Guest Alain

Toilettes sèches

508 posts in this topic

Ba alors un agriculteur qui prend les radis pour des légumineuses :mort_de_rire:

J'ai pas de preuve formelle a ce que j'avance mais il me semble que si 'on' ne doit pas composter c'est excrement c'est pour une histoire d'alimentation carné. Va savoir pourquoi je m'en rappel plus trop donc les vétérariens et liens vous pouvez composter mais les homnivores abstenez vous !

Si quelqu'un a des infos dans ce sens (ou dans l'autre) je suis preneuse!

:fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, chère chèvre il y a de ça, mais à mon avis l'alimentation carnée ou pas ne fait rien à l'affaire : en fait le cycle de décomposition demande beaucoup de temps avec les excréments humains compostés pour usage des humains, s'il est trop court c'est l'empoisonnement :pleur: donc prudence extrême :!: autant on peut boire son urine ( voir "urinothérapie" sur les moteurs de recherche ou dans des livres ) mais avec les excréments on peut en crever.

donc, par prudence :

:!: jamais de compostage de toilettes sèches de moins de 2 ans et encore sur des cultures potagères, surtout les légumes racines ( sur les fleurs et autres plantes non comestibles pas de pb )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir la Chèvre, :)

Ba alors un agriculteur qui prend les radis pour des légumineuses

Tir au but de la chèvre..... et but! :fete:

A des heures tardives où je réponds dans ce forum, j'ai après avoir fait un certain nombre de posts ailleurs, j'ai quelques fois plus tous mes esprits, pour vous répondre et j'admets mon erreur. :siffle:

Mais, j'étais focalisé pour répondre sur le transfert des écotoxiques.

J'ai pas de preuve formelle a ce que j'avance mais il me semble que si 'on' ne doit pas composter c'est excrement c'est pour une histoire d'alimentation carné. Va savoir pourquoi je m'en rappel plus trop donc les vétérariens et liens vous pouvez composter mais les homnivores abstenez vous !

Tu as partiellement raison la chèvre pour les animaux carnés. Car une vache par exemple bioconcentre plus les écotoxiques, qu'un végétal, puisqu'elle est presque en bout de la chaîne alimentaire. C’est le principe de la bioaccumulation.

Bioaccumulation : Accumulation d'un produit chimique ou métalloïde dans un organisme vivant où il est trouvé à des concentrations plus élevées que celles de son environnement immédiat. Ou accumulation d’un produit chimique ou métalloïde présent dans l’environnement, assimilé par un organisme vivant, lorsqu’il l’absorbe, ne peut ni le détruire, ni l’éliminer (exemples : métaux lourds, pesticides non biodégradables, PCB…). Cette substance va être absorbée, toute leur vie durant, par les êtres vivants au début de la chaîne alimentaire (végétaux chlorophylliens généralement) - qui, ne pouvant l’éliminer, vont donc la bioconcentrer peu à peu dans leurs tissus. Ces végétaux vont être consommés par des herbivores, dont l’alimentation sera donc déjà notablement plus concentrée en polluants que le milieu ambiant. Ils vont donc bioconcentrer ce dernier encore davantage dans leur organisme. Les prédateurs qui les consommeront à leur tour vont la bioconcentrer encore plus, et ainsi de suite.

Mais, en fait les végétaux sont plus gourmands en minéraux, arsenic, plomb, cadnium, zinc,..donc les végétaux bioconcentrent , mais à des concentrations moins élevées, que les vaches par exemple.

Mais dans notre environnement, nous ne subissons pas certes ,que les agressions de notre alimentation, nous bioconcentront de notre environnement proche par notre respiration une multitude d’autres agents macro polluants , dont les fameux composés organiques volatils (COV) et les terribles composés tracés organiques (CTO).

Une personne en ville, bioconcentre davantage les macro polluants, qu’une personne à la campagne. Notre métabolisme nous permet d’évacuer la plupart, des charges polluantes, que nous côtoyons par nos excréments et notre transpiration.

