Guest Guerson

Interdiction Des Preparations A Base De Plantes

92 posts in this topic

PS. Je lis parfois... Je connais "une" ou un ami herboriste ?

Je croyais que le diplôme n'existait plus en France !

En effet, « grâce à » Pétain  :angry: (grande époque pour la délation et la diffamation, soit dit en passant, j'en connais qui auraient apprécié...)

Q'en est il au Canada, Bénélux, en Suisse...

Wikipédia nous dit ce qu'il en est au Canada : herboristerie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle de mes amis en disant herboristes parce que pour moi c'est le plus simple.

Pas de souci miss trixie.

On va dire "producteurs de simples" mais bon...dans ce milieu-là, on ne produit pas sans avoir une grande connaissance de l'origine de la matière, de la matière elle-même et des applications des produits...alors, de fait, herboristes !

Cest fort gentil pour eux, ils connaissent vraisemblablement les produits quils cultivent en tant que producteurs.

Les produits quils transforment si cest le cas pour leur production.

Ils auront des notions plus poussées dagronomie et connaitront leur écosystème local sils sont talentueux et en Bio…

Mais ce ne sont pas des vétérinaires ou des médecins, ni des pharmaciens, ni même des apothicaires.

Un herboriste était un peu tout çà à la fois.

Cest génial sils connaissent des trucs et des astuces pour le phyto, la santé ou le bien-être (qui se vend très bien en ce moment...) Mais quils se taisent !

Perso, je suis contre une brevetisation du vivant, mais pas contre une réglementation qui protège le travail des professionnels.

Share this post


Link to post
Share on other sites

à toutes fins utiles et pour une bonne information, voir et .....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes liens Centrebretane.

petite pensée particulière pour tes ânes. :gardecoe:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étant en formation d'herbaliste à l'École Lyonnaise des Plantes Médicinales, je vous mets l'information que nous avons eue de la part de l'École qui a consulté son cabinet d'avocats. Cela complétera ce qu'a écrit Thierry Thevenin.

Merci pour les liens à CentreBretâne.

_________________________________________________________________________________________________________________

Madame, Monsieur,

Je constate que circule actuellement sur Internet un article intitulé « grande victoire pour l'industrie pharmaceutique » qui soutient qu'à compter du 1/04/2011 « toutes les plantes médicinales seront illégales dans l'Union Européenne ».

Je suis surpris que l'on se permette de telles affirmations qui déstabilisent un marché qui n'en a pas besoin sur la base d'affirmations sans justification.

Je suis surpris également que certains attendent 2010 pour prendre connaissance d'une directive de 2004 qui est entrée en application en 2004 !

En réalité, cette information est injustifiée pour les motifs suivants :

ÄLa directive du 31/03/2004 sur les médicaments à base de plantes permet à ceux qui le veulent de solliciter une AMM spécifique pour les plantes, afin de vendre leurs plantes médicinales comme des médicaments et de pouvoir assortir leur produit d'une présentation thérapeutique.

Cette législation est en réalité une procédure «d'enregistrement simplifiée » qui remplace ce que la France avait inventé de manière illégale avec les AMM dits « allégés ».

Ä Je ne sais pas d'où vient cette date du 1er avril 2011 que je ne retrouve nulle part.

Ä Les compléments alimentaires à base de plantes existent toujours conformément à la directive du 10 juin 2002 et au décret du 20 mars 2006. Ils sont soumis à la procédure de déclaration obligatoire et leur présentation ne peut pas avoir de revendications thérapeutiques.

ÄLe règlement du 20/12/06 sur les allégations de santé ou nutritionnelle est entré en application, mais sa mise en œuvre apparait totalement problématique parce que si l'on en croit les premières décisions de la communauté, il faudrait justifier toutes les allégations par un véritable dossier d'AMM d'un coût sans aucun rapport avec le prix de vente de ces produits.

En l'état actuel l'Europe doit donner en 2011, date sans cesse repoussée, des éléments d'appréciation, mais en l'état actuel, ce que l'on sait c'est que l'on ne peut pas avoir de présentation thérapeutique, mais en même temps que le fait qu'une plante ait des propriétés pharmacologiques n'est pas un critère suffisant pour en faire un médicament.

