Guest Alain

Toilettes sèches

508 posts in this topic

Désolée, mais pour moi, déverser ses déchets n'importe où dans la nature, que ce soit les épluchures de légumes ou le contenu d'un seau de TLB, c'est une "pollution".

Certes, ça ne "pollue" pas comme une usine chimique ou un sac plastique, mais dans la mesure où on ne respecte pas le lieu en le laissant au maximum dans l'état où on l'a trouvé, j'appelle ça une pollution.

Je suis peut-être extrémiste pour ce genre de chose, même si j'en ai pas vraiment l'impression, mais si il y a une chose dont j'ai horreur, c'est bien de retrouver tout et n'importe quoi dans les bois sous prétexte que ça ne "pollue" pas puisque c'est biodégradable.

J'ai donné l'exemple des chiens, mais c'est aussi les renards et les petits carnivores genre putois, martre.....

ça vous dirait à vous de retrouver chez vous des pneus ou autre, sous prétexte que vous avez de l'espace?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage ton avis Ln33. Une pollution n'est pas forcément "synthétique" (à l'inverse de naturel) une pollution c'est l'introduction d'une ou pls "substance" (par l'homme) qui peuvent dégrader les propriétés du milieu. Tout le monde sait qu'il ne faut pas boire l'eau des petits cours d'eau qui circule dans les champs à cause des bouses des vaches... c'est de la pollution. Tout les mecs urinent à la lisière du petit chemin sympathique dans les bois ? -> pof on modifie totalement les espèces présentes, c'est de la pollution.

Trop de matière organique en un endroit ce peut-être une forte pollution dans certains milieux fragiles ou subsistes des espèces rares habituées aux milieux pauvres. Enrichir le sol peut favoriser une plante au dépend d'autres (exemple des orties au dépend d'une espèce rare d'orchidée, d'accord on peut faire plein de chose avec les orties mais on peut aussi les faire pousser où on veut, pas les orchidées). Tiens d'ailleurs le phénomène des algues vertes en Bretagne n'est pas loin de cette problématique du tout (lisier lessivé par les eaux)

Composter pour son jardin et son potager OK, composter dans la nature n'importe où NON! D'autant plus qu'il faut pas mal de temps avant que ce soit rééllement "safe". Nos selles contiennent énormément de bactéries et virus, ils sont détruits par la température du compost.

Si vous n'avez pas de jardin ou de point de chute pour vos déchets de toilettes, please ne vous lancez pas, au moins les stations d'épuration font ce qu'elles peuvent.

Il faut qu'un ramassage soit organisé dans les villes pour valoriser ces déchets (en compostage industriel ou en fabrication de gaz par ex)

Sinon

"- l'avantage des TLB n'est pas l'économie d'eau mais la non pollution de l'eau (ce qui n'est pas toujours garantie par le toilettes désydratants ou toilettes sèches)"

Totalement d'accord sur le fait que c'est la non pollution qui importe, pas du tout sur le reste. Une toilette sèche par définition n'utilise pas d'eau. Les toilettes à déshydratation déshydrate les selles ( ce qui en fait des cacas "tout secs" qui ne sentent pas et qui ne se dégradent pas ce qui permet de vider le réservoir très rarement, 6 mois, 1 an voire 2 selon capacité... et oui !!) et évapore l'urine il n'y a pas d'eau polluée en résultat, même si un peu d'eau est utilisée pour évacuer le "popo" dans la chambre de déshydratation. Les systèmes à déshydratation utilisés dans certains immeubles dans le Sud pareil ne produisent pas d'eau polluée (genre de vide ordure commun, le tout arrive dans des réservoirs en bas des immeubles qui sont ramassés périodiquement par la ville). A moins qu'il en existe certains types qui utilisent de l'eau mais je ne vois pas l'intérêt du processus dans ce cas ? Si les toilettes à déshydratation sont chères c'est parcequ'elles sont plus complexes que les TLB (enfin cela dépend où, certaines sont très simples mais ne sont pas nécessairement compatibles avec nos modes de vies et habitations) et nécessitent un aménagement intérieur/extérieur.

Pour le fait que TOUS les médocs disparaissent en 2 ans je veux bien en savoir plus (une étude un lien ?)