Mais dans notre confort, nous sommes sans cesse agressé par ces mauvais COV, que nous épurons partiellement, puisqu’on bioconcentre aussi une partie de ces COV et CTO.

Suis le lien , que je t’ai indiqué, tu en seras plus sur les CTO et les COV.

Il convient à dire, que nous en bout de la chaîne alimentaire, nous avons bioaccumulé dans notre métabolisme, des seuils d’écotoxiques en quantité plus importante, que notre environnement proche.

D’où pourquoi, Mireille, dit et je la soutiens.

oui, chère chèvre il y a de ça, mais à mon avis l'alimentation carnée ou pas ne fait rien à l'affaire : en fait le cycle de décomposition demande beaucoup de temps avec les excréments humains compostés pour usage des humains, s'il est trop court c'est l'empoisonnement  donc prudence extrême  autant on peut boire son urine ( voir "urinothérapie" sur les moteurs de recherche ou dans des livres ) mais avec les excréments on peut en crever.

Donc, que l’on soit plus carnivore, on a proportionnellement plus de chance de bioconcentrer des écotoxiques, qu’un végétarien certes, mais un végétarien peu proportionnellement suivant son environnement (l’air et l’eau) , autant bioconcentrer qu’un carnivore certaine fois suivant son environnement.

Voici pour quelques explications sommaires et rapides.

Alors, veuillez bien croire, que ce que l’on nomme pollution dans notre société se voit dans nos excréments et je vous conseille vivement d’écouter les conseils de Mireille et moi pourquoi pas , qui suis seulement un nouveau membre de ce forum, par rapport à Mireille.

Donc Manuhanqui, essais davantage de bioconcentrer les connaissances mis à profit dans le sens de …

Amicalement, :bisou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

Vos propos me semblent plein de raison et de claivoyance, j'y adhere pleinement.

Mais voilà habitant une petite ville à la campagne je me rend compte de beaucoup d'abhération :

les boues des station d'épuration sont épandues dans les champs avant l'hiver

certaines poubelles ménagères sont carrément déchiquetées finement et épandues puis mélangées directement en plein champ contre rétribution aux agriculteurs qui veulent bien "coopérer"

nous sommes dans des logiques de panique face aux volumes de déchets divers qui nous étouffent

alors faut il être si parciemonieux avec nos quelque kilos de déchets ?

désolé de ne pas avoir l'ultime solution pour une décroissance cohérente

phil titep

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je suis nouvelle sur ce forum.

J'envisage d'installer des toilettes sèches et j'ai commencé à me renseigner pour le problème d'approvisionnement en sciure ou copeaux dans mon coin de campagne.

Je suis dans une région d'intense exploitation forestière (les Landes) et c'est une abhération: pas moyen d'avoir de la sciure! C'est maintenant une matière secondaire commercialisée aux professionnels du bois en grosses quantités. Vente à la tonne (autout de 20€) avec des engins spéciaux pour aller la chercher (impossible d'y aller avec sa brouette!). On est loin du pot de confiture à échanger avec un sac de sciure.

Comment faites vous?? De tout ce que j'ai lu sur le sujet, jamais personne ne parle de problème d'approvisionnement.

De plus on me parle de "sciure verte" provenant du bois fraichement coupé et de "sciure sèche" provenant de débitage de bois sec. Laquelle choisir? Je pencherai pour la verte qui a plus de chance d'être saine pour avoir un compost utilisable en potager. Quelqu'un a-t-il un avis?

Bien à vous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour titep!

Je me suis interressé aux boues des stations d'épurations en 1998-2000 mais je l'impression que tu as confondu plusieurs choses dans ton post.

