Guest Guerson

Interdiction Des Preparations A Base De Plantes

92 posts in this topic

Je mets ici un texte en copié collé que je considère de la plus haute importance. Je n'ai pas le temps de faire des recherches pour vérifier l'information, mais je préfère vous faire part d'une fausse information que de ne pas transmettre par précaution une telle vérité, car plus en nombre on sera informé, plus on aura des chances de se faire entendre, même si elles sont très minimes (et de plus j'ai le sentiment que ce n'est pas de l'intox puisque ça rentre en résonance avec bon nombre d'autres faits passés). Je vous en laisse à vos recherches.

Les temps sont durs pour la démocratie...

Grande victoire pour l'industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans l'UE

C'est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire.

L'industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d'éliminer toute concurrence, a presque atteint son but. Le 1 avril 2011—dans moins de huit mois—pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l'Union Européenne. L'approche adoptée aux Etats-Unis est un peu différente, mais a le même effet dévastateur. Les gens sont devenus des réceptacles pour toutes les cochonneries que l'industrie pharmaceutique et l'agrobusiness choisit de déposer, et nous n'avons d'autre choix que de payer le prix qu'ils demandent.

L'industrie pharmaceutique et l'agrobusiness sont presque arrivés à contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu'à la façon dont nous nous soignons quand nous sommes malades. Soyez-en sûrs : cette prise de contrôle prendra tout ce qu'il reste de notre santé.

Dès le 1er avril prochain

Dans un des pires poisson d'avril de tous les temps, la directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles (THMPD) a été décrétée le 31 mars 2004.(1) Elle réglemente l'usage des produits à base de plante qui étaient auparavant librement échangés.

Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plante soit soumises au même type de procédure que les médicaments. Peu importe si une plante est d'un usage courant depuis des milliers d'années. Le coût de cette procédure, estimé à 90 000 à 140 000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et chaque plante d'un composé doit être traitée séparément.

Peu importe si une plante utilisée depuis des milliers d'années est sans danger et efficace. Elle sera considérée comme un médicament. Bien sûr, les plantes sont loin d'être des médicaments. Ce sont des préparations faites à partir de sources biologiques. Elles ne sont pas nécessairement purifiées, car cela peut modifier leur nature et leur efficacité, comme pour tout aliment. C'est une distorsion de leur nature et de la nature de l'herboriste de les prendre pour des médicaments. Cela, bien sûr, ne compte pas pour le monde pharmaceutique européen contrôlé par Big Pharma, qui a gravé le corporatisme dans le marbre de sa constitution.

Le Dr. Robert Verkerk de l'Alliance for Natural Health, International (ANH) décrit le problème qui se pose si l'on demande à ce que les préparations à base de plantes répondent aux mêmes normes de conformité que les médicaments :

Faire passer un remède classique à base de plante provenant d'une culture médicale traditionnelle non-européenne au travers du système d'autorisation de mise sur le marché de l'UE s'apparente à faire passer une cheville carrée dans un trou rond. Le système de régulation ignore les traditions spécifiques et n'est donc pas adapté. Une adaptation est requise de toute urgence si la directive est discriminatoire à l'égard des cultures non-européennes et viole par conséquent les droits de l'homme.(2)

Le droit commercial

Pour mieux comprendre comment cela peut se produire, il faut savoir que les lois du commerce ont été au centre des initiatives visant à mettre tous les aspects de l'alimentation et la médecine sous le contrôle de l'industrie pharmaceutique et de l'agrobusiness.

Si vous avez suivi ce qu'il s'est passé aux Etats-Unis concernant le lait cru et la Food and Drug Administration (FDA) qui déclare que les aliments se transforment par magie en médicaments quand on affirme qu'ils sont bons pour la santé, vous avez pu remarquer que la Federal Trade Commission (FTC) a pris part au processus.

Les aliments et les médecines traditionnelles sont considérés comme des questions commerciales plutôt que comme une question de droits de l'homme. Cela place les désirs des grandes corporations, plutôt que les besoins et désirs des gens, au centre des lois sur les aliments et plantes. C'est cette distorsion qui transparaît dans les déclarations outrageusement absurdes de la FDA, affirmant par exemple que les Cheerios (des céréales de petit-déjeûner) et les noix sont presque des médicaments simplement parce qu'on dit que c'est bon pour la santé.

Le but de tout cela est de sécuriser le monde pour le libre-échange des multinationales. Les besoins et la santé des gens ne rentrent tout simplement pas en considération.

Comment combattre cette intrusion sur notre santé et notre bien-être

Ce n'est pas chose faite, du moins, pas tout à fait. Si vous tenez aux plantes, et si vous vous souciez des vitamines et autres suppléments, agissez s'il vous plait. Même si ces questions vous semblent sans importance, pensez aux gens pour qui ça l'est. Doit-on leur interdire le droit au traitement médical et aux soins de santé de leur choix ?

L'ANH lutte activement contre ces intrusions. Ils vont actuellement devant les tribunaux pour tenter de stopper la mise en application de la THMPD. Nous ne pouvons qu'espérer qu'ils réussiront, mais l'histoire récente montre qu'aucune manœuvre légale ne peut s'opposer à ce rouleau compresseur. Nous ne pouvons pas nous asseoir et attendre les résultats de leurs efforts. Nous devons voir leurs efforts comme faisant partie d'un tout, dans lequel chacun de nous joue un rôle.