Il faut donc être très prudent sur les allégations et faire en sorte d'éviter, comme certains le font, de revendiquer n'importe quelle vertu aux compléments alimentaires à base de plantes.

Il est évident que la profession doit être très vigilante notamment au niveau européen pour que cette liberté subsiste, mais il ne sert à rien de créer la panique là où elle n'a pas lieu d'être.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'assurance de mes sentiments dévoués.

____________________________________________________________________________________________________________________

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Lysange, merci pour le texte ; voici mon avis sur ce texte :

ÄLe règlement du 20/12/06 sur les allégations de santé ou nutritionnelle est entré en application, mais sa mise en œuvre apparait totalement problématique parce que si l'on en croit les premières décisions de la communauté, il faudrait justifier toutes les allégations par un véritable dossier d'AMM d'un coût sans aucun rapport avec le prix de vente de ces produits.

Et c'est justement ce qui est dénoncé par Thevenin et d'autres : des lois sont un outil formidable de pression pour tout complément à base de plantes : il suffit de dénoncer une propriété thérapeutique d'un complément à base de plantes pour que dans l'absolu, soit exigé une autorisation de mise sur le marché.

Je dis dans l'absolu car j'ai conscience que ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais :

__les outils sont en place pour que cela le soit

__des produits de médecines naturelles ont été interdit pour beaucoup d'entre eux ces dernières décennies ; il ne s'agit pas de phantasmes, les pressions sont bien réelles et se concrétisent par des actes. (le G5 par exemple à base de silicium organique a valu à son inventeur un harcèlement judiciaire ; il a même été en prison puis a du fuir le pays et se réfugier à l'étranger ; aujourd'hui, maintenant qu'il est mort, le G5, produit faisant l'objet de procès pour charlatanisme et autres banalités dans ce genre d'accusations, est actuellement vendu en pharmacie !! Oui vous avez bien, lu !

__on commence toujours par une loi, quelques actions pour tester le terrain et ensuite, très très très doucement les choses prennent de l'ampleur ; ainsi pas de révolte du peuple car l'évolution est tellement lente que cela ne choque personne. (si il y a 20 ans, il aurait été imposé d'obliger l'implantation de puces électroniques dans les chevaux de courses et privés, les cheptels, les animaux de compagnies et même certains humains pour quelques entreprises encore aujourd hui en très petits nombre, tout le monde aurait manifesté dans les rues... mais les choses se sont fait tellement doucement... les chevaux de courses, puis les privés, puis les cheptels, et les animaux de compagnie... du coup tout le monde accepte... et dans 10 ou 20 ans ou même avant, ce sera les alzeihmer, les enfants par peur du kidnapping, ceux qui ne veulent pas qu on leur vole leurs papiers et moyen de paiement etc... un jour alors cette implantation pourra devenir obligatoire puisque très généralisée... peut être pas, mais pourra en tout cas...)

En l'état actuel l'Europe doit donner en 2011, date sans cesse repoussée, des éléments d'appréciation, mais en l'état actuel, ce que l'on sait c'est que l'on ne peut pas avoir de présentation thérapeutique, mais en même temps que le fait qu'une plante ait des propriétés pharmacologiques n'est pas un critère suffisant pour en faire un médicament.

Oui des médicaments (pas tous j'entends bien sur) dont seul le principe actif est issu d'une plante peut faire la publicité de ses vertus, mais la même plante en vente ne le peut pas ! Pourquoi ? Parce qu'à côté, il y a adjonction de produits inutiles conférant à la préparation le nom de médicament.

Il y a 2 poids 2 mesures.

Pas un critère suffisant pour en faire un médicament, personne ne le conteste... mais ce qui est dénoncé est que si une plante est reconnue comme ayant des propriétés pharmacologiques, alors elle pourrait être considérée comme active, alors elle pourrait être encadrée par une autorisation.

C'est justement là où il peut avoir pression interdisant à tout ceux ne pouvant pas payer cette autorisation de vendre leurs compléments.

Mais c'est une possibilité, j'espère que les choses se passeront bien, que pour une fois dans l'histoire de l'homme, les puissants dirigeant comme bon leur semble seront d'une générosité gratuite en ne se servant pas de lois leur permettant de faire pression sur leurs concurrents. Tour laisse à penser le contraire, mais tout est possible bien sur, même un improbable dénouement heureux.

