talane

L'Ortie: Un Trésor De Santé

26 posts in this topic

Bonsoir,

Je recherche des recettes crus avec des orties (fraîche ou congelés), orties qui sont un trésor pour la santé d'après ce que j'en sais. Et je voudrai en faire des cures de 21 jours.

Je fais des smoothies (c'est pas aussi onctueux qu'avec d'autres feuilles vertes), j'ai une recette de pâté de tournesol-orties.

Et je prends d'autres idées de recettes.

Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici ce que j'ai en stock:

Smoothie pissenlit et ortie

- 50 g de mélange pissenlit-ortie (un bol)

- 1 branche de persil

- petite banane (voire ½ pomme mais c’est moins smoothie / doux)

- 1 càc de poudre d’amande

- jus d’un citron

- 1 càc ou 1 càs de sirop d’érable

- épices : pointe de sel, gingembre et ½ càc de graines de fenouil

- 1 grand verre d’eau

Appréciation : 3,5/5 (bien)

Remarque : ajoutez deux glaçons au moment de servir.

NB : Le mélange pissenlit-ortie est légèrement amer. Le citron se marie bien dans ce cas.

Servir dans une coupe accompagnée d’une càc pour manger et non pas boire. Cela a plus l’allure d’un potage que d’une boisson.

Bien mixer les "greens" avec de l'eau et le citron. Ne pas hésiter à tasser si nécessaire. Puis ajouter les autres ingrédients et mixer à nouveau!

NB : La cueillette des orties se fait à l’aide de ciseaux. On prélève seulement la pointe non en fleur (4 1ères feuilles). Bien rincer à l’eau courante, puis mettre dans un bol et cisailler qque peu.

Les jus de plantes ne se conservent pas. Is doivent être préparés au fur et à mesure des besoins.

Pour faire durer le plaisir : si vous fauchez une touffe d'orties une fois par mois, elles vous fourniront de jeunes feuilles jusqu'en automne.

Xxxx

soupe d'orties de l'année

*) Potage aux orties :

Deux bonnes poignées d'orties (à mettre en fin de cuisson)

NB : Cuire 5’ encore si conservation au frigo afin que le potage ne tourne pas.

Deux poireaux moyens (avec peu de verdure)

Une pomme coupées en morceau (avec peau si du jardin)

Deux carottes

Deux oignons

1 panais (facultatif)

3 pommes de terre de terre

1 càs de baies de genièvre

1 càs de sel et poivre au moulin

2 litres d’eau

Faites cuire l'ensemble 45 mn

xxxx

*) Composants de l’ortie :

La partie aérienne d'Ortie est très riche en vitamines, surtout du groupe B (B2, B5, acide folique...), en minéraux (fer, silice, magnésium), en oligo-éléments (cuivre, zinc...), en acides aminés essentiels et en protéines. Sa richesse en silice lui confère des vertus reminéralisantes. La présence de fer et de vitamines du groupe B la destine aux problèmes de cheveux ternes et d'ongles cassants. Cure de 3 semaines.

.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces recettes, Nestor. juste une petite remarque: 45mn, ça me semble long pour la cuisson de la soupe. Dans le lot, le plus long à cuire, ce sont les carottes, une demi-heure me parait largement suffisant, et même moins si elles sont nouvelles et en rondelles.

:flowers:

PS: les temps de cuisson des soupes sont souvent surdosés si je puis dire ans les bouquins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, tu as raison.

25' sont suffisantes pour des carottes coupées en rondelles d'un bon cm.

:chapeau:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je souhaite faire des provisions d'orties pour en avoir cet hiver, à votre avis, quel est le meilleur moyen de conserver ma récolte : la faire sécher ? la congeler fraiche ?

Merci d'avance ! Je déguste ma première tisane d'ortie, étant un peu anémique ces temps-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je la conserve depuis des années au congélateur en ne mettant que les pointes, je pince à 4 feuilles. Si on fait sêcher à l' air elle deviennent noires.Pour l je les trouve très sympa en mélange ' coupées grossièrement avec des ciseaux ) dans une omelette, battre l' ensemble et faire cuire. perso , j' y trouve divin !!! en quiche et en tourte ; c' est tout à fait possible aussi. Pour l' anémie, une cuillère à café de miel à jeun est bienfaisante

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

N'ayant pas de congélateur,je les fais sécher puis je les réduit en poudre que je rajoute après dans toutes sortes de préparations

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses Carly et Elfi flowers.gif

J'ai lu plusieurs fois sur des sites internet qu'il faut ébouillanter l'ortie avant de la manger ou de l'infuser, pour supprimer je-ne-sais-trop-quoi. Qu'en pensez-vous ? Le faites-vous ?

