heiata

Vivre en Autarcie

65 posts in this topic

En autarcie, est-ce que cultiver la nourriture de deux-trois poules est difficile ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

nourrir des poules en autarcie??? possible en effet.. ca mange de tout! alors si tu as un jardin suffit de mettre +, aprés j'ai essayer le ble et le maïs... mais dans mon cas ce n'est qu'un pis aller j'ai trop de volailles il me faudrait en mettre + beaucoup + pour tenir tout l'hiver! donc j'en fait un peu (1 rang de 3m de maïs) histoire de dire que je fais et je met beaucoup de courges elles aiment ca! j'adorerais etre en autarcie la dessus comme sur tout d'ailleursblushing.gif !!

je me pose une question- hors poules et autres galinacées- est il possible de nos jours d'etre en autarcie au niveau financier... je m'explique est il possible de posseder maison , voitures sans passer par la case creditsick.gif ?etes vous nombreux a avoir essayer/ réussis? merci

pour l'autarcie alimentaire des poules.. c'est une qusetion de temps et de reflexions sur le type de culture!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
est il possible de nos jours d'etre en autarcie au niveau financier... je m'explique est il possible de posseder maison , voitures sans passer par la case creditsick.gif ?

Je n'ai jamais fait d'autre crédit, dans ma vie, que pour ma maison, et ça fait 20 ans que je me suis toujours dit que jamais je ne ferai de crédit, à part pour ça.

Voiture, c'est facile : il suffit de s'en acheter une en fonction de ses moyens ! Pendant bien longtemps (et pas que quand j'avais 20 ans, mais il y a peu), j'ai eu une vieille golf qui avait 250 000 km et que j'avais payé 600 euros. A la porté de n'importe qui qui a les moyens d'entretenir une voiture. Là, je cherche un style kangoo pour le côté pratique (mettre le fauteuil électrique de ma femme) mais je cherche un truc pas cher. La fiabilité, c'est pas grave : j'accepte les aléas de tomber en panne de temps en temps (et de toute façon, je ne suis pas sûr qu'une vieille voiture soit beaucoup moins fiable qu'un véhicule neuf bourré d'électronique...)

Quant à la maison, si tu ne veux pas faire de crédit, tu as plusieurs solutions (dont aucune ne me correspondait) :

=> Hériter ;

=> Attendre d'avoir économisé suffisamment, donc au bout de beaucoup d'années ;

=> Vivre dans une "cabane"

Même l'autoconstruction nécessite souvent un prêt bancaire car, malgré le faible coût par rapport à un achat classique, ça reste encore cher !

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

100%pour 100% d'accord avec ta philosophie(vieille voiture..) pas d'argent pas d'achat!... nous aussi on a juste un credit "maison" mais on en a pris pour 20 ans...!aprés la vente d'une 1ere maison on (enfin surtout moi) avait en projet de faire l'achat"d' une maison sans credit" ca a sacrement louper.. on desire recommencer(mais bon mon mari tiendrat'il face a tout ces allechants promoteurs???... NON!!! sans doute)

le credit?? une horreur pour moi.. mais on ne cesse de me dire"tu y viendras comme tout le monde...(la plupart des membres de ma belle famille sont surendetter.. en "ayant" absolument rien: etrange) ca m'angoisse vraiment cette idée de dependre d'une banque!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
de toute façon, je ne suis pas sûr qu'une vieille voiture soit beaucoup moins fiable qu'un véhicule neuf bourré d'électronique...

Clairement non. C'est même à mon sens plus fiable et moins cher parce que la voiture ne passe pas son temps au garage pour faire réparer le rétroviseur électrique (sisi ça existe, c'est pitoyable), la fenêtre électrique qui reste coincée, sachant que tout ces bidules bloquent évidemment tout le reste de la voiture sinon c'est pas drôle.