C'est à vous—à chacun d'entre vous—d'agir. Envoyez une lettre ou un message à votre député Européen en déclarant, en termes non équivoques, que vous soutenez fortement l'action de l'ANH pour stopper la mise en application de la THMPD et que vous espérez qu'ils vont aussi prendre position pour les droits des gens à choisir leurs remèdes médicinaux.

Imaginez-vous devant vos enfants ou petits-enfants vous demandant pourquoi vous ne l'avez pas fait. Comment allez-vous leur dire que leur bien-être ne vous intéressait pas ? Comment allez-vous leur dire que regarder la dernière émission de télé-réalité importait plus que de consacrer quelques instants à écrire une simple lettre ?

C'est seulement en luttant activement que cette farce contre votre bien-être peut être stoppée. Notre droit à protéger notre santé et celle de nos enfants est sur la balance. Si vous vous souciez du bien-être de vos enfants et petits-enfants, vous devez agir. Exprimez-vous, car maintenant, c'est le moment de vérité. Vous pouvez rester assis et ne rien faire, ou vous pouvez vous exprimer.

Et après l'avoir fait, parlez-en à toutes les personnes que vous connaissez. Dites-leur qu'il est temps d'agir. Il n'y a vraiment pas de temps à perdre.

NewsOfTomorrow

Transmis par le Dr Hervieux

30.09.2010

(Source : Gaia-health, par Heidi Stevenson, trad. NewsOfTomorrow.org, 12 sept. 2010)

SOURCE : http://www.votresant...edit=1285910864

Share this post


Link to post
Share on other sites

puisque même sur le site des Hoax, il y a polémique, tout n'étant qu'un histoire d'interprétation, il y a une analyse de la situation d'un blog que je copie ici

17.10.2010

Fausse alerte à propos de l'interdiction des plantes médicinales ???

1355769378.jpg

Attention : la présente note est susceptible d'évoluer. J'ai proposé mon analyse du phénomène mais le cas est complexe et je n'ai qu'une partie des éléments, divers sondages sont en cours auprès de professionnels pour recueillir leurs avis.

Tout d'abord on me signale ce lien : http://www.anh-europe.org/news/anh-press-release-anh-set-... et il me faut prendre la peine de traduire correctement ces pages afin d'en assimiler le contenu.

Mais voici quelques remarques...

Une alerte a été lancée par plusieurs sites dont http://newsoftomorro...php?article8816 indiquant que les plantes médicinales seront interdites à partir du 1 avril 2011 et soumises au même type d'autorisation de mise sur le marché que les médicaments.

2102324061.2.jpg

On pouvait croire à une fausse alerte car l'article avait été signalé en tant que Hoax mais ce n'est pas le cas...

Dans le première version de cette note, je soulignais que je n'avais pas trouvé mention de la date butoir de 2011, or elle existe sous la forme d'un délai de 7 ans après la publication de la directive du 31 mars 2004, modifiant la directive 2001/83/CE. Autant pour moi, je me suis trompé...

Il n'empêche que cette alerte est fautive pour plusieurs raisons, d'abord elle n'est pas du tout explicite des vrais problèmes et d'autre part ce n'est pas en lançant une pétition 6 mois avant l'échéance du couperet que l'on va pouvoir changer quelque chose.

Il est tout de même surprenant que des producteurs de plantes en gélules et des marchands comme les laboratoires Lebeau et la firme Dieti Natura n'aient point fait sonner le toscin plus tôt en essayant de prendre des mesure car si ce que l'on annonce devait se réaliser du jour au lendemain, ces firmes peuvent d'ores et déjà se préparer à mettre la clef sous la porte.

Voici le texte de la directive http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:...

Constitution du pharmacopée européenne

En somme si j'ai bien compris, il s'agit de créer une sorte de "pharcopée européenne" incluant toutes les substances médicinales d'origine végétales en les soumettant à une procèdure d'autorisation dite simplifiée consistant en un enregistrement sous la forme d'une monographie. Il n'est pas question d'essais cliniques etc...

  • Article 16 bis
    1. Une procédure d'enregistrement simplifiée (ci-après dénommée "enregistrement de l'usage traditionnel") est instaurée pour les médicaments à base de plantes qui répondent à l'ensemble des critères suivants:

L'enregistrement simplifié est sujet à des limites et ne peut concerner que des plantes dont l'usage traditionnel est établi dans la CE d'assez longue date. Pour ce faire la CE a prévu une "Agence". Encore un moyen de donner l'occasion à des "experts" plus ou moins inféodés aux labos de se remplir les poches...

Ce qui est menaçant c'est que l'usage à l'extérieur de la communauté (plantes ayurvédiques, amazoniennes etc...) ne pourra faire l'objet d'un enregistrement que si elle ont été utilisées

  • Les éléments bibliographiques ou rapports d'expert établissant que le médicament ou un produit équivalent est d'un usage médical au moins trentenaire avant la date de la demande, dont au moins quinze ans dans la Communauté. Sur demande de l'État membre auquel la demande d'enregistrement de l'usage traditionnel a été présentée, le comité des médicaments à base de plantes émet un avis sur la validité des preuves attestant l'anciennetéde l'usage du produit ou du produit équivalent. L'État membre transmet les pièces pertinentes à l'appui du dossier soumis au comité;

Qui doit faire la demande d'enregistrement ?
  • En vue de l'enregistrement de l'usage traditionnel, le demandeur introduit une demande auprès de l'autorité compétente de l'État membre concerné.

