Sign in to follow this  
Followers 0
Mille-feuilles

Pro-Nucléaires, Allez Camper À Fukushima !

21 posts in this topic

NUCLEAR CLASH !

Alex, répond à ses détracteurs (qui le trouvent un peu "surmené", ces derniers temps...), et les invite à venir passer deux ou trois jours aux abords de (ce qui reste de) la centrale de Fukushima, en soutien à l'Industrie Nucléaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'OMS: un soutien de choix, pour le Nucléaire !

C'est juste "un peu embêtant" pour les populations (nous) dont l'OMS est sensée défendre les intérêts - et la santé - voir la vie - et avec l'argent desquelles cette organisme fonctionne...

Mais bon, entre potes, on se serre les coudes - et c'est bien la moindre des choses...

"Prf. Michel Fernex: Fukushima, Tchernobyl: «L'OMS répète les chiffres de l'AIEA»

Michel Fernex, ancien membre de l'Organisation mondiale de la santé, dénonce les liens malsains de l'OMS avec l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Ancien président de l'association Enfants de Tchernobyl-Bélarus, aujourd'hui professeur émérite à l'université de Bâle, Michel Fernex relève, lors de l'accident de Tchernobyl comme actuellement à Fukushima: une «étrange absence» de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Médecin tropicaliste à l'OMS, il mène une carrière paisible nourrie d'idéaux, jusqu'à ce qu'il découvre fortuitement l'accord qui lie son institution à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA): en 1995, il participe à un congrès sur les conséquences de Tchernobyl, Hiroshima et Nagasaki. Les actes ne sont pas publiés. Pourquoi?

Son enquête commence au sein de l'OMS. Finalement, un ancien directeur général de l'agence de santé lui confiera que c'est l'AIEA qui a bloqué la publication, grâce à l'accord WHA 12-40 qui lie les deux institutions. Un accord inacceptable d'après lui, puisque l'OMS a pour but la santé publique dans le monde, et l'AIEA le développement du nucléaire civil."

http://www.internationalnews.fr/article-pr-michel-fern-71760213.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, Mille-Feuille, j'avais déja envoyé un article de Rue89 à ce sujet, ici, voir post no 65. l'info avait d'ailleurs paru dans l'Age de Faire de ce mois ci. C'est un accord historique complètement délirant. Comment l'OMS a -t il pu signer un truc pareil ????? et ça date de loin !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais bon, entre potes, on se serre les coudes - et c'est bien la moindre des choses...

C’est évident !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent titre !

Ci-dessous, des documents que j'ai reçu en mail, à toutes fins utiles.

Voici 6 documents provenant du réseau des Amis de la Terre France ( ci-dessous)

Fukushima : "Démantèlement et décontamination jusqu'à 100 ans", selon des experts scientifiques britanniques.

Le démantèlement et la décontamination du site de la centrale nucléaire de Fukushima

Daiichi "peut prendre plusieurs dizaines d'années à 100 ans" sont les avis des

experts de la revue scientifique britannique Nature qui ont l’expérience de

l’accident nucléaire de la centrale nucléaire de Three Mile Island.

Selon leurs rapports et contractés concernant le traitement de la centrale nucléaire

de Fukushima Daiichi le plan de l’échéancier, "prendra beaucoup de temps" a dit le

réacteur, rien n’est stable, il a encore de fortes chances que soit libéré de

grandes quantités de matières radioactives.

Même réalisé par des techniciens expérimentés, les Réacteurs à Eau Bouillante (REB)

qui sont employés dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi sont "dense de

complexité en chaudronnerie de tuyaux, valves, etc …" il a rajouté, cela suggère que

cela pourrait être davantage difficile.

Le rapport aborde aussi dans l'ex-Union soviétique la décontamination de la centrale

nucléaire de Tchernobyl qui sera maintenue jusqu'à l'an 2065, donc "d'actualité"

près de 80 ans après l'accident.

