Guest Alain

Toilettes sèches

508 posts in this topic

Je vous mets qques photos de mes tlb pour ceux qui se demandent à quoi ca peut ressembler.

5 euros en tout : 2 charnières et un seau de maçon

le reste est en recup: bois, tissus et panneau publicitaire (en plastique rigide) et du vernis

bilan au bout de 6 mois:

- pas d'odeur

- une grande fierté à faire potpot

- le seau est un peu sous-dimensionné, un seau un peu plus grand ferait mieux l'affaire

post-8556-1244581643_thumb.jpg

post-8556-1244581653_thumb.jpg

post-8556-1244581674_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'elles sont belles !

Merci !

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

antoine95, tes toilettes sont superbes, ca donne tout de suite envie de faire caca lol.

Les miennes sont en carton, ce devait etre provisoire, mais ca fait deja 2 ans lol.

post-1562-1244616522_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les miennes sont en carton, ce devait etre provisoire, mais ca fait deja 2 ans lol.

C'est le problème de provisoire : on fini par s'y habituer, et ça dure !

Cela dit, elles sont très chouettes, tes toilettes !

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont vraiment le look "simplicité volontaire" tes toilettes, je les adore.

En plus si tu demenage un jour ce sera super simple ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est le problème de provisoire : on fini par s'y habituer, et ça dure !

Cela dit, elles sont très chouettes, tes toilettes !

Bien à toi,

Nico.

Ils ont vraiment le look "simplicité volontaire" tes toilettes, je les adore.

En plus si tu demenage un jour ce sera super simple ;)

Merci, c'est clair, pour faire plus simple, faudrait faire un trou dans le jardin lol, j'ai inventé les TLB pré fabriquées et transportables :langue:

Et comme dit Nico, le provisoire ça dure souvent longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

édit : sujet combiné, merci de faire une recherche avant d'ouvrir un nouveau sujet

bonjour a tous,je fais batir et je vais utiliser des toilettes seches et je voulais savoir si la loi nous oblige a avoir une fosse septique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous avons installé un bieau-chiotte (oui, c'est son nom à la maison : il est beau et bio) il y a un peu plus d'un an (déjà?) , c'est un confort inappréciable. Au départ, nous avons fait ça pour avoir des toilettes durant les travaux, moi seule étant convaincue, depuis, mon chéri est aussi convaincu, et il n'y aura pas de toilettes à eau à la maison, en effet, c'est trop tard, nous avons fait une phytoépuration :yahoo:

Pour ma part, j'ai tout de suite apprécié le fait de ne plus faire dans l'eau (entre le bruit du pipi dans l'eau et le plouf qui repeint les fesses. :siffle: ...).

Plus ça va et plus j'ai du mal à utiliser des toilettes à eau, sans compter que souvent, les chasses fonctionnent mal, il ne faut pas les utiliser la nuit sinon, on réveille toute la maisonnée, ........

Vis à vis des gens qui viennent à la maison, je n'ai pas eu de retour négatif, par contre, des remarques surprenantes

"c'est bien en attendant la fin des travaux..." les beaux-parents qui ont été très surpris de savoir que ce n'était pas en attendant la fin des travaux

"vite montre-nous tes bieaux-chiottes" ma soeur qui y est retournée 4 fois dans l'après midi, juste pour le plaisir de faire ses besoins autrement

"c'est comme chez mes grand-parents, mais ça sent pas", le beau frère

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

je viens de passer 3 jours sur l'ile de quéménès au large de Molène, au passage un séjour magnifique avec du soleil !

Je connaissais déjà les toilettes sèches. je les ai donc aussi utilisées sur l'ile. Pour mes 2 enfants, 13 et 9 ans, ce fut une découverte. Sur le chemin du retour.... comme je leur parle de faire le plus possible d'économies sur les postes : Eau, gaz, électricité.... mon fils de 13 ans me dit... et si, on mettait des toilettes sèches chez nous...

Moi qui suis en plus une personne qui va entre 5 et 10 fois par jour aux toilettes... (cause colectomie totale, maladie génétique) effectivement, le gain en dépense d' eau ne peut être qu'évident !

