Malicorne

Flore Intestinale, Comment L'Enrichir Intelligemment ?

25 posts in this topic

Bonjour!

J'ai fait recherche, mais pffff, j'ai du mal m'y prendre, le sujet existe sûrement déjà...

Par quels aliments peut-on enrichir sa flore intestinale ? J'ai bien dit aliments et pas "compléments" :rolleyes:

Merci d'avance et veuillez pardonner ce qui est sûrement un doublon... :blushing:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Chercher du côté des fibres : inuline de la chicorée, pectine des pommes (= prébiotiques).

le kombucha est très riche en bonnes bactéries (= probiotiques). idem le kéfir.

Je creuse et je reviens

:chapeau:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Booster l’absorption

"Les fructanes ont des effets déjà bien documentés sur le transit intestinal et la composition de la flore colique (effet probiotique), mais aussi dans des sphères moins évidentes. C’est le cas de l’absorption intestinale du calcium, qui se voit sensiblement améliorée sous l'effet des fructanes. Et à en croire certains travaux récents, d’autres nutriments, en particulier le magnésium, pourraient également bénéficier de cet effet. Mais le plus grand défi des fructanes et en phase avec un enjeu de santé majeur de nos populations grossissantes : elles pourraient apporter leur contribution en modulant le couple faim/satiété".

Source: Nicolas Guggenbühl, Diététicien Nutritionniste

Vocabulaire : L'inuline est un fructane, un polysaccharide de fructose d’origine végétale Les fructanes sont synthétisés par les plantes et les micro-organismes à partir du saccharose. On distingue plusieurs catégories de fructanes selon le type de liaison présent entre les unités de fructose.

L'inuline est particulièrement abondante dans la racine de chicorée et les topinambours. Nous en trouvons en quantité intéressante dans l'oignon, la banane le salsifis ou le blé.

L'inuline n’est pas digestible par les enzymes de l'intestin humain et est considérée comme une fibre alimentaire soluble (par hydrolyse). L'inuline atteint le colon où elle est utilisée par la flore microbienne.

Source de fructanes :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fructane

Les fructanes : à la racine de l’aliment fonctionnel

http://www.healthandfood.be/html/fr/article/75/fructane_aliment.htm#

:chapeau:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prébiotique : l'intestin dans la ligne de mire (Extrait)

http://www.healthand..._intes_mire.htm

La science des prébiotiques n'a jamais été aussi bouillonnante qu'aujourd'hui. De plus en plus de candidats se bousculent désormais au portillon de ces « amis » de la flore intestinale. Les fructanes, et l'inuline en tête, conservent plusieurs longueurs d'avance. Un symposium leur était entièrement consacré récemment, à Paris*.

Par Nicolas Rousseau

" HEALTH & FOOD " numéro 65 Mai/Juin 2004

Aujourd'hui, il est formellement admis que l'intestin joue un rôle primordial, voire central, dans les défenses de l'organisme contre les agressions extérieures. Le Dr Christine Cherbut (Nestlé Research Centre) a ainsi rappelé les étroites connexions entre l'intestin et d'autres organes comme le cerveau et le système immunitaire. Premier point de passage obligé pour les aliments, il semblait également trivial que ce transit alimentaire puisse directement moduler le fonctionnement d'un organe désormais « anobli », au même titre que le tissu adipeux et son action endocrine.

Un concept évolutif

La formulation du concept de prébiotique, en 1995, par les Prof. Marcel Roberfroid (UCL) et Glen Gibson (University of Reading) allait rapidement donner raison à ce postulat. Près de dix années plus tard, le concept a évolué et, insiste Marcel Roberfroid, prétendre au statut de prébiotique doit nécessairement répondre à de strictes conditions. Il ne suffit plus en effet de modifier favorablement la composition et l'activité de la flore (l'effet « bifidogène »), mais il faut le faire de manière substantielle, avec un « index prébiotique » minimal de 4. 10 8 UFC (Unités formant colonies) de bifidobactéries et autres lactobacilles par gramme de prébiotique. Cet indice fait la différence entre la croissance observée de « bonnes » bactéries et celle de « mauvaises » bactéries. Plus il est élevé, plus le candidat prébiotique a des chances de satisfaire à cette définition. Seuls trois composés réunissent pour l'instant ces critères : l'inuline de la chicorée et son dérivé synthétique, l'oligofructose, ainsi que les galacto-oligosaccharides du lait maternel. Mais la définition pourra probablement bientôt inclure aussi les xylo-oligosaccharides ou encore certains oligosaccharides du soja.