Il faut donc être très prudent sur les allégations et faire en sorte d'éviter, comme certains le font, de revendiquer n'importe quelle vertu aux compléments alimentaires à base de plantes.

Et oui comme le dit lui même l'avocat, les pressions sont là : il emploi l'expression n'importe quelle vertu ; mais il aurait été plus exact d'écrire toute vertu : car il est un fait qu'il n'est pas possible de dire par exemple que l'artichaut ou le radis noir ont des vertus intéressantes sur le système hépatique en drainant la bile et je sais plus quoi encore.

Il ne s'agit pas dans cet exemple de "n'importe quelle vertu"... il s'agit d'une vertu on ne peut plus exacte... mais pas le droit, surtout pas, sous peine de sanction... Ben oui quoi, il faudrait pas faire de l'ombre à certains lobbies qui ne veulent pas de concurrents.

Les pressions sont bien là et présentes et ce depuis longtemps, mais elles sont déjà tellement installées qu'on ne les remarque même plus. Quand vous achetez un produit à base de plantes où il n'est pas clairement écrit le procédé physiologique d'action, vous êtes victimes de ces pressions. On l'est tous et on s'en rend même plus compte tellement on est habitué.

Il est évident que la profession doit être très vigilante notamment au niveau européen pour que cette liberté subsiste, mais il ne sert à rien de créer la panique là où elle n'a pas lieu d'être

Un peu populiste comme analyse : il y a une différence fondamentale entre la panique et la vigilance.

Il est suicidaire pour une profession constamment sous pressions législatives de se dire qu'il faut rester immobile devant certaines choses se mettant en place doucement sous prétexte de faire un débat pour rien (en pariant sur la générosité des lobbies) ... C'est en mobilisant tous les esprits, en anticipant les évènements que des petites professions peuvent avoir une toute petite chance devant ces rouleaux compresseurs que sont ces institutions. Sans anticipation, il n'en ont aucune.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé pour le hors sujet qui suit :flowers:

en formation d'herbaliste à l'École Lyonnaise des Plantes Médicinales...

Sympathique cette formation d’herbaliste; j’avoue que je ne connaissais pas ce mot avant de le lire sur le site.

Je lis qu’il est probable pour les herbalistes en fin d’études, de trouver des débouchés dans les domaines relatifs à la production.

Je suis moi-même producteur de jeunes plants de pépinières, et je réfléchis aux productions de plantes médicinales, aromatiques ou condimentaires, en plein champs ou sous abri froid (Correspondantes en productions horticoles, au code MSA 13.)

A titre d'information, j’aimerai savoir à quel niveau de compétence ; une personne de chez vous, motivée par un travail de pleine terre, s’impliquerait’ elle au sein de l’exploitation ?

Ouvrier agricole, chef d’équipe, chef de culture ?

Peu m’importe que le suivi de formation soit officiel ou pas, mais correspond’ il à un niveau V, ou IV, ou III ?

Merci d'avance pour ta réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Guerson

Il est vrai qu'il n'est pas évident de se préserver faces aux évolutions législatives multiples qui peuvent être motivées par des intérêts spécifiques autres que l'intérêt général. Pour ma part, je crois au local, à l'information et à la force du nombre, à la création d'alternatives locales. Pour exemple, l'ELPM forme je crois plus d'une centaine de personnes par an. Ce n'est pas la seule école, cela fait un sacré nombre de personnes qui se réapproprie la connaissance des plantes. Et par exemple, du moment où tout le monde utilise du purin d'ortie, une interdiction légale n'aura aucun sens.

Bonjour Carpensis95

et merci pour le hors sujet, le domaine des plantes m'intéresse beaucoup.

A mon sens, la formation d'herbaliste n'a pas du tout l'objectif de mettre les mains dans la terre. Les seuls modules "terrain" de la formation consistent en de la détermination botanique et un stage de galénique. Par contre c'est une excellente formation "d'herboriste". J'ai complété cette formation par le BPREA (niveau III) spécialisé dans les PPAM (Plantes à parfum aromatiques et médicinales) de Nyons pour la partie agricole.