Sinon nous la voiture on l'a achetée comptant (d'occasion bien sur). Après plusieurs années d'économie. Le vendeur voulait à tout prix nous faire prendre un crédit. Il était prêt à baisser le prix total de la voiture avec crédit revienne au même que le prix comptant. Le truc de fou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reprends le fil initial de ce poste... vivre en autarcie. ça fout un peu les boules ces discutions sur la fin du pétrole et tout ce qui risque d'en découler. pour vivre en autarcie (ou en tous cas de manière moins dépendante de l'extérieur), avez-vous pensé à la cueillette de plantes sauvages. Il faut maîtriser mais c'est pas impossible... j'ai suivi une courte formation sur le sujet et il y a une bonne dizaine de plantes hyper faciles à identifier et super bonnes sur le plan nutritionnel. Orties, plantain, pissenlit, etc. On ne peut pas vivre que de cela mais c'est peut-être une partie de la solution. Avant l'arrivée de nos légumes actuels (surtout d'amérique), nos ancêtres se nourrissaient exclusivement de cela... avant l'arrivée de légumes plus chics.

L ça permet d'épargner de la place au potager...

Share this post


Link to post
Share on other sites

avez-vous pensé à la cueillette de plantes sauvages. Il faut maîtriser mais c'est pas impossible... j'ai suivi une courte formation sur le sujet et il y a une bonne dizaine de plantes hyper faciles à identifier et super bonnes sur le plan nutritionnel. Orties, plantain, pissenlit, etc. On ne peut pas vivre que de cela mais c'est peut-être une partie de la solution

Salut Rom, il y a tout un fil sur le forum dédié aux plantes sauvages en tant que nourriture, ici :http://forum.eco-bio.info/topic/449-plantes-sauvages-comestibles/

11 pages, pour l'instant, et des idées bien sympas !

Sinon, je me répète, mais j'aime beaucoup Couplan pour ça, je trouve ses livres simples d'accès. Il organise aussi tous les étés des stages de "survie douce", où justement les stagiaires apprennent à se débrouiller avec ce qu'ils trouvent en pleine nature (évidemment, en plein été, mais c'est déjà ça !).

C'est sûr que la vie en autarcie passera par la "reconquête" des plantes sauvages, et le ré-apprentissage de tous les savoirs qui leur sont liés (nourriture, médecine, teinture, utilité dans la vie courante : lessive, corde, pansement, etc ...).

Quand on pense que c'est souvent juste devant nos portes ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
nourrir des poules en autarcie???
Je pose la question vu qu'on est sur le fil autarcie, ça ne me semble pas si bizarre ...

Vu qu'il n'y a pas les mêmes contraintes de transformation d'une céréale pour une poule que pour nous, je me demandais du coup si c'était envisageable, par ex. combien il faut compter de m2 de culture(s) (et lesquelles) grosso modo pour nourrir une poule ... juste pour avoir une vague idée de ce qui est cultivable ...

= en dehors de ce que la poule trouve par ailleurs sur son parcours (feuilles vertes, vers etc).

Je me doute que dès qu'on en a beaucoup ça devient compliqué, surtout si le terrain est limité.

Rom, oui, difficile de ne pas envisager les plantes sauvages locales comme la base de l'autarcie ... flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

deux-trois poules... cela dépend de la surface qu'elles ont à leur disposition... si vaste elles peuvent trouver l'essentiel de leur nourriture dans la nature. mais c'est souvent difficile puisqu'il faut les confiner à cause des prédateurs... perso je compte environ 50g de blé/poule/jour... en plus de ce qu'elles "grattent"...

pour trois poules il faut donc multiplier par autant puis par 365 jours... 60 kg/an avec les semences.

ensuite si tu cultives çà dépend des rendements que tu arrives à faire : deux ares si tu arrives à faire 30 kg à l'are ce qui est beaucoup, et sinon 6 ares à raison de 10kg/are... très variable, donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sinon, je me répète, mais j'aime beaucoup Couplan pour ça, je trouve ses livres simples d'accès. Il organise aussi tous les étés des stages de "survie douce", où justement les stagiaires apprennent à se débrouiller avec ce qu'ils trouvent en pleine nature

quelqu'un peut-il me dire le prix d'un stage de survie chez Couplan ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cheeeeer sad.gif!!!

