Sign in to follow this  
Followers 0
Guest Guerson

Un Évènement D'Une Importance Extraordinaire Et Rien Dans Les Médias.....

34 posts in this topic

L’Islande, sur la voie d’un désentettement rapide, demande des comptes à l’Union européenne

D'après un récent rapport du Fonds Monétaire International (FMI), l'Islande est sur la voie d'un désendettement rapide.

Plus encore : elle demande des comptes : le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a demandé dimanche à l'Union européenne de mener une enquête pour déterminer comment elle a pu permettre à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas d'exercer une telle pression sur l'Islande pour tenter de transférer sur le contribuable islandais les sommes dues par la banque Icesave en faillite.

[...]

Le modèle social nordique a été préservé et l'endettement décroit progressivement, grâce à une forte dévaluation de la monnaie (qui a perdu 30 % en deux ans) et à l'inflation qui atténue les dettes. Le chômage est fortement retombé (de 9,7% à 7,3 %, pourcentage à comparer à celui de l'Irlande : 14,1 %). La reprise se traduit en chiffres (1,3 % au troisième trimestre).

Le président islandais s'en expliquait déjà sans ambages à Bruxelles : “La différence est qu’en Islande nous avons laissé les banques faire faillite, a-t-il expliqué. C’étaient des institutions privées ; nous n’y avons pas injecté de l’argent pour les maintenir à flot. L’Etat n’a pas à assumer cette responsabilité.

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-islande-sur-la-voie-d-un-100081

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Islande, sur la voie d'un désentettement rapide, demande des comptes à l'Union européenne

D'après un récent rapport du Fonds Monétaire International (FMI), l'Islande est sur la voie d'un désendettement rapide.

Plus encore : elle demande des comptes : le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a demandé dimanche à l'Union européenne de mener une enquête pour déterminer comment elle a pu permettre à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas d'exercer une telle pression sur l'Islande pour tenter de transférer sur le contribuable islandais les sommes dues par la banque Icesave en faillite.

[...]

Le modèle social nordique a été préservé et l'endettement décroit progressivement, grâce à une forte dévaluation de la monnaie (qui a perdu 30 % en deux ans) et à l'inflation qui atténue les dettes. Le chômage est fortement retombé (de 9,7% à 7,3 %, pourcentage à comparer à celui de l'Irlande : 14,1 %). La reprise se traduit en chiffres (1,3 % au troisième trimestre).

Le président islandais s'en expliquait déjà sans ambages à Bruxelles : "La différence est qu'en Islande nous avons laissé les banques faire faillite, a-t-il expliqué. C'étaient des institutions privées ; nous n'y avons pas injecté de l'argent pour les maintenir à flot. L'Etat n'a pas à assumer cette responsabilité."

http://www.agoravox....oie-d-un-100081

L'Islande est un pays drôlement intéressant, car ce n'est pas tous les jours qu'on voit un pays remettre en cause le libéralisme triomphant.

Mais il y a un truc que je ne comprends pas : on nous dit partout que l'État Islandais, suite à un referendum, a refusé d'aider le système bancaire en train de couler. Or les banques islandaises ont bel et bien été recapitalisées par l'État islandais. Cf :

http://www.oecd.org/...1_1_1_1,00.html

http://fr.euronews.n...s-par-la-crise/ (où l'on voit que l'État islandais garde prudemment un œil sur les banques).

Il y a aussi le problème du système des retraites basé sur des fonds de pension qui ont évidemment souffert : http://www.insurance...ionale-0111.php

Rétrospectivement, c'est « amusant » de voir à quel point on trouvait l'Islande chouette avant la crise : http://www.senat.fr/ga/ga73/ga734.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais il y a un truc que je ne comprends pas : on nous dit partout que l'État Islandais, suite à un referendum, a refusé d'aider le système bancaire en train de couler. Or les banques islandaises ont bel et bien été recapitalisées par l'État islandais. Cf :

http://www.oecd.org/...1_1_1_1,00.html

http://fr.euronews.n...s-par-la-crise/ (où l'on voit que l'État islandais garde prudemment un œil sur les banques).