Mais quelle est ton idée au juste ? trouver une personne pour s'associer ? si c'est une personne ayant fait l'ELPM, elle pourra être utile pour la transformation (sans toutefois avoir vu les aspects réglementaires). Si c'est une personne qui a fait le BPREA, elle aura toutes les compétences pour s'installer en agriculture et si tu trouves une personne qui a fait les deux, c'est encore mieux :rolleyes:

A ta dispo pour des infos complémentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous voulez faire quelque chose pour votre droit à la santé et celle de vos enfants, alors écoutez impérativement cet enregistrement sonore, cet appel à lutter contre la dictature pure et simple qui se met en place contre tout ce qui ne fait pas partie des lobbies mafieux !

Au canada, une loi de 2008 condamne déjà ceux qui cultivent certaines plantes médicinales. L'europe en prend le chemin...

http://www.defenseme...nenaturelle.eu/

L'association est ci dessous, signez s'il vous plaît ! (après avoir écouté de quoi il en retourne si vous le voulez, sur l enregistrement sonore en cliquant sur le lien ci dessus )

http://www.anh-europ...icinal-cultures

la page pour signer est ici; il n'y a que trop peu de gens pour l'instant pour peser ; donc faites passer le message !

http://www.ipetitions.com/petition/anh-vitaminrestrictions/

Si vous avez besoin d'un traducteur, il y a ce site : http://www.reverso.net/text_translation.aspx?lang=FR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, c'est à rapprocher de cette campagne ( voir interdiction des préparations à base de plantes )

Pour vous faire une idée lisez cette mise au point du syndicat SIMPLES de ce jour : clic ici

Allez je la copie/colle

source

Posté le 17 mars 2011 à 15:01 ·

A nouveau, un appel à pétition ("www.defensemedecinenaturelle.eu") circule depuis quelques jours sur la toile, appel qui annonce l'avènement de la victoire de l'industrie pharmaceutique en Europe et la fin de l'accès aux plantes médicinales et des médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique) en Europe.

Il semble émaner de la même organisation et relever du même discours que l'appel de l'automne dernier pour lequel j'avais posté le 18 octobre un commentaire sur ce site : http://www.syndicat-...terie-en-europe

Dans ce nouveau appel, je suis cité en référence tout comme d'autres, Michèle Rivasi, Kokopelli, Eric Pétiot (et même Stéphane Hessel "en filigrane" par un "Indignez vous" ostensible et certainement assez peu fortuit…).

Pour ma part, je ne suis aucunement partie prenante dans cet appel, je l'ai découvert hier soir à la suite une avalanche de courriels me demandant si j'en étais à l'origine ou bien si je soutenais cette action.

je ne vais pas redonner ici mon analyse qui est restée la même que celle de mon commentaire du 18 octobre dernier et qu'il est possible de relire sur ce site via le lien précité, ainsi que les commentaires intéressants qui ont été postés. Je n'ai pas signé en octobre, je ne signerai pas non plus pour cet appel où j'ai été « invité » à mon insu.

Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question du développement inquiétant (voire terrifiant) de l'arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l'herboristerie, comme d'ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation.

Au passage, je dénonce le titre d' « expert » qui m'a été octroyé dans cette bande son qui est elle-même pourtant sensée dénoncer le pouvoir des experts…

La question des savoirs populaires, de leur diffusion, de leur transmission et de leur pratique est cruciale pour une certaine conservation de notre autonomie et de nos libertés; revendiquons la, cultivons la.

Ces savoirs populaires sont peut-être le meilleur rempart contre une dérive sécuritaire et totalitaire qui est l'un des risques majeurs qui se profilent derrière l'avancée actuelle du système des « experts » et des homologations.

L'éducation du public et de la formation de professionnels à l'herboristerie me semblent être des enjeux prioritaires pour une pratique profitable, durable, saine et éthique de ce qu'on appelle les « médecines naturelles ».

C'est pourquoi je participe activement à un groupe de travail réunissant producteurs-herboristes, pharmaciens, enseignants, médecins, universitaires et élus politiques qui élabore un programme de formation professionnelle et qui vise à soumettre prochainement au Sénat, via le groupe sénatorial conduit par M. Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, une proposition de Loi pour la réhabilitation du métier d'herboriste en France.