SInon je rappelle aussi la solutiuon dont j'ai parlé ailleurs (?) qui est le biogaz fort utilisé en chine. Les toilettes sont reliées à un réservoir extérieur où les déchets sont transformés en gaz. Ce dernier est ensuite injecté dans la cuisine pour la cuisson.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ,

Tout les mecs urinent à la lisière du petit chemin sympathique dans les bois ? -> pof on modifie totalement les espèces présentes, c'est de la pollution.

et ce ne serait pas le cas avec les femmes ... ?????

:innocent:

Composter pour son jardin et son potager OK, composter dans la nature n'importe où NON !

ben évidemment ! , sinon ça s'appelle de la décharge sauvage et inconsciente ...

si on n'a pas de terrain, peut-être un voisin en a-t-il un ? , ou un ami proche ..

(certains fonctionnent ainsi, et le voisin en question se garde le compost obtenu pour son propre jardin ..)

Il faut qu'un ramassage soit organisé dans les villes pour valoriser ces déchets

ben oui, ce serait le top ...

je dis depuis longtemps que le jour où les municipalités accepteront de prendre conscience des choses et de jouer le jeu avec les particuliers utilisateurs, ça changera déjà une grande phase des choses !!

au moins tout le monde se rendra compte que beaucoup de choses sont possibles , ensemble ... , mais sans volonté, on ne va nulle part !

Les toilettes à déshydratation déshydrate les selles (...) et évapore l'urine il n'y a pas d'eau polluée en résultat,

faux !!

l'urine n'est pas évaporée à 100% !

et les principales "toilettes scandinaves" fonctionnent sur le principe de séparation, stockage de l'urine et .. (après .???) ...

et si stockage au moins 2 jours et sans réel traitement performant et spécifique, il n'est pas concevable de prétendre que ça ne polluera pas !!

de grâce cessons de propager cette idée fausse une fois pour toutes !!

et un de ces fabricants recommande même l'arrosage avec l'urine ainsi séparée et diluée, et en considérant qu'il faut la diluer à 1 pour 6 au moins pour ne pas brûler les racines des végétaux ... joli la pseudo économie d'eau !!!

lire cette mise au point à ce sujet ..

Les systèmes à déshydratation utilisés dans certains immeubles dans le Sud pareil ne produisent pas d'eau polluée (genre de vide ordure commun, le tout arrive dans des réservoirs en bas des immeubles qui sont ramassés périodiquement par la ville)

et qui font quoi des urines après .. !! ???

à la différence avec les pays nordiques qui en font (ou tentent d'en faire) un traitement avant valorisation agricole organisée, ici par chez nous ce n'est pas le cas !!

Pour le fait que TOUS les médocs disparaissent en 2 ans je veux bien en savoir plus (une étude un lien ?)

c'est les cas, avec un bémol pour les antibios ...

voir le site Eautarcie .. , et j'en ai eu moi-même des échos directs de Joseph Orszagh de certaines expérimentations menées en Belgique et ailleurs, dont les organisateurs de ces expérimentations en étaient impressionnés eux-mêmes des résultats obtenus, que ce soit sur médocs ou d'autres subtances indésirables et/ou chimiques ...

mais en rappelant néanmoins une condition qui reste essentielle : la bonne conduite et maitrise du compost en respectant son cycle complet sur 2 ans !

évidemment, faire n'importe quoi n'importe comment n'apporte jamais de bons résultats !

et en rappelant aussi à l'esprit de tout le monde, que les stations ne traitent absolument pas les médocs, donc on en trouve désormais des résidus un peu partout dans toutes nos eaux ... , alors même si le compostage ne "traitait qu'à moitié" ces médocs... , ce serait déjà 50% de traitement de gagné !! , donc, merci de considérer les choses telles qu'elle peuvent l'être !!

(sauf si vous avez meilleure solution ?)

SInon je rappelle aussi la solution dont j'ai parlé ailleurs (?) qui est le biogaz fort utilisé en chine. Les toilettes sont reliées à un réservoir extérieur où les déchets sont transformés en gaz. Ce dernier est ensuite injecté dans la cuisine pour la cuisson.

voir aussi le site Eautarcie où Joseph y explique comment la méthanisation (ou d'autres formes de "valorisation énergétique") peuvent se révéler du "gaspillage biologique" en comparaison au compostage !