Les stations d'épurations sont les récolteurs de nos eaux usagés domestiques (sanitaires, cuisines, ....). Les centres d'incinerations eux récoltes (tris parfois) nos poublelles, les brulent et enfouissent les cendres. Les centre d'enfouissement techniques (pour ceux qui n'ont pas de d'incinerateur) sont des décharges dans lesquels les poubelles et dechet en tout genre sont enfouis puis recouvert.

Il me semble donc que les boues qui sont utilisées par les cultivateurs proviennent de nos eaux usagées. A l'époque le plus gros probleme etait les résidus (salmobio nous trouvera surement le bon termes ;) ) de metaux lourds qui empechaient l'utilisation de ces boues, en effet en plus de nos déjections (et de leurs résidu bioacumulé si j'ai bien retenu la leçon) il y a tout les produits d'entretients et c'est la que ça coince. Il me semble que plus tard il avait trouver un systeme "d'emant " et donc il n'y avait plus trop de probleme... Certains voulait aussi les composter avant de les epandre mais je sais pas trop ou ça en est. Ce qui est sur c'est que c'est pas des poubelles qu'ont epand dans les champs ou alors j'ai zaper un gros bout de l'histoire!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, :)

Mon amie la Chèvre, alors on a pas lue encore l'ensemble de mes articles? :dort:

Vous trouverez la législation applicable aux amendements des boues de stations dépuration en suivant ce lien http://www.lesensdenosvies.org/lesite/bio/...bio-tech.html#1, veuillez ensuite consulter l'hyperlien nommé

Comprendre la législation nationale sur l’écotoxicité des sols.

Veuillez consulter la colonne boue, qui vous indique les teneurs d'écotoxiques à ne pas dépasser dans les boues de stations d'épurations pour les amendements agricole. Voilà pour votre compréhension.

Bonjour, Titep, je ne comprends pas le sens de ton interrogation, peux tu être plus explecit?

Bonjour Nimel, et bienvenue sur le forum.

Pour la sciure elle est fortement utilisée en stabulation d'animaux, contactes un agriculteur de proximité pour essayer de t'en procurer. Il te sacrifiera certainement quelques sacs de temps en temps. Bon courage.

Amicalement à toutes et tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous

C'est que je suis plutôt trop occuper Salmobio et j'ai lu aucun de tes articles, je passe trop de temps sur les forums et pas assez sur mes révisions , un choix vas devoir s'imposer.

Il n'y a beaucoup d'agricultuer qui utilise la sciure par c'est pas facile a epandre car il faut le composter, c'est souvent de la sciure de resineux, ça a moins de valeur que la paille, ça coute plus chere.... certain l'on utilisé y'a 2 ans lors de la secheresse car il n'y avait pas assez de paille mais j'ai eu que des retour negatif de l'utilisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour la chèvre, :bisou:

C'est que je suis plutôt trop occuper Salmobio et j'ai lu aucun de tes articles, je passe trop de temps sur les forums et pas assez sur mes révisions , un choix vas devoir s'imposer.

Je vais devoir te gronder, si tu n'apprends pas ces leçons, qui m'obligent à me faire répéter .Ah! La vilaine le père noêl, risque de te punir. :siffle:

Et les autres, qui embêtent par Mp la Chèvre, veuillez cesser de l'embêter, car jamais elle ne trouvera le temps de me lire.

Bon, j'ai été cherché un de mes vieux posts pour répondre et compléter ce topic.

Un autre point important sur les amendements des sols.

Sur l'exploitation familiale, nous utilisons un fumier un peu spécial composé des déjections de vaches mélangés à de la sciure provenant des exploitations forestières de proximité, qui constituent de la matière organique et des nutriments essentiels à nos cultures.

Pourquoi employé la sciure?

D'une part la sciure provient de scieries locales, et coûtent moins cher, que la paille.

De plus la sciure employée pour les litières des vaches, est nettement plus absorbante, que la paille pour le confort et l'hygiène des animaux.

