Guest Alain

Toilettes sèches

508 posts in this topic

Merci Mireille, :)

Mais cela ne te dispense pas de communiquer les connaissances, que tu as acquises. :bisou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

:pleur: je continue mon message est parti trop vite :rougit: !! donc ce n'est pas moi mais un certain Alain "guest" ( voir page 1 ) qui a inauguré ce sujet ;) où je réponds en fonctions de mes connaissances disons pratiques...

tu veux parler des liens :

http://www.lesensdenosvies.org/lesite/bio/...n-bio-tech.html

"Comprendre l'apport des matières organiques ou les amendements des sols"

"Un sol plus riche en matière organique "

http://www.lesensdenosvies.org/lesite/bio/...bio-tech.html#9

et suivants ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, Mireille.

Ce sont effectivement des éléments de réponses supplémentaires pour une plus large compréhension, à la fertilisation des sols, selon les cultures.

Vous obtiendrez des éléments de réponses à ses interrogations.

Deux questions essentielles restent à vous poser.

Connaissez vous le contenu de nos excréments ?

Connaissez vous les plantes plus bioaccumulatrices ?

En suivant les liens, que Mireille vous a suggérés.

Amicalement bio, :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'habite une maison en ville sans jardin mais avec une cour et une terrasse.

J'ai essayé la toilette sèche personnellement pendant une semaine avant de la mettre en fonction pour mes locataires. je certifie qu'il n'y a aucunes odeurs et aucune mouches. La méthode Orszagh fonctionne très bien.

C'est une maison avec des kots d'étudiants-stagiaires.

J'ai installé récement une toilette sèche sur le palier pour leur éviter de descendre 2-3 étages pour aller à la toilette.

Pendant une semaine, personne de mes 5 locataires ne l'a utilisée.

Après, une à 2 semaines j'ai vu qu'elle avait été utilisée quelques fois.

Ce n'est pas le grand succès biensur.

Il est difficile de faire changer les mentalités.

Maintenant, quand je rédige une petite annonce d'offre de logement pour jeune à Bruxelles, je leur explique que je cherche un locataire responsable et à l'esprit ouvert et ayant l'envie de découvrir de nouvelles choses. J'explique qu'il y a la toilette classique avec chasse d'eau et la toilette sèche sur le palier plus proche de leurs chambres.

Je ne sais pas encore si cela sera un frein à la location et si je vais perdre beaucoup de locataires de ce fait. En tout les cas avant cela, j'avais un taux d'occupation de quasi 100%. J'espère que cela le restera avec un autre public.

Il y a un autre problème qui pourrait être un frein, c'est l'évacuation de la poubelle avec les déchets de toilettes.(quand on a pas de jardin où le déverser)

Je me suis dit que cela ne devait pas constituer un frein à la mise en place de ce projet de toilette sèche que j'avais envie de réaliser depuis très longtemps.

Je voudrais essayer le vermicompostage dans ma cour pour l'élimination des déchets à domicile. J'ai obtenu une dixaine de verre pour commencer mon composte mais soit ils ont manqué d'air pendant le transport soit ils ont été asfixié par la concentration d'urine, soit ils ont eu trop froid, je ne sais pas.

Lorsque j'ai voulu regardé s'ils étaient toujours vivant après une semaine, je les ai retrouvé sous forme de glue.

Quelqu'un a t'il déjà essayé le vermicompostage pour la méthode Orszagh ??? (copeaux, sciures, caca, pipi, papier de toilette, carton, déchets ménager).

je vous remercie pour vos conseils.

Vous pouvez m'écrire sur : veroniqueg70@hotmail.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

si tu arrive à epurer les déchêts (urines + merdes) en apparte : je suis preneur ;)

sinon quelque liens qui te diront que le vermicompostage ne peut servir à tes déchets de toilettes (ce sont d'autres vers à utiliser) :

http://forum.eco-bio.info/index...php?showtopic=4

http://www.onpeutlefaire.com/forum/index.p...vermicompostage

;)

Par contre j'aimerais bien qu'un proprietaire me le propose :mortderire: : en tout cas bonne initiative .

