BOB

Culture Du Blé Selon Méthode Fukuoka-bonfils

41 posts in this topic

Bonjour,

Voici une méthode pour cultiver du blé selon la méthode de Fukuoka-Bonfils :

Année N

semis de trèfle en avril

vers le 20 juin: semis de blé

densité: objectif 2-4 grains au m2 soit 2 à 4 kg/ha

semis en rangs espacé de 60 cm

objectif: un grain tout les 60 cm dans toutes les directions.

La plantule commence à taller en aout, les conditions sont optimales, par rapport à la méthode classique)

Année N+1

le blé à bien tallée: 150 talles / pieds

Il forme de gros buissons de blé

20 juin: semis de blé dans l'interrang, toujours sous le couvert du trèfle.

Juillet: récolte du blé semé l'année N

rendement: plus de 150 quintaux/ha

Cela me semble très théorique (150 talles/pied me paraît impossible, même avec un couvert de trèfle captant l'azote et pouvant le redistribuer).

Mais 150 qx/ha : ça fait Rêver !!!!

Etant donné que dans ce site, il y a un article sur la permaculture, et qu'il évoque Marc Bonfils, qui a adapté les techniques de Masanobu Fukuoka, je me suis dit que peut-être certains de ce forum connaissent cette pratique.

Je recherche donc le livre de Marc Bonfils : ''Culture du blé d'hiver'', distribué par Las Encantadas, ainsi que le livre de Masanobu Fukuoka : ''L'agriculture Naturelle'', Guy Trédaniel Editeur.

Si quelqu'un saît où trouver ces livres, qu'il me fasse signe.

Merci beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du blé semer en juin :surpris: :wacko::wacko::huh: :??: :blink:

.. et le blé passe l'année tranquille et est recolter l'année d'apres..... depuis quand le blé est une plante bisanuelle :huh:

Heu avec plus d'info ça serait simpa :rougit:

Share this post


Link to post
Share on other sites

le blé n'est pas une bisannuelle, mais le blé tendre d'hiver est soumis à la vernalisation, c'est à dire qu'il a besoin d'une période de froid pour déclencher sa montaison.

j'avais entendu parlé d'un exemple similaire en allemagne.

je serai très intéressé par le livre de marc bonfils.

pour augmenter le tallage, rien ne faut un petit pâturage en fin d'été de l'année N qui servira aussi de désherbage.

matthias

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai trouvé cette adresse pour le livre

Kali De Keyser

Las Encantadas

BP 12

11300 Limoux

lasencantadas@tiscali.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
le blé à bien tallée: 150 talles / pieds

Il forme de gros buissons de blé

Cela me semble très théorique (150 talles/pied me paraît impossible, même avec un couvert de trèfle captant l'azote et pouvant le redistribuer).

Mais 150 qx/ha : ça fait Rêver !!!!

j'allais dire !

mais çà demande quand même à être essayé.

J'avais vu une technique qui consiste à repiquer le blé comme le font les chinois avec le riz, plant par plant. Essayé çà n'a rien donné, mais j'ai mal fait, tard et dans de mauvaises conditions. Ressayons :-)

Ce qui m'intéresse là-dedans ce sont surtout les possibilités manuelles d'y faire, ainsi que leur résultat.

merci de vos idées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour le "jardinage" du blé, j'ai lu un article de Joseph POUSSET dans une revue bio de normandie (j'ai oublié le nom mais je peux chercher les références).

le titre était "Faire 100qtx en agrobio"

matthias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon perso je vois pas trop l'interet de cet itineraire... mais bon peut etre qu'avec plus d'infos je pourais mieux comprendre...

150q/ha sur 2 ans ça fait 75q/ha par an.... c'est juste la moyenne française de rendement en blé.....

.... alors le p'tit plus il est ou?

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon perso je vois pas trop l'interet de cet itineraire... mais bon peut etre qu'avec plus d'infos je pourais mieux comprendre...

