Siene

Face A Ce Qui Vous Entoure

44 posts in this topic

:blink: "le monde est une décharge" ??????????????????????????

eh ben !!!

je ne partage pas ce point de vue.

Que notre monde intérieur soit une décharge, pollué par nos émotions, nos actions qui justement ne sont pas "justes" (et "juste" ne se situe pas dans la dychotomie habituelle de bien et de mal), je peux l'entendre, mais le "monde", lui , est neutre, à sa place. C'est nous qui somme pollués et du coup pollueurs. Pas le monde !

Un forum est fait pour exprimer différents point de vue... sinon, c'est la pensée unique, la langue de bois ..etc

Quand je parle de monde, je ne parle évidemment pas de la Terre et de son environnement, je parle de ce que l'humain en a fait ( émotions, actions, destructions...)Quand, je dis que le"monde" est une décharge ou un égout : je n'invente rien...et je crois qu'il est facile d'en faire le constat (ex: lisier en bretagne)Je crois en fait qu'on se comprend bien, mais les mots nous séparent...

La fluidité, en voilà un beau mot qui me plait bien...être fluide...ne pas résister : tout est bien ! c'est un peu la non-action, le courant nous dirige, lui seul sait où il va...

Nous sommes le monde, et le monde c'est nous : belle phrase , un peu éculée...est-ce que cela nous rend responsable pour autant ?

Pour faire plaisir à calispera : cette conversation est impromptue, improvisée,non statique...face à ce qui nous entoure, ou "face à la vie" (J.K.) sommes-nous fluides ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah !

Quand je parle de monde, je ne parle évidemment pas de la Terre et de son environnement, je parle de ce que l'humain en a fait ( émotions, actions, destructions...)

ok. alors nous parlons de la même chose, avec des mots différents !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour faire plaisir à calispera : cette conversation est impromptue, improvisée,non statique...face à ce qui nous entoure, ou "face à la vie" (J.K.) sommes-nous fluides ?

Euh, Evasion, j'avoue ne pas avoir compris ta question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais compris la question d'Evasion comme : sommes nous souples, adaptables, comme des herbes au vent, comme le roseau, comme l'eau qui coule malgré les obstacles...et non cassants comme le bois dur qui résiste trop à la poussé des évènements ?

Sommes nous capable de rester souples dans nos vies ?

Evasion me dira si j'ai tout faux dans ma compréhension de sa question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh, oui, merci Nomade ;) le mot fluide me parait compréhensible, mais qui est "nous" dans la question, (est-ce un appel à témoignage, ou une question sur la tendance de l'humanité à être rigide, ou.....?), ensuite, quel est le rapport avec le côté improvisé que j'avais proposé (car improvisation n'implique pas la fluidité: on peut improviser de manière forcée et rigide sans aucune spontanéîté), et ensuite à quoi fait référence le "JK"?

Share this post


Link to post
Share on other sites
:wacko: alors là évidemment...le rapport avec l'improvisation, qui peut etre raide comme une canne de bambou...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais compris la question d'Evasion comme : sommes nous souples, adaptables, comme des herbes au vent, comme le roseau, comme l'eau qui coule malgré les obstacles...et non cassants comme le bois dur qui résiste trop à la poussé des évènements ?

Sommes nous capable de rester souples dans nos vies ?

Oui, c'est exact...il n'est plus possible de surfer sur les vagues des changements, évenements...tout s'accélére.

Comme disait feu ma grand-mére :

- les événements n'ont l'importance qu'on leurs donne.

- Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En lancant ce débat, je ne pensais pas que ca irait si loin!! :innocent:

très interessant et à la fois, je ne sais que dire, c'est tellement bon de vous lire..; Et puis si, je vais poser une question:

etre fluide, relié, médité, vivre au font des bois... pensez vous vous vraiment mettre votre pierre à l'edifice pour changer un petit peu ses voisins? Je sais que le changement individuel peut avoir un impact énorme mais au bout d'un moment n'avons nous pas besoin d'une masse critique pour changer les politiques ceux qui nous gouvernent)?