Nous avons constaté, que ces litières en sciures pouvaient tenir plus du double de temps, que la paille ordinaire en litière. Elle absorbe et contient mieux les urines, et favorise des échangent moins important d'ammoniac rien qu'à l'odeur ressentie dans les stabulations.

Le fumier obtenu est nettement plus fin, mieux biodégradé et favorisent les conditions d'épandages par une répartition bien meilleures sur les sols.

Pourquoi produire de la paille, si vous avez une scierie à proximité, qui serait contente de se débarrasser de la sciure. A méditer.

En autre, nous prenons de la sciure de toutes essences, résineux et autres.

Et ce post, la chèvre, tu ne l'avais jamais lu?

Amicalement, :fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour chers vous tous,

je vais vous raconter une petite histoire...

en juillet 2004, un groupe de jeunes de 9 nationalités différentes se retrouvent, dans le cadre d'un chantier de jeunes bénévoles internationaux, pour préparer un festival écologique et musical dans la sarthe. Ce chantier international va plus spécialement s'occuper des petits coins : 10 chiottes secs, pleins de panneaux rigolos;, humour pipi-caca, sur l'intérêt des toilettes sèches et leur mode d'emploi.

Grande surprise même pour eux, les "gens" sont enchantés de leur pause-pipi, qui est d'habitude le moment où on se pince le nez et on ferme les yeux dans les chiottes chimiques, vous savez, les cabines pour lesquelles on fait la queue dans les manifestations en plein air. Là, c'était propre, on attend pas, ça sent le bois frais et en plus c'est rigolo.

en Aout 2004 : le test. Un autre chantier hébergé dans des locaux sans sanitaires. Ils on donc utilisé un des chiottes fabriqué en juillet. 16 personnes sur 1 seul toilette pendant 3 semaines. Et bien à la fin, pas de mouches ni d'odeurs. On était sur le cul!

alors en septembre 2004, les animateurs se sont retrouvé pour faire le bilan des chantiers de l'été. Ils se disaient qu'ils se reverraient bien pour continuer à reflechir sur comment construire un monde tout beau sans haine ni méchanceté et pis sur comment en parler avec les "gens".

Mais tenir un stand, ça fait chier. et pis les gens ils viennent te voir juste pour te demander où sont les toilettes... alors on s'est dit qu'on avait qu'à tenir des chiottes! BINGO!

on a donc formé un petit collectif qui ne se prend pas vraiment au serieux mais qui a serieusement envie de faire des choses ensemble, et en octobre 2004, on se retrouve pendant presque 2 semaines pour constriure un chiotte démontable car transportable, et des panneaux. Les panneaux , en gros, ils expliquent que l'eau, c'est l'enjeu de l'humanité pour le siecle qui arrive, comme l'appauvrissement des sols, et que mélanger tout notre caca d'humain avec encore plus d'eau potable, c'est l'acte le plus débile de notre société vis-à-vis de nos enfants.

Nous en sommes donc au tout début de notre histoire et on compte bien continuer! (on sera donc présent sur un festival en avril, sur divers marchés, sur des semaines de formations BAFA, ...)

mais malgré tout, nous avons rencontré une censure critique de la part de certains responsables de collectivités. J'ai beau cherché dans la legislation française, à la dass, à l'ademe,.. je ne trouve pas assez de documents certifiants que ces toilettes sont conformes (ou plutôt "ne sont pas non-conformes").

auriez vous quelques infos siouplé?

pour ceux qui ont eu le courage de tout lire, merci de votre attention. N'hésitez pas à nous repondre personellement à l' aquateam@no-log.org

on vous bise.

Continuez à chier dans des toilettes en progrés!

l'Aquateam

Share this post


Link to post
Share on other sites

:bravo: Bonjour l'amie-molette ;):fleurs: et BRAVO pour la réalisation de ce projet :bravo: ! ça m'intéresse pour l'organisation de 2 foires liées au bio ( je ne dis plus "foire bio" car de plus en plus le terme bio est associé à un contrôle et pour les foires il n'y a pas forcément un label bio derrière toute activité, alors qu'elle peut-être directement liée au bio ( c'est un vrai casse-tête ), bref, ça serait sur Aubagne ( 13) et une autre dans les environs d'Aubagne. Comment vous rétribuez-vous ? est-ce que le fait d'intervenir en ville ne va pas poser pb ? merci d'avance et à bientôt !