(Washington Katsuta Toshihiko)

http://translate.google.com/

http://www.asahi.com/science/update/0413/TKY201104130132.html

http://www.nature.com/news/2011/110411/full/472146a.html

FUKUSHIMA (suite 32) NOUVEAU DANGER. Des réactions de fission dans la piscine n°4

http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2011/04/15/fukushima-suite-32-nouveau-danger-des-reactions-de-fission-d.html

2. Fukushima: un million de personnes en zone mortelle, "pire que Tchernobyl" - RTL info

http://www.rtl.be/info/monde/international/788957/fukushima-un-million-de-personnes-en-zone-mortelle-pire-que-tchernobyl

3. A Iwaki, sous la menace de l’atome

http://www.liberation.fr/economie/01012331339-a-iwaki-sous-la-menace-de-l-atome

4. Le MOX et l’argent du MOX http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-mox-et-l-argent-du-mox-90916

5. projet de suppression des barres de combustible irradié de l'usine de Fukushima http://www.asahi.com/english/TKY201104130196.html

TEPCO considers plan to remove spent fuel rods from crippled Fukushima plant

6. Carte des tremblements de terre : Instructif<br style=""> http://www.japanquakemap.com/

A noter que ce lien est également accessible à partir du site de l'Acro, qui fournit un bon récapitulatif thématique des événements, avec des mises à jour régulières.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bizarre, on entend plus parler du fameux droit d'ingérence !

Moi dans mon rêve, je vois toutes les entreprises nucléaires de tous les pays filer direct au Japon prêter main forte et se sacrifier avec joie pour boucher ces saletés de puits...

Mais je rêve...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En Inde, la police ouvre le feu sur des manifestants contre un projet de centrale nucléaire, et tue l'un d'entre eux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le cauchemar continue...c'est horrible. ça se durcit de partout, on a pas fini.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Fukushima : Tepco baisse ses salaires pour payer la note "

(Quelle blague ! Payer la note d'un tel désastre en "grattant sur les salaires" :o; ça risque de prendre un "certain nombre de générations" sans primes, ni augmentations...). 'savent plus quoi inventer...

http://www.enviro2b.com/2011/04/26/fukushima-tepco-baisse-ses-salaires-pour-payer-la-note/

Mais aussi:

Le mensonge nucléaire

"Les dépenses directes provoquées par la catastrophe de Tchernobyl -à elle seule- dépassent le coût de construction de toute l’infrastructure nucléaire mondiale.

Le nucléaire serait rentable ? Tromperie, car s'il profite effectivement à une infime minorité d'actionnaires il a un coût insensé pour la collectivité. Ce sont les subventions publiques qui permettent aux programmes nucléaires de masquer leurs coûts et déficits réels. Ceux qu'impliquent la mise en œuvre, l'entretien, la sécurisation, la gestion éternelle des déchets et les dépenses provoquées par les nombreux accidents déjà survenus ou en cours résultant de l'exploitation non maîtrisée de l'atome.

"Pour les vingt premières années, les dépenses directes provoquées par la catastrophe (de Tchernobyl uniquement) pour les trois pays les plus touchés dépassent 500 milliards de dollars, ce qui, rapporté au coût de la vie dans l’Union européenne, représente plus de 2 000 milliards d’euros. Autant, donc, sinon plus, que le coût de construction de toute l’infrastructure nucléaire mondiale !"(3)

Alors que la catastrophe de Tchernobyl et bien d'autres sont toujours en cours (4) tandis que celles du Japon ne font que commencer.

De plus il est impossible de chiffrer le "coût humain", combien d'euros valent la vie d'un enfant Ukrainien, d'un adulte Japonais, de ces familles décimées par dizaines de milliers ?