Tu peux aller voir sur son site (en tapant Couplan sur le moteur de recherche), il y a tous les stages et les prix listés. Pour un stage de survie douce d'une semaine, il faut compter à peu près 600 Euros.

Ceux de cet été sont complets, apparemment, il y a des personnes qui s'inscrivent d'une année sur l'autre !

Sinon, il doit rester qq places à un stage en juin, et à un autre cet automne (mais si j'ai bonne mémoire, ce sont d'autres stages que survie douce : peut-être cuisiner avec les plantes sauvages, je ne sais plus).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Geispe pour les chiffres, ça me donne une meilleure idée.

Pour les plantes sauvages, il n'y a pas que Couplan mais si tu veux les tarifs, ils sont détaillés ici, ça commence à 50 euros.

(Edit : Alter tu as été plus rapide !)

flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Balade botanique au Bois de Boulogne" en 4 heures : 50 euros. c'est vraiment le B.A. pour vivre en autarcie !!

Couplan, il écrit aussi dans bio-contact, et en plus c'est gratuit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En dehors de la question de l'autarcie, les balades botaniques aux abords des villes peuvent être plus intéressantes qu'il n'y paraît, on y trouve des plantes qu'on n'aurait pas imaginé pousser là ...

Evasion, si tu veux du gratuit (qui n'existe que grâce à une montagne de pub payée par les annonceurs, sans parler des taxes que les citoyens payent sur le recyclage des vieux magazines ;)), tu peux aussi trouver une très grande partie du contenu des livres de Couplan mis à disposition sur internet (via google books). Au passage, je pense que quand on a un bouquin de Couplan (on en trouve d'occase, ce n'est pas la ruine), on n'en a pas besoin de 40 autres ... la présentation diffère mais l'approche reste la même. flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

je me suis tjrs posé la question de la valeur nutritive (toxicité ?) des plantes ramassées aux abords des villes ou des routes...cela fait aussi depuis longtempts que je ne fais plus le beachcomber sur les côte bretonne ...quant aux champignons leur rôle pour recycler l'uranium n'est plus à démontrer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Evasion et la question de la toxicité des plantes sauvages (pollution, etc.).. il s'agit de correctement choisir les lieux de cueillette. Je passe du temps derrière chez moi le long d'un chemin fréquenté pas qq tracteurs par jour et j'évite les abords des champs... ces plantes me paraissent bien mieux que ce qui pousse dans les parcelles de grande culture en bord d'autoroute. Mais il faut être prudent...

Sinon, pour ceux qui habitent à proximité de la Belgique, y a qq formations intéressantes offertes par les CRIE (centres régionaux d'initiation à l'envirennement) sur la cuisine sauvage. Formations bien foutues et démocratiques... (voir le CRIE de mouscron et d'harchies + Virelles). Une petite recherche internet et c'est facile à trouver.

Romain

Share this post


Link to post
Share on other sites

ta question n'etait pas deplacée ou saugrenue, linaigrette, je suis simplement "etonner"(et maladroite dans mes reponses) que d'autres pensent comme moi.. c'est tout!!..; pour anciennement 4 poules et 3 oies, il me fallait environ 100kg de grains(en sachant que mon mari l'economise pas!).. les rendements de geispe sont bon/exact... mais c'est beaucoup de boulot, pour quelques oeufs ... enfin si tu testes fait savoir le resultat ca m'interessechapeau.gif !

Share this post


Link to post
Share on other sites
happy.gif Disons que l'espace risque de faire défaut (la base de l'autarcie complète, sur laquelle j'ai fait une croix définitive pour cette raison !). Je réfléchissais à ça car actuellement on réaménage pas mal le jardin, et j'envisage les possibilités offertes. Une petite serre risque de passer avant, et bien que l'issue soit plus aléatoire, ça risque d'être "ruches" avant "poules". En attendant, c'est sympa aussi de savourer les oeufs des voisins en échange de légumes ou fruits différents de ceux qui poussent sur leur terrain. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il serait sage que nous vivions en autarcie planétaire, et pourtant nous en sommes loin.