Concretement un exemple, comment convaincre les elus que plus on construit de parking, plus il y aura de voitures et que par conséquent il vaudrait mieux construire des pistes cyclables... etc.Ben oui, jai beau méditer et vivre dans les bois, ces pistes ne se font pas toutes seules comme par enchantement surtout si ca rapporte rien à la commune ou à 'élu...

Share this post


Link to post
Share on other sites

.. quel édifice ? l'édifice de la civilisation ?

... l'édifice social ne m'intéresse absolument pas

Je suis convaincue qu'il faut s'en détourner et le laisser mourir de sa belle mort, ''l'édifice''.

Edited by la dragonne

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'abord siene est ce que tu vis dans les bois ? ou est ce que tu a déjà vécu dans les bois ? qu'est ce que cela veut dire pour toi " vivre dans les bois" et méditer ?

Il y a les ecolos des champs et les écolos des villes : deux mondes différents ?...deux façons de vivre, deux façons d'être face à ce qui nous entoure ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

encore ce préjugé, idée préconçue, manque de connaissance, sur ''vivre au fond des bois '' ??!!!!!!!!!!!

... moi, et d'autres, on en fait plus pour la communauté à agir autonome en pensant globalement que pas mal de monde qui vivent en plein centre-ville , qui votent, sont des citoyens enregistrées dans les registres de l'état et participent à l'économie et à la société ...

je ne change rien ni personne à inciter le gouvernement à faire une loi !! anyway, ma vie n'a pas pour objectif de changer les autres... et le fait que je la communique, la partage au quotidien, et en témoigne non plus !

j'ai comme l'impression que ce forum suit la même tendance forte qui se lit et se manifeste ailleurs... une tendance forte à se rapprocher du système comme la seule bouée de sauvetage valable.

à titre d'exemple... j'ai participé au changement de plusieurs vies, `

a ce qu'on m'en a dit, du simple fait de vivre comme je vis... ce sont des changemebnts profonds et durables.

J'ai moi-même été inspirée et encouragée dans mon choix de vie par des personnes qui vivaient, qui osaient ! vivre autrement ''au fond des bois'' , ou dans un petit rang de campagne, autonomes.

On n'est pas TOUS obligés de vivre et de participer de la même manière pour faire évoluer les choses... et personne ne fait évoluer personne qui n'est pas prêt ou ne le soughaite pas... ça ne vaut même pas la peine d'en débattre, c'est une chose réglée...mais ça n'enlève à peronne le droit de dire ce qu'elle a à dire même si ça dérange... enfin je l'espère pour les membres de ce forum !

...anyway je crois surtout qu'il y a plus urgent que faire voter des pistes cyclables...

bye

Share this post


Link to post
Share on other sites

etre fluide, relié, médité, vivre au font des bois... pensez vous vous vraiment mettre votre pierre à l'edifice pour changer un petit peu ses voisins?

Je pense déjà qu'en se retirant de la société on perd une part de notre influence surtout côté décisions politiques (si on veut en avoir), donc l'île Robinson ou le fond des bois, ça ne va en effet pas trop influencer les politiques. Mais je ne suis pas sûre que c'est cela qu'il faille viser prioritairement.

Je sais que le changement individuel peut avoir un impact énorme mais au bout d'un moment n'avons nous pas besoin d'une masse critique pour changer les politiques ceux qui nous gouvernent)?

Idéalement oui, mais la masse critique on ne va pas l'atteindre via les pétitions, les manifestations, les coups de pub télé, etc. De plus, si on obtient des choses des politiques via le rapport de force, il va falloir maintenir le rapport de force, et donc, il n'y a aucune garantie d'obtenir quelque chose de stable.

Concretement un exemple, comment convaincre les elus que plus on construit de parking, plus il y aura de voitures et que par conséquent il vaudrait mieux construire des pistes cyclables... etc.Ben oui, jai beau méditer et vivre dans les bois, ces pistes ne se font pas toutes seules comme par enchantement surtout si ca rapporte rien à la commune ou à 'élu...