C'est là que le bât blesse, ce ne sont pas les états qui doivent prendre l'initiative de faire enregistrer leur propre pharmacopée mais, si j'ai bien compris, des particuliers ou des sociétés marchandes désirant vendre les plantes ou produits en question.

Toujours dans l'hypothèse où j'aurais compris (car avec les pervers qui fabriquent ce genre de loi il faut en général embaucher une armée de juristes spécialisés pour s'y retrouver dans ce genre de fatras), on se retrouve dans le même cas de figure qu'avec les compléments alimentaires. Deux laboratoires, l'irlandais et un labo belge, ont tenté de faire enregistrer le monométhylsilanetriol mais ils ont échoué.

Ce qui va se produire

Dans le meilleur des cas, une liste de plantes comparables à celles dont la vente est permise en France dans les boutiques de diététiques (plantes condimentaires ou utilisées en tisane de façon immémoriale) survivra mais encore faut-il qu'une organisation se charge de faire le nécessaire en vue de l'enregistrement.

Quant aux plantes chinoises, ayurvédiques, amazoniennes et à certaines huiles essentielles, elles vont disparaître du marché ou seront vendues exclusivement par Internet à partir de pays situés hors Europe.

Il faut bien comprendre que ceux qui voudraient prendre l'initiative de faire enregistrer certaines plantes exotiques seront condamnés à dépenser des fortunes sans être protégées contre la concurrence. Et comme personne n'aura pris l'initiative, la directive débouchera sur un vide sidéral !

Un résultat catastrophique

La directive part d'un bon sentiment celui, comme on l'a vue de s'entendre sur une pharmacopée végétale européenne comportant des monographies bien documentées attestant un usage traditionnel et ses conditions mais l'UE laisse l'établissement de ces enregistrements à la charge de particuliers de sorte qu'il risque de ne rien rester des possibilités végétales existantes.

On ne va sans doute pas faire la guerre à la sauge, au romarin mais c'en est probablement terminé des différentes ethnomédecines.

Elle ne demeureront accessibles qu'au prix de beaucoup de risques. Les marchands devront s'établir en dehors de l'Europe et au final le résultat obtenu sera à l'opposé des visées sécuritaires quauelle la directive est censée aboutir puisque n'importe qui pourra vendre n'importe quoi à partir de l'Inde de la Chine ou même des USA.

Mais le lobby pharmaceutique qui est à l'origine de ce complot sait ce qu'il fait. Il s'agit de mettre des bâtons dans les roues aux plus communs des mortels en faisant en sorte que les "résistants" y regardent en deux fois.

Le texte ne laisse aucunement supposer que les pharmaciens pourraient contourner la liste qui sera établie et c'est là que l'on mesure l'ampleur de l'interdit. On ne pourra même pas incendier quelques pharmacies en signe de protestation...

Avis sont partagés

On me fait remarquer qu'il s'agit d'un ajout à la directive sur le médicament et qu'on n'est donc pas dans le domaine des compléments alimentaires de sorte que la situation à cet égard resterait inchangée.

En ce qui me concerne, j'ai compris la directive comme exprimant une volonté de ramener dans le giron de la pharmacie toutes les plantes médicinales. Dans ce cas il faudrait s'attendre à voir disparaître certaines plantes. Sauf que la Suisse n'étant pas dans l'UE, Dieti-Natura garderait sa liberté. Mais pour combien de temps ? Il ne faut pas oublier que le laboratoire homéopathie Schmidt Nagel a été contraint de détruire ses souches anciennes de nosodes et de les remplacer par des souches complètement carbonisées et donc largement inefficace suite aux alertes concernant le prion et la maladie de la vache folle.

Selon un de mes correspondants on devrait donc à l'arrivée trouver davantage de médicaments de phytothérapie dans les pharmacies françaises car par ex. les allemands étant très portés sur les plantes médicinales ont du travailler à nourrir l'espèce de codex européen voulu pour les plantes.

Soit mais le marché des plantes s'est concentré, c'est Arkopharma et quelques rares autres qui vont tirer les marrons du feu avec des gélules hors de prix et la mauvaise réputation que traîne cette firme. Je rappelle qu'à une certaine époque on commercialisait de la merde importée de Chine et les jeunes de Carros presque tous employés de la firme était sujets à des problèmes allergiques. Je veux bien croire que de ce côté la situation a évolué favorablement mais il n'empêche que vendre 40 gélules 7,50 €uros c'est du vol.

Enfin quid des plantes chinoises, ayurvédique et Cie...

A supposer que pour les plantes européennes l'entrée en vigueur de la directive retoquée en 2004 ne change pas grand chose à la donne actuelle, des coupes sombres sont à craindre. Je rappelle qu'il faut au minimum 15 ans d'usage dans l'UE pour qu'une plante ait droit de cité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis un peu surpris du manque de réactions.....

J'ai recu un mail et pensé que c'etait un hoax, il semble que ce n'est pas le cas....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très franchement je ne vois pas comment ils pourraient faire pour interdire les plantes médicinales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis un peu surpris du manque de réactions.....