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à tous,

nous expérimentons des toilettes sèches depuis 6 mois environ. on envisage d'acheter une maison et il nous semble que nous serons contraints par la loi sur l'assainissement autonome d'installer une fosse sceptique.

dans ce cas, on se demande quels sont les avantages écologiques des toilettes sèches par rapport à une fosse (impacts sur l'environnement d'une fosse sceptique? différences quant à la décomposition, infiltration?). quelqu'un peut-il nous aider?

merci et bonne suite à tout le monde :fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

:D Bonjour Bilmaos, est-ce que ce sera une maison à bâtir ou déjà construite ? ça change tout, car si elle est déjà construite, il y a de fortes chances qu'il y ait tout ce qu'il faut ;) Par contre, ça se complique quand il s'agit de construire :furieux:

voici quand même quelques pistes :

1/ en fait de toilettes sèches, il semblerait que c'est SURTOUT le système d'assainissement qui pose pb. voir les discussions sur :

http://forum.europeanservers.net/cgi-bin/d.eur?6213352

effectivement c'est pas clair :wacko: :

http://cartel.oieau.fr/guide/assainissemen...ssainissement05 ( textes de loi : voir assainissement non collectif )

alternatives mais avec fosses septiques ( autorisées car il y a des professionnels qui les proposent, les contacter ! )

http://www.passionbassin.com/lagune2.htm

Du lagunage ... à l'épuration individuelle

Dans certains cas, en absence de réseaux d’égouts, pour une résidence secondaire isolée, ou tout simplement par choix personnel, l’épuration individuelle par lagunage peut s’avérer un choix tout à fait judicieux, économique et écologique. Le principe est simple et l’ensemble peut être réalisé par le propriétaire du terrain.

Les eaux collectées et destinées à être traitées proviennent des toilettes (eaux vannes), salle de bain, cuisine (eaux grises). Deux fosses sceptiques (décantation des MES et fermentation) recueillent les différentes eaux, celles-ci sont ensuite évacuées vers trois bassins de traitement. L'épuration est réalisée, tout d’abord, par des bactéries (transformant la matière organique) et ensuite, par des végétaux aquatiques (cf. liste lagunage), qui assimilent les nitrates et phosphates transformés par les bactéries.

Beaucoup d’avantages (coût, auto-gestion, lagune plantée décorative) mais il ne faut pas négliger le fait que les deux premiers bassins présentent des risques sanitaires pour les animaux et les enfants et qu’un suivi régulier de la qualité des eaux est nécessaire.

Attention, au niveau des autorisations, selon votre situation géographique, le plan d’assainissement communal vous indique quelles sont les possibilités en terme d’épuration individuelle. Contacter votre mairie pour savoir si vous êtes obligés de vous raccorder au tout à l’égout, si cela est programmé dans les prochaines années ou si vous êtes dans une zone non visée par l’assainissement collectif des eaux usagées. Vous pouvez aussi contacter l’Agence de l’Eau dont vous dépendez.

Il y aura sans doute des modifications de la législation dans les années à venir, du fait de l’harmonisation européenne (certains pays – Belgique notamment - sont en avance sur ce sujet) et devant l’augmentation constante des quantités d’eau à traiter par des stations d’épuration qui sont en limite de saturation.

http://jardflori.chez.tiscali.fr/liens/liens.htm 3 adresses d'installateurs ( en règle avec la loi ) d'épuration des eaux par lagunage

sinon, les avantages des toilettes sèches : revoir les infos et liens de http://www.eco-bio.info/accueil.html et puis le fait d'avoir une fosse ( avec ou sans lagunage ) pour les eaux usées de la maison n'oblige pas à s'en servir pour les wc, non ?

voilà pour le moment :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour mireille, j'ai vu que tu nous avais envoyé un mail. Merci. Nous sommes déjà sollicités dans 2 festivals de l'indre et loire pour faire ce qu'on appelle entre nous une "animation dame-pipi-caca"!