Les conscience sont dure à tel point lorsque je parle d'utiliser ta merde et ton urine pour en faire du compost (rien de plus naturel) les gens me retorque "je ne veux pas manger ma merde" , j'ai beau leur expliquer que ce n'est plus sous cette forme que l'on met les dechets de toilettes dans le jardin , mais rien à faire , meme en leur disant que c'est le cycle normal de la vie et de l'azote ou encore le carbone , mais rien y fait : pourtant c'étaient des personne de 50-60 ans donc qui aurait pu connaitre ce que faisait nos grand ou arriere grand parent : mais non ! :( Pour eux rien de plus normal de manger un produits issu de produit chimique ....

Tout comme lorsque je parle d'utiliser la cendre de bois pour recuperer la potasse afin de laver la lessive : "non c'est de la cendre" donc ca passe pas : pourtant des gens étant legerement plus vieux que moi : comme quoi l'aspect visuel a encore de beaux jours devant lui ;) .

Je reprend un extrait du second lien :

J'ai également appelé toilettes du monde car je me suis rappeler qu'ecocert technologie avait commercialisé un stystème de lombricompostage pour toilettes public.

Ils m'ont donc dit que ces vers là en effet était de fumier (Eisena fetida) mais qu'ils avaient tout de même beaucoup d'exigence (surface, humidité..) et qu'ils avaient tendance à fuir lorsqu'on les mettaient en contact direct avec la résultante des toilettes sèches particulièrement des urées. Il m'a également expliqué que les vers supportaient mal des variation de milieu trop importante (température, altitude...).

Il m'a enfin précisé que cette décomposition était très longue, et qu'il fallait mieux apporté peu à peu la résultante toilette sèche plutôt que d'un seul coup.

Je le savais que ces p'tits bêtes étaient fragiles ! Bon allez quoi c'était de l'humour et de l'autodérision mon dernier post, fait pas s'encaganer pour autant ou le prendre trop au serieux !

ecocert technology, un pro du lombric : M.Colombo : 04.75.26.10.44

je réeedite mon post pour signaler cet autre lien :

http://forum.eco-bio.info/index...php?showtopic=8

Share this post


Link to post
Share on other sites

:bravo: Décidément les belges question alternatives de ce genre vous êtes plus ouverts et entreprenants que nous ! En France je ne sais pas si ça passerait : même si un propriétaire décidait de louer un appart'avec toilettes sèches, et même s'il trouvait un locataire intéressé qui les entretienne comme il faut, qu'en serait-il des autres copropriétaires ? je vois déjà les pbs que ça soulèverait si ça venait à se savoir : "l'hygiène", les assurances... :surpris: à moins bien sûr d'être dans une copropriété sympa ;) ou de posséder tout l'immeuble ;)

En appartement, on peut toujours stocker comme le fait Claire

http://forum.eco-bio.info/index...=findpost&p=855 et à défaut de connaître quelqu'un qui a de la place pour faire son compost, aller les déposer dans la nature par ex. en creusant un trou et en les enterrant ? ça profitera bien à des bêbêtes non ?

;) corpse, rassures-toi, même dans le milieu "écolo-bio" je vois que ces trucs-là ont beaucoup de mal à passer ! on veut bien causer des déchets, des grandes questions d'environnement, mais dès qu'il faut s'impliquer individuellement, ça coince, et ne parlons pas de ce qui touche à nos propres déjections, c'est toujours très tabou. :pleur:

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme quoi y a ceux qui se prétendent ecolo et ceux qui ont une veritable prise de conscience ;)

Par contre si, y a un moyen en apparte , je suis preneur ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pouriez-vous me donner des avis et conseils concernant la mise en place de toilettes sèches pour 3 jours dans un site naturel, pour un large public??? :?: :?:java script:emoticon(':?:')

smilie

merci pour vos éventuels témoignages

Share this post


Link to post
Share on other sites

étant utilisatrice de toilettes sèches à la maison depuis 5 ans, j' ai déjàs consulté un grand nombre de livres et de sites...