Au sens strict

Il est impossible de supprimer tous les échanges , en particulier les échanges financiers. Il faudra au moins que tu paies une taxe d'habitation, difficilement convertible en travaux d'intérét collectif. Serais tu prêt(e) à vivre sans ressources financiéres

tu te priverais des echanges avec nous car pour utiliser un ordinateur tu as besoin de services et de matériaux difficilement substituables

je vis en autarcie le plus possible et de plus en plus chaque année c est vrai que la flambée des prix stimule a la vie en autarcie bien sur j ai quand meme l ordi et la voiture j ai des moutons des chevres des poules des canards je recupere l eau de pluie je me douche a la douche solaire avec l eau de pluie ou toujours avec l eau de pluie chaufée sur le poele a bois je lave le linge avec aussi je fais ma lessive avec la cendre je chauffe donc au bois je fais mon bois dans les parcs des moutons je fais des conserves des legumes pour l hiver qui est long en montagne du sechage de la sterilisation sur le poele a bois la cuisone sur le poele a bois aussi je n allume pas le chauffe eau ni le lave linge ni le frigo j ai mes fromages mon lait les oeufs mon mais pop corn mes haricots secs j ai essayé le quinoa au jardin je mange des pommes de terre le matin au petit dejeuner j ai aussi ma viande je tricote mes pulls et mes chaussettes avec la laine de mes brebis je garde les graines au jardin pour ressemmer l année d apres etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vis en autarcie le plus possible et de plus en plus chaque année.../.

Les céréales aussi ? Les oléagineux, les protéagineux ?

Tes animaux se contentent de ce qu'il y a dans tes montagnes ?

As tu assez de foin et de paille pour l'hiver ?

Pas de soucis avec le loup ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il serait sage que nous vivions en autarcie planétaire, et pourtant nous en sommes loin.

Au sens strict

Il est impossible de supprimer tous les échanges , en particulier les échanges financiers. Il faudra au moins que tu paies une taxe d'habitation, difficilement convertible en travaux d'intérét collectif. Serais tu prêt(e) à vivre sans ressources financiéres

tu te priverais des echanges avec nous car pour utiliser un ordinateur tu as besoin de services et de matériaux difficilement substituables

je vis en autarcie le plus possible et de plus en plus chaque année c est vrai que la flambée des prix stimule a la vie en autarcie bien sur j ai quand meme l ordi et la voiture j ai des moutons des chevres des poules des canards je recupere l eau de pluie je me douche a la douche solaire avec l eau de pluie ou toujours avec l eau de pluie chaufée sur le poele a bois je lave le linge avec aussi je fais ma lessive avec la cendre je chauffe donc au bois je fais mon bois dans les parcs des moutons je fais des conserves des legumes pour l hiver qui est long en montagne du sechage de la sterilisation sur le poele a bois la cuisone sur le poele a bois aussi je n allume pas le chauffe eau ni le lave linge ni le frigo j ai mes fromages mon lait les oeufs mon mais pop corn mes haricots secs j ai essayé le quinoa au jardin je mange des pommes de terre le matin au petit dejeuner j ai aussi ma viande je tricote mes pulls et mes chaussettes avec la laine de mes brebis je garde les graines au jardin pour ressemmer l année d apres etc....

Bravo pour ce mode de vie choisi et réalisé.

Pas accessible à tous.

J'ai vu récemment des progrès dans ce sens pour les citadins (cultures sur les balcons, graines germées, lombricompost sous les éviers, troc, Amape...)

Affaire à suivre ! Des 18/20 ans sont motivés, belle surprise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vie de plus en plus en autarcie je me prefectionne chaque année un peu plus j ai des chevres pour le fromage et le lait des moutons pour la laine avec laquelle je fais pull et chaussettes un jardin avec des legumes des fruits des cereales je fais des conserves du sechage des compotes sans sucre ou melangées a des fruits sucrées des legumes secs j ai mes poules pour les oeufs et pour la viande je recolte l eau de pluie je me lave avec soit la douche solaire soit l eau de pluie chaufée sur le poele a bois je lave le linge aussi avec et je fais mon bois dans les parcs des moutons dans la montagne je recupere aussi des habits que des amis jetent parfois neufs des chaussures des seaux des paniers et pleins d autres objets j achete zero pour manger j ai fait un essai de culture de quinoa qui marche pas mal Mais malheureusement il y a a payer les assurances et pleins de choses obligatoires dans cette société

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou Lab, j'ai combiné le sujet autarcie que tu avais créé avec celui-ci.