Tu pourrais m'en dire un peu plus sur ce festoch. Dates, conditions, differents stands et assos présentes... c'est évidement interessant comme proposition.

Pour l'instant on est tous bénévoles. on aimerait obtenir quelques subventions qui nous permetteraient de payer matos et déplacements. mais pour ce faire il faut qu'on ait un dossier à présenter en préfecture.

Je ne sais pas ce que tu entends exactement par "organisation" sur ces forums-liés au-bio, de notre coté, on ne peut pas fournir des toilettes dans le cadre de la logistique. Je m'explique. Nous avons 2 toilettes sèches : 1 qui est plus ou moins utilisé tout le temps sur les lieux de l'asso et 1 autre qui est assez exérimental puisque nous l'avons voulu pliable et facilement transportable pour s'en servir comme stand de présentation de notre projet et surtout comme pretexte à sensibiliser les gens sur l'enjeu du 21eme siecle, à savoir, L'EAU!

Il est évident que la sensibilisation passe beaucoup mieux et se conscientise par l'experimentation. Voir 1 chiotte, lire des prospectus, à la rigueur en parler avec d'autre n'est jamais aussi porteur que de s'assoir dedans, d'y poser crotte, de perdre le reflexe de la chasse d'eau pour y preferer la sciure. Nous pouvons assurer une sorte d'animation, mais en aucun cas fournir des gogues pour le public.

Pour cela d'autres asso le font, si c'est ça dont vous avez besoin, notamment, l'asso qui nous a embauché en juin pour leur construire les chiottes qu'ils louent maintenant. C'est Zicos Production au Grand-Lucé (72), asso de musiciens (d'où leur nom!) afro-cubain, qui ont comme souci de faire de la musique sans le scrupule environnemental.

Ou encore, à Brest, il y a le CLAJ, qui en met à disposition également. (peut être connais tu le festival"enrageons nous" qu'ils organisent?)

De toute façon, même s'ils fournissent pour le caca quotidien des gens, il est toujours possible et même appréciable que nous soyons à coté pour apporter une animation et repondre aux questions des gens. (pas seulemnt pour savoir où est rangé le pq!) On est déjà plus ou moins lié a eux (par les liens des fouteurs de merde, bien entendu), il est déjà prévu que l'on bosse ensemble, mais une fois n'est pas coutume et on est évidemment partant pour ce genre de partenariat.

voili voilou.

clairette de l'acacateam

Share this post


Link to post
Share on other sites

et c'est encore moi!

Mireille je fais suivre ton message aux chieuses et aux chieurs de l'aquateam. En le relisant, je me suis aperçue que tu nous avait donné les dâtes. Je suis navrée mais il se trouve que ça tombe en plein dans le festoch "Débattons dans les rues" à Tours. On se doit d'y être, et venez vous aussi!

c'est la premiere fois que ce festival voit le jour, ça promet d'etre un beau bordel et je vous assure qu'on y sera pour quelque chose! Néammoins, nous intervenons seuls et avec 1 seul chiotte. Tu peux toujours contacter Zicos ou le Claj;

n'hesite pas à nous envoyer des info, c'est toujours bon à prendre.