Nous devons reprendre une initiative citoyenne sur la question de la santé et des plantes médicinales, nous ne pouvons pas déléguer impunément des questions qui concernent des millions de gens à une seule petite poignée de spécialistes - homologués eux aussi -; sans que ces spécialistes se retrouvent fatalement prisonniers de pressions incessantes de la part de lobbys gigantesques (et sans doute d'une « auto-pression » morale extraordinaire) et qu'ils ne puissent, un jour ou l'autre, être les acteurs - conscients ou non - de dysfonctionnements graves dont les conséquences font et feront les « scandales » des chroniques médicales.

Thierry Thevenin, 17 mars 2011

Share this post


Link to post
Share on other sites

beaucoup de tergiversations qui cachent finalement une réalité simple qui se renouvèle sans cesse : les lobbies qui empiètent encore et encore sur nos droits ; regardez l article que j ai mis en lien sur la mivilude

Enfin, les attaques sont sans cesse, encore et encore... il ne faut pas chercher midi à quatorze heures : face à de telles mesures qui vont peut être se mettre en place, ce n'est pas pour une meilleure activité des médecines naturelles.

On peut toujours écrire des romans d'interprétations sur de nouvelles dispositions, mais avec du bon sens et une culture de ce qu il se passe, on sait que les cercles de pouvoirs sont infiltrés par les lobbies, on sait que ce qu il se mettra en place sur les plantes prochainement n'est pas pour favoriser le bio et les médecines naturelles...

De toute façon dans le doute, vous risquez quoi ? A signer, vous ne pouvez que faire une action soit positive soit inutile, mais pas nuisible. Quant à ceux voulant tourner le dos à ce combat, chacun sa conscience...

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon dans le doute, vous risquez quoi ? A signer, vous ne pouvez que faire une action soit positive soit inutile, mais pas nuisible. Quant à ceux voulant tourner le dos à ce combat, chacun sa conscience...

Ça y est ; je culpabilise.

C’est le Gerson qui a enfilé un autre masque ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un article de Michèle Rivasi intéressant dans le dernier Biocontact au sujet des situations absurdes que créent les lois, et qui mettent en danger les petits producteurs. (Si quelqu'un veut éventuellement un scan je dois l'avoir gardé)

C'est le Gerson qui a enfilé un autre masque ou quoi ?

Je ne sais pas, mais Bidule, tu es nouveau sur le forum, bienvenue. Et pour éviter ce genre de confusions, une petite présentation dans la rubrique appropriée serait appréciée. flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est Gerson, je sais ce que vous vous dites... mais à chaque fois il y a une info que je trouve trop importante pour ne pas la partager.

Que voulez vous, s'il y avait plus de lanceurs d'alertes, s'il y avait plus de conscience, si je pensais (et je suis pas le seul ho que non) que la masse ne dormait pas, en d'autres mots si je voyais que ces infos de la plus haute importance étaient relayées, alors ma venue serait inutile. Mais souvent je suis effaré par autant de silence sur ces sujets qui façonnent le monde de nos enfants ; je suis effaré par autant d'indifférence.

Carpensis, quand je lis que tu culpabilises, ça illustre ces dernières lignes : car devant une telle importance, devant une proposition à signer une pétition censée défendre nos libertés sur notre santé, celle de nos enfants, c'est tout ce qu'il te vient à l'esprit, le fait que ce que tu lis peut être culpabilisant... aucune autre prise de conscience.

Tu vois c'est le genre d'attitude qui me terrifie. Je me dis qu on est pas dans la merde avec autant d'indifférence, de désintérêt. Ils peuvent faire ce qu'il veulent de nous dans ce cas. C'est notre indifférence qui nous tuera.

Bref, voilà, j'ai fais ce que j'ai pu, je vous laisse tranquille maintenant. Vous pouvez effacer le profil. J'essayerai de ne pas revenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ bidule... Détrompe-toi ; je suis un petit producteur et très impliqué dans des domaines relatifs à la terre et aux produits issus de la terre.

En ce qui concerne la directive 2004/24/EC - THMPD :

Je ne peux pas vendre de plantes, ni mes drogues à base de végétaux aux néo-chamans et nutritionnistes fantaisistes ; cest tout !