Il se trouve que ma demande est toute autre, puisqu' il s' agit d' organiser un festival devant accueillir un millier de personnes début aout!!!

j' attends donc vos témoignages et vos conseils amicaux et écolos...

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Biopaisible, j'ai trouvé ça sur le site des "rainbows" , mais là le public est très averti et motivé

http://frenchrainbow.free.fr/minimanuels/m...nimanuelfr.html

Les Latrines

Si vous devez y aller, allez à une latrine. Ne laissez jamais vos excréments non recouverts. La première mouche qui les verra, ira le dire aux autres, à la plus proche cuisine.Les mouches les trouveront, puis elles trouveront la nourriture des cuisines et ensuite les gens mangeront cette nourriture et tomberont malades.

Creusez une fosse profonde d'au moins 1metres 30 de profondeur, ce qui est recommendé. Gardez la terre en un monticule à coté pour reboucher le trou plus tard. Coupez du gazon avec ses raçines et conservez-le de coté pour recouvrir la fosse lorsqu'elle sera pleine.

La chaux - ou les cendres d'un feu de bois - sont gardées dans un récipient à coté, et servent à recouvrir vos déjections, pour réduire les odeurs. De la terre est ensuite remise à la pelle par-dessus graduellement afin de recouvrir complètement vos excréments. La fosse est pleine quand le niveau est à 40 centimètres du bord, et une nouvelle fosse est creusée à coté.

Des installations sanitaires pour se laver les mains avec de l'eau chlorée sont mises à disposition aux alentours. De grandes boîtes (type conténaire à café cylindrique) avec des couvercles en plastique gardent le papier de toilette sec et propre. Des indications sont placées sur les sentiers des alentours, et des rubans colorés marquent le chemin vers une latrine.

Des latrines mal entretenues sont un lien potentiel entre nous et un camp très malade.Si vous creusez un "shitter" (des chiottes), construisez un couvercle pour le proteger des mouches,avec du contre-plaqué, des planches ou des rondins recouverts de terre (séchée) pour combler les trous d'air et protéger des mouches, qui passeraient facilement entre le couvercle et la terre avoisinante. Les couvercles sont lavés tous les jours.

Les latrines doivent être à plus de 500m de l'eau courante et des sources, jamais en amont d'une source .

Evitez "le cycle mouches":

merde > mouches > nourriture > VOUS

Vous n'avez pas été à un rassemblement avant d'avoir creusé des chiottes.

à adapter si le public est moins averti ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai aussi trouvé un exemple d'éco-festival sympa avec des toilettes sèches pour une grande fréquentation* :

http://passerelles.eco.free.fr/diaporama/D...cofestival.html

* 5000 personnes en 4 jours d'après un commentaire de qu'un qui était déçu du larzac et de ses toilettes en plastique :

(...) autre chose : je crois qu’il faudrait arrêter d’utliser ces p... de toilettes en plastique et commencer à s’habituer aux toilettes sèches. Quoi ? il y avait trop de monde ? c’était pas possible ? Mais alors, dans ce cas si "l’autre monde possible" se limite à quelques 5000 personnes je n’ai rien compris : c’était le cas à Moisdon la rivière où on a fabriqué et utilisé ces toilettes sèches pour 5000 personnes pendant 4 jours d’éco fesitval ; alors moi, "naive" je me disais que si on avait pu le faire pour 5000 personnes on pouvait peut-être essayer à plus grande échelle...