D'autant plus que j'habite près du Pont de Cheviré à St Herblain (proche de Nantes) donc pas de pb pour me fournir en sciure ! Je n'envisage pas de compostage, donc peu m'importe si la sciure est issue de bois traités.

Maintenant, je viens de parcourir plusieurs sites, dont certains montre en images comme construire des toilettes sèches,... mais bon, je suis veuve et j'ai pas envie de me prendre la tête à les fabriquer... Auriez vous de bonnes adresses internet ou autre en France pour acheter des toilettes sèches prêtes à l'emploi ?

Je vais donc supprimer un wc classique au rdc pour le remplacer par des toilettes sèches. je garde le 2ème wc à l'étage avec le système en eau...pour les réticents ou si j'ai pas fait l'appoint en sciure.

Merci d'avance pour vos réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben en achat ça reste un peu cher quand même !

n'y aurait-il pas vers chez toi des personnes prêtes à essayer aussi ainsi qu'à te donner un coup de main ?

tu pourrais trouver des plans -voir le coup de main- sur

onpeutlefaire.com

et

forum.décroissance.info

dans ma région on en a fabriqué une bonne vingtaine pour un festival et ça fait 2 ans que tout le monde y passe !:victory:

la base c'est un genre de gros coffre en bois -avec un accès pour retirer le récipient où tout atterrit - avec un trou sur le dessus sur lequel est fixé un abattant classique ; très simple non ?

pour le festival on les a construits 'intégrales' avec murs portes et toits puisqu'on est en extérieur et 'retrait ' par l'arrière

tu vois c'est pas sorcier !:flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chez nous, les toilettes sèches sont installées depuis près de 2 ans, et ont vite été réalisées : une ancienne chaise qui avait une assise en osier tressé. On a enlevé cette assise en osier, on a fixé une lunette de toilette en bois, et mis un grand seau en dessous.

C'est tout simple, et tout le monde trouve ça beau !

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai que sur un blog cité sur ce forum, j'ai bien observé la fabrication maison..qui parait simple....Pour l'abattant en bois, je ne sais pas si dans le temps, il ne finit pas par s'abimer... je veux dire par là, que j'ai 2 enfants dont 1 en particulier a l'habitude d'uriner abondamment partout où il ne faut pas....

Après, me reste le choix du récipient... sur l'ile de quéménès, c'était je pense des toilettes sèches prêtes à l'emploi, et c'était un seau en plastique. J'ai parcouru rapidement tous les messages de ce sujet, et certains utilisent une gamelle en inox....

bon, je vais regarder de plus près, je pense qu'il y a plusieurs photos et je vais remonter mes manches... un peu d'huile de coude comme on dit, et comme je suis un peu bricoleuse quand même, je vais tenter...

Mais je pense quand même que c'est le récipient qui détermine l'entourage pour poser la lunette...

je sais aussi qu'avec des enfants en bas âge (je suis assistante maternelle) je ne dois pas prendre un récipient trop haut.. Mon fils de 9 ans, m'a dit d'ailleurs que ceux de l'ile étaient un peu haut.

merci de m'avoir diriger vers le plus abordable.... et dès que c'est fait, je mettrais une photo....

A bientot

Share this post


Link to post
Share on other sites

si tu vas très fréquemment aux WC, il faut aussi penser à l'aspect pratique de la fréquence de vidage du seau.

petite question, si tu n'envisage pas le compostage , que penses-tu en faire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme vu sur le blog cité sur le forum.... http://polyborus.over-blog.com/article-25935423.html

et comme l'endroit où finissent toutes les couches industrielles bien garnies de nos bébés en France, je prévois le vidage en sac étanche pour l'incinération de la communauté de commune dont je dépends.

Et je pense vider les toilettes au moins 2 fois par semaine, les jours de passage du camion rippeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
comme je leur parle de faire le plus possible d'économies sur les postes : Eau, gaz, électricité.... mon fils de 13 ans me dit... et si, on mettait des toilettes sèches chez nous [..] effectivement, le gain en dépense d' eau ne peut être qu'évident !

je prévois le vidage en sac étanche pour l'incinération de la communauté de commune dont je dépends.