Ben,quelque chose qui convaincra le plus c'est déjà de ne plus rouler en voiture. Je pense que si tu veux des pistes cyclables, tu as intérêt à rouler à vélo. Si tu veux influencer tes voisins à faire pareil, tu as intérêt à ne pas trop « chercher à les influencer », sinon tu risques de créer de la résistance face à ce que tu proposes, donc d'obtenir le contraire de ce que tu cherches.

Je persiste à penser que le principal c'est de « faire sa part ».

Il ne s'agit pas tant de penser qu'une fois qu'on a fait sa part c'est : « après moi les mouches ». Mais c'est bien plus l'idée qu'on a intérêt à agir là où on a un réel pouvoir et accepter qu'on n'est pas omnipotent. Et quand on tente d'agir là où on n'a pas ce pouvoir, non seulement on perd son temps et son énergie, mais en plus, comme je l'ai expliqué plus haut, on risque de récolter le contraire de ce qu'on cherche car on aura créé la résistance.

Mais ce n'est pas si noir ou si blanc : faire sa part ou militer. Il y a bien souvent des idées hors normes qui font vraiment avancer les choses, mais là il est nécessaire de se libérer l'imagination. Dans un échange créé par Nomade, on parlait des billet de « zéro » roupies qui avaient été créés en Inde pour combattre la corruption, et ça marchait. Un truc comme ça c'est génial. Pour ta piste cyclable, il y a peut-être une idée de cet ordre à trouver.

Est-ce que j'ai déjà cité les champs morphiques ici sur cet échange? Car je pense que par ce biais-là on peut aussi mieux comprendre l'utilité de faire sa part sans chercher à vouloir prendre en charge ou influencer celle des autres un peu malgré eux. Bien sûr, dans ce cas, on n'obtient pas en direct une piste cyclable, le concept serait plus : ce que nous faisons évoluer en nous, fait évoluer le niveau général, et si ma compréhension est bonne, ce n'est pas proportionnel, donc quand une personne évolue dans le sens de l'écologie par exemple, elle influence beaucoup d'autres personnes à aller dans le même sens.

La notion d'intelligence collective va aussi dans le même sens, et cela peut aussi rejoindre la capacité à trouver des idées hors du commun pour accélérer les solutions quand on les cherche ensemble. Encore faut-il trouver les bonnes personnes pas trop loin. Mais le net raccourcit les distances et peut pallier à ça aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

.. quel édifice ? l'édifice de la civilisation ?

... l'édifice social ne m'intéresse absolument pas

Je suis convaincue qu'il faut s'en détourner et le laisser mourir de sa belle mort, ''l'édifice''.

Tu veux parler de ...comment dire... que cette foutue société éclate et en laisser une autre commencer sa belle vie??

Si c'est de cela que tu parles, effectivement, les gens de cette société présentent ne pourront pas faire autrement que de changer leur état d'esprit

d'abord siene est ce que tu vis dans les bois ? ou est ce que tu a déjà vécu dans les bois ? qu'est ce que cela veut dire pour toi " vivre dans les bois" et méditer ?

Il y a les ecolos des champs et les écolos des villes : deux mondes différents ?...deux façons de vivre, deux façons d'être face à ce qui nous entoure ?

Peu importe que je vive dans les bois ou pas, pour moi, la n'est pas la question. On peut vivre en ville et aussi bien méditer, penser, vivre simplement. Le principal est de "cultiver son jardin" comme le disait si bien voltaire.

Aussi, l'étiquette écolo me semble dépassée, comme les parties politiques écolo, l'écologie est dans ma façon de vivre, de respirer, d'agir, de penser...

encore ce préjugé, idée préconçue, manque de connaissance, sur ''vivre au fond des bois '' ??!!!!!!!!!!!