J'ai recu un mail et pensé que c'etait un hoax, il semble que ce n'est pas le cas....

Moi aussi, je resterai éternellement surpris par l'absence totale d'implication quand d'un côté on cherche des conseils de vie et de conso saine pour l'environnement, et de l'autre on se désengage des informations pas "très confortables", en ignorant le sujet perturbateur de son quotidien. Je ne trouve pas ça intellectuellement honnête... mais bon, en même temps, je ne m'en offusque même plus tellement j'ai l'habitude de constater cette attitude double.

Ce silence total sur un tel sujet me fait penser à ceux qui jettent leurs papiers ou mégots sur la plage ou un chemin de campagne ; on se dit dans ce cas là : mais comment peut on en être encore là ??

Et bien là je me dis : mais comment peut on faire encore l'autruche sur ce genre de sujet, ou comment peut on s'en désintéresser totalement ?

Surtout que ce n'est très certainement pas un hoax, et donc ça mérite débat ; il ne s'agit pas d'interdire les plantes, mais de construire un monopole pharmaceutique des préparations à base de plantes. On pourra acheter des plantes oui, mais il y aura des préparations qui deviendront interdites ou réservées à un monopole et donc fait selon la doctrine, selon la philosophie de ce monopole en contradiction avec la santé bio et saine hors chimie. Ça va pas se faire du jour au lendemain, mais c'est une amorce légale qui est scandaleuse et liberticide pour nos choix de vie, et surtout extrêmement préjudiciable pour notre santé dans les années à venir. Les choses vont se faire doucement... mais vont se faire, tout comme les herboristes aujourd'hui ne sont que profession d'un lointain passé.

Il y a déjà plein de préparations naturelles qui ont été interdites ces dernières décennies, mais je n'en fait pas la liste ici pour éviter tout débat, et surtout, ça ne m'intéresse pas de militer ; j'ai mis ce texte en ligne pour les éveillés et les bonnes volontés, tant pis s'il ne touche que peu de monde. L'info doit circuler, ensuite, c'est l'affaire de chacun de se sentir concerné ou pas. Nos enfants seront heureux plus tard de constater qu'on était centré sur notre quotidien sans se préoccuper de certains problèmes majeurs qui affecteront leur monde de demain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue que le mépris sous-jacent de la réponse ne me plait pas mais bon.... On va faire comme si je n'avais rien lu. Je ne vois pas comment on pourrait interdire certaines préparations. On peut les trouver dans n'importe quel bouquin de phytothérapie et les plantes, si je ne m'abuse se trouvent dans la nature. Alors que les industries veuillent se réserver le monopole, grand bien leur fasse, mais même si Mons..o a le monopole des engrais chimiques, ça n'a jamais empêché personne de faire du purin d'orties quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors que les industries veuillent se réserver le monopole, grand bien leur fasse, mais même si Mons..o a le monopole des engrais chimiques, ça n'a jamais empêché personne de faire du purin d'orties quand même.

Je suis absolument pas connaisseur des plantes médicales donc je veux pas intervenir sur le sujet...

Néanmoins la technique des lobbys est toujours à peu près la même...

Par des règlements ou des normes voire même des lois on dissuade d'utiliser tel ou tel produits, on peut évidement pas interdire (quoique) un particulier de contourner ces normes. Mais le marché est petit à petit tué ce qui fait qu'il devient quasi impossible de trouver le produit en question.

Pour prendre un exemple dans un domaine que je connais mieux la construction.

Toute construction doit respecter la rt2005 qui établit un maximum de consommation d'énergie par le batiment,donc un minimum d'isolation.

Le calcul rt2005 se fait grâce à un logiciel règlementaire, et il faut que tout les matériaux soit certifiés pour pourvoir être entrés dans le logiciel.

La paille est un matériaux qu'on trouve partout, qui ne coute pas cher, et qui isole bien.

cependant, il ne possède pas de certification, donc on ne peut pas établir de calcul rt2005, donc aucun constructeur n'utilise de paille aprce qu'il ne sera pas conforme, la technique se perd et les lobbys ont gagné. Bien sur quelques particuliers ont le courage d'aller à l'encontre de ça et isolent en paille, mais combien? Même pas 200 en France.

Là le principe est le même.Les pro n'auront pas le droit de vendre ces plantes, il n'y aura plus personne pour les cultiver ou les ramasser, et le savoir va se perdre en quelques générations.

D'ailleurs il me semble que le purin d'ortie est interdit aux pro

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue que le mépris sous-jacent de la réponse ne me plait pas mais bon.... On va faire comme si je n'avais rien lu. Je ne vois pas comment on pourrait interdire certaines préparations. On peut les trouver dans n'importe quel bouquin de phytothérapie et les plantes, si je ne m'abuse se trouvent dans la nature. Alors que les industries veuillent se réserver le monopole, grand bien leur fasse, mais même si Mons..o a le monopole des engrais chimiques, ça n'a jamais empêché personne de faire du purin d'orties quand même.

