ne filtrent pas les polluants et les accumulent mais jamais rien de tel sur la kombu. voilà!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite précision pour le miso : c'est un produit vivant, et les enzymes et lactobacilles étant sensibles aux fortes températures, je suppose qu'il faut le mettre au dernier moment dans une soupe, et que celle-ci doit être tiède mais pas chaude.

J'y ajoute aussi quelques algues, ou herbes ou épices pour le goût.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une petite précision pour le miso : c'est un produit vivant, et les enzymes et lactobacilles étant sensibles aux fortes températures, je suppose qu'il faut le mettre au dernier moment dans une soupe, et que celle-ci doit être tiède mais pas chaude.

Oui, c'est la tradition au Japon, on le met en dernier quand la soupe a diminué en température, sinon il perd son arôme et ses propriétés (comme quand il est vendu pasteurisé d'ailleurs). Il est aussi utilisé comme ingrédient pour des marinades.

Pour les algues, oui, en France la teneur en métaux lourds est contrôlée, c'est plus pour la glane sauvage qu'il faut s'en inquiéter.

Un label bio vient d'être mis en place depuis janv. 2009, pour la récolte et la culture ( qualité de l'eau, éloignement des sites industriels + marées vertes, etc), cf pdf.

rce_834_2007.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now