Parcontre je veux bien que tu m'expliques c'est qoi ton asso de saison.

biz'

Share this post


Link to post
Share on other sites

:bisou: Merci l'amie pour toutes ces infos, ce sera pour une autre fois, à Aubagne peut-être ? ( 14 et 15 mai ), j'ai écrit aux assocs que tu m'a données, à suivre. Quand on a mis au point cette foire, alors qu'ils voulaient louer des WC chimiques, j'ai évoqué la possibilité de toilettes sèches, ils ne connaissaient pas ( c'est étonnant non ? ;) ) mais ils étaient partis sur les énergies renouv' etc, et du coup ça n'a pas choqué du tout ! Bon on verra bien... :D Pour en savoir plus sur l'assoc qui organise ces foires, voir mon post ou ici à bientôt et bons festivals ! :fete:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Notre famille (2 adultes et 4 enfants) va bientôt s'installer en Bourgogne près de Cluny (71250). Nous souhaitons utiliser des toilettes sèches dans notre maison sans pour autant les fabiquer nous-même.

Avez-vous connaissance des modèles commercialisés (Sun-Mar Centrex 3000 par exemple parait correspondre à notre recherche) ?

Merci pour vos réponses.

Henry

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Henry,

Vous pouvez obtenir des informations sur les modèles commercialisés, à l'association "Toilettes du Monde" 15, avenue Paul Laurens 26110 Nyons Tel : 04 75 26 29 98

FAX : 04 75 26 19 02 toilettesdumonde@wanadoo.fr

Ouvrage de référence : guide 2004 des fabricants et des distributeurs de toilettes sèches.

Sinon pour avoir des éléments plus théoriques (comme par exemple "La première idée fausse est la séparation de la matière fécale et de l’urine.") : www.eautarcie.com

Enfin, un dossier sur le sujet dans la revue "La maison écologique" n°25 de février / mars 2005.

Bonne lecture. Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boujour Alain,

Merci pour votre réponse et ces informations.

Etant abonné à la Maison Ecologique depuis peu, j'ai lu cet article. J'ai également navigué sur le site de M Joseph ORSZÁGH. Ce dernier semble très critique sur l'usage des toilettes commercialisées. Je suppose qu vous connaissez ses vues sur la question. Qu'en est-il de ces "toilettes à compost" si décriées ?

Sont-elles une fausse bonne solution ?

Je vais également contacter "Toilettes du Monde".

Cordialement

Henry

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Henry,

Je n'ai pas d'autres éléments critiques que ceux donnés par M. Joseph ORSZÁGH. Je trouve son discours cohérent, même si je n'ai pas la compétence scientifique pour le valider ou l'invalider.

Nous avons mis en pratique les TLB (voir le premier message de ce sujet) et j'en suis satisfait.

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Pag,

Je sais que je me répète un peu, mais tout est expliqué par M. Joseph ORSZÁGH sur son site : www.eautarcie.com.

Lecture indispensable avant d'aller plus loin ... ou avant de renoncer.

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

:D il y a encore mieux !!!

c'est le livre

"Un Petit coin pour soulager la planète

Toilettes sèches et histoires d'eau " de Christophe Élain

Éditions Goutte de Sable. La Roussière.53400. Athée.

gouttedesable@wanadoo.fr

Prix : 10 € ( 288 pages )

Ce livre est tout récent et il vous sera vite INDISPENSABLE !!!

en savoir plus http://www.lesensdenosvies.org/forum/viewt...opic.php?p=4979

attention, vous ne trouverez pas ce livre en librairie, il faut le commander ci-dessus, il est aussi présent sur des foires et salons.

son prix est calculé au plus juste et renseignements pris, il n'est accordé aucune remise libraire (savoir que la remise libraire est de 33% sur un livre, voire moins selon les cas ) ni aucune sorte de remise, les frais de ports aussi sont payants. Bref, ce livre-référence fera son chemin sur le web, et sur les foires et salons via les animations toilettes-sèches etc, comme c'était le cas à Primevère à Lyon.

:fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je suis nouveau ici. Je souhaiterais des infos sur les toilettes Separett vendues par la Maison de l'Écologie. Quelqu'un les a-t-il utilisées ? Des commentaires ?

Merci d'avance

Jean-Paul

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now