Bien sur qu'il n'y aura pas un flic devant ta porte pour vérifier tes préparations perso ; il s'agit bien sur d'un principe dont parle Aerialcastor : mettre des normes impossibles à respecter pour les entreprises autres que des lobbies hyper puissants. Il s'agit de demander des études extrêmement chère en double aveugle pour ce genre de préparations au prétexte que les plantes sont actives sur le plan biologique, et donc 99 ou 100% des petits labos bio ne pourront pas suivre ; ne pouvant pas prouver l'innocuité de leurs préparations, ces labos n'auront pas l'autorisation de vendre. C''est aussi simple que ça, c'est toujours le même principe.

Et pour le mépris dont tu parles, il ne s'agit pas de ça ; il s'agit de faire une simple constatation sans concession ; juste dire la vérité ; en tout cas ma vérité, à savoir qu'ignorer une telle invitation à un tel débat pour réfléchir ensemble, se battre ensemble (c'est qd même une des raisons fondamentales de l'existence d'un forum) est révélateur d'un certain repli sur soi très perso qui n'a rien de généreux pour autrui, nous tous, les générations futures etc... Je qualifierais plutôt mon message de descriptif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qui cette interdiction?

Pour ceux utilisent les principes actifs de ces plantes en dépit de toutes formations professionelles?

Quant aux paysans bio, et les autres qui peut être le deviendront; pas de danger, du moins pour le moment!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qui cette interdiction?

Pour ceux utilisent les principes actifs de ces plantes en dépit de toutes formations professionelles?

Quant aux paysans bio, et les autres qui peut être le deviendront; pas de danger, du moins pour le moment!

????

Comprends pas ce que tu dis...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au sujet de l'article intitulé: "Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique :

Les plantes médicinales bientôt interdites dans L'UE ?"

Thierry Thevenin, président de l'asso "les simples" le considère comme un Hoax; voir ici:

http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=9976

EXTRAIT:

"ANALYSE:

Ce texte, construit comme un texte de propagande, est erroné; il accumule raccourcis et effets d'annonce chocs. Il discrédite ainsi son auteur et ses objectifs.

Ceci étant dit, c'est dommage, car il a le mérite de mettre en lumière un phénomène bien réel et inquiétant : l'inflation galopante des outils et des procédures réglementaires qui,[...]

« Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans L'UE »

Non, c'est faux ! C'est la vente d'une plante en tant que médicinale (c'est à dire délivrée avec des indications thérapeutiques) qui sera interdite tant qu'on aura pas obtenu une AMM (autorisation de commercialisation) auprès de The Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC).

[...]

« C’est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire. »

C'est faux , c'est de la pure désinformation. Il me semble que cela est juste destiné à susciter de l'émotion chez le lecteur.

« L’industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d’éliminer toute concurrence, a presque atteint son but.

Le 1 avril 2011 - dans moins de huit mois - pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l’Union Européenne. »

Non et non !!! C'est un raccourci. Cette directive est censée permettre une procédure d'autorisation de mise sur le marché « simplifiée » pour l'enregistrement des médicaments traditionnels à base de plantes sans exiger les renseignements et les documents classiques des tests et essais sur la sécurité et l'efficacité , à condition qu'il existe suffisamment de preuves d'une l'utilisation médicinale du produit – éléments bibliographiques ou rapports d'experts - pendant une période d'au moins 30 ans, dont au moins 15 ans dans la Communauté Européenne.

Toutefois, cette procédure même « simplifiée » par rapport à celle qui est prévue pour les médicaments classiques, reste trop lourde et coûteuse pour des petites structures artisanales, surtout si elles ont une grande gamme de remèdes à faire valider. Ce sont donc les petits acteurs de la filière qui seront poussés vers l'illégalité le 1 avril 2011 "

La suite ici:

http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=9976

NB:

Thierry Thevenin, ne remet pas en cause le danger que fait peser une telle réglementation sur les petits producteurs de "Simples" (plantes médicinales), ceci ne devrait donc pas nous décourager de signer la pétition "Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins" ( http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8350 ), car celle-ci ne s'appuie pas sur le texte "Grande victoire, etc".

Share this post


Link to post
Share on other sites

« Grande victoire pour l'industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans L'UE »

Non, c'est faux ! C'est la vente d'une plante en tant que médicinale (c'est à dire délivrée avec des indications thérapeutiques) qui sera interdite tant qu'on aura pas obtenu une AMM (autorisation de commercialisation) auprès de The Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC).

C'est exactement ce que j'ai écris plus haut et exactement le principe que décrivait Aerialcastor : pas d'interdiction légale, mais des demande de tests d'études interdisant indirectement un commerce puisqu'on le sait, cette demande d'étude est bien trop couteuse pour le marché de la santé naturelle ; hors lobbies très puissant financièrement, toutes ces structures, ces labos produisant des préparations à base de plantes ne pourront suivre la règlementation.

L'auteur parle d'hoax et donne raison finalement au texte ; il faut lire entre les lignes... Il utilise la technique bien connu du " tout ça c'est de la parano, la théorie du complot, ce n'est qu'un hoax, rassurez vous, il ne s'agit en fait que d' exigence de qualité pour la sécurité du produit, pour votre sécurité ; c'est pour votre bien! " et il finit par donner raison à ce hoax ! Car à le lire, oui il avoue qu'il y aura une exigence nouvelle d'autorisation de mise en vente sur le marché. Et à moins d'arriver dans ce monde depuis peu, on comprend évidemment au regard de ce qui se passe dans nos sociétés depuis des lustres, que lorsqu'une nouvelle loi apparait bouleversant toute une économie, elle est toujours faite pour favoriser les lobbies et rendre la vie plus difficile à leurs concurrents.