Cependant une chose plus insidieuse se cache peut être sous cette directive ; cest une brevetisation du vivant.

Mais je suis déjà en lutte contre ça, et je ne suis pas seul.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ben alors intéresse toi au sujet et donne ta voix à ce combat, c'est d'autant plus étonnant ce désintérêt...

Share this post


Link to post
Share on other sites

crois tu qu'on a attendu ton intervention pour se mobiliser.

Et le premier lien que tu donnes méfiances il est reconnu comme étant un hoax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un hoax ? Un appel à signer une pétition ? Et l'association aussi n'existe pas dans l'autre lien qui se bat contre ça, c'est une fausse assoce peut être qui a récolté de faux dons.

Il ne suffit pas de lire que c'est un hoax pour que cela en soit un... il y a plein de sujets définis comme tels qui ne le sont pas. Le site relatant les hoax n a pas la science infuse.

Tu peux lire à différents endroits que question interprétation, c'est controversé : ceci va il diminuer nos libertés ou non etc... alors après certains diront que derrière ça il y a aucune manœuvre délibéré, que c'est pour notre bien et que c'est donc un hoax... on peut dire que c est un hoax pour une question d'interprétation. Le mot hoax me fait penser au mot secte : dès que le mot est sorti, il y a diabolisation, c'est le mot magique question opinion. Le site relatant les hoax ne m'inspire pas plus confiance que certains sujets douteux.

Libre à toi de prendre ça comme une simple réglementation de plus n'ayant aucun dessein économique sous jacent.

Alors ma réponse à ton post : en quoi t'es tu mobilisée sur ce sujet ?

Et j ai trop lu de sujet qui n intéressait personne ici, des sujets hyper important pour dire que ça dort pas mal oui. Je confirme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il ne suffit pas de lire que c'est un hoax pour que cela en soit un... il y a plein de sujets définis comme tels qui ne le sont pas. Le site relatant les hoax n a pas la science infuse.

Je pense qu'indiantigre fait référence à l'article cité par Mireille. Thierry Thévenin et d'autres personnes citées comme partie prenante dans cette pétition n'ont jamais donné leur accord, ils ont donc été instrumentalisés. C'est quand même une pratique louche à relever.

Peut-être que le mot hoax n'est pas tout à fait le bon mais c'est un fait : une pétition circule, avec des noms de personnalités qui refusent d'y être associées.

Après, tout le monde le reconnaît, cette pétition a le mérite de lancer le débat, et nous sommes de fait très peu informés, en plus c'est un sujet juridique très compliqué.

Donc encore une fois, ce n'est pas parce que peu de membres répondent sur tel ou tel fil qu'ils ne se sentent pas concernés.

Il y a un temps pour comprendre. Personnellement j'en suis encore à ce stade : s'informer, essayer d'avoir une vision d'ensemble grâce à diverses sources.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:rolleyes: Bon.

Mode MODO ON : Bidule, Guerson, Frank...qui que tu sois, premier et dernier avertissement. Personne ici n'est tenu de se justifier de quoi que ce soit , surtout pas envers toi. Chacun vient ici échanger sereinement, et personne ne possède la clef magique du claquement de doigt pour changer le monde. Donc soit tu acceptes de venir poster des informations sans rien attendre des autres (principe adulte du libre choix) soit tu continues ton mauvais jeu de passer ta bile sur tout le monde,(principe de manipulation) et il n'y aura pas de second avertissement.

Mode MODO OFF

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce n'est un aucun cas les faits que je remets en cause, cette semaine les boites mails sont envahies par ce mail avec le site defense......................

Je te site un texte, écrit par une personne qui a poussé plus loin la question.

"Les plantes médicinales ne seront pas interdites en EU.