:chapeau:

PS: J'ai encore qques articles en stock sur l'utilité des prébiotiques et des probiotiques dans l'optique de reconstituer l'étanchéité des villosités intestinales (immunité - pathologies).

Mais il vaudrait mieux alors ouvrir un second post intitulé "Tout doux mon colon" :innocent:

Share this post


Link to post
Share on other sites

j' avais il y a quelques années vu que le levain de pain fait avec une pomme pris au mini 1/2 heure avant le petit-déjeuner était salutaire pour tout l' appareil digestif; soit avalé en petites boulettes, soit dilué dans de l' eau. c' est vrai qu' on sent que c' est bon pour le corps1/4 d' heure après l' absorption.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme d'habitude, Nestor on peut compter sur les réponses à nos questions , merci à toi d'y répondre!

Mon kombucha n' a pas passé l'été et compte tenu de son effet au niveau de l'immunité , je me méfie (j'ai une maladie auto-immune, nous en avions parlé)...

Le kéfir de lait m'intéresse beaucoup plus, mais je ne parviens pas à en trouver...

Par contre, tu connais sûrement, je suis en train de fabriquer du "réjuvelac" afin de faire mes yaourts au soja sans avoir à prendre des yaourts au lait de vache.

Je me renseigne là dessus, c'est peut-être intéressant...

Carly, tu as raison, le levain est plein de bons ferments sauvages!

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a aussi les aliments lactofermenté comme la choucroute crue

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai aussi pensé au lactofermenté, et je pense me lancer dès l'été prochain.

Choucroute crue, j'adore, mais on ne trouve pas de ça dans le coin...

Share this post


Link to post
Share on other sites
je suis en train de fabriquer du "réjuvelac" afin de faire mes yaourts au soja

=> ok si un seul yaourt au soja par jour (125 ml). La fermentation du yaourt n'est pas suffisante et longue assez pour neutraliser complètement les inhibiteurs de trypsine (...).

Fais 50 % de yaourt au soja et 50 % de yaourt au lait végétal (avec un lait végétal que tu connais et tu apprécies).

:chapeau:

Share this post


Link to post
Share on other sites
je suis en train de fabriquer du "réjuvelac" afin de faire mes yaourts au soja

=> ok si un seul yaourt au soja par jour (125 ml). La fermentation du yaourt n'est pas suffisante et longue assez pour neutraliser complètement les inhibiteurs de trypsine (...).

Fais 50 % de yaourt au soja et 50 % de yaourt au lait végétal (avec un lait végétal que tu connais et tu apprécies).

:chapeau:

Un yaourt par jour ce sera le maximum... le matin au petit déj je prends déjà du tofu dans ma crème Budwig dont le fromage blanc a été remplacé par de la banane ;-)

Sinon, j'ai une ancienne yaourtière qui chauffe autant qu'elle est branchée, cela peut peut-être convenir pour ce type de yaourt?

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai une ancienne yaourtière qui chauffe autant qu'elle est branchée, cela peut peut-être convenir pour ce type de yaourt?

=> oui, mais il faudra peut-être que tu mettes un peu de chlorure de magnésium lors de la 1ère fournée.

Le réjuvelac ne sera peut-être pas assez puissant. Ne pas se décourager aux 1ers essais. Cela prend plus difficilement quand ce n'est pas du lait. Fait d'abord un test avec du lait, puis un lait végétal ...

Anticipe le problème et informe-toi auprès des forumeurs qui ont déjà tenté l'expérience ... :sleeping:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je viens de lire les messages précédents et je voudrais demander à ceux qui font du "yaourt" de soja tout simple au bifidus comment ils s'y prennent car j'ai essayé avec plusieurs laits de soja et plusieurs "yaourts" de soja au bifidus mais l'aspect reste bizarre, le goût est bizarre et c'est fort liquide sauf sur le dessus où c'est plus ferme... Je le laisse entre 6 à 10 heures à 45°...