Si tu veux retrouver les messages ou sujets que tu as initiés sur le forum, tu peux les voir apparaître sur ta page profil.

Merci à toi de nous présenter ton mode de vie ! Qu'est-ce que tu cultives, comme céréales ? Et tu es dans quelle région ? A combien d'altitude ? (les St Bonnet il y en a beaucoup ... ;))

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vis en autarcie le plus possible et de plus en plus chaque année.../.

Les céréales aussi ? Les oléagineux, les protéagineux ?

Tes animaux se contentent de ce qu'il y a dans tes montagnes ?

As tu assez de foin et de paille pour l'hiver ?

Pas de soucis avec le loup ?

bonjour carpensis et linaigrette , les cereales je fais un regime sans gluten donc je cultive le mais pop corn car inutile de le moudre et il a une croissance rapide car je suis en montagne a 1100m d altitude dans les hautes alpes le quinoa ce sra a develloper c etait un essai l an dernier , j en ai semé un peu plus cette année il faut la race blanche la rouge etant plutot pour la bolivie Ensuite je cultive des pois chiche et des haricots secs tres bonnes recoltes et puis tous les legumes que je fais secher ou en conserve tel que a la cave ou en bocaux sterilisés sur le poele a bois (le bois que je ramasse dans la montagne ) Oui mes betes se contentent de l herbe de montagne sauf l hiver j achete du foi a un paysan a coté car mes terres ne sont pas cultivables ce sont des alpages et quand je vends les agneaux en octobre ça paye le foin Pour le loup pour le moment il tourne autour mais pas chez moi a suivre... ensuite j ai les poules qui mangent du grain que j achete pas cher ce sont des dechets de silo elles ont aussi des restes et de la mauvaise herbe du jardin je fais mon fromages mais je ne le vends pas je n ai pas de fromagerie aux normes europeennes!!!! mon style de vie je suis seule ( sans horaires ni contraintes) avec mes 10 chiens labradors qui sont partout avec moi dans les parcs avec les moutons , quand je fais du bois, en promenade , nager dans les lacs, et en traineau l hiver qui est ma saison préférée je travaille uniquement avec les troupeaux (pas de travail salarié en ville) je suis toujours dehors , a la maison juste pour manger et dormir du coup je chauffe peu je fais pas de courses au supermarché j ai tout a la maison et pour aider finacierement j ai des gites que je loue aux vacances je fais en sorte d ameliorer cette autarcie chaque année je vends aussi des chiots pour entretenir ma meute

Share this post


Link to post
Share on other sites

Geispe, je suis entièrement d'accord avec tes propos ! Tout les prix sont déjà en train de flambés et cela ne va aller que de mal en pis. C'est en partie pour cela que je me consacre entièrement a l'autosuffisance depuis 2004.

Dans la ferme ou je vis, nous récoltons l'eau et l'electricité nous même, il n'y a pas de location, je n'ai aucune charge.

Par contre , je produis pain, légumes, viandes, fromage de chêvres et fruits. Je me consacre actuellement a tané toutes les peaux d'agneaux que nous abattons nous-même pour commencer à confectionner des vêtements d'ici peu, quand toutes mes peaux seront prêtes. D'autres se consacre a la taille du buis pour en faire des couverts. D'autres encore se consacre à confectionner des chaussures. Nous avons également le projet de construire une forge et une grande reserve d'eau par le futur.

Je sais que bientôt je ne pourrai plus compter que sur ce que je sais produire moi même, j'en suis même sûr.

Par contre, je vais ouvrir un autre sujet, dans le topic adapté, car je recherche des gens sérieux, autonomes et adultes pour venir apprendre et travailler avec nous sur place.

il faut passer par le wwoof des jeunes bébévoles qui aident pour apprendre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now