...anyway je crois surtout qu'il y a plus urgent que faire voter des pistes cyclables...

bye

Walden vivait au fond des bois... Il me semble pas qu'il était loin de tout... Mais je peux me tromper, je n'en suis pas bien sure

Quant aux pistes cyclabes, c'étaient un exemple parmis d'autres pour vous faire réagir sur le fait qu'il y a des décisions politiques qui vont à l'encontre de cette vie autonome et comment réagir face à ces décisions. J'aurai très bien pu parler de centrale nucléaire déforestation ou autre...)

Je pense déjà qu'en se retirant de la société on perd une part de notre influence surtout côté décisions politiques (si on veut en avoir), donc l'île Robinson ou le fond des bois, ça ne va en effet pas trop influencer les politiques. Mais je ne suis pas sûre que c'est cela qu'il faille viser prioritairement.

Idéalement oui, mais la masse critique on ne va pas l'atteindre via les pétitions, les manifestations, les coups de pub télé, etc. De plus, si on obtient des choses des politiques via le rapport de force, il va falloir maintenir le rapport de force, et donc, il n'y a aucune garantie d'obtenir quelque chose de stable.

Ben,quelque chose qui convaincra le plus c'est déjà de ne plus rouler en voiture. Je pense que si tu veux des pistes cyclables, tu as intérêt à rouler à vélo. Si tu veux influencer tes voisins à faire pareil, tu as intérêt à ne pas trop « chercher à les influencer », sinon tu risques de créer de la résistance face à ce que tu proposes, donc d'obtenir le contraire de ce que tu cherches.

Je persiste à penser que le principal c'est de « faire sa part ».

Calispera, si tu penses que les manifestations, pétitions ou autres ne sont pas suffisants, comment expliques tu que les lobbiing petrole, nucléaires, automobile...) arrivent à orienter les décisions des politiques?

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour siene...il y a bq de choses a dire suite à to post, mais le temps me manque...

Walden vivait au fond des bois... Il me semble pas qu'il était loin de tout... Mais je peux me tromper, je n'en suis pas bien sure

Quant aux pistes cyclabes, c'étaient un exemple parmis d'autres pour vous faire réagir sur le fait qu'il y a des décisions politiques qui vont à l'encontre de cette vie autonome et comment réagir face à ces décisions. J'aurai très bien pu parler de centrale nucléaire déforestation ou autre...)

Tu veux surement parler de thoreau (walden) et il a fait l'experience de vivre dans une cabane au fond des bois...il en a retiré toute sa philosophie de viepar la suite...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Calispera, si tu penses que les manifestations, pétitions ou autres ne sont pas suffisants, comment expliques tu que les lobbiing petrole, nucléaires, automobile...) arrivent à orienter les décisions des politiques?

Plus j'avance, plus je me dis que les manifs, pétitions et autres pressions citoyennes, ne sont carrément plus adéquates dans la plupart des situations où elles sont utilisées. Donc, ce n'est plus qu'elles ne sont pas suffisantes, elles sont le plus souvent obsolètes.

Si les politiques se laissent influencer par les lobbies, c'est d'un tout autre ordre. Tout d'abord les lobbies ne s'opposent pas aux politiques, donc ne créent pas la résistance de ceux-ci.

Ensuite, beaucoup de dirigeants politiques sont cul et chemise avec les lobbies, tout simplement, par exemple, car ces dirigeants font partie de conseils d'administration d'entreprises représentées par ces lobbies. Pour la Belgique Geoffrey Geuens, de l'université de Liège, avait écrit un livre là-dessus : « Tous pouvoirs confondus » (j'avoue tout, je ne l'ai jamais lu ;), mais j'ai lu plusieurs articles sur le sujet

je viens d'en trouver deux par exemple :

http://www.radio-canada.ca/radio/bibliotheque/details.asp?numero=55422

http://www.acrimed.org/article1065.html).

Quand on regarde un événement comme Davos, on peut se rendre compte que les dirigeants politiques et les représentants de firmes multinationales fonctionnent assez bien ensemble. Ils ont clairement des intérêts communs.