Dois-je ajouter quelque chose ou alors dois-je m'y prendre autrement sur la température ou la durée (j'ai essayé plusieurs durées)

Je mange ce "yaourt" de soja au bifidus chaque soir avec deux grosses cuillères de confiture aux fraises "maison", de la levure de bière maltée et des germes de blé en paillette et avec tout ça dedans, c'est mangeable mais bon, j'ai comme qui dirait un doute sur ma façon de faire...

Merci d'avance pour vos suggestions et conseils... :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

extrait:

On mélange un yaourt au soja avec un litre de lait au soja et hop! dans les petits pots pour 9 heures à la yaourtière!

Par contre, au début, il vaut mieux chaque fois utiliser un yaourt du commerce pour que cela prenne bien. J'ai essayé avec un yaourt fait maison et le résultat n'était pas top.

Alternative1 :

- Dans une bouteille en verre, on verse un yaourt de soja

- on rajoute 1/2 l de lait de soja froid

- on fait chauffer 1/2 l de lait de soja jusqu'au frémissement et je le rajoute dans la bouteille

- Puis on 'emballe illico la bouteille dans un sac isotherme et l'y laisse toute la nuit.

Le lendemain matin, la bouteille de yaourt est prête.

Pour en refaire, on laisse un peu de yaourt au fond et on recommence...Au bout de 2 ou 3 fois, ça ne fonctionne plus et il faut reprendre un yaourt du commerce comme base. En attendant, c'est quand même très économique.

Alternative 2:

On peut faire ses yaourts de soja à la cocotte minute,

mélanger 1 yaourt de soja avec un litre de lait de soja, mettre en pot

faire bouillir de l'eau, la mettre autour des pots presque jusqu'en haut, fermer la cocotte et laisser 8 h .

extra!

On utilise un yaourt bio soja douceur acheté en biocoop

PS: On modère les produits de soja à 1 ou 2 produits par jour (phyto-oestrogènes)

Va voir sur cfaitmaison.com

http://www.cfaitmaison.com/bio/yaourt-graines.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Nestor pour ta réponse rapide et concise... En fait c'est exactement ce que je fais sauf que j'utilise un tagine Tefal détourné de sa fonction initiale... Je me demande, à te lire si la température à laquelle je laisse fermenter mon pseudo yaourt n'est pas trop élevée (45°)... Cette température fonctionnait très bien avant avec le lait de vache UHT + yaourt au Bifidus, j'avais des yaourts parfait mais les ingrédients n'étaient pas du tout les mêmes...

La prochaine fois je vais le laisser 9 heures mais à 39/40° par exemple pour voir...

Je compte essayer également les différentes méthodes que tu proposes car c'est de la consommation électrique en moins même si avec un thermostat, 45° n'est pas d'une grande consommation...

Je note également ta recommandation :

extrait:

PS: On modère les produits de soja à 1 ou 2 produits par jour (phyto-oestrogènes)

Je suis d'accord avec le fait qu'il faut user de tout avec modération et en particulier le soja, mais qu'en tends-tu par deux produits? Une cuillère à café de miso est-ce également un produit? Enfin, je veux dire, doit-on en tenir compte?

Et le lait de soja dans mon café aussi?

Je pense que je vais devoir dans ce cas envisager de faire également des "yaourts" de lait végétaux avec autre chose que du lait de soja... Je ne suis pas arrivée au bout de mes apprentissages! :pinch:

Je suppose en tout cas que le soja vert dit haricots mungo (ou l'inverse) n'entre pas dans la même catégorie que le soja jaune et ses dérivés, si? :ermm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fais 50 % de yaourt au soja et 50 % de yaourt au lait végétal (avec un lait végétal que tu connais et tu apprécies).

:chapeau:

Coucou, c'est encore moi... :help:

Il est donc possible de faire du "yaourt" au bifidus avec un "yaourt" de soja au bifidus du commerce et une demi part d'un autre lait végétal que le lait de soja? Je l'ignorais... Et les ferments travaillent-ils de la même façon dans ce mélange 50/50?

Y-a-t-il un lait végétal qui se prête mieux à cette fermentation?

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai une ancienne yaourtière qui chauffe autant qu'elle est branchée, cela peut peut-être convenir pour ce type de yaourt?