Comment chiffrer le coût biologique et ce sur des dizaines voire des centaines de millénaires ? Ou encore comment chiffrer le risque permanent ? Car le nucléaire prend l'ensemble des citoyens en otage, pro comme antinucléaires, par delà les frontières et continents, l'ensemble du vivant actuel océans inclus. L'aberration nucléaire est vertigineuse"

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-mensonge-nucleaire-92830

Share this post


Link to post
Share on other sites

TEXTE D'UNE LYCÉENNE JAPONAISE

Aidez-moi,

je suis une élève

de Minami-Soma à Fukushima.

J’ai perdu des amis lors du Tsunami,

mes amis ont perdus leurs parents,

ma meilleure amie est restée coincée à

Minami-Soma parce la pénurie d’essence l’a

empêchée de fuir.

Pour lui remonter le moral je n’ai que le

téléphone et les emails.

Mes amis et moi nous nous battons maintenant

avec notre peur de la radioactivité.

Mais nous sommes découragés.

A l’âge de seize ans

je me prépare à la mort,

je la sens qui s’approche.

Même si je devais en sortir,

la peur de la radioactivité sera toujours à mes

côtés.

Les hommes politiques, l’État,

les mass-médias, les experts,

les "boss" de la centrale nucléaire,

tous sont nos ennemis

tous sont des menteurs.

La télévision parle de moins en moins de la

centrale nucléaire.

Toujours les mêmes photos du tsunami et les

interviews sans coeur des mass-médias,

des condoléances du bout des lèvres,

un homme politique qui qualifie l’accident

nucléaire de "catastrophe naturelle".

Messieurs les politiciens, aidez-nous avec votre

salaire et vos épargnes,

arrêtez de vivre dans le luxe et aidez les

victimes à survivre.

Arrêtez de donner uniquement des ordres,

arrêtez de nous regarder d’un endroit sûr,

venez ici vous-même et aidez-nous.

Nous ... On nous a laissé tomber

Fukushima sera sans doute isolé.

On nous laisse complètement tomber,

c’est l’État qui nous tue.

Nous, les victimes de la catastrophe

nous ne pardonnerons jamais à l’État de nous

avoir laissé tomber,

nous lui en voudrons toujours.

Voici ce que je voudrais dire à ceux qui lisent

cette lettre :

Vous ne savez jamais quand une personne que

vous chérissez disparaîtra.

Imaginez que la personne avec laquelle vous

riez maintenant, disparaît l’instant suivant.

Soyez désormais plus attentifs à votre entourage.

Maintenant, l’école où nous avons passé notre

jeunesse s’est transformée en morgue.

Des personnes qui ne bougeront plus jamais

sont allongées dans la salle où nous avons fait

du sport et pratiqué nos activités de club.

Comment puis-je faire connaitre la réalité

au plus grand nombre de personnes possible ?

Je serais heureuse si au moins une personne lit

ce message.

Après avoir réfléchi je me suis permis d’écrire ce message.

Pardonnez-moi et je vous remercie."

Cette élève habitait tout près de la centrale nucléaire de Fukushima. Publié le 30 mars 2011 sur : http://ameblo.jp/tsukiji14/entry-10844839979.html Traduit en français par Violaine Mochizuki

Share this post


Link to post
Share on other sites

Citation Souris:

"On manque un peu d'info dans les médias "habituels" !"

:lol::24:

" Fort discours d’Alex ce frenchie qui vit sur place au Japon et nous

souffle un bon coup dans les bronches, son coup de gueule va-t-il être

entendu en France ?"

"Alex a fait une vidéo en français qui a fait un buzz !

Hélas, toutes ses vidéos ont été supprimées sur youtube et dailymotion.

J'espère que celles ci vont rester, le temps que vous les visionnez

Vous pouvez mz contacter par mail"

"Il sera de retour en France le 28 juin.

Intervention prévue à l'antenne de RIM le 1er juillet avec Lisandre."