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, j'ai bien compris votre avis sur la nuisance de se retrouver devant un tas de "popo" quand on se retrouve en forêt. Je suis aussi tout à fait d'accord avec les méfaits d'une sur-concentration de déjections à un même endroit. Je voulais juste préciser qu'un caca dans la nature (ou un pot de caca jeté discrètement et pas 2 tonnes), il n'y a rien de plus naturel. Malgré mes nombreuses promenades en forêts, je n'ai jamais un seul contenu de TLB déversé. J'ai vu des carcasses de voiture, de machine à laver, des pneus, des paquets de gateaux bio mais jamais de TLB. Je trouve dommage de leur faire cette réputation là pour quelquechose qui doit être anecdotique.

Les TLB sont pour moi le summum de la pensée écologique. Pour plusieurs raisons:

- c'est une réduction de pollution énorme. Bien plus que ce que l'on voir au premier abord avec l'économie d'eau. (pas de pollution de l'eau, pas d'énergie pour les station d'épuration, pas de boue de station d'épuration,...)

- ça n'a rien de commercial. Tout le monde peut en fabriquer pour un prix dérisoire

- ça va un peu plus loin que le fait d'être "consom-acteur". C'est une véritable implication. ça nous apprend à gérer nos déchêts (pas seulement les emballages). C'est autre-chose que d'appuyer sur une chasse d'eau et de refiler le problèmes à d'autre que l'on paye.

- En terme d'écologie, la gestion de nos déchêts humain est véritablement un problème majeur. Largement aussi important que la pollution des voitures. Mais on ne le sait pas car il n'y a peu de produits commerciaux à nous vendre (à part les toilettes à déshydratation, mais la plupart des gens ne sont pas prêts à mettre ce prix-là).

Pour les études sur les médicaments, c'est sur le même site (eautarcie.com) je n'osais pas mettre le lien dans mon premier poste. Mais ce site est vraiment clair et sans intérêt commercial.

Les toilettes sêches ou à deshydratation sont vraiment un fausse bonne idée. On fait l'amalgame entre fèces séchées et compost (alors que ce n'est pas du tout pareil). Les fèces séchées ne peuvent pas être utilisées tel-quel comme engrais sans polluer. C'est pareil pour les urines, c'est trop concentré. Et on ne parle jamais de l'énergie utilisé pour sécher les fèces: résistance électrique???

Les TLB sont certainement la seule solution viable. Mais comme ça ne rapporte rien à personne, on nous invente des usines à gaz commercialisables hors de prix.

En attendant une prise de conscience des mairies pour le ramassage des TLB pour ceux qui sont en appart, on pourrait peut-être le proposer aux agriculteurs qui produisent pour les AMAP. Ca pourrait être utile qu'il mettent une benne à disposition le jour de distribution des paniers. ça aurait comme autre intérêt defaire de la pub pour les TLB auprès des autres membres de l'AMAP.

Penser global, agir local.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la TLB est une toilette sèche donc dire que les toilettes sèches en général polluent.... bof

Effectivement, je n'ai encore jamais vu de dépôt de TLB devant chez moi, mais vu qu'il y a un de mes chemins d'accès qui est totalement inutilisable pour cause de déjections humaines en grandes quantité, je n'ose imaginer ce que ça deviendrait si les gens se mettaient à déposer ce genre de chose en pleine nature et en masse sur les bons conseils que je lis ici ou là (ce sont ces conseils qui me mettent hors de moi) Quand au caca dans la nature, rien effectivement de plus naturel, mais le mieux sera toujours de l'enterrer (cf : un petit coin pour soulager la planète).

Par contre, si certaines personnes ont des TLB à vider et pas de jardin et qu'ils sont par chez moi, il leur est tout à fait possible de venir vider sur mon tas de TLB, ça, c'est tout à fait acceptable plutôt que des vidages sauvage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok merci de ces précisions. Ceci dit je voudrais préciser que nous sommes bien d'accord (ce que vous venez de dire j'ai eu l'occasion de le dire plusieurs fois ici ou ailleurs) et je ne pense pas que quiconque ici ait dénigré les TLB. Juste ce n'est pas toujours la meilleur solution en fonction des situations. En, particulier citadines et je préfère que les gens qui choisissent cette voie le face en prenant bien conscience de tout ce que cela implique et en sachant qu'il existe des alternatives.

En ville, les toilettes sèches doivent faire l'objet d'un ramassage collectif. C'est bien pour cela qu'il faut que le secteur de ramassage et de valorisation se développe. Les solutions que vous suggérez (Amap ou autre jardin collectif) ne sont que des pis aller, par ailleurs pas facile à mettre en oeuvre pour beaucoup (exemple sans voiture difficile d'offrir son "présent" à son agriculteur favori et je doute qu'il ait le temps de faire des km pour aller récupérer le petit tas de chacun)

Je connais bien le site eautarcie que je promotionne depuis plusieurs années mais je n'avais pas lu cette partie sur les médocs et toxiques, j'irais voir...