=> oui, mais il faudra peut-être que tu mettes un peu de chlorure de magnésium lors de la 1ère fournée.

Euh, cher Nestor, je me demande si le fait d'ajouter du chlorure de magnésium (nigari) ne rendrait mes mes pseudo yaourts plus fermes et plus homogène, j'ai envie de tester ça aussi... Mais est ce que ce nigari n'a pas une incidence sur les bactéries (bifidus)? Parce que déjà qu'il n'y en a pas beaucoup, il ne faudrait pas qu'elles soient agressées par le nigari...

Désolée, te voilà assommé de questions en ce dimanche matin! :fleurs:

Share this post


Link to post
Share on other sites
qu'en tends-tu par deux produits?

=> Une portion x 2, de yaourt (100 à 125 ml), du tofu (+/ 100à 150 g ou une tasse de 125 ml, de lait (125 ml), etc.

Si tu ajoutes un nuage de lait à ton café, ce n'est évidemment pas une portion mais une fraction de cette portion.

Attention toutefois avec le lait, c'est parfois le produit le plus problématique (cela dépend du mode de fabrication : Est-ce que les inhibiteurs de trypsine - protéines - ont été neutralisés convenablement?). Les producteurs de lait de soja communiquent assez mal sur le mode de fabrication ...

Un excès d'hormones (phyto-oestrogènes), soit plus de 2 à 3 produits par jour, peut entraîner des problèmes sur un terrain sensible (cancer du sein). Déconseillé aussi aux enfants avant 16 ans (adolescence), aux hommes sous 35 ans (fertilité). Je conseille alors de limiter la prise à un seul produit par jour, et de préférence fermenté (yaourt).

Mais on s'égare. Ouvre un autre post si tu veux en discuter (Fais une recherche avant sur ce forum, car on en a déjà parlé, je crois).

Mais sache qu'il y a 2 écoles / 2 tendances (...).

Une cuillère à café de miso est-ce également un produit?

=> non, c'est une fraction. Si tu te limites à une ou deux càc, tu n'as pas besoin de comptabiliser (attention, très salé; il faut compenser avec des fruits et légumes, pour un apport de potassium).

Mais il faut être conscient que si tu achètes pas mal de produits manufacturés, les industriels mettent du soja dans la plupart de leurs produits afin d’améliorer la texture, ou pour améliorer le profil protéiné, par exemple.

Je suppose en tout cas que le soja vert dit haricots mungo (ou l'inverse) n'entre pas dans la même catégorie que le soja jaune et ses dérivés, si?

Les pousses dites de soja, ce n'est pas du soja, mais des haricots mungo.

Mais est ce que ce nigari n'a pas une incidence sur les bactéries (bifidus)? Parce que déjà qu'il n'y en a pas beaucoup, il ne faudrait pas qu'elles soient agressées par le nigari...

=> si, c'est un risque. ne pas trop doser. Le chlorure de magnésium va entraîner un caillage. Le lait sera plus ferme, mais il y aura probablement moins de germes probiotiques. Perso, je me passerais de Mg si possible, dans ce cas. Le jus de citron devrait avoir le même effet. Même remarque. Le nigari ou le citron sont plutôt adaptés pour faire du tofu.

Sache qu'il vaut mieux apprendre à faire du yaourt avec du lait de vache ou de brebis. C'est plus facile. Quand tu maitrises la technique, tu essayes avec un lait végétal, mais il sera souvent moins ferme. On peut alors contourner le problème, en fin processus en ajoutant 2 càc de poudre de gomme de guar (épaississant) par litre de lait, que tu délayeras dans 250 ml de la préparation. Ne pas laisser reposer, avant d'avoir incorporer et brasser le tout.

Infos sur la gomme de guar:

http://www.lappart-d...21.html#p213530

Il est donc possible de faire du "yaourt" au bifidus avec un "yaourt" de soja au bifidus du commerce et une demi part d'un autre lait végétal que le lait de soja? Je l'ignorais... Et les ferments travaillent-ils de la même façon dans ce mélange 50/50?

=> Oui, mais il faut prendre un lait de soja fermenté sans adjonction de conservateur ou stabilisant de type chimique. Ok si pectine.