Bonjour Gytha,

Le premier lien que tu fournis (OCDE), fait effectivement référence à une recapitalisation des banques par l'état islandais, mais qui a eu lieu en ... 2009 (soit avant ces "évènements d'une importance extraordinaire, etc", qui ont motivé l'ouverture de ce fil).

Sauf erreur de ma part, c'est justement cette tentative de sauvetage des banques au détriment des finances publiques qu'ont massivement refusée les Islandais, ce qui a entrainé la démission du gouvernement alors en place, la tenue de nouvelles élections et la rédaction d'une nouvelle Constitution...

Cette "Etude économique de l'Islande 2011" ne mentionne d'ailleurs aucunement ces épisodes mouvementés

"Le président avait plié bagage. Un nouveau gouvernement s’était institué. Mais, quelques temps plus tard, celui-ci avait la mauvaise idée de proposer le remboursement de la dette des banques vis-à-vis du Danemark ou de la Grande Bretagne. Le peuple est de nouveau descendu dans la rue. Un référendum sur la question était imposé par volonté populaire, et une petite majorité de 93% rejetait l’accord prévu par les gentils gouvernants." http://www.eco-bio.i...ans-les-medias/

, mais aimerait bien par contre, voir ce pays rentrer un peu plus "dans le rang":

Citation:

" La Banque centrale d’Islande (BCI) et l’Autorité de surveillance financière (FME) ont signé un accord de coopération afin de renforcer la surveillance macroprudentielle, mais l’application des politiques pourrait être plus efficace si la FME était intégrée dans la BCI, dont les compétences s’étendraient alors à la réglementation et à la supervision prudentielles".

Bref, tout ceci me parait très orienté, et ressemble même à un exemple flagrant de "réécriture de l'histoire" (Merci de nous donner l'occasion de l'observer "en direct"...).

Quoi d'étonnant d'ailleurs de la part d'un organisme tel que l'OCDE ?

Quand au deuxième lien, il s'agit carrément d'un article qui date de... 2009 !

Date: 20/07/09 21:08 CET

Citation: "Selon le ministère des finances, l‘économie islandaise devrait etre en récession de 10 % en 2009."

Espérant avoir pu faire avancer notre compréhension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite de cet "événement extraordinaire, etc":

"Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012":

Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et selon les prévisions de la Commission européenne, elle va faire le triple du taux de croissance attendu pour l’UE en 2012 (La croissance de l’UE est prévue à 0,5% en 2012 contre 1,5% en Islande). Pour 2013 la croissance devrait atteindre 2,7%, principalement à cause de la création d’emplois. L’Islande est le pays qui a nationalisé les banques privées et qui a emprisonné les banquiers responsables de la crise.

L’Islande a été le seul pays européen qui a rejeté par un référendum citoyen le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers.

Pendant ce temps dans un pays comme l’Espagne, le ministre l’économie qui fut un grand responsable chez Lehman Brothers, a maquillé les soldes bancaires et a gonflé les résultats pour faire croire à une solvabilité du système financier résultant de la déréglementation des marchés mais ce dernier a fini par s’effondrer.

Glitnir, Landsbankinn et Kaupthing furent les banques nationalisées en 2008 pour éviter leur faillite et qui furent placées sous contrôle démocratique, plutôt que de profiter d’injections inconditionnelles de capitaux publics, comme en Espagne ou dans les autres pays européens. En juin dernier, l’une d’elle Landsbankinn, a annoncé son intention de rembourser les intérêts aux détenteurs d’hypothèques pour compenser les citoyens de payer leurs pertes.