Ce matin, pendant ma cueillette, j'ai remarqué que les fourmis ne s'y trompent pas, et vont directement à ce qui est le meilleur : il y en avait beaucoup sur les toutes jeunes pousses en haut, et aucune sur le reste des orties.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Nestor !

J'ai testé un smoothies ortie et épinards et l'onctuosité n'est pas présente. Les orties mixées pour un smoothies ne sont pas si délicieuses que ça à boire-manger.

J'ai mis le sujet en alimentation vivante pour utiliser les orties principalement crues afin de bénéficier au maximum des propriétés. Donc je n'ébouillante rien du tout.

Congeler, je suppose que plus de minéraux et vitamines, etc restent présentes par rapport à sécher.

En tout cas ,une tisane avec des orties fraîches n'a rien à voir avec des orties séchées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou talane, tu peux aussi faire des sortes de pestos verts avec de l'ortie, c'est très bon en tartines. Si tu laisses un peu reposer, ça attendrit les feuilles. Ingrédients à rajouter selon l'envie : roquette, noisettes pilées, ail, oignon, ciboulette, olives, vinaigre de cidre, jus de citron ...

Petit-taureau, la cuisson (ou alors un blanchiment) est parfois conseillée pour éviter l'échinococcose dans les régions à risques (de nombreuses pratiques culinaires populaires à base de plantes sauvages sont basées sur le cuit pour cette raison). Parfois certaines feuilles un peu plus développées ont aussi des poils bien coriaces qui ont tendance à irriter la gorge. A part ça, je ne vois pas trop pourquoi faire cuire non plus ...

Les feuilles d'ortie déshydratées broyées ou pulvérisées au mortier, c'est super dans la cuisine, mais c'est vrai qu'en tisane, à part en mélange, bof ... le goût n'a rien à voir : les feuilles fraîches sentent presque le cassis, parfois ! flowers.gif

La congélation permet a priori de conserver plus de choses (dont enzymes, cf. ce fil), mais au niveau des minéraux, il y a une différence entre un aliment déshydraté et le même congelé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Linaigrette, je suis visiblement dans une zone à risque (Alpes, renard, et tutti quanti), zut alors !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Linaigrette, je suis visiblement dans une zone à risque (Alpes, renard,  et tutti quanti), zut alors !

Oui, ce sont surtout les zones à hiver froid qui sont concernées. Dans plein de régions, il est très fortement déconseillé de manger les myrtilles fraîches pour cette raison, et c'est bien dommage. Mais l'échinococcose alvéolaire est une belle saloperie, et, sans être maniaque de la prévention à tout prix, ce n'est pas une maladie à prendre à la légère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit-taureau, la cuisson (ou alors un blanchiment) est parfois conseillée pour éviter l'échinococcose dans les régions à risques (de nombreuses pratiques culinaires populaires à base de plantes sauvages sont basées sur le cuit pour cette raison).

mais heu :blink: c'est quoi ça ? je savais même pas que ça existait. Au secours je vais avoir peur de manger des plantes de mon jardin ?

Non mais sérieusement ? Toutes les plantes/légumes/fruits ne se cuisent pas/ébouillantent pas, donc... ? :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ortie que je ramasse dans mes montagnes a un gout d'épinard, celle que j'ai prise ce matin chez ma vendeuse bio du marché a un gout de cassis, elle a des feuilles moins pointues, plus rondes.

J'ai du mal à penser que c'est la meme plante, mais les deux sont délicieuses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Merci pour les petites recettes, c'est super.

Je sais pour ma part que comme le prêle, l'ortie est particulièrement riche en silicium. Elle favorise donc entre autres les ongles et les cheveux.

Je n'ai hélas jamais goûté, pourtant j'habite à la campagne et l'ortie est un véritable don que nous offre la nature à profusion !

Salutations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le printemps arrive à grands pas et les orties avec !

Je fais remonter ce post pour vous faire partager ma façon d'utiliser les toutes premières de la saison, car c'est en avril/mai qu'elles sont les plus "utiles" à mon sens dans l'alimentation.

Je coupe les têtes aux ciseaux (15 cm env.), en les laissant tomber dans un seau.

je les fait tremper dans une eau vinaigrée de 10 à 15 mn, suivi de deux rinçages.

Ensuite, c'est l'essorage (avec une essoreuse à salade).