Et je pense vider les toilettes au moins 2 fois par semaine, les jours de passage du camion rippeur.

Là, si je peux me permettre, c'est économiser en eau ce qu'on va dépenser en pétrole...

En effet, si on met ça aux ordures ménagères, ça implique du carburant pour le transporter, mais, surtout, beaucoup d'énergie pour le brûler... Car brûler de l'urine et des matières fécales, c'est quand même pas aisé...

Contrairement à ce qu'on peut croire, un incinérateur n'est pas une usine qui fonctionne seule : plus elle reçoit de matières humides (principalement des résidus de cuisine : pluches, restes de repas, fruits pourris...), mais aussi des couches... plus ça a du mal à brûler, et plus il faut y adjoindre de pétrole (gaz, généralement). Ou alors, on récupère le sac bleu (papiers) pour aider à la combustion, au lieu de le recycler.

Donc il me semble incohérent de faire des toilettes sèches "par souci écologique" et de mettre le tout à la benne à ordures, car alors, le bilan est totalement négatif.

Cela dit, le problème des personnes habitant en ville est réel... Je pense que la solution est alors de trouver un "coin" pour se débarrasser de ces matières : soit dans la ville en elle-même (terrain vague...) en ayant conscience que ça n'apportera aucune pollution, soit chez des amis qui ont un bout de terrain, en leur faisant, par la même occasion, découvrir ça !

Personnellement, je compte installer mes toilettes sèches prochainement. J'ai un grand terrain, mais je compte pas récupérer ça pour mon jardin, car ma femme, handicapée, a un traitement médical très lourd, et je ne veux pas retrouver les résidus de ce traitement dans mes légumes. Je vais donc en faire un tas dans un coin, que je laisserai se décomposer, sans m'en servir, mis à part peut-être pour mes fleurs.

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il existe aussi des toilettes sèches à dessiccation qui semblent offrir des avantages non négligeables. Roe garance ça pourrait peut-être t'intéresser. ;)

Nico, tu envisages donc un compost à part.

Comptes-tu le faire dans une enceinte ou un contenant sans contact avec le sol ? J'imagine que c'est la meilleure solution afin d'éviter une concentration médicamenteuse importante en un point donné du terrain, ou y en a-t-il une autre ?

Quelqu'un sait s'il y a moyen d'accélerer le processus de décomposition des molécules des médicaments, en favorisant la prolifération de certaines bactéries par exemple, ou une certaine chaleur ? Des études ont-elles été faites ?

Pour tes toilettes Nico, tu as pensé à faire 2 lunettes (et 2 composts dont un pour potager), ou ce n'est pas envisageable ?

Histoire de renouer avec la tradition des latrines, à l'époque où tout le monde lavait son petit morceau d'éponge au bout d'un bâton dans le caniveau commun ... :ph34r:

300px-Ostia-Toilets.JPG

(image wikimedia : les latrinae d'Ostie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, les personnes en ville sont bien moins loties pour faire du compost. Concernant la ville où j'habite je ne vois pas où je pourrais en faire profiter la nature à moins de prendre ma voiture (dépenses de carburant) suffisamment loin en pleine campagne...

Dans ma démarche vers plus d'écologie, dans ma situation, je ne peux pas envisager le Zéro impact sur l'environnement. J'aurai toujours des impacts négatifs sur autre chose.

je viens de tester la chambre d'hote zéro impact sur l'environnement sur l'ile seulement (car les exploitants se débarrassent forcément de leurs poubelles sur l'autre ile plus grande pour que ces déchets aillent ensuite sur le continent) Il y a sur l'ile de quéménès, un fonctionnement écolo pour l'électricité et l'eau.

J'essaie dans ma consommation plutot bio, d'avoir le plus possible de gestes écolos (moins d'emballage, achat en vrac, achat local etc....) Je n'achète pas de bouteille d'eau..ect... ce ne sont que des petits gestes au sein de ma cellule familiale... de ces gestes, je n'aurais jamais d'impact à l'échelle de la planète. On va dire que je fais de l'écolo à l'usage familial.