http://www.monde-solidaire.org/spip/articl...?id_article=454

mais attention, les autorités ont leur mot à dire :

http://www.grainvert.com/article.php3?id_article=567

(...) Les toilettes sont prises d'assaut, la chaleur aidant, l'air y est irrespirable... et l'affluence supplémentaire ne permet plus un nettoyage optimal... Un débat s'engage avec des partisans des toilettes sèches, une solution qui aurait été particulièrement adaptée, mais qui aurait refusée par la préfecture. Navrante société, qui au nom de "l'hygiène moderne, à la mode américaine", nous met dans des situtations dégradantes et prive le plateau de milliers de tonnes de compost, de plutôt bonne qualité, au vu de la nourriture servie, qui auraient pu fertiliser ce plateau aride... (...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci mille fois Mireilles pour tes supers infos!!!

Je vais tranquillement consulter tout cela!

Je vous tiens au courant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

P'tit nouveau sur le forum Eco-bio, je viens de parcourir ce sujet. Je connaissais les toilettes séches de loin (sans essai ni retour d'expériences), mais tous ce que je viens de lire me donne vraiment envie d'essayer !

Il me viens une question peut être liée au refus de la préfecture d'installer des toilettes sèches lors d'un éco festival.

Je possède une vieille ferme sans assainissement donc propise à l'utilisation de TS mais dans laquelle j'aurai (travaux en prévision) la nécessité de déposer un permis de construire. Hors d'un point de vue règlementation (si j'ai bien compris), l'autorisation de permis de construire ne se fera que si la maison dispose d'un assainissement aux normes !

Vous me voyer venir ? Ici "Normes" veux dire fosse sceptique + système d'épandage et tous ce qui va avec...que plein de magasins ce font le plaisir de nous vendre d'ailleurs :pleur:

Quelqu'un aurait-il des infos la dessus ou aurait déjà fait valider une TS + système d'apandage naturel auprès de la DDE et de la mairie pour ce type de démarche ?

Par avance merci.

Jean-Charles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Charyvale :D je ne suis pas sûre qu'il faille tout détailler sur la demande, surtout s'il s'agit d'une restauration... tu peux poser la question sur le forum

http://archilibre.free.fr/

il y a des "pros" de toutes ces questions.

Merci de nous tenir au courant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'info, je vais y jeter un coup d'oeil.

Pour apporter ma contribution à ce sujet, pour ceux qui cherche des seaux pour TS : les vieilles lessiveuses en tôles galvanisées pourraient convenir : poignées, couvercle... J'en utilise une pour mettre mes déchets végétaux destiné au compost.

On en croise fréquemment aux Emmaus ou dans les déchetteries.

A bientôt et encore merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

Au sujet des toilettes sèche

elles ont été utilisées ici en Charente maritime pour un festival sur trois jours

5 à 8 000 personnes nous n'avons pas eu de problème de préfecture

pour la convenience et les odeurs (le festival "Bouger la place est à moitié en ville

un accord avec des agriculteur bio à été passé.

Les toilettes sèches surélevée avec un petit escalier en bois sur une benne

relevée régulièrement par les agriculteurs

voilà pour nos idées et bien venus à Bouger la place 2005

à Surgères (17)

phil. titep

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut,

j'aimerai savoir si les TS sont autorisée dans de petites structures type camping à la ferme.

merci

matthias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Je vais poser une question bêbête.

J'ai découvert ce systéme de toilettes sèches il y a quelques jours et depuis je parcours le web francophone à la recherche d'informations.

Et il y en a une que je n'ai pas trouvée:

Est-ce que quelqu'un a adapté ce système pour nos animaux de compagnie??

Et surtout, est-ce que l'on prend un risque (est-ce dangereux pour la santé) d'utiliser le compost résultant pour un jardin potager??