Cela ne concerne pas la classe politique dans son ensemble, mais on serait étonné de voir à quel point c'est répandu. C'est encore bien pire aux Etats-Unis où ce sont carrément les firmes qui paient les campagnes électorales.

Mais je pense que cela commence à changer. De nouveaux partis un peu moins pourris ont vu le jour, et leurs représentants ne sont probablement pas dans ce registre. Et même si les représentants des anciens partis le sont encore, il y a à présent une influence générale vers un peu plus d'éthique. C'est en tout cas ce que j'observe en Belgique, même si je trouve que cela va trop lentement (trop de lois, trop d'administration) et que souvent les dirigeants font preuve d'une naïveté énorme (par exemple, par rapport à la grippe mexicaine, je pense qu'il s'agissait plus de naïveté ou d'obéissance aveugle à l'OMS, que d'influence locale des lobbies pharmaceutiques).

D'autre part je pense que les lobbies ont des modes de fonctionnement plus proches de ceux des publicitaires : la manipulation. Ca marche mieux que les attitudes de rapport de force des citoyens militants.

Et puis enfin, beaucoup de dirigeants politiques arrivent au pouvoir bien plus parce que le pouvoir les a motivés que parce qu'ils ont envie de changer les choses selon les objectifs de leur parti. Plus on arrive haut dans l'échelle moins on a de motifs louables. Le pouvoir corrompt.

Et j'ignore combien parviennent à faire exception à cette règle.

Si je caricature 100% : un politicien ne va tenter d'aller dans la direction des citoyens que parce que ce sont des électeurs, et que c'est le moyen de rester au pouvoir, mais c'est le seul intérêt qu'il a. C'est différent pour chacun, certains sont nettement plus intègres, d'autres ne le sont pas du tout (je pense à un Berlusconi par exemple).

Encore heureux, dans les faits ce n'est pas si pire (enfin pas partout ;) ). Et je pense que pour influencer les politiciens ils faut tout d'abord choisir les plus honnêtes. Ensuite être plutôt du côté des propositions (propositions de lois, création de projets innovant ou alternatifs, demandes de subsides pour des associations alternatives, ….) afin de créer sur le terrain des changements, qui ensuite, pourront plus facilement être portés ou avalisés par les dirigeants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut siene,la société éclate en ce moment même, tu ne le vois pas ? elle en est à l'étape ',socio-politique'' de l'afrontement entre les citoyens et l'État.

Concernant ta question sur l'efficacité du lobbying la réponse unique est la corruption et l'Argent...

J'ai choisis il y a longtemps de participer à autre chose que ça... quelque chose de gratuit, qui ne m'accorde aucune célébrité, qui se fait dans le silence et le travail,je pratique, en toute conscience, une ''politique'' domestique et quotidienne qui inclut les plantes , les animaux et les éléments.

Je me suis ''chargée '' en toute lucidité de cette responsabilité quotidienne, chaque matin.

Je n'appartiens à rien, donc j'appartiens à tout ! ce qui me donne aussi une très grande liberté d,expression naturelle, mon mental n'étant encombré d'aucune appartenance à aucune école, dogme, religion, structure, ni institution humaine .

Un ami cherchait à comprendre comment j'arrive à tout faire ce que je fais, d'instinct, à être à la fois créative et rpoductive sans que ça paraisse, d'une efficacité redoutable, toujours disponibles pour les imprévus et les belles visites, à être en confiance ...

je crois que j'ai trouvé la meilleure explication ... et ça rejoint la question de ton post ''face à ce qui vous entoure''... en réalité, je ne suis pas FACE à ce qui m,entoure, mais plutôt ma conscience est AU COEUR de TOUT ce qui m'entoure et en-globe, au propre et au figuré...je ne suis que la petite poussière de conscience constante et dense qui habite le coeur de mon existence, comme des peaux superposées, comme les matriochkas de ma Vie .... ma propre vie intérieure, puis ma propre peau, puis ma maison, puis la cour, le boisé, la forêt montagneuse, la vallée, le kébek, le continent, la Terre, l'atmosphère... voilà mon Être tout entier .