La révolte pacifique a débuté en 2008, sans que celle-ci soit décrite dans les pages des grands médias européens, qui ont mentionné dans des notes en bas de page que ce pays était un dangereux exemple à suivre. À la fin de 2008, l’ensemble des dette de l’Islande égalait à 9 fois son PIB. La monnaie s’est effondrée et la Bourse a suspendu ses activités après une baisse de 76%.

Le pays a fait faillite et a ensuite reçu un prêt de 2 100 millions de dollars du FMI et 2 500 millions de dollars provenant des pays nordiques et de la Russie. Le FMI, comme d’habitude, a exigé, en échange des mesures « d’ajustement » soit des coupures dans les dépenses sociales qui ont provoqué la colère de la population, la chute du gouvernement et la convocation d’élections anticipées au début de 2009 dans lesquelles la gauche a remporté la majorité absolue et provoquant l’effondrement du Parti de l’Indépendance, un parti conservateur, qui était traditionnellement la force dominante dans le pays, qui n’a conservé que 23,7% des voix.

Le Mouvement Gauche-Vert a gagné 21,7%, Alliance sociale-démocrate 29,8%, le Parti progressiste 14,8% et Mouvement des citoyens 7,2%.

Johanna Siguroardottir a été choisi pour diriger le gouvernement réunissant des sociaux-démocrates, et les écologistes de gauche. En 2010, on a mis sur pied une assemblée constituante de 25 membres, des « citoyens ordinaires » pour réformer la Constitution. Cette même année, le gouvernement a soumis à un référendum sur le paiement ou non de la dette contractée par les banques privées en faillite au Royaume-Uni et dans les Pays-Bas, mais 90% des gens ont refusé de payer.

Ses citoyens ont voté non à cause de l’effondrement de la Banque Icesave et les gouvernements de ces pays couvrent les dépôts à capitaux publics. Le FMI a gelé les prêts en espérant que l’Islande finirait par payer ses dettes illégitimes.

En septembre 2010, l’ancien Premier ministre Geir Haarde a été mis en procès pour négligence dans la gestion de la crise. Interpol a également émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de Sigurdur Einarsson. En avril 2011, les citoyens ont de nouveau dit non à un nouveau référendum sur le paiement de la dette.

Après cela, au mois de décembre la banque Landsbanki a décidé de retourner une partie de la dette. Le montant total des sommes versées par Landsbanki, selon Icenews à 350 milliards de couronnes, soit environ 33% de la dette totale. Pourtant, « les comptes Icesave ne représentent seulement 4% des obligations des institutions financières du pays, soit environ 4000 millions d’euros. 96% restant ne pouvait pas être renvoyé aux créanciers, car il était complètement impossible de le faire parce que le paiements d’intérêts chaque année aurait dépassé les revenus du pays.

Dans les mots de l’économiste Jon Danielsson : « Les (banques) ont accumulé une dette égale à plusieurs fois le PIB annuel. Il n’y a aucune possibilité que les citoyens puissent payer cette dette. »

Il y a quelques jours, les responsable de la Fiscalité en Islande ont inculpé deux officiers supérieurs des banques qui ont commis des fraudes au moyen de prêts non autorisés pendant les opérations qui ont conduit à son système financier à s’effondrer en 2008 : l’ancien PDG responsable de la faillite de Glitnir, Larus Welding et le responsables des finances de l’entreprise, Gudmundur Hjaltason. Ils auraient abusé de leur position pour fournir environ 102 millions d’euros sans la permission, sans garanties de la part des bénéficiaires et sans avoir consulté le département de gestion des risques.

Les agences de notation Moody, Standard & Poor et Fitch font pression pour punir l’endettement sans grand succès et toujours en essayant d’ignorer la reprise économique dans ce pays. Par ailleurs, en 2008, quelques mois avant l’effondrement de ses banques, le pays jouissait encore de la cote triple A donnée par ces mêmes organismes.