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,15580.msg197171/boardseen.html#new

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur Fukushima; quelques pertinentes réflexions, et autres considérations techniques:

(en l'absence d'aucune action - "d'envergure", transparente et déterminée... - entreprise à ce jour, par les nucléocrades, pour tenter de remédier à la catastrophe en cours, faut-il envisager la création de "Brigades citoyennes internationales" pour gérer le problème ? :furious: ):

" La conception des dalles sous les centrales nucléaires sont le fait de technocrates particulièrement stupides...

Ça ne sert à rien de mettre une dalle de 8 m d’épaisseur, pourquoi pas 20 tant qu’on y est, car un corium en fusion la percera en quelques heures, tout en restant concentré dans le cône de percement. On le sait depuis longtemps.

Ce qu’il aurait fallu faire, c’est une dalle inclinée, en dôme, avec une structure en nid d’abeille, éventuellement sur plusieurs couches, de façon à étaler puis à fractionner le cœur fondu, par simple effet de la gravité. Lorsqu’il est suffisamment peu compact, mélangé avec d’autres matériaux (béton etc.), il refroidit de lui-même, d’une part parce que la réaction nucléaire est moins efficace du fait de la forme moins compacte et de la présence de matériaux étrangers, et ensuite simplement du fait des transferts de chaleurs, par contact avec les matériaux environnant. Lorsque le cœur fondu est juste suffisamment refroidit, sa viscosité augmente, et il s’arrête. Sans atteindre la nappe phréatique. À Tchernobyl il s’est arrêté tout seul car heureusement il s’est étalé suffisamment, même si ça n’avait pas été conçu pour optimiser l’étalement. Ouf.

Toute cette eau apportée pour refroidir n’est que pure folie et ne fait qu’ajouter aux problèmes.

Rien n’a donc été appris de Tchernobyl ?

La solution définitive n’est pas un sarcophage, même s’il faut, dans l’urgence, diminuer les émanations et protéger de la pluie et des infiltrations d’eau. Et surtout arrêter de mettre toute cette flotte qui ne résout rien. Pourquoi ne pas mettre, par exemple, une mousse de béton/bore/résine ? Comme une grosse couche de chantilly, déformable, collante, et avec des propriété d’auto réparation ?

La solution définitive, c’est simplement... de retirer la totalité du matériel radioactif, en commençant par le cœur fondu, aussi peu que 300 grammes à la fois s’il le faut, avec des robots, qui accèdent au site par des galeries souterraines étanches, avec sas de décontamination et chambres de conditionnement des déchets retirés.

Il faut une noria de centaines de robot durcis aux radiations... C’est facile à faire. Il suffit de regrouper l’électronique, la partie la plus sensible, dans une sphère protégée par un épais blindage, mettre les caméras derrière un verre blindé avec 70% de plomb, etc.. Il faut des robots simples et bon marchés, à pilotage manuel à distance, tout simple comme un jouet, 4 roues 1 bras articulé, divers modèles de pinces et instruments interchangeables.

Lorsque le matériel retiré est conditionné convenablement en petites quantités, il refroidit et ne pose plus de problème de sécurité immédiat.

Mais bon sang qu’est-ce qu’ils attendent ?"

Trouvé ici (dans les coms):

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-la-boite-de-pandore-est-96511

Share this post


Link to post
Share on other sites

"26 juin, Japon, 107ème jour

Où l'on apprend au bout de 107 jours que TEPCO avait fait une simulation de la dispersion de radioactivité..."

http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/06/26-juin-japon-107eme-jour.html

Source V.O Anglais:

http://ex-skf.blogspot.com/

Le blogueur est japonais, mais réside en Californie.

Son pseudo ironique est ArevaMirpal...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une interview d'Alex, sur Radio Ici et Maintenant aura lieu aujourd'hui - Samedi 2 Juillet à 14h

"Les interventions d'auditeurs seront les bienvenues pour vos questions à Alex."