« C'est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire. »

C'est faux , c'est de la pure désinformation. Il me semble que cela est juste destiné à susciter de l'émotion chez le lecteur.

Ben non évidemment, c'est faux comme il le dit puisque les seuls pseudo herboristes sont les pharmaciens ! Au contraire les nouvelles dispositions légales vont renforcer leur pouvoir en terme de vente.

« L'industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d'éliminer toute concurrence, a presque atteint son but.

Le 1 avril 2011 - dans moins de huit mois - pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l'Union Européenne. »

Non et non !!! C'est un raccourci. Cette directive est censée permettre une procédure d'autorisation de mise sur le marché « simplifiée » pour l'enregistrement des médicaments traditionnels à base de plantes sans exiger les renseignements et les documents classiques des tests et essais sur la sécurité et l'efficacité , à condition qu'il existe suffisamment de preuves d'une l'utilisation médicinale du produit – éléments bibliographiques ou rapports d'experts - pendant une période d'au moins 30 ans, dont au moins 15 ans dans la Communauté Européenne.

Toutefois, cette procédure même « simplifiée » par rapport à celle qui est prévue pour les médicaments classiques, reste trop lourde et coûteuse pour des petites structures artisanales, surtout si elles ont une grande gamme de remèdes à faire valider. Ce sont donc les petits acteurs de la filière qui seront poussés vers l'illégalité le 1 avril 2011 "

Ben ouais il a raison, là encore il donne raison à son hoax lol qui n'en est donc définitivement pas un du tout : ces nouvelles dispositions mettent en place une nouvelle contrainte qui est très légère pour les pharmacies puisqu'elles en ont comme il le dit de bien plus lourdes concernant les médicaments, tandis que la plupart des labos bio, en rien des superpuissances économiques, eux se verront dans l'impossibilité de continuer leurs activités.

Résultat il y aura un transfert des ventes des labos naturels au profits de la pharmacie. Et inutile je l'espère d'expliquer qu'en terme de qualité ça n'a rien à voir et inutile d'expliquer que cette industrie va pas reprendre les produits du monde bio impossibles à commercialiser ; d'abord, les brevets ne le permettront pas, mais de plus, cette industrie n'en voit pas l'intérêt de proposer des préparations concurrençant leurs médicaments.

Il y aura des ersatz, mais c'est tout... ça me fait penser à ce qu'on trouve en pharmacie au sujet de l'argile et du charbon : les deux éléments sont mélangés, du coup l'argile colmate les pores du charbon ce qui en fait un charbon inactif, et du coup l'argile n'en est que moins efficace aussi. Bref, un produit de pur charlatanisme.

PS : on ne parle pas ici de tisanes, mais de tout un panel de centaines et centaines de compléments alimentaires utilisant les plantes ; il s'agit de la quasi totalité des compléments naturels en fait. L'interdiction ne va pas se faire en avril prochain directement, mais à partir de cette date va peser des contraintes lourdes et dans les années à venir, ceux qui n'arriveront pas à se mettre au pas devront cesser leurs productions ; les choses vont se faire progressivement si elles se font ; elles se feront lentement ; la meilleure façon de faire passer un changement est qu'il soit progressif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour le mépris dont tu parles, il ne s'agit pas de ça ; il s'agit de faire une simple constatation sans concession ; juste dire la vérité ; en tout cas ma vérité, à savoir qu'ignorer une telle invitation à un tel débat pour réfléchir ensemble, se battre ensemble (c'est qd même une des raisons fondamentales de l'existence d'un forum) est révélateur d'un certain repli sur soi très perso qui n'a rien de généreux pour autrui, nous tous, les générations futures etc... Je qualifierais plutôt mon message de descriptif.

Ça, je suis désolée c'est du mépris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prends le comme ça, pas de soucis... Si tu considères que de mettre de côté un tel sujet, que le fait que durant des semaines, il n'y a pas eu la moindre réaction n'est pas laisser passivement se mettre en place de graves mesures liberticides pour nous tous faisant du monde de demain, du monde des générations futures, un monde encore un peu moins agréable et encore un peu moins libre que celui qui est le notre actuellement, alors oui tu dois voir cela comme du mépris...

Moi, voyant les choses différemment, pensant que tourner le dos à un tel débat est irresponsable et en aucun cas généreux pour le futur de tous et encore moins celui de nos enfants, alors je trouve mon message juste descriptif d'un état des lieux, des mentalités... Comme je te le disais plus haut, c'est MA vérité ; tout est une question de point vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas dit ça. C'est là le problème et là où se trouve le mépris. J'ai simplement dit que je ne voyais pas comment on pouvait interdire les plantes d'une part et d'autre part ,je suis quasi convaincue que c'est un hoax (mais c'est autre chose) Alors je préfère de mon côté, initier mes enfants à la phytothérapie de mèmère et puis si les choses se concrétisent pour cette interdiction, pourquoi pas intervenir à ce moment. Je n'en ai pas parlé avan parce que je n'en voyais pas l'intérêt et je suppose que c'est ce qu'on fait la plupart des gens qui passaient sur ce fil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas dit ça.