150q/ha sur 2 ans ça fait 75q/ha par an.... c'est juste la moyenne française de rendement en blé.....

.... alors le p'tit plus il est ou?

:)

le petit plus...

rendement année N+2 aussi de 150 Qx = 300 Qx sur 3 ans c'est déjà un gros plus

peu de semences (2-4 kg au lieu de 180-200)

peut être la paille fourragère ?

pas d'engrais de synthèse ?

j'ai aussi quelques questions:

- comment semer du blé (année N+1) sous couvert de trèfle d'un an ?

-pour la moisson, même problème comment faire passer tant de marchandise dans la batteuse et trier le grain correctement

- comment obtenir 150 talles /pieds. même sur les abords de la ferme ou je bosse je n'en ai jamais vu comme çà, pourtant çà pousse sur du compost des fois

-les feuilles et épis ne seraient-ils pas trop serrés

d'où sensibilité vis à vis des maladies ?

y a t-il de la peine à mûrir?

-pour les maladies je rajouterais blé sur blé(N+1 et N+2), c'est pas génial(piétin verse) surtout pour un collet portant tant de poids

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi aussi j’aimerais avoir + d’infos : c’est pourquoi je voudrais me procurer le livre de Marc Bonfils que j’ai cité ci-dessus. Mais impossible de mettre la main dessus : l'association qui le distribuait n'existe plus : j’ai bien essayé d’envoyer un mail à : lasencantadas@tiscali.fr mais le mail n’existent et j’ai trouvé un n° de tél qui n’existe plus !

Quand j’ai décris la méthode au début, c’est en fait la traduction de ce fichier :

MéthodeFukuoka-Bonfils

Sinon, pour essayer de répondre à vos différentes questions :

Une première chose que j’ai oublié d’indiquer : il faut semer des variétés tardives d’hiver pour ne pas que ça épie avant l’hiver ! Le blé n’est, en effet, pas une plante bisanuelle, mais au lieu de le semer en octobre, ici, on le sèmera en juin, et ainsi il bénéficiera de la minéralisation liée aux températures élevées, chose qu'on n'a pas en octobre. Donc, pourquoi pas.

Mais en fait, on ne fait pas 150 qx/ha tous les 2 ans, excepté pour la première année, car normalement après, on sème en juin alors que le blé précédent n’est toujours pas récolté (et toujours avec le couvert de trèfle, qui reste tout le temps) : c’est en fait (d’après ce que j’ai compris) une monoculture de blé.

Sinon, pour la première année, on pourrait mettre du trèfle en jachère et semé le blé en juin (mais en déclarant la parcelle en jachère), et comme ça, on ne perdrait pas une année. (ou bien semer des pois de conserve qu’on récolte aussi en juin, mais dans ce cas il y aurait des problèmes pour semer la trèfle !!! ).

Pour la moisson, ça ne posera pas de problèmes, en avançant moins vite avec la moissonneuse, ou avec une grosse machine possédant un élévateur à grain de gros volume. Il y aura certes beaucoup de paille, mais si on avance moins vite, la séparation se fera sans trop de problème.

Pour les autres remarques de dteuz, je suis d’accord que 150 talles/pied est énorme (même si on lui laisse autan de place qu’il le souhaite !) et la sensibilité aux maladies sera en effet certainement beaucoup + importante (surtout en monoculture et sans intrants !!!!!!!!!).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais des liens qui passe pas c'est que soit c'est la poule au yeux d'or soit de la fumisterie....

Donc si j'ai bien compris , sans les histoire de moisson, de semis etc... on fait du blé sur blé ad vitam ......

On seme année N et on recolte N+i 150q/ha et ainsi de suite...... donc ça fait toujours 75q/ha par an en moyenne...

Mais juste avec du trefle, avec les maladies et les complications pour semer et recolter.. semer entre le trefles et le blé par recolter je voudrais bien voir ça moi :blink:

Et puis blé sur blé c'est vraiment le top pour le sol y'a pas a dire.