Voici, pour tracer un peu mieux le portrait de ce à quoi j'occupe ma vie ''au fond des bois''

Je suis au fond des bois pour les protéger

Je nettoie et surveille 600 m de bord de rivière

Je surveille les pécheurs et les baigneurs en semant des inukshuks au long de la rive

Les cyclistes qui passent devant chez moi sont bienvenus pour venir se rafraîchir ou pique-niquer, une petite pancarte au bord de la route les invite ''halte vélo gratuite''

Aussitôt qu'un phénomène inhabituel se produit dans mon environnement ( eau trouble ou ''salie''... les déverseurs et les bandits de la nature existent ici aussi, cachés en forêt pour faire des vidanges ou autres saloperies !!) je signale le fait à la Surveillance Hydrographique de ma région...depuis 33 ans ! j'ai comme surnom Riverkeeper

J'interdis la chasse sur mon territoire... et oui, je suis très territoriale !

Je défends la Terre au prix de ma propre vie et c'est ma Joie la plus grande !!

J'interdis les engins à moteur dans la plus grande partie du boisé, je bûche le bois mort à la main.

J'écris sur de nombreux forums et j,envoie mes commentaires aux journaux-web et à mes contacts que je harcèle de bonnes et moins bonnes nouvelles concernant l'état planétaire, la toxicité des vaccins, et aussi mes propres réflexions et observations sur la Nature Humaine et ses comportements.

Je n'ai pas à réagir aux décisions politiques car je ne me réclame pas de cette société, je ne lui demande ( plus ) rien !

c'est difficile je crois bien à vraiment saisir comme attitude et mode de vie mais je ne fais pas partie du système, en toute cohérence avec ce que j'en ''pense'' vu que je considère que ce système est plus nuisible qu'utile à la Nature de cette Terre.

Je n'ai pas à juger ceux qui sont attachés à cette société et qui fréquente et utilise ses institutions, j'ai bien dû les utiliser aussi moi-même à une certaine époque, mais c,est un autre sujet, quoique...

ce que je veux te dire siene c,est que vivre avec son époque est une chose, et vivre SELON son époque en est une autre... je ne vis pas SELON mon époque, j'ai inventé mon propre mode de vie à partir de ce que la Vie a été bien généreuse de mettre sur ma route, un terrain magnifique d'une grande beauté qui avait besoin d'une personne comme moi pour en prendre soin... et je dirais qu,en disant ça j'ai tout dit de ma priorité sur Terre... en prendre soin ! TOUT EST LÀ !

je ne vis pas comme je vis pour qu'on me fiche la paix et que je n'aie pas à me casser la tête, je me la casse beaucoup la tête justement, c,est ça ma vie, protéger la rivière, nourrir les oiseaux, préserver les orchidées, garder ma maison toujours accueillante, mon jardin libre,le sentier des chevreuils respecté,etc... voir à mes propres besoins sobrement .

Passer par les ''politiques'' ne m'est d'aucune utilité.

Je suis beaucoup plus efficace à m'étendre de tout mon long devant un bulldozer :innocent: à courir derrière un chasseur délinquant avec mon balai de cuisine :furious: ou réussir à obtenir le sous-ministre adjoint directo au téléphone :zorro: !

Tu vois ? il y a d'autres manières de faire de la politique...c'était le discours de 68, et du mouvement hippie aussi... dommage que ces évènements soient passés comme une mode et qu'il n,en reste que du folklore ou de la dérision... c'était plein de bonnes idées au départ... mais les hommes préfèrent élaborer les grandes idées ( le mental et l'ego ) plutôt que de les réaliser ( travail manuel et détachement )

La structure administrative moderne des gouvernements ( à distinguer de la VRAIE politique) est énergivore, lente, innefficace, coûteuse, procédant du mode dominant-dominé, et utilisée pour faire rouler la finance... bien mal foutue en effet.