Ensuite mon choix de faire baisser mes factures sur certains postes, c'est aussi une réalité financière dûe à ma situation, veuve avec 3 enfants et évidemment qui dit veuve, dit aussi une difficulté de moyens même si je bénéficie d'aides publiques dans certains domaines pour élever mes enfants.

Je vais aussi envisager d'installer ma machine à laver avec l'usage de l'eau de pluie qui aura aussi un impact financier positif sur mes factures d'eau...mais j'utiliserai toujours le circuit public pour l'eau usée de la machine à laver... Je ne vois pas où je pourrais installer le circuit naturel pour dépollution de l'eau comme je l'ai vu sur l'ile de quémènes...

Je lave ma voiture quand il pleut, avec un chiffon microfibre (eau gratuite, pas de produit utilisé), bon j'ai un bon ciré et des bottes...!

Oui, je fais de l'écolo à l'usage familial, mais je vois mal comment je pourrais à moi seule faire changer la face du monde en matière d'écologie. Je me donne bonne conscience comme beaucoup et çà reste du domaine démarche personnelle en essayant aussi d'ouvrir les yeux à mes enfants... mais ils feront bien comme ils voudront dans leur vie d'adulte. Je sais que mon fils ainé vient de prendre un appart et que ses moyens ne lui permettent pas de manger bio... c'est aussi une réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les toilettes à déshydratation (c'est ce que je veux pour chez moi) sont encore très chères et peu répandues chez nous... A moins qu'il y ait du nouveau ? EN tout cas c'est la solution idéale pour les citadins.

Dans tous les cas pour la ville il faut un ramassage spécifique si on veut valoriser ces déchets.

COmme nico perso je ne veux pas de toilettes sèches à composter chez moi car je n'ai pas la place de faire 2 composts et je ne veux pas que le compost "déchets humains" aille au potager. Pour la simple raison que mon homme et moi ne sommes pas totalement "bio" et qu'un être humain concentre tous les polluants et toxiques dont beaucoup sont éliminés par l'urine et les selles.

Pour ce qui est de "Quelqu'un sait s'il y a moyen d'accélérer le processus de décomposition des molécules des médicaments, en favorisant la prolifération de certaines bactéries par exemple, ou une certaine chaleur ? Des études ont-elles été faites ?"

C'est le grand problème des stations d'épurations : elles ne peuvent pas épurer les eaux usées des médicaments. Beaucoup ne sont par ailleurs pas vraiment biodégradables. On en retrouve des traces dans l'eau de boisson.

La concentration en molécule pharmaceutique de l'environnement est déjà critique.

Pour des tonnes de raisons, il est très urgent que l'on cesse d'utiliser l'eau pour tout ça. Très !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, les personnes en ville sont bien moins loties pour faire du compost. Concernant la ville où j'habite je ne vois pas où je pourrais en faire profiter la nature à moins de prendre ma voiture (dépenses de carburant) suffisamment loin en pleine campagne...

Peut-être profiter de sorties (ballades, visite chez des amis...) pour déposer ton petit cadeau dans un sous-bois, et mettre, le reste du temps, à la poubelle ?

Dans ma démarche vers plus d'écologie, dans ma situation, je ne peux pas envisager le Zéro impact sur l'environnement. J'aurai toujours des impacts négatifs sur autre chose.

Ça, j'en ai, malheureusement, tout à fait conscience, ne t'inquiètes pas...

Je vais aussi envisager d'installer ma machine à laver avec l'usage de l'eau de pluie qui aura aussi un impact financier positif sur mes factures d'eau...mais j'utiliserai toujours le circuit public pour l'eau usée de la machine à laver... Je ne vois pas où je pourrais installer le circuit naturel pour dépollution de l'eau comme je l'ai vu sur l'ile de quémènes...

C'est même interdit, me semble-t-il, dans la mesure où tu as, chez toi, le tout à l'égout...

Je sais que mon fils ainé vient de prendre un appart et que ses moyens ne lui permettent pas de manger bio... c'est aussi une réalité.

On en a parlé , si tu veux des idées ou poursuivre le débat...

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nico, tu envisages donc un compost à part.

Comptes-tu le faire dans une enceinte ou un contenant sans contact avec le sol ? J'imagine que c'est la meilleure solution afin d'éviter une concentration médicamenteuse importante en un point donné du terrain, ou y en a-t-il une autre ?