Je sais, mais, c'est ce que traduit un manque d'implication, d'intérêt pour un tel sujet ; on se dit que tout ça n'est que baliverne, on rejette ça d'un revers de la main sans se poser de question, sans prendre du temps et de l'énergie à s'informer, débattre et signer les pétitions en rapport etc... parce qu'on considère que ça ne nous touche pas personnellement, que c'est loin, que c'est lointain, que ça en concerne d'autres, ou même que tout ça n'est que pure foutaise mensongère ; on sait pas trop, mais on décide de ne pas en savoir plus...

Et je fais le constat de cette attitude que tu considères comme du mépris ; Soit ! Je suis méprisant si cela te facilite les choses ; on va peut être arrêter, là, ça n'a aucun intérêt.

si les choses se concrétisent pour cette interdiction, pourquoi pas intervenir à ce moment.

Ben oui quoi, restons dans notre petit confort, et quand le bateau aura coulé, demandons nous à ce moment ce qu'il restera à nos enfants. Très très généreux comme principe...

Je n'en ai pas parlé avant parce que je n'en voyais pas l'intérêt et je suppose que c'est ce qu'on fait la plupart des gens qui passaient sur ce fil.

Heureusement, il y a en pas mal je pense à qui cela parle et qui se renseigneront de leurs côtés, à qui l'information n'a pas été postée pour rien, mais qui ne trouvent pas (légitimement j'entends) l'utilité d'écrire ici dans la conversation... mais pour les autres, c'est précisément ce dont je parle plus haut et que tu considères comme du mépris.

Allé passons à autre chose ; c'est discutailler pour ne rien dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais, mais, c'est ce que traduit un manque d'implication, d'intérêt pour un tel sujet ; on se dit que tout ça n'est que baliverne, on rejette ça d'un revers de la main sans se poser de question, sans prendre du temps et de l'énergie à s'informer, débattre et signer les pétitions en rapport etc... parce qu'on considère que ça ne nous touche pas personnellement, que c'est loin, que c'est lointain, que ça en concerne d'autres, ou même que tout ça n'est que pure foutaise mensongère ; on sait pas trop, mais on décide de ne pas en savoir plus...

Tu extrapoles souvent comme ça ? Non mais il faut faire attention quand même. Tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites. Je vais le réécrire plus simplement alors : il n'y a pas débat étant donné qu'il ne se passe rien de concret. Comment veux-tu débattre d'un truc dont on ne sait même pas si c'est sur. Je veux bien débattre avec toit du fait que : oulala c'est pas bien s'ils interdisaient les plantes, ce serait catastrophique et tout, on est bien d'accord. Je veux bien débattre avec toi si tu arrives avec une nouvelle info disant que c'est pour bientôt. Personnellement je n'ai rien trouvé à ce sujet (sisi je m'informe, contrairement à ce que tu me fais dire)

Ben oui quoi, restons dans notre petit confort, et quand le bateau aura coulé, demandons nous à ce moment ce qu'il restera à nos enfants. Très très généreux comme principe....

Tu me permettras de ne pas répondre ? Sinon je risque d'être vulgaire.

Heureusement, il y a en pas mal je pense à qui cela parle et qui se renseigneront de leurs côtés, à qui l'information n'a pas été postée pour rien, mais qui ne trouvent pas (légitimement j'entends) l'utilité d'écrire ici dans la conversation... mais pour les autres, c'est précisément ce dont je parle plus haut et que tu considères comme du mépris.

Allé passons à autre chose ; c'est discutailler pour ne rien dire.

A quel moment ai-je dit que je ne me renseignais pas ? En gros si je comprends bien tout ton raisonnement, il y a les gens biens qui ne disent rien mais qui cherchent (ou pas d'ailleurs, mais on s'en fiche ils n'en rien dit), et les gens pas bien qui viennent te dire que oui bin en fait ton info là elle est bien mais pour l'instant on en sait pas plus donc on va se documenter avant de se lancer dans des débats stériles. Ça te dérange qu'on vienne te dire que oui c'est intéressant, que oui ça fait peur mais que pour l'instant on n'en sait pas plus et que donc il n'y a pas matière à polémique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vois que ça froisse quand il s'agit de pointer du doigt un silence total sur un sujet essentiel proposé en discussion...

Je te lis et... je t'en laisse à tes incohérences.

Disons que tu as raison si c'est que tu veux entendre ; tu as raison, y'a pas de problème, je ne cherche pas à te convaincre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guerson, j'étais pour ma part si fatiguée ces derniers temps et j'ai dû tellement mobiliser mes forces intellectuelles pour autre chose que je n'ai pas eu la force de lire ces articles avant ce matin. Je ne crois pas être particulièrement débile :) mais déjà en temps normal j'ai du mal à comprendre les textes juridiques et leurs gloses, alors là c'était mission impossible.

Bon, j'ai lu du début à la fin mais je crois qu'il va me falloir une deuxième lecture...Je suis vraiment fatiguée, tu sais ! Enfin bref, j'ai bien compris que quoi qu'il en soit, les petites productions sont menacées et ça m'inquiète à plus d'un titre.

Quand je passerai un coup de fil à mes amis herboristes je leur demanderai quoi et je rapporterai ici les éventuels compléments d'information si tout n'a pas encore été dit.