Toujours est-il que pour ma part sans voiture, avec une maison pleine d'escalier (le jardin est au -1) et avec 60m² de jardin je ne peux ni ne veux mettre en place des TLB. Je ne veux pas être dépendante d'un approvisionnement extérieur en matériau comme la sciure ou autre dont je ne saurais par ailleurs pas nécessairement la provenance et la composition, je ne veux pas dépendre de mon homme ou autre personne suffisamment "forte" pour traverser toute la maison, les escaliers et le jardin avec le seau, je ne peux pas faire 2 composts.

Perso je considère la TLB idéale comme solution pour toute personne/famille ayant la capacité de se fournir en matériau et de composter dans un grand jardin. Les toilettes à déshydratation comme idéales pour les solutions collectives et urbaines. Et je n'ai pas dit autre chose.

Pour ce qui est des toilettes à deshydrataton je ne parle pas des ancêtres scandinaves mais des systèmes comme ceci par exemple (à moins que ce soit cela une toilette scandinave ?)

process04.png

www.kazuba.eu - Evaporation et déshydratation

Voir aussi ici Trois exemples d'assainissement écologique:

Maintenant ce n'est peut-être pas encore parfait comme solution, je ne suis pas experte en matière de toilettes sèches. Mais je suis intimement convaincue qu'il faut chercher des solutions avec ramassage et valorisation collective car les TLB (en l'état en tout cas) ne sont pas généralisables partout et pour tout le monde. Par ailleurs un ramassage de TLB sera beaucoup plus volumineux et plus lourd qu'un ramassage de toilettes à déshydratation, augmentant d'autant la taille des camions ou autres solutions et leur consommation énergétique.

Citation

Tout les mecs urinent à la lisière du petit chemin sympathique dans les bois ? -> pof on modifie totalement les espèces présentes, c'est de la pollution.

et ce ne serait pas le cas avec les femmes ... ?????

:innocent:

Non, les femmes sont en général beaucoup trop pudique pour montrer leur cul nu en lisière de chemin, elles vont faire quelques dizaines de m par ci par là se cacher se mettre dans un coin ce qui disperse un peu plus la chose :siffle: (maintenant si 200 nanas passent par là c'est sûr c'est pas mieux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

et si tout simplement on utilisait le contenu des tls pour le compost, pas de pollution, une décomposition parfaite et un très bon engrais naturel mélangé aux tontes de gazon, reste de végétaux, etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re ,

moi aussi , Raffa, d'accord avec la plupart de tes dires ...

mais ...

Perso je considère la TLB idéale comme solution pour toute personne/famille ayant la capacité de se fournir en matériau et de composter dans un grand jardin. Les toilettes à déshydratation comme idéales pour les solutions collectives et urbaines. Et je n'ai pas dit autre chose.

je me permettrais de rectifier ton terme "idéales" (toilettes à déshydratation en ville) en "plus faciles" .. !!

Pour ce qui est des toilettes à deshydrataton je ne parle pas des ancêtres scandinaves

pourquoi "ancètres" .. ???

les toilettes à séparation "Biolet" et "Separett" par ex. font partie de cette "famille" appelée "scandinaves", et néanmoins très actuelles, pour ne pas dire modernes ...

Aussi, Raffa, as-tu une idée du cout d'achat et d'installation d'une machinerie telle que cet "Enviroloo" dont tu mets le lien, et si c'est installable un peu partout au vu de son fonctionnement !! ???

ce genre d'engins (tel aussi le "Clivus Mustrum") n'est pas vraiment et objectivement à prendre en exemple !!

Toujours est-il que pour ma part sans voiture, avec une maison pleine d'escalier (le jardin est au -1) et avec 60m² de jardin

penses-tu dans ce cas que tu puisses imaginer ce type d'engin chez toi ???