L'information qui circule est en réalité de la désinformation dans le combat qui oppose industrie pharmaceutique et industrie de la phytothérapie et des compléments alimentaires. Formulé par cette dernière, le message vise à créer de la pression sur les législateurs, avec appui de l'opinion public,

pour un affaiblissement de la législation sur les plantes médicinales traditionnelles. Ce groupe d'industriels est en effet très mécontent de la législation européenne qui offre la possibilité d'enregistrer officiellement toute plante médicinale utilisée et reconnue depuis au moins 15 années dans l'Union comme plante autorisée à la commercialisation, et ferme donc la porte aux nouveaux produits de la phytothérapie (compléments alimentaires et autres remèdes miracles). L'association ANH, mentionnée dans la vidéo qui accompagne la pétition n'est pas une association de producteurs ni d'herboristes. Il s'agit en réalité s'un bon vieux lobby de défense des industriels des compléments alimentaires (très juteux business qui fleurit

en particulier dans les épiceries bio). Nous avons contacté cette organisation par téléphone pour savoir si parmi leurs membres il y avait des associations de producteurs, et ce n'est pas le cas. Le flou maintenu sur leur site, et dans la vidéo devrait mettre la puce à l'oreille de ceux qui reçoivent l'information..."

Et la pétition sur ce site defense est un attrape ni**** et innonde les boites aux lettres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'hallucine par cette interprétation des faits ; les lobies des médecines douces, ho oui un sacré lobby hyper puissant dangereux pour notre santé et notre planète.... et même s'il y a un business derrière pour certains acteurs, à partir du moment où la règlementation risque de compliquer le commerce des plantes, quel est le problème à vouloir s'associer à eux.

Et à aucun moment je n'ai parlé d'interdiction légale, mais de règlementation qui compliquerait le commerce libre de ces plantes à termes, doucement, au fils des ans.... C'est un peu plus subtil que cet appel à rassurer les gens. Il y en aura toujours pour dire que non, regardez, tout va bien... le problème, c'est que les interdictions ne se font pas ainsi, ce sont en fait des bâtons dans les roues dans un système qui en compliquera son fonctionnement et qui doucement au fil des ans lui posera de plus en plus de problèmes. C'est à long terme qu'il faut en voir un danger, pas à court terme, ce n'est pas aussi évident qu'une interdiction pure et simple. (regardez la constitution européenne, c est la meme chose, un labyrinthe de textes compliqués pour faire ce qu'ils veulent de l'Europe sans qu'on en ait conscience ; de nombreux politiques et intellectuels dénonçaient l'aspect ultra complexe et volumineux de la constitution qui dissimulait de réels dangers pour nos libertés démocratiques, et donnait des pouvoirs sans précédents aux multinationales)

Et quant aux auteurs des articles journalistiques, des ambiguïtés d'interprétations, je ne m'en tiens qu'aux prévisions de ce qui va être dans les textes de lois ; ce sont elles qui nous renseigne sur le danger, et non le reste. Je vous en laisse à vos lectures. Pas le temps d'en faire un résumé, et si vous ne voulez pas vous pencher sur le sujet autre que par des articles de je sais pas qui donne son avis, tant pis.

Nomade, tous les médicaments ne sont pas mauvais, un peu d'exomyl te ferait du bien. Tu sais, ce n'est pas à moi que vous vous devez de vous justifier, j'ai beau vous le répéter, vous en faites toujours une affaire de maternelle : oui tu es méchant contre nous, on n a pas à se justifier contre toi, tu es qui toi etc... je vous parle pas de moi, prenez un peu de hauteur !

A la rigueur si ceux tournant le dos à tout ça devraient se justifier, c'est envers les générations futures.

Quand je vois le monde qui ressemble de plus en plus à une décharge publique et qu'il faut encore faire ce genre de discours, celui de dire qu'il y a des générations futures à qui on doit passer la location de cette planète, j'en reviens pas encore que lorsqu'il s'agit de lutter contre un futur sombre pour le naturel, il faille encore se justifier sur ses intentions. Arrêtez de vous fixer sur moi, regardez le problème et pas le doigt qui montre le problème.

J'espère que vous aurez raison sur les plantes et que je m'affole pour rien, mais pour l'instant je ne le pense pas du tout... je suis étonné de ne pas voir plus de doutes, de lire autant de convictions que tout va bien aller... comme si penser le contraire serait problématique, car cela voudrait dire qu'il faudrait sortir de sa tranquillité...

Et je rajouterais que ce sentir concerné c'est bien, débattre pour rassembler une force démocratique en mettant les autres au courant pour s'opposer à une dérive, c'est mieux.

