Sign in to follow this  
Followers 0
joan deere

Vos Conseils Pour Un Accouchement Sans Douleurs Et Sans Péridurale

11 posts in this topic

Bonjour,

En ce joli soir ensoleillé j'ai bien besoin de vos conseils au sujet de ce qui s'offre au femme comme soutien pour un accouchement sans douleur.

Connait on réellement les alternatives à la péridurales lorsqu'un accouchement arrive trop rapidement ? Sans avoir le temps de se préparer, comment faire alors ? Ma soeur doit accoucher de son bébé qui est mort il y a quelques jours. C'est triste et douleureux. Toutes ces merveilleuses pratiques qui sont à notre disposition pour se senti prête à s'aventurer confiante sur l'océan de la naissance, haptonomie, yoga, relaxation, préparation dans l'eau, ateliers parentaux ...ne sont pas accessibles. Elle doit vivre cette mise au monde sans préparation et sans autre aide qu'une médicalisation classique.

Elle ne voulait pas d'un accouchement médicalisé. Lorsqu'elle a parlé de se passer de la péridurale, les médecins n'ont pas compris la remise en cause de cette technique. QU'existe t'il pour la soulager ?

Le médecin lui a alors parlé de morphine ou dérivés d'opiacées ... Savez vous si cela peut l'aider sans trop de conséquences néfastes au final sur le déroulement du travail ?

N'y a t'il pas des plantes relaxantes, ou facilitant le travail ?

OU autre chose encore ?

Elle prends déjà du rescue (fleurs de bach) et de l'homéopathie mais cela est bien insuffisant.

Merci d'avance pour vos conseils

Jo Anne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

La douleur de l'accouchement, dans des circonstances ''normales'' fait partie de l'accouchement.

Étant donné les circonstances, et l'urgence, je ne connais rien du point de vue naturel qui empêche de se sentir accoucher.

La plupart des produits naturels se prennent d'avance pour préparer le corps et le métabiolisme.

Il n'est pas trop tard pour des massages du périnée avec de l'huile de germe de blé, ou autre huile à bse de vitamine E pour assouplir le passage et éviter les déchirures douloureuses, surtout si il y a stress.

L'accupuncture peut être aidant en cours de travail.

Les onguents médicamentés en massage sur les lombaires pour atténuer, voire engourdir le mal selon la quantité utilisée.

Si c'est vraiment trop dur et stressant pour ta soeur ( pour qui ça doit être une épreuve déjà bien assez lourde à assumer) et qu'elle choisit de ne rien ressentir, la morphine est une solution...

avec tout mon amour

loulie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh mince. J'aurais eu des conseils pour une qui s'apprêterait à accueillir un petit en pleine forme. Là comme tu dis, on est dans l'urgence et la pauvre femme sait que son petit ne vit plus. Elle doit déjà beaucoup souffrir :(

Que te dire, mon dieu...

Lou a déjà donné pas mal de conseils et des meilleurs

Il y a aussi la respiration qui est très importante, expirer plutôt qu'inspirer quand la douleur monte. rester concentrée.

Je vais regarder dans mes livres par-ci par-là

edit; ça me rapelle ce qui est arrivé à Anaïs Nin, l'écrivain. Elle avait un bébé trop gros dans son ventre, qui ne pouvait plus grandir (elle était très petite) donc il est mort. C'était pas facile alors elle a envoyé bouler les médecins puis s'est impliquée mentalement dans son accouchement, a parlé à son bébé et ça s'est mieux passé.

C'est très important, le mental dans ces moments-là.

Ecoutez-la. Faites -lui sentir que vous êtes là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:( Que dire dans de telles circonstances...

Pour ce qui est de la douleur, je sais qu'il est possible d'injecter des papules d'eau stérile dans la région lombaire, ce qui est sensé bloquer une partie du message de douleur.

Si elle a accès à un bain pendant le travail, ça pourrait aider.

Aussi, le thé du Labrador est sensé faciliter l'accouchement et engourdir légèrement la douleur, mais je ne connais pas la posologie. Ce serait à voir avec une personne compétente.

Toutes mes pensées,

Xiao_Ma

Share this post


Link to post
Share on other sites

:(

Une SF libérale peut apporter un soutien psychologique, une écoute de la maman et apporter une réponse plus pratique pour mettre au monde ce petit être qui n'est plus :4-bisou:

Il existe des associations deuil péri-natal

les voici pour la Belgique et des sites internet en bas de la page http://www.alternatives.be/fiches/deuil-perinatal.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une piste de réflexion aussi...

Une connaissance à qui ce genre de drame est arrivé (et j'ai déjà lu des témoignages à cet effet dans des sites sur le deuil péri-natal) m'a dit une fois que le fait de sentir son accouchement, même si son bébé ne vivait plus, lui avait au moins apporté la fierté d'avoir mis au monde, d'avoir vécu ce que c'est un accouchement et que malgré l'immense douleur de la perte, cet événement avait donné un sens en quelque sorte à ce qu'elle vivait...:heart:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous ! Loulie ! Zaou ! Xio MA et Talane pour vos réponses si touchantes !

Ma soeur est toujours en travail...qui avance tout doucement...c'est si long mais peut être nécessaire. Je ne sais pas. L'équipe qui l'entoure est vraiment bien. Ils ont entendu son souhait, ses besoins. Ils proposent des antidouleurs, calmants, et la morphine en dernier lieu. Ma soeur a repris un peu ses esprit, a même pu dormir ... Elle applique en effet ces expirations si caractéristiques des femmes en travail. Ces soupirs. Son homme est présent et l'aide beaucoup. Mais que c'est difficile.

Elle vit son deuil avec une douceur bien vivante. J'essaye de l'aider comme je peux.

Merci pour vos conseils réconfortants.

Que toutes ces pensées vers elle la protègent.

Mille merci

Jo Anne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout c'est enfin fini... A la peine et la tristesse a succédé la mobilisation des forces incroyable pour le travail. Les parents ont ainsi pu accompagner ce petit être jusqu'au bout de son furtif passage parmis nous. Le travail a donc pu se faire sans médicalisation. La tendresse et le temps ont été des aides précieuses.

Vos pensées aussi !

Un grand merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
:fleurs: Quel courage ! Votre soeur a toute mon admiration...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas su répondre à ce fil faute d'informations utiles, mais aussi parce que cette situation semble si douloureuse que ça me laisse sans voix.

Je pense que votre soeur a fait un choix formidable qui je l'espère l'aidera dans son deuil.

Un accouchement est une séparation, on dit forcément au revoir à un lien très spécial, et très précieux. Je vous souhaite plein de courage et en particulier à votre soeur dans ce moment difficile. Je vous souhaite de trouver toute les aides pour traverser cette épreuve, en attendant que l'univers se remette en route dans le coeur de cette petite maman.

toute mes pensées vous accompagne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que sur le site Deuil périnatal, il y a des témoignages et des infos qui l'aideront. :flowers:

C'est douloureux, mais en même temps la mort fait partie de la vie et mérite le meilleur accompagnement qui soit, selon moi.

Bise!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0