Par ailleurs un ramassage de TLB sera beaucoup plus volumineux et plus lourd qu'un ramassage de toilettes à déshydratation, augmentant d'autant la taille des camions ou autres solutions et leur consommation énergétique.

tout ça doit aussi s'analyser au cas par cas, car un ramassage est néanmoins possible (puisque pas pour tout le monde), mais aussi, il ne serait pas nécessaire partout non plus là où il pourrait s'installer une aire de compostage collectif par quartier ou immeuble, et là où un jour, peut-être, verra-t-on exister un type nouveau de toilette, tel le "turbo-toilette" évoqué par Joseph Orszagh sur son site ...

on peut rêver ...

Non, les femmes sont en général beaucoup trop pudique pour montrer leur cul nu en lisière de chemin, elles vont faire quelques dizaines de m par ci par là se cacher se mettre dans un coin ce qui disperse un peu plus la chose

sauf si il n'y a qu'1 coin dispo à l'endroit et qu'elle vont toutes y faire ...

:langue:

:lol:

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

je crois sincèrement que les tlb doivent rester des soluces individuelles ainsi que leur compostage -chez soi chez un pote ou chez un horticulteur bio ;

créer un système de ramassage ça va encore générer du profit et pas forcement aux 'pratiquants ' ;

la société actuelle se fait déjà assez de pognon avec nos déchets ! et ils nous le font encore payer par dessus le marché !!!:furious:

en fait la tlb c'est une question de conscience et la conscience c'est vraiment un truc individuel pour ceusses qui en ont une .....

Share this post


Link to post
Share on other sites

pedro

Oui pour la toilette à déshydratation j'imagine cela chez moi je sais déjà où (pas à l'emplacement des toilettes actuelles mais de toutes façons on a pas mal de travaux à faire). Vider une toilette de ce type une fois l'an n'est pas la même contrainte que des TLB, on peut également imaginer un système comme dans le lien que j'ai donné où tout arrive en bas et où le ramasseur n'a qu'à ouvrir une trappe. Non je ne sais pas combien cela coûte mais je sais que cela coûte cher (plus cher qu'un seau à TLB en tout cas ;) ), et je sais aussi qu'il existe différents modèles et marques mais je n'ai pas encore creuser plus que ce que j'ai déjà fait (je m'intéresse à la question en particulier pour les pays du sud dont l'urbanisation est galopante et dont la gestion de déchets humains est déjà un énorme problème sanitaire et environnemental, surtout là où tous les habitants vont faire leur affaire dans les champs ce qui est très répandu !)... car il me reste le problème du ramassage.

Ceci dit on aura ici un aperçu assez complet

GTZ. Technology Reviews

D'accord avec plus facile si tu préfère ;)

je crois sincèrement que les tlb doivent rester des soluces individuelles ainsi que leur compostage -chez soi chez un pote ou chez un horticulteur bio ;

créer un système de ramassage ça va encore générer du profit et pas forcement aux 'pratiquants ' ;

la société actuelle se fait déjà assez de pognon avec nos déchets ! et ils nous le font encore payer par dessus le marché !!!:furious:

en fait la tlb c'est une question de conscience et la conscience c'est vraiment un truc individuel pour ceusses qui en ont une .....

Dans ce cas on est très mal (on l'est déjà ceci dit). Car il n'y a pas d'autres issue pour l'avenir que de protéger toutes nos ressources en eau. Il n'y a pas d'autres issues que de faire évoluer nos villes vers ce genre de solution.

De plus ces déchets, qui actuellement pollue beaucoup, sont hautement valorisables en agriculture. Et là aussi on a vraiment besoin de ce type de chose pour l'avenir. (actuellement les conséquences du changement climatique sur les cultures sont et risque d'être catastrophique, il y a déjà et on en prévoit d'autres, des baisses de rendements assez importantes notamment sur des cultures comme le sorgho ou le maïs par exemple or je rappelle qu'il va falloir nourrir beaucoup de monde)

Bref, ceux qui s'y mettent maintenant sont des pionniers. On trouvera d'autres solutions d'autres systèmes, mais on pas le choix.

Personnellement j'ai la "conscience" je pense, et l'impossibilité de me mettre à la TLB. La solution bancale que je fais actuellement : réutiliser l'eau des douches pour les Wc, est vraiment pas suffisante à mon goût !

ALors si les écolo rêveur veulent garder leur conscience et leur petit système home made en hurlant si des solutions collectives se mettent en place grand bien lkeur fasse mais ce n'est pas comme ça que les choses vont avancer.