Je pense en particulier aux chats, car nous en avons plusieurs à la maison. Ce sont des chats persans qui sortent très peu et comme on était en appartement, ils se sont habitués à leur caisse. Mais maintenand, nous diposons d'un jardin et donc d'un compost... :D

Merci pour votre aide

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nico

Personnellement je ne met dans mon compost que des matières végetales issus de mon jardin afin d'éviter les plantes hybrides, les résidus medicamenteux, les maladies, ... c'est peut etre une sur protection pour mon jardin mais c'est quand meme moi qui mange apres mes legumes et fruits!

Sinon j'ai trouver sur le site aujardin qu'on pouvait y metre les littières animales (mais avec ou sans le sables plein de produits chimiques anti odeur, absroption.... :wacko: ) et aussi les cheveux, poiles, ongles mais il ne disent rien a propos des excrements humains. Perso je ne m'y tenterais pas (meme si tu manges et vie bio). Cependant j'ai vu dernièrement que des populations (canbodgienne je crois) l'utilisent pour pour la riziculture mais peut etre est-ce juste parcequ'il ne dispose pas de fumier animale???!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, Nicolas, moi j'ai lu partout qu'il n'y avait aucun risque à utiliser le compost de tes toilettes sèches pour ton jardin potager. Il faut juste attendre 2 ans que le compost soit bien fini. On utilise bien les "toilettes sèches" des animaux, puisque le fumier est couramment utilisé. Je ne vois aucune raison de ne pas valoriser pareillement les déjections de nos animaux de compagnie!

Tu auras plus d'info sur ce site (www.eco-bio.info) en allant dans "ecolo" puis "toilettes sèches".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Claire, :)

Il me semblait avoir évoquer les risques écotoxiques sur le compostage des engrais de toilettes sèches à travers la notion de bioaccumulation des minéraux ( cadnium,zinc,plomb,arsenic...) Bref, c'est à croire ,que votre métabolisme ne rejette aucuns éléments toxiques bioconcentrer dans votre alimentation et votre environnement. :?: :?:

Nos excréments contiennent en autres, en sus des métalloïdes, des molécules chimiques induites dans notre alimentation ou simplement de résidus de médicaments ou des éléments tracés organiques nocifs. :furieux:

De surcroît, faites très attention au choix de vos sciures, si vous les réserver à vos potagers. En effet les traitements fongicides de bois sont pour la plupart obtenu par l'imprégnation massive d'arsenic et de plomb. :!:

Alors, soyez sûr, que vos sciures soient indemnes de tous traitements pour les réserver à vos potagers. :accolade:

Je vous rappelle toutefois, que la microfaune des sols ne détériorent pas ces minéraux, qui sont plus ou moins mobile (donc assimilable par les plantes) selon e le PH de vos sols. (Voir les liens, que j'avais indiqués précédemment pour de plus amples informations.)

Par exemple, une variété fortement bioaccumulatrice comme la patate. :!:

N'employez pas les premiers amendements de vos composts pour produire des patates, qui disposent de propriétés plus bioaccumulatrice de cadnium, d'arsenic... que par exemple des tomates ou du maïs.

Ah! Bonjour les patates riches en arsenic et autres. Par contre, la plupart des écotoxiques et métaux se figent dans les racines et une partie de la lignine des plantes et n'atteignent pas sur certaines variétés de plantes leurs fruits.

(En général, toute les légumineuses sous terres carottes, patates, radis… sont plus bioaccumulatrice d’écotoxiques, que des plantes donnant leur fruit à une certaines hauteur du sol, comme les haricots,les tomates, …Cela vous parait logique, d'autant que la distance de transfert viales enzimes des plantes est courte plus la bioconcentration est excessive, si c'est le fruit lui même, qui stocke les écotoxiques). :!:

Pour cela, vous pouvez vous référer au tableau des caractéristiques de bioaccumulation des productions maraîchères inclue dans mes liens pour choisir en culture sur vos premiers amendements de vos composts des variétés moins bioaccumulatrices et ensuite débarrassez vous de la lignine de ces plantes et adieu aux vilains écotoxiques issus de vos selles et sciure. :bravo:

Claire, je sais bien, qui ne te complets pas que je m'étale sur ce forum, mais je ne souhaite pas au nom du collectif, que tes propos n'attirent plus la biovigilance des gens. Dans ce forum, je compte des amis, qui souhaiteraient mieux être conseiller, alors j'ai mes mots à dire et j'affirme que Claire devrait modérer ces propos et mieux se renseigner avant de conseiller. :bisou:

Sans te vexer et en te remerciant de ta compréhension, je préfère dénoncer la vérité encore au risque de me faire bannir de ce forum. En te remerciant par avance de ta compréhension. :fleurs:

Nous avons élaboré des cahiers de charges bio avec des méthodes de travail, vous prémunissant contre tous ces effets indésirables et je vous fait part de ces fondements et certains répugnent encore à me lire.

Par mes écrits, je n'ai rien à gagner dans ce forum et à chaque fois, que je souhaite dénoncer une vérité, c'est moi qui prends un coup de bâton. :clown:

Mais, j'ai la peau dure et la vérité finie toujours par triompher.

Bref, j'avais évoqué des liens pour votre meilleure compréhension de l'agriculture et de ces enjeux, je vous conseille vivement leur lecture pour votre meilleure compréhension à nouveau du travail de la terre.

Ces propos ne sont ni pour te nuire Claire ou te déplaire, mais seulement pour contester sur une réalité scientifique bien établie et en ce sens, je souhaite seulement vous communiquer cette information. :bravo:

Je ne suis ni payé, ni corrompu par des personnes avides, je souhaite seulement partager mes connaissances avec vous et en recevoir autant de vous. ;)

Amicalement à toutes et tous, :fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

juste un petit message pour calmer les ardeurs moralistes de notre cher salmobio.

quelques "réalités scientifiques": pomme de terre, radis et carottes ne sont pas des légumineuses (appelées dorénavant Fabacées); les parties de ces plantes utilisées dans l'alimentation humaines ne sont pas des fruits mais des tubercules et racines, organes de stockage donc les toxiques s'y concentrent forcément.

merci à salmobio pour tes précisions qui restent très intéressantes.

matthias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour et merci Matthias, ;)

J'accepte très volontiers tes corrections qui complètent mes propos.

J'ai souhaité répondre rapidement et directement dans ce post sur l'essentiel et non trop à m'étendre sur ce sujet, dont j'avais déjà apporté mes opinions.

Forcément, j'ai été choqué des propos de Claire et j'ai souhaité rapidement à nouveau reprendre ces propos.

Pour les patates ou les autres se sont bien des tubercules, et en ce sens elles bioconcentrent davantage les écotoxiques.

Cela me fait plaisir, Mathias, que tu es trouvé une signification à mes propos et merci pour tes précisions complémentaires, dont à cette heure ci tardive ou j'ai répondu, j'ai certes fait quelques oublis.

Mais, tu me trouves trop moraliste, moi je ne pense pas, lorsqu'il s'agit de réagir sur un sujet, dont certains gens semblent ne pas vouloir me comprendre.

J'apporte ma part de vérité, tout comme toi qui défend ta vérité, ainsi ce débat devient plus constructif. A chacun ou non d'accepter cette vérité.

Et, pourtant à ce sujet, on aurait tellement à dire sur les activités phytominières des plantes.

Mais, je m’en tiendrais là et je vous invite à nouveau à lire ma page web, pour votre plus grande compréhension. http://www.lesensdenosvies.org/lesite/bio/...n-bio-tech.html

Amicalement, :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eric

Je vois que tu as déjà donner le lien vers l'article de J. Orszagh donc je corrige :) par contre, il devait faire un site sur l'Eautarcie, son concept global d'autonomie en eau. Sais tu s'il l'a fait, car je ne trouve toujours rien sur le net ?

shakti

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now