Perso j'ai semer un melange blé-lin entre mes franboisiers a la base je voulais que du lin mais j'avais la fleme de trier... tout le monde a lever mais pour l'ocas je vais voire si le blé vas epier l'année prochaine ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
On seme année N et on recolte N+i 150q/ha et ainsi de suite...... donc ça fait toujours 75q/ha par an en moyenne...

Non car l’année N+1, on sème le blé en juin (qu’on va récolter en N+2) alors que le blé N+1 n’est toujours pas récolté (récolte en juillet-août). Puis en N+2, on sème le blé qu’on récoltera en N+3 ... Donc ça fait toujours 150 qx/ha et par an.

Mais je me pose quand même une grande question : Pour le semis, avec un semoir monograine à écratement de 60 cm, il faut passer entre les rangs de blé en cours de maturité. Vu qu'il y a beaucoup de talles, comment ne pas en écraser ?

Donc en effet, c’est pas du tout le top de faire monoculture blé, mais se qui m’intéresse, c’est d’avoir le fond de la méthode car même si c’est un peu trop théorique, y’a certainement quelques infos intéressantes.

Je n’ai donc pas les solutions et me pose beaucoup de questions : donc si quelqu’un a trouvé des infos pour savoir où trouver le fameux livre de Marc Bonfils, qu’il le prévienne (et je crois que ça intéressera beaucoup d’autres personnes).

Pour le lien, normalement le deuxième devrait marcher (sur mon ordi ça marche ! ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

75qtx/ha en bio alors que la moyenne est plutôt de 30qtx, c'est déjà pas mal.

en plus un seul semis et une seule récolte, économie de carburant ou d'énergie en tout genre.

pâturage l'été N voir l'hiver N+1, tu gagne encore sur un autre plan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Matthias : Si tu pouvez retrouver le nom de la revue bio où ils parlaient de 100 qx/ha en agrobio, je serait bien content de lire l’article.

Est-ce là que tu as vu qu’il serait intéressant de faire pâturer en été ?

Mais le piétinement (surtout si c’est des vaches) n’est-il ; pas néfaste ? (en tout cas, il ne faut certainement pas que ça soit humide, sinon elles vont labourer le champ !)

Et est-ce que le blé supporte bien d’être pâturé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis elle vont tout arracher.. et puis bybye le trefle.. et vive le veto :lol:

Je connais une methode (legal en bio) qui permettent de faire des rendements en bio avec a peut pres les meme resultat qu'en conventionnelle.. bon c'est pas sur que dans la brie on puisse y faire 110q..... mais en tout cas j'ai vu les resultats d'un gars dans la sarthe sur 15cm de terre arable (sous sol en schiste) faire des rendements de 55q/ha en melange (triticale avoine pois) alors que la moyenne departemental est a 65q/ha en blé conventionnelle et 45q/ha en blé bio.

Le tout en rotation sur 6 ans : 3ans de prairies, 3ans de melanges cerealiers :wub:

Un petit indice :sorcier: il faut de la melasse de canne,, du magnesium, des algues, du vinaigre de cidre, des coquillage et du sable .... un vrai remede de sorciere :lol: mais ça marche !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi dis-tu : ''et vive le véto'' ?

Je pense que si le pâturage se pratique, il faudrait que ça soit extensif (et pas un troupeau de 50 vaches su 1 ha ! ) pour que le pâturage ne soit pas trop excessif.

