Sign in to follow this  
Followers 0
linaigrette

Cuisiner Le Sureau Noir

35 posts in this topic

Bonjour,

Je viens de trouver cette page concernant le "rob de sureau" avec la recette et un tas d'explications :

http://eauvivante31....he.php?page=rob

Je m'en vais mettre cela en application dès cet après-midi si le temps le permet parce que cueillir le sureau avec un parapluie, ce n'est pas pratique du tout! crying.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai utilisé niger, car c'est le nom utilisé par le CHU de Lille… voir ici

mais on trouve plus souvent nigra.

Comme dit Linaigrette, avec un peu de latin, on s'en sort quand même!

Quant au miel de manuka, on me l'avait offert, j'en ai profité! :siffle:

néanmoins, l'avantage de ce miel , c'est qu'on a évalué et quantifié ses capacités antiseptiques

Sinon, Carpensis, si tu veux mieux connaitre le contenu des mes placards, j'ai plutôt du miel breton ou pyrénéen, voire parisien! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai utilisé niger, car c'est le nom utilisé par le CHU de Lille…

Ils se sont plantés au CHU de Lille.

Même s’il avait été classifié par Lamarck ou Candolle, c’est un arbuste et non un arbre, encore moins un arbrisseau.

Le Sambucus ebulus est à la limite entre un arbuste et une vivace puisque des charpentières sont plus herbacées que ligneuses.

Tous les miels ont des propriétés antiseptiques ; c’est bien parce que les abeilles butinent les myrtes que le miel est particulier, des myrtes (ou manuka) il y en a dans le monde entier.

Unique manuka factor prétend que seul : Le leur à ces propriétés particulières ; ce n’est que du business, celui-ci est honteux car c’est un brevet sur le vivant.

Un des miels que je préfère est le miel béton, pur soleil de banlieue !

http://www.banquedumiel.org/mielbeton.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Carpensis, je ne veux pas polémiquer mais:

j'ai écrit que c'était le sureau yeble (ebulus) qui était un arbuste et non le sureau noir (niger ou nigra) qui peut effectivement être un arbuste aussi !

Mais si on le laisse grandir, il devient un petit arbre … et qui un jour a scié un tronc de sureau noir le sait!

Comme c'est un arbre envahissant, effectivement, on ne lui laisse pas toujours le temps de pousser.

Juste deux liens sur la taille d'un sureau noir:

-sureau de six mètres: 1

-et le fameux sureau évoqué dans le conte d'Andersen: "la fée du sureau" et qui parle bien d'un arbre

2

Personnellement, j'ai déjà vu de grands sureaux noirs mais Andersen te convaincra peut être mieux… :lol:

Quant au miel, bien sûr qu'il est antiseptique et cicatrisant, je n'ai jamais écrit le contraire. le Pr Descottes -mort recemment- l'a utilisé pour cicatriser les plaies au CHU de Limoges depuis les années 80. Il s'agit surtout de miel de thym, non chauffé, très propre etc… voir ici par exemple.

je précisais juste qu'on avait quantifié les facteurs actifs dans le manuka, ce qui peut s'averer utile quand on a besoin d'un protocole précis en cas de coup dur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Flore forestière française :

- Sambucus nigra = arbuste ou petit arbre, 2-10 m

- Sambucus ebulus = plante vivace, 500-200 cm.

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Flore forestière française :

- Sambucus nigra = arbuste ou petit arbre, 2-10 m

- Sambucus ebulus = plante vivace, 500-200 cm.

;)

Manque Sambucus racemosa, plutôt montagnard, comestible comme Sambucus nigra.

Et en effet, Sambucus ebulus est une plante herbacé et non ligneuse.

Carpensis, Sambucus nigra peut être considéré comme un arbre, un arbuste ou un arbrisseau selon son développement : définitions (définitions validées par l'Arboretum du Chêne-Vert ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Flore forestière française :

- Sambucus nigra = arbuste ou petit arbre, 2-10 m

- Sambucus ebulus = plante vivace, 500-200 cm.

;)

Si vous voulez…

J’ai aussi celle-ci !

http://definition.ptidico.com/arbuste.html

J’ajouterai que les arbustes ont la particularité de former des racines traçantes et semi-traçantes significatives ; leur pivot se sépare en deux.

Je voulais juste un peu ramener mon grain de sel…

Si vous voulez, en jouant aux difficultés du vocabulaire agronomique ; il y en a une qui m’agace.

