Marie-Hélène

Une Histoire Vraie, À Méditer

56 posts in this topic

:flowers:

Calispera, ce que j'ai cru comprendre en te lisant, c'est que tu trouves inapproprié qu'un mot comme artiste soit utilisé à la fois pour une profession propre à quelques personnes et pour une qualité que chaque humain possède en lui et peut développer.

Ça peut vite sous-entendre dans l'esprit de certains que si on n'a pas cette étiquette sociale-là, on ne peut prétendre avoir une part créative en soi, on est exclu de toute forme d'art dans sa vie. Ben dommage vraiment que ce mot soit parfois associé à une dose de prétention, de jalousie ou de méfiance ... C'est un joli mot qui mérite d'être utilisé sans tabou ni malveillance, sans qu'on suppose a priori que celui qui se dit artiste signifie du même coup que les autres ne le sont pas, comme si l'art n'appartenait pas à tout le monde.

Il y a de merveilleux chanteurs sous la douche ou sculpteurs de vieilles souches dans leur jardin, qui n'ont rien à envier à des célébrités, et qui sont heureux. Seule leur intention est différente, pas forcément leur talent. Certains n'ont pas l'envie de rendre publiques leurs créations, ce qui n'enlève rien à leurs qualités. Simplement ils ne souhaitent pas se positionner en tant qu'artistes au sein d'une société. S'ils le veulent en revanche, je ne vois pas comment ils pourraient refuser le système d'échange social majoritairement en cours "chez nous" : l'échange par le biais d'une monnaie.

C'est vrai aussi que notre patrimoine artistique a un côté assez institutionnalisé et que nous ne connaîtrons jamais des milliers d'artistes qui nous parleraient peut-être plus que les "classiques" ou les "connus" ... la grande Histoire fait le tri et laisse de côté la petite. Alors à nous de découvrir les cousins d'Irénée !

Par rapport à ton histoire de prophète ou de gourou : comme précédemment, je ne vois pas pourquoi cela ferait froid dans le dos que quelqu'un sente au plus profond de lui qu'il a une certaine mission, mission sens de projet à accomplir dans sa vie, d'appel. Le claironner sur les toits en faisant du prosélytisme à tout va ou en affirmant haut et fort détenir la vérité, c'est autre chose.

Je pense que tout le monde peut un jour (très tôt, au milieu ou à la fin de sa vie, peu importe), sentir qu'il doit accomplir quelque chose pour soi et pour les autres. Qu'il s'agisse de protéger la nature, prendre soin de la terre, soigner les corps ou les âmes, transmettre des connaissances, émerveiller ou donner à penser par un media tel que l'art ... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

sauf qu'en l'occurrence les 15000 œuvres en question personne ou quasi ne les a jamais vue elle ne font pas du tout parti du "bien commun" (même si sera peut-être le cas un jour) mais du domaine privé.

................:

`

Raffa ...!! :furious:

J'aurais pas voulu en venir là mais voici la suite...

Il a fallu 2 ans pour faire le tri, nettoyer, ranger... la part importante qui était sous la responsabilité de la famille a TOUTE été donnée à des musées, écoles, centres d'art, parents, amis... après avoir fait l'objet d'expositions gratuites en divers endroits.

Pour la part qui m'a été confiée ; 3 expositions gratuites ont eu lieu dans ma propre maison, pour montrer des échantillons sur plusieurs époques de l'artiste, . J'en ai donné et cédé près d'une centaine !

Je donne un exemplaire à chaque visiteur qui vient chez moi ( mon site est patrimonial et fait l'objet de curiosité ou de retour aux sources par plusieurs personnes tout au long de l'année, mes portes sont toujours ouvertes ) de la troisième édition de ''Artistes du Québec'', rédigé, monté et édité par sa propre maison d'édition, La Minerve.

Pose la question avant de dire n'importe quoi.