Mais en tout cas, je n'ai jamais entendu parlé de cette méthode !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parceque faire brouter du blé c'est file la patate au bete alors avec le trefle en plus vive les entero ;)

Pour la methode c'est Velay SCOP mais pas facile a trouver :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi aussi j’aimerais avoir + d’infos : c’est pourquoi je voudrais me procurer le livre de Marc Bonfils que j’ai cité ci-dessus. Mais impossible de mettre la main dessus : l'association qui le distribuait n'existe plus : j’ai bien essayé d’envoyer un mail à : lasencantadas@tiscali.fr mais le mail n’existent et j’ai trouvé un n° de tél qui n’existe plus !

je pense que c'était l'association d'Emilia Hazelip décédée en 2003. Il y a une chance que les livres et archives de cette association soient encore conservés à la bibliothèque de la biocoop de Limoux ( Floréal. 41, av.Fabre d'Eglantine. tel de l'association 04.68.31.43.87 - la personne sera là mardi prochain )

sinon, il y a d'autres adresses qui ont peut-être ce texte :

ici...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Mireille, mais je viens de contacter Kali De Keyser qui a repris l'association Las Encantadas. Il m'a indiqué que "Culture du blé d'hiver" est pour le moment épuisé mais il va s'occuper prochainement de refaire la mise en page et mise à jour.

La Chêvre : que veux-tu dire par enter : si c'est l'entérocolite, c'est, il me semble, dû à l'ingestion de bactéries (E. Coli...), mais pas à l'ingestion de trèfle. D'ailleurs, dans les prairies, les agriculteurs sèment souvent du ray-grass anglais en association avec du trèfle !

Share this post


Link to post
Share on other sites
:D
Merci Mireille, mais je viens de contacter Kali De Keyser qui a repris l'association Las Encantadas. Il m'a indiqué que "Culture du blé d'hiver" est pour le moment épuisé mais il va s'occuper prochainement de refaire la mise en page et mise à jour
super! tiens-nous au courant dès que tu as du nouveau :bisou: !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais d'enterotoxemie... lié a une herbe trop forte, un changement climatique.. qui te flingue une bete en quelques heures....;

Bien evidement le trefle peut etre ingerer sans causer de degat.. mais en petite quantité.. si il sert de couverture il est forcement haut (surtout si il est pas fauché ou brouter) alors si on y met des animaux dessus.... on vas vite perdre un bout de la troupe :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je veux vous parler de se que je sais sur marc bonfils ...

ce monsieur est vivant mais est completement injoignable d'ailleur il n'étudie plus l'agriculture ...

il a travaillé sur le blé d'hiver , les fruitiers , les laitières ...

il a découvert que les variétées de blés antiques sont des espèces de titan de la nature : il leur faut 1m2 par plan tellement les pieds tallents , et montent a 1m80 !! 120 épis de 20 cm de long ... le tout est de trouver ces blés la ...

en fait , les blés tres anciens ont des racines qui descendent jusqu'a 8m , contre 8cm des blés modernes appovris par la selection .

ces blés ont progrssivement disparus a la venue des moissoneuses bateuses a cause des barbes sur les grains genant la récolte , quelle perte la moissoneuse !!

donc , il semait sont trefle , gratoullait sont sol sur 3 cm , semais tres tres clair les plus tot possible cad en aout !

l'avantage que les pieds montent si haut c'est qu'on ne récolte qu'eux car il dépassent completement les herbes , d'ailleurs la diversité en "bonnes" herbes est importante , et meme le chardon y a sa place , il peut meme etre bon d'en semer quand il manque !

................................................................................

.................................

et puis la révolution de bonfils sur les fruitiers , c'est en 3 phrases :

par de greffage , ou si il faut sur franc . hormis pt etre le neflier sur aubépine .

espacer les arbres .

ne pas arroser .

voila , en station de recherche agronome , sur une terre merdique 2 parcelles ont été plantées : une avec methodes bonfils , une en conventionnel

- conventionnel = plantation serré de pommier greffé en pépinière sur cognassier ou m10 , arrosage .