* Journaliste. Www.contralatortura.cl Dispatch

Source : Actualutte"

Trouvé ici: http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=9032

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il en reste un:

Irlande - Un Vrai Journaliste face à la BCE... La Mafia bancaire face au peuple

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tandis qu'en Gréce...

"[...] En réalité, des expressions telles que « austérité draconienne » sont absolument insuffisantes pour décrire ce qui est en train de se passer en Grèce. Les salaires et les retraites sont amputés de 50% ou même, dans certains cas, de 70%. La malnutrition fait des ravages parmi les enfants de l’école primaire, la faim fait son apparition surtout dans les grandes villes du pays dont le centre est désormais occupé par des dizaines des milliers des SDF misérables, affamés et en haillons. Le chômage atteint désormais 20% de la population et 45% des jeunes (49,5% pour les jeunes femmes). Les services publics sont liquidés ou privatisés avec comme conséquence que les lits d’hôpitaux sont réduits (par décision gouvernementale) de 40%, qu’il faut payer très cher même pour accoucher, qu’il n’y a plus dans les hôpitaux publics des pansements ou des médicaments de base comme des aspirines. L’Etat grec n’est toujours pas capable, en janvier 2012 !, de fournir aux élèves les livres de l’année scolaire commencée en septembre passé. Des dizaines de milliers de citoyens grecs handicapés, infirmes ou souffrants des maladies rares se voient condamnés à une mort certaine et à brève échéance après que l’Etat grec leur a coupé les subsides et les médicaments. Le nombre de tentatives de suicide s’accroît à une vitesse hallucinante, comme d’ailleurs celui des séropositifs et des toxicomanes abandonnés désormais à leur sort par les autorités. [...]"

http://www.cadtm.org/Crise-humanitaire-sans-precedent

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Une Chape de plomb recouvre la visite officielle du Président islandais

Morosité persistante dans la zone euro, embellie confirmée de l’Islande ont eu raison de l'arrogance de nos élites. L'Islande, premier pays européen touché par la crise en 2008, a retrouvé le chemin de la prospérité : croissance de 2,5% du PIB, un chômage de 5%, excédents du commerce extérieur et des comptes publics. Les choix de politique économique de ce petit pays se retrouvent projetés sous la lumière de l’oligarchie. Dans les hautes sphères des centres de décision, les masques tombent, les certitudes se lézardent, les dogmes s’effondrent.[..]"

http://www.agoravox....ouvre-la-131727

8 banquiers inculpés pour fraude.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gEOLzI9hwhA

"Le Président islandais a eu raison de ne pas banquer

28 janvier 2013

Jour de joie en Islande, et petit triomphe personnel pour son président.

La cour de justice de l’Association européenne de libre-échange (AELE) a validé hier la position d’Olafur Ragnar Grimsson prise lors du krach de 2008. Refusant que les contribuables se saignent aux quatre veines pour essuyer les pertes dues aux «Vikings de la finance», le Président s’était opposé au remboursement des déposants étrangers. Quelque 400 000 épargnants, surtout britanniques et néerlandais, étaient restés sur le carreau après la faillite de la banque en ligne Icesave, filiale de Landsbanki. Malgré les menaces de Londres et de La Haye, Grimsson avait renvoyé la décision au peuple : consultés, les Islandais avaient rejeté les demandes d’indemnisation. Pour l’AELE, Reykjavik n’avait pas d’obligation légale à se substituer à une banque privée défaillante."

http://www.liberatio...-banquer_877492

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait les médias agissent toujours comme ça. Tant que cela ne les apportent aucun intérêt, ils ne vont pas médiatiser ! C’est pour cela qu’on les appelle 4ème forces ! J’étais vraiment étonné lorsque j’étais en Syrie, ce que disent les médias était complètement faux (à propos de la bombe atomique). Bref, il faut se méfier des médias ! J’ai lu un mémoire universitaire qui développe très bien mon opinion

http://www.institut-numerique.org/.

Bien à vous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0