Ne te bile pas pour le manque de réaction. Les graines dorment parfois longtemps sous la terre avant que les fleurs apparaissent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vois que ça froisse quand il s'agit de pointer du doigt un silence total sur un sujet essentiel proposé en discussion...

Qui sait, maintenant qu'on sait que tu es capable de soutenir chaleureusement un diffamateur*, peut-être que ta crédibilité est sérieusement entamée, que tu dises des choses fausses ou vraies.

Alors ne te plains pas.

*une recherche rapide dans l'historique des messages de Guerson suffit à montrer de quoi je parle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Miss Trixie pour ce très sympathique message ; tu as raison, il vaut mieux cesser de se focaliser sur la plante et plutôt voir la graine... Je dois m'y efforcer

Gytou, toujours égale à toi même...

Tu n'interviens pas une seule fois en plusieurs semaines quand personne ne manifeste son intérêt... mais dès qu'un message positif est posté, tu t'empresses dans l'heure de poster un message négatif, accusateur. Toujours à veiller à orienter l'ambiance d'un fil à ce que je vois...

Quant à ton allusion, sache que ma crédibilité n'a aucune importance pour moi ; je n'attends aucune adhésion à mes propos ; j'écris ce qu'il me semble utile ; après à chacun de voir midi à sa porte...

Et je ne me plains aucunement, là encore tu es à côté complètement ; je m'efforce de décrire un état de faits pour faire réagir certains esprits... je suis comme dans cette histoire, comme le colibri qui essaye d'éteindre l'incendie de la forêt : mon action pour l'éveil de ce monde est infinitésimale, j'en ai conscience ; à la limite même du rien ; mais je fais ma part...

Tu sais qu'on voit le monde à travers ce qu'on est ? Il semble donc que la crédibilité chez toi, l'image que tu dégages, soit quelque chose d'important pour ton égo ; tu fais peut être attention à ton image ; moi je ne fais attention qu'à ma ligne de conduite, qu'à mes valeurs, quitte à ce que cela nuit à mon image... c'est ce qui entre autre nous, nous différencie : je ne triche pas.

Toi qui cherche toujours à orienter l'ambiance des discussions, je ne sais pas ce que tu vas me sortir avec ton accusation de diffamateur... j'ai peut être une idée, mais sur ce coup ci, il aurait fallu que tu prouves qu'il ait tort pour l'accuser de diffamateur... or, tout porte à croire le contraire... d'ailleurs ironiquement, encore ici, tu lui donnes de l'eau à son moulin car :

__n'est ce pas étrange de se désintéresser d'une discussion pendant des semaines en rapport avec la suprématie des lobbies sur nos libertés quand personne ne s'y intéresse ou du moins le manifeste, et d'écrire juste quand celle ci reçoit un message positif ?? Quasi dans l'heure ??

Comme pour éviter que de cette discussion éclose une dynamique de réflexion sur la suprématie des lobbies et nos libertés...

Tu vois, tu te comportes exactement comme ce diffamateur te décrivait, diffamateur qui n'a rien de diffamant tant que rien ne prouve qu'il se trompe... et au contraire, avec ta réaction d'aujourd'hui, il paraît encore un peu plus avoir raison.

Mais bravo, encore une fois, tu as réussi à orienter dans ton sens la discussion : à savoir basculer du positif vers le négatif ; basculer de la discussion même, à du discutaillage de comptoir, éloigner un sujet important d'un débat constructif possible. Bravo, à toi O gardienne de la bien pensance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

NB:

Thierry Thevenin, ne remet pas en cause le danger que fait peser une telle réglementation sur les petits producteurs de "Simples" (plantes médicinales), ceci ne devrait donc pas nous décourager de signer la pétition "Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins" ( http://www.lapetitio....php?petid=8350  ), car celle-ci ne s'appuie pas sur le texte "Grande victoire, etc".

Heureusement que tu es allée chercher l'information auprès des premiers concernés, ça nous change de la propagande pure et simple. Je viens de signer la pétition.

@Guerson : c'est de toi qu'il est question, pas de moi, donc je ne vais pas perdre mon temps à lire plus que les premières lignes de ta réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben voyons, on y croit tous...

Et j'avais compris qu'il s'agissait bien de moi ; que ta énième volonté de nuire m'était destinée ( pour influencer la discussion en cours ) : la dessus pas de problème, je suis d'accord avec toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est sur, c’est que les usages sanitaires ou phytosanitaire, pharmaceutiques et phyto je ne sais quoi, à base de plantes ; vont entrer dans un circuit de normalisation, avec mode d’emploi et règlementation, et tout ce qui suit.…

J’ai survolé un des dossiers pour l’agriculture, dans le cadre d’un colloque pour la réduction des pesticides, et en effet : les Produits Naturels Peu Préoccupants sont visés.

Une association lance une action à Montreuil (93)

ASPROpnpp

PS. Je lis parfois... Je connais "une" ou un ami herboriste ?

Je croyais que le diplôme n'existait plus en France !

Q'en est il au Canada, Bénélux, en Suisse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

carpensis95>je ne sais pas ce qu'il en est pour les diplômes. Je parle de mes amis en disant herboristes parce que pour moi c'est le plus simple. On va dire "producteurs de simples" mais bon...dans ce milieu-là, on ne produit pas sans avoir une grande connaissance de l'origine de la matière, de la matière elle-même et des applications des produits...alors, de fait, herboristes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now