- semis de pommier franc avec paillage ( je répete semis) assez dense puis greffage . apres qqs années on éclairci les arbres pour qu'il aient de la place pour finir apres 15/20 ans avec des arbres espacés de 15/20m. absolument aucun arrosage , aucune taille , je dis bien aucune

résultats : en conventionnel les arbres donnaient pour la plupart 1 ans/2 , avec des fruits bien souvent qu'au sommet des abres . 60/70kg par arbre 1 ans sur 2

- bonfils : 700 a 800 kg par arbre des pieds a la tete pendant 200 ans .

conclusion : ne pas arroser , faire des semis en prairie et pailler , pailler , des troncs , des broyats , de la fougère , du carbone !

greffer , ne surtout pas faucher les herbes qui faute d'etre coupé disparaitront et seront remplacés par d'autre plantes plus interressantes .

si possible plantez des bouleau et des févier d'amériques ou acacia entre les arbres , ce sont des plantes pionnières qui procureront une onbre légére au jeunes arbres et leur permetront d'augmenter leur respiration foliaire et donc la croissance , observez la foret ! les semis sont toujours protégés . ce sera votre sur étage qui pourra produire de l'azote pour les légumineuses et des antibiotyques pour le bouleau , une fois le verger bien implanté vous pouvez les éliminés mais il faut bien observer l'interet .

apporter le maximum de diversité en sous étages et pensez aux cultures sèches au sahel : des figuiers grands d'1m , espacés de 25m sont gorgés , je dis gorgés ca veut dire que les fiques sont tellement serrées les une contre les autres qu'elles

se pressent !! par d'arrosage ! les racines de toute arbre a besoin d'autant plus de place que le climat est sec ...

sur ce , bonnes méditations , bonne permaculture

marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
il a découvert que les variétées de blés antiques sont des espèces de titan de la nature : il leur faut 1m2 par plan tellement les pieds tallents , et montent a 1m80 !! 120 épis de 20 cm de long ... le tout est de trouver ces blés la ...

sait-on comment s'appellent ces variétés et où encore en trouver ? car je pense qu'il faudrait les remultiplier : çà me semble être un blé très intéressant pour une culture manuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne reviens pas régulièrement sur le forum d'Ecobio, désolé..., mais en ce qui concerne les graines de blé anciens, nous avons une colection ici en 47 de 250 populations en culture. La 3ème visite annuelle avait d'ailleurs lieu hier. Désolé de ne pas avoir pensé à vous mettre le lien !

Sinon, si vous e^tes à la recherche d'anciennnes pop vous pouvez me contacter par mp. Nous avons également du maïs population non hybride bien sûr, et du tournesol avec les même caractéristiques.

En ce qui concerne Marc Bonfils j'ai régulièrement quelques contacts avec lui, il travaille en ce moment sur l'histoire. Ses expérimentations et travaux faits sur les céréales d'hiver sont à relativiser !

Il n'a jamais écrit de livre, le seul document qui sera publié, est dans un ordinateur saisi par la BT de Dax, pour une histoire d'OGM....

De mon côté, je reprend cette année une expé avec du blé sous couverts de trèfle souterrain, je pourrai en reparler le moment venu...

Si vous voulez avoir plus de renseignements sur la permaculture, et la culture du blé selon Marc Bonfils, allez voir mes posts sur agricoolagricool permaculture

A bientôt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous !

Je suis en contact avec une personne qui vit dans les pyrénées espagnoles (qui a reconstruit un château magnifique! ) et qui cultive une race de blé séculaire ! Il sagit d'une race qui a été retrouvée dans des tombeaux égyptiens, qui a pu survivre plusieurs milliers d'années dans ces conditions ( entérrée dans un tombeau froid et sans une seule source de lumière ). Il a pu récupérée ce semis et commencer a replanter cette race d'abords en toute petites parcelles, ensuite de plus en plus grande. Maintenant, il possède son moulin et produit de la farine à partir de ce blè. Il vend 25 Kg de cette farine pour 15 euros ! C'est un type super chouette, c'est d'ailleurs une des dernière personnes a tondre les moutons à la main en catalogne, il me propose d'ailleurs de l'accompagner pour reprendre cette activitée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now