Il y a 25 ans de ça, on nous apprenait une définition et quand j’ai appris la Bio en 2005, on m’a prétendu exactement le contraire !

Pour vous :

La différence entre la structure et le texture du sol ?(On est peut être pas sur le bon forum ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous voulez…

J'ai aussi celle-ci !

http://definition.pt...om/arbuste.html

Du genre à faire faire un triple salto arrière à un botaniste :lol:

J'ajouterai que les arbustes ont la particularité de former des racines traçantes et semi-traçantes significatives ; leur pivot se sépare en deux.

Pas persuadée, là. De nombreux arbres font des racines traçantes.

Je voulais juste un peu ramener mon grain de sel…

Pareil ! :D

Si vous voulez, en jouant aux difficultés du vocabulaire agronomique ; il y en a une qui m'agace.

Il y a 25 ans de ça, on nous apprenait une définition et quand j'ai appris la Bio en 2005, on m'a prétendu exactement le contraire !

Pour vous :

La différence entre la structure et le texture du sol ?(On est peut être pas sur le bon forum ?

Alors là, par contre, j'ai pas d'avis !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du genre à faire faire un triple salto arrière à un botaniste

Cependant c'est exact.

J'ajouterai que les arbustes ont la particularité de former des racines traçantes et semi-traçantes significatives ; leur pivot se sépare en deux.

Pas persuadée, là. De nombreux arbres font des racines traçantes.

Evidement, c’est d’ailleurs pour cette spécificité entre arbres de la même famille qu’on a recours à la greffe pour implanter des variétés dans des sols qui ne sont pas de même nature.

Un arbuste n’a pas de pivot pour chercher une terre franche et, il aura toujours des racines traçantes ; par exemple, elles franchiront les obstacles par le dessus…

Les arbrisseaux, non !

Ils ont rarement une tige bien droite, toujours ramifiées au pied, ils ne dépassent pas une certaine hauteur…etc.

Il y aura soit un pivot, soit des racines semi traçantes et semi-pivotantes en plus grande proportions.

En pépinière, on pourra faire des racines nues des certains arbustes, certains arbres, tandis que les arbrisseaux ainsi que les arbres palissés en cépée seront arrachés en mottes, grillagées de préférence.

Quant aux persistants et sempervirens, la question ne se pose pas, c’est une motte obligatoire.

(Sauf pour les jeunes plants d’élevages qui ont une autre normalisation.)

Les petits arbres… Ben c’est des arbres, et ils sont petits c’est tout. Même ceux qui se ramifient sous le collet et ceux qu’on travaillera pour former une tige, une basse tige, une ½ tige.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du genre à faire faire un triple salto arrière à un botaniste

Cependant c'est exact.

J'ajouterai que les arbustes ont la particularité de former des racines traçantes et semi-traçantes significatives ; leur pivot se sépare en deux.

Pas persuadée, là. De nombreux arbres font des racines traçantes.

on apprend pleins de choses dans ce forum je ne savais pas que c etait un arbuste c est pour cela que son bois est ligneux et souple en tous cas ça fait de bonnes confitures!!!!

Evidement, c'est d'ailleurs pour cette spécificité entre arbres de la même famille qu'on a recours à la greffe pour implanter des variétés dans des sols qui ne sont pas de même nature.

Un arbuste n'a pas de pivot pour chercher une terre franche et, il aura toujours des racines traçantes ; par exemple, elles franchiront les obstacles par le dessus…

Les arbrisseaux, non !

Ils ont rarement une tige bien droite, toujours ramifiées au pied, ils ne dépassent pas une certaine hauteur…etc.

Il y aura soit un pivot, soit des racines semi traçantes et semi-pivotantes en plus grande proportions.

En pépinière, on pourra faire des racines nues des certains arbustes, certains arbres, tandis que les arbrisseaux ainsi que les arbres palissés en cépée seront arrachés en mottes, grillagées de préférence.

Quant aux persistants et sempervirens, la question ne se pose pas, c'est une motte obligatoire.

(Sauf pour les jeunes plants d'élevages qui ont une autre normalisation.)

Les petits arbres… Ben c'est des arbres, et ils sont petits c'est tout. Même ceux qui se ramifient sous le collet et ceux qu'on travaillera pour former une tige, une basse tige, une ½ tige.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0