95.2 en IDF, ou sur internet:

"en direct", puis "écouter" ou "écouter-voir"

http://icietmaintenant.info/index.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

" TEPCO démarre le circuit de refroidissement des réacteurs à plein régime

Le processus complet se déroule comme suit :

Emmener l'eau hautement contaminée qui a été stockée dans l'installation générale de traitement des déchets (environ 120.000 tonnes)au système de traitement d'eau.

1)L'eau traverse d'abord le système de séparation de l'huile construit par Toshiba ;

2)Puis l'eau va au système Kurion, où différents types de zéolithe enlèveront 1) l'huile et le technétium, 2) le césium, et 3) l'iode ;

3)Puis elle va au système Areva, où elle sera alors décontaminée ; si TEPCO le décide, le système Areva peut venir avant le Kurion ;

4)Puis elle va finalement au système de déssalinisation construit par Hitachi.

5)Après déssalinisation, l'eau traitée est stockée dans une série de réservoirs ;

6)L'eau traitée est emmenée par des tuyaux PVC de 10 cm de diamètre aux RPV des réacteurs 1, 2,3 ;

7)L'eau fuira par les RPV et les enceintes de confinement jusque dans le sous-sol des réacteurs ;

8)A nouveau hautement contaminée, l'eau est ensuite déroutée des sous-sols des réacteurs 2 et 3 vers l'installation générale de traitement des déchets ;

9)Redémarrage au n°1 "

http://bistrobarblog.blogspot.com/

Traduit de: http://ex-skf.blogspot.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites

"15 juillet, Japon

Radioactivité au Japon : des cendres contenant plus de 100.000 becquerels/kg vont pouvoir être enterrées, si le ministère de l'environnement le décide

Et il est probable qu'il le fera.

Ne pensez pas un seul instant que c'est uniquement dans la préfecture de Fukushima, ce n'est pas le cas. Les préfectures et municipalités qui ont trouvé du césium radioactif dans les cendres des incinérateurs de déchets ménagers ont déjà adopté les normes de Fukushima comme la leur, à cause d'un manque de guidage spécial de la part du gouvernement adressé à leurs localisations spécifiques.

Le ministère de l'environnement a déjà émis un guidage pour mélanger les débris potentiellement radioactifs avec les déchets habituels de l'industrie et les brûler, ce qui fait que les cendres seront testées contenir moins de 8000 becquerels/kg de césium. La limite sera désormais de 100.000 becquerels/kg ; couplé à l'opération assortie, ils peuvent probablement tout enterrer. Peut-être même ces débris et déchets radioactifs de la centrale de Fukushima.

Selon l'article duu Guardian le 13 juillet, les ouvriers de la centrale débarassent 23.000 tenues de pompiers au rebut autour des réacteurs, les mettent en paquets et les envoient à une installation de traitement de déchets nucléaires. Pourquoi s'embêter ?

Répandez la radioactivité impunément ! "

http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/07/15-juillet-japon.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Production radioactive : le gouvernement national a dit aux agriculteurs de cultiver comme d'habitude

"[...]Prolonger et faire semblant. Le gouvernement a voulu faire semblant avec les agriculteurs, avec les habitants du Japon et avec le monde extérieur comme si tout était normal et a insisté auprès des agriculteurs de Fukushima pour continuer à planter exactement comme l'année passée et auprès des producteurs de riz de Niigata de réduire leurs champs comme convenu l'année précédente.[...]"

Pour rappel:

« [...]"La centrale de Fukushima Daiichi est un modèle d’ingénierie innovante dans le domaine de l’énergie nucléaire. La nouvelle énergie qui est née ici, le nucléaire, sera une grande énergie qui soutiendra l’ensemble de nos vies"[...] ».

Au coeur du silence médiatique assourdissant, le B.B.B. poursuit son suivi quasi-quotidien de la catastrophe:

http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/09/japon-lundi-5-septembre.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0