Recherche google fortement conseillée ; Irénée Lemieux ( ireneelemieux.com)

Ses oeuvres sur des sites de galeries d'art... allez tant qu'à faire j,en rajoute une couche, contrairement à mon habitude, artnit.com et galerieleviolonrouge.com

Son orchestre La Sinfonia était un organisme sans but lucratif fondé en 1963 qu'il a dirigé jusqu'à son décès, après une dernière tournée en Italie en mars 2005.

Irénée a été appellé le Fils des Muses ... une trentaine de pièces pour orchestre symphonique sont en cours de nettoyage et transcription ...

Raffa... tu parles du métier d'artiste comme si tu l'avais bien étudié... pour ajouter à la discussion, ça serait pas de trop que tu parles de ta propre expérience dans ce ''milieu''. Parce que ce que tu en dis, ça va à contressens de ce que j'y ai vécu !

Remarque que l'europe et l'amérique c'est peut-être pas tout à fait la même chose, mais avec la mondialisation...! tout tend à se ressembler, et je suis pas certaine que ça soit une bonne chose d'avoir encore des cadres bien établis quand on veut améliorer le monde dans lequel on vit...

Le monde dans lequel on vit, inclus le cadre de l'industrie culturelle, il mérite une seule chose selon moi, c'est de se faire ''décadrer'' ...

...l'industrie culturelle je l'ai connu jusqu'aux oreilles, de 1975 à 2001...temps partiel, occasionnel, évènements théâtre, concerts, radio, écriture pour enfants ... je me suis souvent ''chicanée'' avec l'industrie parce que mes positions étaient toutes autonomes...l'industrie culturelle actuelle c'est une industrie comme les autres, cash + cash ... ''pas de cotisation syndicale à l'union des artistes madame ? impossible de produire dans notre salle''... ben je les ai produit quand même !...

louise élie breton

auteure-compositeure-interprète-productrice-réalisatrice-scénariste-réalisatrice-scénographe-dessinatrice-ébéniste..........et cultivatrice de pomme de terre !

Et la Beauté dans tout ça ??

Pour moi la Beauté de la personne fait partie de l'oeuvre ... je ne m'intéresse pas aux oeuvres en tant qu'oeuvres, je m'intéresse aux êtres qui ont créé des oeuvres qui touchent le plus grand nombre, universelles parce qu'elles sont issues des profondeurs tourmentées ou pacifiques des âmes de ceux et celles qui ont un amour sensible et total pour les autres, pour la Nature, pour la qualité de la Vie dans le monde entier... en général, les oeuvres ''géniales'' de ceux qui se perçoivent comme ''grands'' ne reflètent plus grand chose, leur conscience étant limitée à leur propre personne ; la qualité de la technique, et du regard, c'est une chose qui se développe en proportion avec la qualité de la personne qui crée.

Quand un artiste X se met à reproduire du X parce que ça rapporte, pour moi, il devient une nuisance ( du point de vu ''qualité du bien commun'') et prend la place de quelqu'un d'autre... et ça, de ces auto-reproductionneurs là, il y en a des millions danms l'industrie !

Maintenant, ceux qui ont besoin de la reconnaissance publique pour créer... ça n'a rien à voir avec la création, c,est un problème de l,ego qu'on retrouve dans tous les domaines dans le monde entier parmi l'espèce humaine en général !

Je sais bien que chaque être a besoin d'être connu et reconnu pour ce qu'il ou elle est...( à commencer par se connaître et reconnaître elle-même !) mais ça c'est autre chose que la ''célébrité''.

L'industrie culturelle porte intérêt aux ''choses culturelles'' qui rapportent wet profitenet matériellement, en argent, ou en notoriété publique .

Quant au ''bien commun'' je te rappelle qu'il y a du vrai dans la ''pas très glop'' mais néanmoins réaliste expression ''jeter des perles aux pourceaux''

''Nous aimons mieux nos oeuvres lorsqu'elles ne valent rien que lorsqu'elles valent quelque chose'' Matisse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Linaigrette

je viens de relire ton post .