Voilà pour la base

Je broie les orties fraîches au blender et j'utilise cette purée en mélange pour en faire des sauces, des tartinades, des smooties ou des beurres (type beurre d'escargots, c'est riche, mais bon ! : beurre ou purée d'oléagineux + purée d'orties + ail pilée)

Pour l'hiver (ou les jours de flemme) :

Chaque année, j'en fait sècher une partie, que je réduis en poudre pour remplir un grand pot (type un kilo de miel) ; je m'en sers pour saupoudrer sur les plats, comme du persil ou pour mélanger à un liquide.

Les orties sèches ne piquent plus

J'en conserve également à l'huile :

Je broie au blender les orties avec de l'huile de tournesol ou de pépins de raisin (en fonction de ce que j'ai) ; j'ai essayé à l'huile d'olive : c'est bon, mais le goût d'olive cache celui de l'ortie.

J'en rempli de petits pots en verre (type 250g) jusqu'à 2 cm du bord, puis je verse 1cm d'huile dessus pour éviter l'oxydation ; je n'y ajoute rien d'autre pour une plus grande polyvalence d'utilisation ensuite. çà se conserve sans problème jusqu'au printemps suivant (quand j'en fait assez).

Quand je ne consomme pas le pot entier en une fois, je remets un peu d'huile sur le dessus s'il n'y en a pas assez pour couvrir. Je les garde, même entamés, à température ambiante.

Les orties broyées ne piquent plus non plus.

Lacto-fermentation : J'ai essayé une fois, je n'ai pas été convaincue du résultat ; je m'y suis peut-être mal prise.

Les graines :

Les années de grands courage (et de grande patience), je récolte les graines d'orties (fin d'été et avec des gants cette fois) ; je fait sècher à l'air.

Là, les quantités, même bien fâchée, sont de l'ordre de deux ou trois flacons à épices maxi !

A piler au mortier et à saupoudrer sur les plats et je les donne à ceux qui font du cholestérol dans mon entourage ( j'essaierais de retrouver ma source si nécessaire).

Voilà ! J'espère que celà pourra vous être utile.

post-11587-0-68633200-1332332129_thumb.j

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super !

Merci pour les idées !

J'attends avec impatience le retour des hirondelles orties qui viennent annoncer l'arrivée du printemps...

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Regarde bien Nico, il y en a déjà, des toutes tendres ! qui te font de l'oeil au fond du jardin !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Regarde bien Nico, il y en a déjà, des toutes tendres ! qui te font de l'oeil au fond du jardin !

Tu crois ? J'en ai cherché il y a 8 ou 10 jours sans en trouver, mais depuis, peut-être que... On verra ça demain !

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je t'assure : La photo en miniature sur mon poste a été prise le jour même, et nous sommes à la même lattitude !

Juste assez grandes pour une première récolte .

Pour favoriser la pousse d'un carré d'orties (pour ceux qui comme moi n'en sont pas envahis), une poignée de vieux clous dans la terre, elles adorent !

Bonne cueillette

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je t'assure : La photo en miniature sur mon poste a été prise le jour même, et nous sommes à la même lattitude !

Juste assez grandes pour une première récolte .

Ha oui ! J'ai été faire un petit tour de reconnaissance... Il y en a plein de petites pousses ! Mais je n'ai pas le temps d'en préparer ce we. J'irai à la cueillette en début de semaine !

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

quand vous lavez les orties avec le vinaigre, vous utilisez des gants ? ou le vinaigre enlève le piquant de l'ortie ?

l'année dernière, j'ai fais sécher les orties, mais sans avoir pris le soin de les laver, car je ne savais pas trop comment m'y prendre.

merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Quand je lave les orties :

je remplis une bassine d'eau avec un peu de vinaigre dedans ;

j'y verse mes orties et je les brasse avec une spatule ;

10/15mn après, je les verse dans un égoutoir (je prends la passoire de l'essore-salade, c'est ce que j'ai de plus grand) ;

je remets de l'eau (après avoir mis la passoire dans l'essore-salade),

je brasse à la spatule,

+ 10mn,

je vide l'eau*,

j'en remets une deuxième fois (de l'eau),

+10mn,

je vide l'eau*,

j'essore.

Je les prends ensuite avec les mains, sans gants, pour continuer la préparation.

* : dans le jardin

J'espère avoir été suffisamment précise pour répondre à ta question.

Il vaut mieux laver les orties avant de les faire sècher : il y a plein de petites bêtes qui trouvent les feuilles d'orties délicieuses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now