Nomade pour ton avertissement, tu peux me virer aucun problème (t'es pas une maitresse d'école par hasard ?).. je te dérange et je m'estime ici inutile.... donc vas y fait toi plaisir

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce n'est un aucun cas les faits que je remets en cause, cette semaine les boites mails sont envahies par ce mail avec le site defense......................

Je te site un texte, écrit par une personne qui a poussé plus loin la question.

"Les plantes médicinales ne seront pas interdites en EU.

L'information qui circule est en réalité de la désinformation dans le combat qui oppose industrie pharmaceutique et industrie de la phytothérapie et des compléments alimentaires. Formulé par cette dernière, le message vise à créer de la pression sur les législateurs, avec appui de l'opinion public,

pour un affaiblissement de la législation sur les plantes médicinales traditionnelles. Ce groupe d'industriels est en effet très mécontent de la législation européenne qui offre la possibilité d'enregistrer officiellement toute plante médicinale utilisée et reconnue depuis au moins 15 années dans l'Union comme plante autorisée à la commercialisation, et ferme donc la porte aux nouveaux produits de la phytothérapie (compléments alimentaires et autres remèdes miracles). L'association ANH, mentionnée dans la vidéo qui accompagne la pétition n'est pas une association de producteurs ni d'herboristes. Il s'agit en réalité s'un bon vieux lobby de défense des industriels des compléments alimentaires (très juteux business qui fleurit

en particulier dans les épiceries bio). Nous avons contacté cette organisation par téléphone pour savoir si parmi leurs membres il y avait des associations de producteurs, et ce n'est pas le cas. Le flou maintenu sur leur site, et dans la vidéo devrait mettre la puce à l'oreille de ceux qui reçoivent l'information..."

Et la pétition sur ce site defense est un attrape ni**** et innonde les boites aux lettres.

Ajoute à ceci que derrière l'industrie des remèdes-miracles à base de plantes, on peut légitimement penser qu'il y a le lobby de la grande distribution car elle a tout intérêt à la libéralisation de ces produits. Ce n'est pas parce qu'un labo fait des médocs a base de plantes ou d'homéopathie que ses actionnaires sont moins rapaces et plus soucieux d'éthique que ceux des autres labos ! Cette fameuse pétition qui inonde nos boîtes à lettres est, de plus, particulièrement malhonnête, puisqu'elle se recommande de gens qui ne s'y associent pas !

Je suis sûrement très bête, mais j'ai tendance à penser que tout ce qui est mis sur le marché de la santé devrait être sévèrement contrôlé, qu'il s'agisse de médicaments « chimiques » ou à base de plantes.

Voir par exemple cette histoire de plantes chinoises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

relie à deux fois ce que tu écris j'ai jamais dis qu'il s'agissait d'un lobbye des médecines alternatives, car bien évidemment que je suis pour la sauvegarde des médecines naturelles et alternatives, et pour leur promotion même.

Et j'ai jamais dis que c'était simple et bien sur qu'il faut se mobiliser.

Mais je crois surtout que tu veux n'écouter et lire que ce qui te convient et ainsi nous faire passer pour des ignorant et que tes seuls propos sont correct.

Et j'ai jamais dis que tout va aller bien, en disant que c'était gelée c'était pour dire que c'est certainement pas au premier avril que cela sera en règle, mais ils vont refléchir pour revoir la réforme, et réfléchir pour mieux sauter peut être donc il convient d'être vigilant et de se mobiliser.

Détrompes toi vis à vis de tes préjugés

J'ai signé la pétition depuis septembre si tu veux savoir donc on a pas attendu mars que tu arrives ici, j'ai fais diffuser et toujours diffuser

sauf que ce que je te dis là c'est que le site defensemedecinenaturelle avec son matraquage actuel est remis en question

et pour te faire une petite idée de la chose tu as qu'à lire sur le syndicat des simples

http://www.syndicat-simples.org/actualites/les-plantes-medicinales-bientot-interdites-dans-lue-propagande-desinformation-enjeux-de-pouvoirs-autour-de-herboristerie-en-europe

Et pour le petit médicament que tu conseilles pour info c'est pas du Lexomyl et non du d'exomyl.Et pour dire que prendre ce genre du médicaments fera du bien, je me pose quand même des questions, car dire qu'une benzo fera du bien, hmmmmm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now