Il fait du bien :flowers:

s'cusez pour ma ''fougue''

je suis pas vraiment fâchée... je suis pressée !

lou

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'était un exemple pour exprimer ce que je voulais dire je ne parlais pas de ton ami en particulier et j'ai bien dit que ce n'était pas pour autant que ce ne serait pas le cas plus tard, apparemment c'est déjà le cas et tant mieux. Par exemple les oeuvres du grand père de mon compagnon (mineur et artiste peintre) orne toutes les maisons de sa famille, je les aime beaucoup et seule la famille les connaît. C'était un exemple rien de plus.

Je n'ai pas étudié le métier d'artiste particulièrement pour moi tout est art à partir du moment où on met des tripes dans ce que l'on fait peu importe si on en vit ou non. Par contre j'ai étudié l'histoire des métiers du livre et des arts oui, celle des artistes miséreux aussi, donc celle de la reproduction et de la diffusion des oeuvres d'art qui a permis au "peuple" d'y avoir accès ailleurs que dans les églises ou les spectacles de rue et qui a permis à quelques artistes de sortir de la misère. Je n'ai pas d'expérience à partager si ce n'est celle des amis que je connais ou famille qui galèrent comme des malades à enchaîner des petits boulots (qui ne suffisent pas toujours quand on a une famille par exemple) pour ne pas cesser de développer leur art (dessin, photos, musique, écriture, spectacles de rue et cirque). Et la mienne en la matière mais je ne me considère aucunement comme artiste.

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que la société de consomamtion à tout perverti, y compris la culture et la manière de l'approcher ou de l'appréhender

Je m'arrête là j'ai exprimé mon opinion. J'ai vraiment hésité à participer à cette discussion j'aurais du m'abstenir.

edit. "s'cusez pour ma ''fougue'' je suis pas vraiment fâchée... je suis pressée !"

Ok j'ai du mal comprendre alors :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

raffa...prends-moi pas une valise !( expression de la culture populaire québécoise)

désolée mais quand on veut prendre un exemple anonyme , n'importe lequel, pour se faire comprendre on ne prend pas exemple sur une réalité en particulier dans un message qui vient tout juste de s'écrire , et surtout pas en commençant par ''sauf qu'en l'occurence...''

ça mène à la confusion la plus totale !

''tout est art à partir du momment où on met ses tripes '' ??

je te signale que y'a des désaxés qui mettent leur tripes à faire le mal !

faisons gaffe , on s'enligne vers le sujet ''liberté d'expression'' et là, ça va être encore plussss pire mélangé comme discussion !! :innocent:

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 27/09/2009 at 7:55 PM, Guest la dragonne said:

oui merci d'attirer l'attention... puisse t-elle devenir un éveil jamais éteint dès maintenant

édifiant...instructif...typique

Je souhaite que le plus grand nombre d'humains bienveillants sache adapter la leçon à en tirer aux choses de la Nature, aux êtres qu'ils rencontrent dans leur journées,celles et ceux qui les accompagnent dans la vie prévoyances obsèques, et autant pour les petites fleurs des champs, un papillon, une feuille qui tremble au vent, une bourrasque, les vagues d'une tempête qui se jettent sur la plage, le lever du soleil, le coucher du soleil, un nuage, un cri de corbeau ...

Arrêtez de jouer ce jeu... restez près les uns des autres, prenez soin, cultiver un jardin, cessez de consommmer, VIVEZ !

''...Nous avons imaginé tant de guerres de frayeurs

Nous avons inventé des milliers de malheurs

Nous avons oublié

De regarder La Beauté''

Été 1981

En tout cas, on peut en tirer plusieurs leçons avec cette histoire. Il ne faut surtout pas gaspiller, il faut travailler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now