Non, pour cette raison :

C'est le grand problème des stations d'épurations : elles ne peuvent pas épurer les eaux usées des médicaments. Beaucoup ne sont par ailleurs pas vraiment biodégradables. On en retrouve des traces dans l'eau de boisson.

Je me dis que, de toute façon, ça sera déjà mieux que c'est actuellement. Je vais mettre ça loin de mon potager, et ça s'épurera seul, avec le temps... Et puis, si je fais un truc étanche, ça ne règle pas le problème dans temps : un jour ou l'autre, il faudra bien le vider !

Pour tes toilettes Nico, tu as pensé à faire 2 lunettes (et 2 composts dont un pour potager), ou ce n'est pas envisageable ?

Non. Un peu compliqué à gérer, à expliquer, et gourmand en place...

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, pour cette raison :

C'est le grand problème des stations d'épurations : elles ne peuvent pas épurer les eaux usées des médicaments. Beaucoup ne sont par ailleurs pas vraiment biodégradables. On en retrouve des traces dans l'eau de boisson.

Je me dis que, de toute façon, ça sera déjà mieux que c'est actuellement. Je vais mettre ça loin de mon potager, et ça s'épurera seul, avec le temps... Et puis, si je fais un truc étanche, ça ne règle pas le problème dans temps : un jour ou l'autre, il faudra bien le vider !

Effectivement ... mais, je me posais la question de faire passer une grande concentration de produits médicamenteux en un point donné d'un terrain. Si rien n'est biodégradable ou si ça l'est mais à une échelle temporelle qui nous dépasse, ne vaut-il pas mieux épandre plus largement ce compost et de manière progressive par ci par là (je crois que tu as pas mal de terrain et des grandes haies ?) afin de limiter la concentration en cas de lessivage ? Côté nappes phréatiques ça ne change pas quelque chose quand même ?

C'est un peu la question que je me pose pour le PQ aussi, car même en en choisissant du recyclé non blanchi au chlore, il doit rester quand même pas mal de résidus douteux après compostage ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a une chose qui me gène énormément, c'est quand je lis "profiter d'un petit tour à la campagne pour vider son seau discrètement dans un coin".....

parce que même discrètement, il y aura toujours des animaux pour aller fouiner la dedans, ce qui n'est pas très sain, et aussi pour en trainer partout... Mmmmh les balades autour de chez moi dans les papiers roses des citadins et touristes.... alors si en plus, maintenant, il doit y avoir des vidages de toilettes sèches sauvages....

En plus, même si ça ne sent pas quand c'est dans le seau et que les chiens ne sont absolument pas attiré par le contenu de la toilette sèche, lorsque c'est sur le tas à compost, c'est pas la même musique, il est est ainsi des chiens (plus facile à constater avec eux vu qu'ils vivent avec moi et ont accès à la toilette sèche), mais également des animaux sauvages carnivores qui sont malheureusement très attirés par nos déjections.

Je sais que ce n'est pas simple lorsqu'on est citadin et qu'on veut passer aux toilettes sèches, mais par pitié, ne jetez pas vos seaux de TLB n'importe où, ce serait à l'encontre de toute votre démarche pour ne pas polluer.

Sinon, Rose Garance, tu dis que tu fais ce que tu peux à ton niveau, mais je crois que pour ça, on est tous pareil, on fait ce qu'on peut, mais si chacun fait un peu à son niveau, ça peut tout changer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Raffa, c'est quoi les toilettes à deshydratation ?

Et pour ce qui est du dépot sauvage, c'est sur que le peu que j'ai de temps pour me promener, je n'aimerais pas voir ce spectacle odorant.

Maintenant, à l'échelle de ma commune, je serai peut être la seule à passer aux toilettes sèches.... euh, je pense que dans x foyers, il y a pas mal de bébés avec des couches bien remplies qui finissent dans les poubelles vertes. Etant assistante maternelle, en plus, je ne garde pas les couches chez moi, elles finissent dans la poubelle verte.

pour ce qui est du changement de comportement, je sais que c'est bien insignifiant même beaucoup de personnes réunies quand on voit le nombres d'avions passer tous les jours au dessus de nos têtes....question rejet.... je crois qu'ils tiennent le pompon ! ah, si les fusées aussi çà doit être pas mal...