Et il faut qu'elles avances, il faut donc que tout le monde réfléchissent aux solutions individuelles et collectives. Et si un écolo rêveur veut venir chercher mon sac de TLB en échange de sciure fsc avec sa camionnette qui roule à l'eau qu'il me signe un contrat reconductible m'assurant qu'il sera toujours là pendant les 40 prochaines années , alors d'accord !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

petite parenthèse dans le débat passionnée à propos du ramassage, ou non, des TLB : je viens de lire le sujet entier (les 21 pages...) et j'ai vu a plusieurs reprise que certains utilisent un vaporisateur d'eau, avec ou sans huiles essentielles apparemment, pour vaporiser sur du papier toilette. Je n'avais jamais entendu parler de ça, c'est quoi le but ? Avec des HE je peux imaginer un effet désodorisant/assainissant, mais sans HE ? Ou c'est moi qui n'ai rien compris ?? :blushing: Et pourquoi sur du papier, pas directement sur la sciure ? Avant ou après avoir ajouté sa petite pelletée ? Je suis perplexe... :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement si après avoir mis la sciure, tu mets 1 ou 2 feuilles et que tu vaporise de l'eau dessus (avec ou sans huiles essentielles), ça réduit les odeurs. Je ne serais pas t'expliquer pourquoi mais ça marche (je pratique depuis plusieurs mois cette technique et c'est pas mal). Mes toilettes sèches sont dans une salle de bain sous les toits (donc chaud et humide) et malgré ces 2 inconvénients, il n'y a pas d'odeurs.

Je ne sais pas expliquer le role de la feuille de papier mais je sais que vaporiser de l'eau neutralise les odeurs. J'avais une technique pour supprimer les odeurs de tabac à l'époque où je fumais: tu humidifies un torchon et tu le fais tourner très vite dans la pièce où il y a des odeurs. Les micro-gouttelettes propoulsées capturent les odeurs. Je pense que c'est le même principe.

Je pense aussi à un truc lié à la complexité de trouver de la sciure ou des copeaux (et à la garantie de leur provenance: colles, traitement,...). On peut aussi utiliser de la paille ou un mélange de sciure et de paille. Une botte de paille coute environ 1€50, ça peut être une solution alternative ou complémentaire.

Par contre si quelqu'un connais un moyen de la couper facilement en petits morceaux, je suis preneur. J'ai de plus en plus de mal à trouver de la sciure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement si après avoir mis la sciure, tu mets 1 ou 2 feuilles et que tu vaporise de l'eau dessus (avec ou sans huiles essentielles), ça réduit les odeurs. Je ne serais pas t'expliquer pourquoi mais ça marche (je pratique depuis plusieurs mois cette technique et c'est pas mal). Mes toilettes sèches sont dans une salle de bain sous les toits (donc chaud et humide) et malgré ces 2 inconvénients, il n'y a pas d'odeurs.

On en apprend tous les jours ! Merci pour l'info, je vais tester ça... :)

A propos de la paille, effectivement ça peut-être un substitut, ou du moins un complément à la sciure. Chez nous on s'en sert quand on est en panne de sciure, c'est à dire environ 1/3 de l'année. Par contre plutôt que d'utiliser de la paille entière (ou même "recoupée) on récupérère les débris de paille qui s'accumulent invariablement sur le sol de la grange : suffisamment menu pour ne pas avoir besoin d'être réduit, et plus "poussiéreux", donc absorbant. Il faut quand même en mettre davantage que la sciure, donc les toilettes sont plus vite pleines... :ermm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne nouvelle ?

Légal :

Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d'assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5

Article 17 En savoir plus sur cet article...

Par dérogation à l’article 3, les toilettes dites sèches (sans apport d’eau de dilution ou de transport) sont autorisées, à la condition qu’elles ne génèrent aucune nuisance pour le voisinage ni rejet liquide en dehors de la parcelle, ni pollution des eaux superficielles ou souterraines. Les toilettes sèches sont mises en œuvre : ― soit pour traiter en commun les urines et les fèces. Dans ce cas, ils sont mélangés à un matériau organique pour produire un compost ; ― soit pour traiter les fèces par séchage. Dans ce cas, les urines doivent rejoindre la filière de traitement prévue pour les eaux ménagères, conforme aux dispositions des articles 6 et 7. Les toilettes sèches sont composées d’une cuve étanche recevant les fèces ou les urines. La cuve est régulièrement vidée sur une aire étanche conçue de façon à éviter tout écoulement et à l’abri des intempéries. Les sous-produits issus de l’utilisation de toilettes sèches doivent être valorisés sur la parcelle et ne générer aucune nuisance pour le voisinage, ni pollution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne nouvelle ?