Choisis d'abord un lait végétal que tu apprécies, en mag bio : lait d'amande, de noisette ou d'avoine quand tu maitriseras bien le processus. Essaye avec du lait de riz; cela te reviendra moins cher. Tu peux prendre un lait Lima de riz vanillé, par exemple.

:flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un morceau de fromage au lait cru ; ça le fait aussi non ?

Le fromage est un moyen pour conserver le lait, et le transporter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d'accord, mais plus le temps passe, moins le fromage me convient... eczéma, épaississement et multiplication des écoulements nasaux, enfin bref... Et pourtant, j'aime ça! .

Je tolère mieux le yaourt , je continuerai comme ça en plus du pain au levain.

Et j'espère un jour retrouver du kéfir de lait..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un morceau de fromage au lait cru ; ça le fait aussi non ?

Le fromage est un moyen pour conserver le lait, et le transporter.

Très certainement, mais les produits laitiers de vache sont probablement la cause de ma thyroïdite auto-immune car j'ai en ai consommé plus que de raison pendant des années... Personnellement, j'ai donc décidé d'arrêter là les frais avec le lait de vache afin de ne pas encore aggraver mon problème...

La morale de l'histoire est que l'excès nuit en tout... C'est valable en fait pour tous les aliments je pense...

Je cherche donc les prébiotiques et les probiotiques dans d'autres aliments et il semble qu'on a plusieurs opportunités sur ce plan là...

Je suis tentée d'essayer le réjuvelac bien que d'habitude, le blé germé, je le mange, je ne le donne pas aux oiseaux... Mais bon, dans ce cas il n'est peut-être plus consommable... :ermm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, tu connais sûrement, je suis en train de fabriquer du "réjuvelac" afin de faire mes yaourts au soja sans avoir à prendre des yaourts au lait de vache.

Hello Malicorne!

Comment fais-tu pour faire du yaourt de soja avec du réjuvélac?

Et pour fabriquer ce réjuvélac, est-ce qu'on peut utiliser indifféremment du blé kamut ou du blé moderne? Je demande ça car j'ai fais un "héritage" assez conséquent de blé kamut et c'est celui-là que je fais germer pour le moment...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Nestor!

J'ai suivi tes conseils à la lettre et j'ai obtenu ce matin à mon réveil mes premiers "yaourts" au bifidus, moitié lait de soja et moitié lait d'avoine...

Pour un litre et demi en tout, j'ai ajouté un seul petit sachet d'agar-agar en plus dans le mélange de lait chaud et c'est tout... J'ai en fait chauffé la moitié du mélange de lait et l'ai ajouté au lait froid avec le yaourt de base... J'ai tout mis ensuite dans 4 grands bocaux et mis le tout dans un sac isotherme bien fermé... J'ai emballé le tout pour être sûre de l'effet "thermos" dans une petite couverture et j'ai mis ce paquet dans un endroit chaud pour la nuit...

Et tout est parfait, le yaourt a une consistance épaisse et homogène, pas ferme mais bien épaisse quand même... Le goût est bien, la consistance aussi et surtout, je peux en manger deux fois plus car il y a moitié moins de soja dedans!

Merci Nestor!!! :gardecoe:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content que ça ait marché ;)

Pour un litre et demi en tout, j'ai ajouté un seul petit sachet d'agar-agar en plus dans le mélange de lait chaud et c'est tout... J'ai en fait

=> attention avec l'agar agar, si consommé de manière régulière, car c'est un chélateur : Il accapare / amalgame les oligo-éléments.

Essaye plutôt la gomme de guar quand tu pourras ;)

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content que ça ait marché ;)

Pour un litre et demi en tout, j'ai ajouté un seul petit sachet d'agar-agar en plus dans le mélange de lait chaud et c'est tout... J'ai en fait

=> attention avec l'agar agar, si consommé de manière régulière, car c'est un chélateur : Il accapare / amalgame les oligo-éléments.

Essaye plutôt la gomme de guar quand tu pourras ;)

A+

La gomme de guar???

Tu fais bien de m'informer de ce détail car je mange mes "yaourts" avec de la confiture maison à laquelle j'ai déjà ajouté à la cuisson moitié pectine de pomme et moitié agar agar... Dorénavant je ne mettrai plus que de la pectine de pomme seule!!!

Comme quoi, on en apprend tous les jours! :noexpression:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now