Un e erreur commune, et c,est normal vu l'état des choses , est de penser que cette ''foutue société'' est récente et ne doit sa ''qualité'' qu'à quelques lois ou réformes qui devraient être faites... cette ''foutue société'' est la même sous des masques et des apparences différentes depuis des milliers d'années... elle est et restera la même tant que les hommes n'auront pas osé s'en détourner, la laisser tomber, lentement mais surement, et se consaxcrer à éduquer et élever leur ''individualité'' tout en en extirpant la mauvaise part de l'ago qui se prend très au sérieux ...

si jamais je participe à une nouvelle société, pour faire écho à tes paroles, ça ne peut pas être autrement qu'en le faisant.... non ?

s'cusez pour le long bavardage

en espérant être utile ou à tout le moins distrayante !!

ordre, méthode et persévérance dans la plus grande Joie

louise élie

chaudement habillée dans une maison à 14 degrés

Edited by la dragonne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loulie tu as bien parlé.

on me demande quelquefois " mais, ils sont où les hippies qui on refait le monde en 68 ? " (en sous entendant, que si le monde est dans cet état, c'est un peu leur faute)

ouaips, çà caille dans les bois ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

a nouveau l'empecheuse de "revé" en rond,la pessimiste!!!!!... convaincre les gens de quoi??? d'abord notre veritée n'est qu'a nous... des personnes ne penseront et n'agiront jamais comme nous.. meme si ils savent que l'on va dans le mur... ILS S'EN FOUTENT... on va faire quoi leur rentré tout ca avec une batte de base ball...? pour moi l'homme laissera TOUJOURS filer la chance (qu'elle soit d'etre meilleurs spirituellement ou autres) l'ambition et les egos finissent toujours par resurgir... je suis comme je suis: imparfaite.... et je me vois mal aller faire la lecon ou obliger les autres a ne pas etre ce qu'ils sont(meme si ce sont "des blaireaux")rolleyes.gif !!! il y aura toujours un homme qui se verra/ se voudra au dessus des autres " toute personne avec un minimum de pouvoir est porter a en abuser!!!!!!!si pour sa paix perso il faut vivre dans les bois.. ben faut pas hesiter.. et laisser tout cela .... finir en poussiere!!!! je vous dit: DEFINITIVEMENT... pessimiste sur le genre humain!!!!!blushing.gif ...coucou loulie... tu flingues les chasseurs avec un balai????decidement trop forte!!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
toute personne avec un minimum de pouvoir est porter a en abuser!!!!!!!

Bonsoir Coccinelle,

Perso, je n'ai pas cette vision des choses. Oui, jusqu'à présent, très souvent ça a été le cas, lorsqu'une personne avait un peu de pouvoir, elle devenait portée à en abuser. Mais je pense que si l'on répondait aux besoins des enfants lorsqu'ils sont dépendants d'adultes, si les adultes n'abusaient pas de leur pouvoir sur les enfants, ça ferait plus tard des adultes bien équilibrés, responsables et conscients de leurs tâches, pas du tout portés à abuser de leur "pouvoir" car ils n'en ressentiraient pas le besoin intérieur fort.

Jusqu'à présent, je n'en ai pas encore rencontrés qui aient cet état d'esprit, ou alors ils se désintéressent des postes à pouvoir, c'est également une possibilité... Mais j'y crois! un jour, on sera "dirigés" par des "dirigeants" qui reflèteront les gens bien qu'on est tous en train de devenir (même si ça ne crève pas tous les jours les yeux, il y a du changement, je trouve)... tout comme nos dirigeants actuels reflètent très bien qui nous étions, qui nous sommes encore.

Bref, ce que je trouve très dur, dans ton message, c'est ce constat irrémédiable de ce que l'Humain contient d'abominable en lui et qui, selon ce que tu dis, ne changera jamais.

Je suis d'accord de faire le constat que jusqu'à présent ça a été comme ça très souvent, mais je ne suis pas d'accord de te suivre pour dire qu'il n'y a AUCUN espoir. :flowers:

Sinon, autant se suicider tout de suite, non? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now