Alors je me contente d'essayer de vivre sur le temps qui me sera donné sur cette terre, le moins pollué dans ce que je mange, parce que de toute façon ce que je respire est loin d'être génial.

J'essaie aussi de ne pas mettre plus d'euro qu'il ne faut dans certains domaines. Je recycle au max ce que j'ai chez moi avant d'acheter. Dernièrement, les fournitures scolaires ont toutes été visitées version recyclage avant d'acheter ce qu'il n'y avait pas... et tant pis s'il manque 10 pages dans un cahier de 200...car de toute façon il ne sera pas rempli à la fin de l'année de toute manière....

Je fais régulièrement des vides greniers et j'achète aussi sur les vide greniers..... et je me passe d'ustensiles électriques bien superficiels car l'huile de coude c'est gratuit, et en plus çà fait faire du sport sans en avoir l'air.... Donc rape à fromage manuelle, presse citron manuel etc.....pas de brosse électrique et j'en passe....

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai des TLB depuis plus d'un an (effectivement, j'ai la chance d'avoir un terrain).

Je les ai fabriqués et installé suite à la visite d'un site (eautarcie) qui explique vraiment très clairement tout ce qui est relatif aux toilettes sèches, tlb, etc..

il y a plein de fausses idées liés à ce sujet et les différentes interventions que j'ai pu lire le confirme:

- l'avantage des TLB n'est pas l'économie d'eau mais la non pollution de l'eau (ce qui n'est pas toujours garantie par le toilettes désydratants ou toilettes sèches),

- déverser le contenu du seau d'une TLB n'est pas une pollution, c'est peut-être pas esthétique ou mangé par les chiens mais ça ne pollue pas. C'est le cycle naturel.

- tout médicament est détruit en 2 ans dans un compost (les différentes phases de décomposition permettent de quasiment tout détruire ou de tout tranformer). Par contre faire du compost est quasiment un art ou un métier à plein temps.

Il y a de véritables arnaques de toilettes sèches à vendre à des prix prohibitifs. Il n'ont quasiment aucun avantage écologique. Comme tout le business écolo qu'on peut trouver en ce moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir à tous,

j'utilise un wc sec depuis presque trois ans maintenant et je voulais ajouter ma modeste expérience aux vôtres afin d'aider ceux qui veulent franchir le pas :

J'habite en région parisienne et j'ai un petit terrain de 500m2. Donc le compostage doit se faire sans odeur.

j'avais découvert les toilettes secs sur le site de passerelle-éco, quelqu'un qui en avait installé dans son appart !

Ça m'avait fait sourire mais trés vite le fait de ne pas souiller l'eau potable est devenu évident pour moi également. J'ai commencé par m'en installer un dans ma cabane de jardin et j'avais laissé les toilettes à eau pour ne pas m'expliquer à chaque nouvel utilisateur. Mais maintenant j'en ai construit un autre un peu plus "désign" et j'ai remplacé le toilette à eau assumant à fond mes choix écologiques.

post-8002-125175477792_thumb.jpg

j'ai utilisé une poubelle d'environ 60 litres et j'utilise des sacs poubelles. Il y a dans la maison entre un et trois utilisateurs. Je change le sac environ tous les quatres jours, j'ai la chance d'avoir une scierie pas loin de la maison. Je précomposte en sac poubelle pour limiter les odeurs et ne pas avoir un endroit de compostage trop étendu. Quand je change un sac, je met un peu de terre de jardin dedans ainsi que des vers de terreau et j'humidifie bien. Quand la saison chaude est passé, à l'automne, je remplis un composteur avec les sacs. En général le précompostage a déja éliminé les odeurs éventuelles et les vers ont déja bien colonisé le contenu. Au printemps suivant le contenu du composteur a baissé de moitié colonisé par les cloportes et les vers de terre plus d'autres insectes. Je tamise ce terreau pour mes semis additionné ou non de terre de jardin.

En général, mes légumes font l'admiration des jardiniers ;-)).

fertilement

domifasol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now