Si c'est le cas, c'est vraiment super! J'aimerais bien sortir de l'illégalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:siffle: et ça va faire du compost comment dans une cuve étanche ? ils vont venir d'où les petits vers ? Il faut aussi leur fournir le villebrequin pour percer la dalle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne nouvelle ?

Si c'est le cas, c'est vraiment super! J'aimerais bien sortir de l'illégalité.

Voté ! Légifrance

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=CF1D4F222BBC8BCF67158C90F8CEFEDE.tpdjo12v_1?idArticle=JORFARTI000021125139&cidTexte=JORFTEXT000021125109&dateTexte=29990101&categorieLien=id

Mais effectivement étanche !

Alors que les composteurs fournis dans les communes... sont ... percés. :-O

C'est la moins bonne nouvelle...

Je viens d'avoir un contrôle de mon installation (pour les toilettes a eau hors fonction)... pas étanche mon aire... (spanc).

Bon... cela viens d'être voté. Le temps que l'on soit inquété cela aura changé pas mal. Mais quelqu'un a eu vent de cette réflexion ?

a+

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites

warf warf ! : bref composter le caca c'est legal seulement si c'est étanche ??

encore une grosse blague

ceci dit si je ne m'abuse, ça ne laisse que le compost à bokashi pour que ça fonctionne, par contre, ça devrait marcher vite ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ,

Si c'est le cas, c'est vraiment super! J'aimerais bien sortir de l'illégalité.

il n'y a (avait) aucune illégalité à utiliser les toilettes sèches !!!

Disons que maintenant, elles sont "officiellement autorisées" .. , mais n'étaient pas pour autant "interdites" avant .. !!

Concernant le compostage en bac étanche .. :tete-cogne:

évidemment que l'on ne doit jamais composter en bac étanche !! , mais si nos législateurs ne prennent pas la peine de s'en informer avant de nous pondre pareille âneries .. on n'y peut rien .. !!

Donc, continuez à composter "comme il faut" .. car n'oubliez pas que les contrôles n'ont pas de valeur juridique, si même déjà vous acceptez le contrôle .. !!

Car si il faut éviter de produire des nuisances (olfactives) pour les voisins ou pour l'environnement .. avec un bac étanche (qui ne produira que de la pourriture et non du compost !) c'est mal barré !!

Je viens d'avoir un contrôle de mon installation (pour les toilettes a eau hors fonction)... pas étanche mon aire... (spanc).

et qu'est-ce qu'il a dit .. ??

qu'est-ce qu'il a fait .. ??

et quoi qu'il en soit .. ne vous offusquez pas de ce qu'en dira son rapport, qui je le répète, n'a pas de valeur juridique et on ne peut vous imposer ou contraindre à quoi que ce soit dans ce cadre .. !!

Oubliez donc ce bac étanche !!

(contraire à la bonne préservation de l'environnement .. > qui reste l'objectif principal !)

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

Je suis en cours de construction de toilettes sèches chez moi. J'ai la chance d'avoir une scierie pas loin qui me donne de la sciure et des copeaux. Cependant je trouve ces copeaux assez gros (plusieurs centimètres de longueur) et je doute quant à leur capacité d'absorption.

Quelle est la taille maximum des copeaux de bois afin qu'ils soient efficaces?

Une autre question : je vais être seul à utiliser ces toilettes. Quelle taille de récipient me conseillez vous afin que la vidange se fasse assez régulièrement pour éviter des désagréments (odeurs, mouches ou autres?).

Merci d'avance

Share this post


Link to post
Share on other sites

La taille de copeaux que je préfère est celle qui ressemble à de la litière pour lapins (genre 5mm à 1 cm). C'est un bon compromis (trop petit, ça colle au fond et tu en retrouves partout; trop gros, ça n'absorbe pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les copeaux que j'ai récupéré sont vraiment très gros, ils tiennent plus de "petits bouts de bois" que de copeaux. Mais j'ai aussi récupéré de la sciure donc je vais me servir de cette dernière en attendant de trouver des copeaux plus adaptés...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu pourrais peut être en faire le mélange , tu auras tous les avantages de l'un et de l'autre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

est-il possible de remplacer la sciure de bois par des cendres ? Tout le monde n'as pas, en effet, forcément accès à de la sciure, alors que des cendres de cheminée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now